News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Politique – Opposition / Après la guerre des communiqués, l’ACR fait sa mise au point et « déclare clos l’incident avec la CPPA

Le site de la Liberté - jurgent, Source Gabonews le Vendredi 15 Octobre 2010 à 14:33 | Lu 787 fois



Fidele_WauraLibreville, 14 octobre (GABONEWS) – Suite au branle-bas né dans la classe politique gabonaise après la récente rencontre, à Paris (France), du président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), parti de l’Alliance pour le changement et la Restauration (ACR, opposition) et le président de la République Ali Bongo Ondimba, chef de file du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), l’ACR est monté au créneau ce jeudi pour « faire sa mise au point » et taire la guerre des communiqués qui en a découlé, a constaté GABONEWS.

GABONEWS livre, in extenso, le communiqué rendu public ce jeudi, en après-midi, à Libreville, par le Secrétaire Permanent de la Conférence des Présidents de l’ACR, Fidèle Waura.

« Mise au point de l’ACR

Sous la présidence du professeur Pierre André Kombila, les Partis politiques membres de l’ACR réunis dans leur ensemble, le mercredi 13 octobre 2010, s’indignent du procès d’intention et des propos insidieux véhiculés par la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) à l’ encontre du leader de l’UPG Pierre Mamboundou. Aussi, l’ACR tient à faire la mise au point à travers les observations suivantes

- 1ère observation : l’UPG n’a ni de près, ni de loin conclu un accord avec la CPPA. Il ne peut donc être accusé de trahison que par les membres de l’ACR auquel il est lié par une Charte. Or la rencontre du 27 septembre 2010 n’enfreint en rien le contenu ni de la Charte, ni du Code de bonne conduite qui les engagent. Le principe d’acceptation d’échange entre le président de la Majorité et les leaders des partis de l’Alliance ayant été discuté et retenu en notre sein avec seule contrainte, de rendre compte aux autres partis membres de l’Alliance.


- 2ème observation : les deux regroupements que sont d’un côté l’ACR, et, la CPPA de l’autre, sont deux entités distinctes de l’opposition gabonaise, chacune édictant sa propre démarche politique dans le respect de la souveraineté des partis qui les composent. Les partis membres de l’Alliance ne sont ni tenus de recueillir l’autorisation de la CPPA quant à l’exercice de leur liberté politique ni de lui rendre compte encore moins de se justifier après chaque acte.


- 3ème observation : l’existence de deux blocs dans l’opposition aujourd’hui relève de l’incapacité toujours entretenue par certains leaders au service des intérêts de la majorité au pouvoir de n’en faire qu’un. Le politiquement correct qui nous confine à cette hypocrisie consensuelle ne sera pas toujours l’alibi pour ne pas dénoncer les actes malveillants souvent répétés à l’encontre des partis traditionnels de l’opposition, constants dans leurs engagements et vierges de tout héritage à assumer. De même le statut d’opposants ne peut absoudre nombreux de toute responsabilité sur le mal développement économique, social, politique et démocratique du pays.


L’ACR espère que ce procès inopportun et inapproprié ne relève de la culture de l’union impossible de l’opposition gabonaise orchestrée, organisée et entretenue par les amis du pouvoir ancien retournés, tapis ou affectés dans l’opposition pour empêcher l’alternance que réclament les gabonais, qui seuls doivent juger nos actes. En témoigne la dernière élection présidentielle.


- 4ème observation : l’ACR note avec stupéfaction et indignation des appels à manifestations à caractère violents et humiliants lors du retour prochain du leader de l’opposition gabonaise. L’ACR appelle donc la CPPA à la responsabilité et au respect de la dignité de Pierre Mamboundou.

Enfin, l’ACR invite la CPPA à l’ouverture urgente des discussions sur les stratégies politiques portant sur la préparation et l’organisation des élections législatives prochaines afin de garantir la majorité attendue à l’opposition à l’ Assemblée nationale.

L’ACR déclare clos l’incident regrettable déclenché à la suite de la rencontre du 27 septembre 2010 entre Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou et exhortent les gabonaises et les gabonais à la vigilance et à la sérénité.

Fait à Libreville, le 14 octobre 2010 ».

Vendredi 15 Octobre 2010
jurgent, Source Gabonews
Vu (s) 787 fois




1.Posté par Lapunu le 15/10/2010 15:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas si d'autre font l'observation selon laquelle il ya anguille sous roche dans cette affaire. Ya quelque chose qui se trame en sous marin, on connait nos hommes politiques. Quand il a pareil forte montée au crénaud pour ce qui devrait etre une broutille, ca présage généralement qu'une bombe puante va éclater au visage du peuple. Faire pareil tempete dans un verre d'eau me fait dire que les rangs se forment déja, et vite pour la soupe. C'est regretable. Surtout que c'est pas le cppa qui a demandé d'humilier pm à son retour. De tels amalgames n'ont pas lieu d'etre. J'ai pourtant lu à plusieur reprise leur déclaration, j'ai trouvé au contraire qu'ils défendaient pmm, mais fustigeaient la récupération médiatique de cette rencontre. Vu qu'on a changé de cuisto, la nouvelle soupe est surement meilleure. Allez y mais ne pensez pas que ca nous touche encore tant que ca!! Mon pauvre pays!

2.Posté par LeGaboma le 15/10/2010 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non mais ce n’est pas possible! Dites-moi, s’il vous plait, que je rêve devant mon écran! Mais quel arrogance !


J’ai vraiment du mal à croire que ce soit la sortie de la CPPA qui continue à susciter toutes ces réactions. Tout comme mon prédécesseur, Lapunu, j’ai scruté la déclaration de la CPPA. Je n’ai vu aucune attaque contre PMM.


La CPPA a-t-elle appelé à l’humiliation de PMM? Venant de responsables politiques, c’est vraiment pathétique. Kombila et Mayila se croient vraiment bien placés pour pointer qui du doigt ?


Non mais franchement, c’est l’ACR qui voit un incident je ne sais où, c’est l’ACR qui clôt l’incident et c’est encore l’ACR qui invite « urgemment » la CPPA à une concertation?


Je suis sûr que j’hallucine!

3.Posté par dano le 15/10/2010 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Venant de jurgent, je demande que chacun d'entre nous vérifie bien la source de cette information. ça me paraît flou. moi je commence par vérifier l'authenticité de cette info avant tout commentaire.

4.Posté par Lapunu le 15/10/2010 17:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'invite la cppa à ne plus faire cas déclarations de l'acr et de l'upg. J'ai lu mardi, quatre articles différents dans gabon matin. Avec un qui disait "pm reste un républicain". La cppa etait traitée de tout le noms. Je pense que tout ca, c'est parceque l'un a participé à cette rencontre, car les attaques voilée m'ont paru plus orientées vers ce parti que d'autres. L'acr et l'upg sollicitent les sufrages des gabonais et à ce titre, chaque citoyen de ce pays a le droit d'analyser et critiquer leurs actions. On accorde son vote à quelqu'un selon qu'on partage et adhere à sa facon de faire, du moins théoriquement. Si un leader ne me semble plus crédible, je peux lui tourner le dos. Vouloir diaboliser les autres opposants sur une situation qui rend beaucoup de gabonais sceptiques est sans impact. Nous sommes capables d'analyser par nous meme ce que nous voyons.

5.Posté par LeGaboma le 15/10/2010 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ dano


Article authentique:

http://gabonews.ga/index.php/component/content/article/75-politique/3250-legislatives-2011-lacr-invite-la-cppa-l-a-louverture-urgente-des-discussions-sur-les-strategies-politiques-r-autour-de-la-preparation-et-lorganisation-r-du-scrutin

6.Posté par Léonid le 16/10/2010 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis plusieurs jours les gabonais assistent à une multitude de réactions, à travers les médias d'état et privés, suite à la rencontre, à Paris, entre le Chef de l'Exécutif Ali Bongo et l'opposant historique, Pierre Mambondou. La plus incompréhensible de celles-ci provient d'une bande de fraudeurs, manipulateurs d'opinions et pilleurs du pays. Réunis au sein d'une coalition, dont l'UN (l'Union des Nuisibles), ces gens d'apparence trompeuse ont pu séduire une infime parti du Gabon, caractérisée par un fort repli identitaire comme le montrent les dernières élections présidentielles. Comment comprendre une coalition unanime sur la non élection du Président Ali, mais incapable de dire le vrai vainqueur de la dernière présidentielle? Avec un homme qui a affirmé, au micro de RFI, etre l'élu des gabonais pour avoir gagné dans deux provinces ( woleu-ntem et Estuaire), une telle coalition est-elle crédible?

Malgrès ces agitations des voyoux de la république qui brillent par leurs aller et retourd entre la majorité et l'opposition, a la recherche de leur bien etre personnel, les gabonais ne se trompent pas sur l'identité du vrai et unique opposant au Gabon. Ils l'ont prouvé en 1998, 2005 et 2009 en portant mojoritairement leur choix sur le Président Pierre Mamboundou. C'est ce discernement du peuple, dans son immence majorité, que je retiens comme motif de satisfaction.

S'agissant de la rencontre, que repprochent-ils à PMM? Ont-ils oublié que certains d'entre eux ont gouverné ce pays avec des majorités illégitimes, car issues de la fraude? Quand la fraude les maintenait au pouvoir, ils n'osaient pas la critiquer. Personne d'entre eux ne soutenait l'usage de la biométrie. Tous s'enferment dans un silence complice en soutenant une politique qui veut que le Premier Ministre soit toujours un fang, comme si d'autres gabonais ne sont pas capablent de gouverner ce pays.

D'ailleurs, le Président français a très bien compri la véritable identité de ces voyoux. IL leur avait fait comprendre leur responsabilité dans la situation economique, politique et sociale du Gabon. Leur incompétence et esprit d'égoisme ont conduit le Gabon dans le sous dévéloppement actuel.

En soutenant ces gens pour des raisons éthniques c'est domage que le Nord ne comprenne pas l'interet supérieur de la nation. Malheureusement Le vote ethnique a encore de beaux jours dans notre cité

Léonid

7.Posté par LeGaboma le 16/10/2010 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Léonid

Verbiage!

8.Posté par MAKOTA le 16/10/2010 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur WAURA.

Il me semble que vous avez eu du temps à perdre, pour répondre aux gens qui se cherchent et qui ne savent plus à quel saint se vouer.
C'est une bande des aigris. Ils veulent quoi ?
Myboto et Ogouliguendé ont tous travaillé avec le système en place. Mouity Nzamba, a un poste au ministère des Affaires Etrangères. C'est le système qui le lui a donné.
Les gabonais ont déjà les yeux ouverts, vous ne pouvez plus nous tromper.
Je comprends aisément pourquoi la rencontre entre Ali et PM dérange. En fait c'est une façon pour les autres de dire: ne nous oubliez pas, nous sommes là et nous existons.
En fait, la CPPA a voulu par cette réaction, faire parler d'elle parce qu'elle n'est pas connue du grand public gabonais. Ils ont su choisir le moment. Car s'attaquer à PM, est synonyme d'attirer l'attention du peuple. Et ils ont réussi à faire braquer les regards des gabonais vers eux. Mais vous avez perdu votre encre pour rien monsieur WAURA.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...