News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Politique : Le parti de Myboto se fusionne avec le MAD et le RNR, le grand parti est né

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mercredi 10 Février 2010 à 12:26 | Lu 2008 fois



Politique : Le parti de Myboto se fusionne avec le MAD et le RNR, le grand parti est né
Les militants de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) se sont réunis, mardi, en congrès extraordinaire pour décider de la fusion de ce parti avec le Mouvement africain pour le développement (MAD) et rassemblement national des républicains (RNR).

Les travaux de ces assises placées naturellement sous les auspices du président de cette formation politique, Zacharie Myboto, ont débuté à la tombée de la nuit, juste au moment où nous mettions sous presse.

Le candidat de la dernière présidentielle gabonaise, André Mba Obame, a, en effet, déclaré qu’il intégrait désormais les rangs du parti de M. Myboto.

Il en est de même pour l’autre candidat à cette présidentielle Casimir Oyé Mba, ainsi que de l’ex militante du PDG Paulette Missambo et du représentant de Bruno Ben Moubamba, également candidat à la présidentielle.

Tous les nouveaux venus ont donc tenu à marquer leur présence à ces assises. Au cours des travaux qui ont démarré en fanfare, des motions de soutien des jeunes, des femmes et des élus ont été lues, appelant notamment à l’unité de l’opposition gabonaise en vue de la création d’un seul parti de l’opposition.

De même, les militants de l’UGDD ont apparemment bien accueilli l’arrivée de ces toutes figures politiques intervenue au lendemain de l’élection présidentielle du 30 août dernier. Des acclamations nourries ont été entendues pour approuver ces ralliements.

Autre chose à retenir, le président de l’UGDD, ouvrant les travaux de ces assises, a esquissé un bilan des cinq ans d’existence de son parti, créé en avril 2005. Il a souligné que l’UGGD apparaît aujourd’hui comme la deuxième force politique du pays, avec une représentation non moins négligeable sur l’échiquier national. Le parti compte 7 députés et 151 élus locaux, répartis quasiment à travers toute l’étendue nationale.

A signaler également que le bureau du congrès, dans une résolution finale des travaux, a adopté la fusion du parti avec le Mouvement africain pour le développement (MAD) et le Rassemblement national des Républicains (RNR). Un nouveau parti devait voir le jour et dont la dénomination et le logo seront dévoilés dès aujourd’hui, a déclaré Zacharie Myboto dans son discours de clôture.

Mercredi 10 Février 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2008 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par yacelio le 12/02/2010 07:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on ne mange pas la politique , y a trop d article sur avénement du " grand parti " la politique politiciène on en veut plus oui aux actes pour le gabon , oui à l'emergence ,oui à GABON D ABORD ,oui au bien être du peuple gabonais part le travail ,la justice sociale

15.Posté par Silence le 11/02/2010 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'accueille avec joie la naissance de ce parti, comme certainement beaucoup d'autres gabonais. OYE MBA, EYEGUE NDONG, MISSAMBO ou encore MBA OBAME auraient pu créer chacun une formation politique et trouver chacun un réel soutien dans la population gabonaise mais ils n'ont pas choisi cette voie. MYBOTO, NZENG EBOME ou encore ELLE NGUEMA auraient pu conserver les formations politiques qu'ils animaient et qui marchaient chacun à son échelle, mais ils n'ont pas choisi cette voie.
Ils ont choisi la voie de la sagesse, la voie du peuple, celle du combat contre l'hégémonie PDG qui asservi le peuple au profit des intérêts étrangers et de ceux d'une petite caste de privilégiés locaux. Comme dans tout combat, il y'a des sacrifices et ces leaders viennent de nous en faire la démonstration. Ils ont sacrifiés leurs privilèges et leur ego "légitime" pour prendre le peloton de tête de notre combat commun. Il ne sert à rien de rechercher le statut du plus grand opposant quand on sait que sa stratégie est vouée à l'échec.
Notre combat est à l'image de celui de l'ANC en Afrique du sud. Dans ce parti, il y'a des libéraux, des socialistes des communistes et que sais je..., qui constituent autant de contradictions internes mais la contradiction principale était la lutte contre l'apartheid. Le peuple gabonais à une contradiction principale c'est la confiscation de "son pouvoir" par une petite caste au nom des intérêts personnels.
Oui, peuple gabonais, après 50 ans d'indépendance, nous restons encore sous le joug colonial. Dans notre pays, le blanc et le noir à qualification égale n'ont pas le même salaire; dans notre pays les contremaîtres blancs dirigent des ingénieurs gabonais; dans notre pays les marchés publics sont confiés de préférences à des étrangers etc... ; c'est ça le système PDG et cela ne doit pas continuer.
Que les autres opposants sachent que dans ce combat, il n'y a pas de place pour l'homme seul et que dans cette position d’homme seul, ils ruinent les espoirs du peuple qui croient en eux. Si le peuple a toujours recherché une candidature unique de l'opposition, ce n'est pas pour des questions idéologiques, c'est pour un seul objectif, mettre le système PDG hors d'état de nuire. Le nouveau parti UN offre cette opportunité au peuple, saisissons la, ne la ratons pas. Pour ma part, je n'ai jamais appartenu à un parti politique, je crois que cette fois est la bonne. Bonne chance à "UN" et que Dieu bénisse le Gabon.

14.Posté par St. Michael le 11/02/2010 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear sydney,

Quand tu dis ‘’tout ce qui est important reste le Gabon’’, tu as tout dit et rien à rajouter si ce n’est apprécier ta sagesse qui a parlé.

Quand nous plaçons le Gabon devant tout comme tu le formules si bien, personne ne pourra plus nous gifler ni à la joue gauche comme en 1993 ni à la joue droite comme en 1998, ni même en plein cœur comme le 04/09/09.

Cheers,
St.Michael.

13.Posté par sydney le 10/02/2010 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A St.Michael,
Maintenant il ne nous reste plus qu'a voir comment vont evoluer les choses, car pour moi le plus important reste le Gabon.Maintenant quand a l'exemple pris sur la religion au sujet du pardon , tu conviendrai avec moi que c'est le leitmotive de la religion (rire), donc c'est une appreciation subjective , car quand la bible dis" si quelqu'un te donne une giffle a la joue gauche , donne lui la joue droite", mon frere certes c'est une metaphore biblique , mais essai de faire ça dans la vraie vie , au lieu de la giffle à la joue droite qu'il te donnera une bonne Droite, crois moi! tout ça en faite pour te dire que faire reference a la bible c'est un peu trop facile a mon gout... mais bon attendons voire...

12.Posté par St.Michael le 10/02/2010 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dear Sydney,

Je suis en partie d’accord avec toi sur le point de l’oubli. Si tu me lis depuis un bon bout je ne cesse de dire qu’après des mois ou des décennies, certains pourront oublier qui a gagné ou qui a perdu depuis Décembre 1993, 1998, 2005, 2009. Mais ce que personne n’oubliera c’est comment nous le peuple opprimé nous avons été traités.

Tu dis ''Un criminel reste un criminel''….il faut faire nuance. En effet le Roi Hérode et le Roi David ont commis des crimes, mais on parle du Roi David comme le Roi exemplaire et le Roi Hérode comme le diable maudit.
La différence entre les deux Rois c’est que l’un a eu le courage de demander pardon et reconnaître ses péchés (David) mais l’autre (Hérode) s’est obstiné et a continué à tuer comme Alibenbongo.

Pour ce qui est de nos frères et sœurs non parfais du FR, ce n’est ni toi ni moi qui les avons votés le 30/08/09, c’est le peuple en masse. Je m’aligne derrière la volonté du peuple souverain.

Respectons la volonté du peuple car c’est le peuple qui est souverain. Le peuple a dit NON à la monarchie bongoiste en votant les homes imparfaits qui ont su parler au peuple en demandant pardon.


Quant à la tache et la mission du Grand Parti UN, je conviens aussi avec toi que la tache est énorme et les attentes du peuple sont immenses. Cette tache « Eradiquer l’axe du mal Alibenbongo/pdg-francafrique », nous ne pouvons la confier à une seule personne ou à un seul groupe ou à une seule ethnie. Cette tache doit être confiée, non seulement à tous les fils/filles du Gabon épris de justice et liberté mais aussi au delà des frontières du Gabon.

Qui n’est pas avec nous (toi et moi) peuple opprimé est non seulement avec Aliben/pdg-francafrique mais est aussi contre nous.
Ceux qui ont accepté de mettre les intérêts du peuple au dessus de leurs intérêts ou ambitions personnels, je suis près à discuter avec eux et travailler ensemble pour l’objectif commun « Libération complète et Inconditionnelle du Gabon d’Abord).

Ceux qui ont privilégié leurs ventres comme Eboue, Ndougou, Mborantsuo, Rogombe, JF Mouloungui, Manganga Moussavou, Divoungui, Jacki 1000 diplômes dévalués….ceux là nous les combattrons aussi férocement que le combat contre le clan Alibenbongo/pdg-francafrique.


Encore une fois, je respecte ton point de vue et ta prudence qui a un sens capital, compte tenu des souffrances des 42 ans de tyrannie bongoiste.

Coupons d’abord le mal à la racine, ensuite les branches, car les branches ne sont pas plus dangereuses que la racine pivotante bongoiste.

Cheers,
St. Michael.

11.Posté par sydney le 10/02/2010 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Ngone et St.Michael, j'aimerai avoir votre capacité de l'oubli ou du pardon , car c'est pas en quelques mois que je vais oublier, le mal causé durant 40 ans que ces hommes ( ex-pedegiste opposant et pedegiste au pouvoir) ont fait à mon cher pays, aussi , si je dois me montré manianime au sujet d'un camp cela voudra dire, faire de même à l'autre, dans la mesure ou tous ont été aux affaire et dans des postes strategiques ! Maintenant tous ce que je souhaite ce que cette nouvelle force politique,mette la pression au pouvoir en place, afin de faire avancé mon pays! Car un criminel reste un criminal, même apres avoir purger sa paine ou demandé pardon....Vive mon pays!

10.Posté par Ngone le 10/02/2010 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A sydney, ne dit-on pas : "il n'y a que le imbéciles qui ne changent pas d'avis ?" ou tout au plus "un Homme averti en vaut deux ?"
Qui vivra,verra.

9.Posté par jurgen241 le 10/02/2010 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE POUVOIR VS M ENDRERA QUE SES GRAND HOMMES COMME VS LE DITE SI BIEN ETAIT FORT GRACE AU POUVOIR QU IL AVAIT ET ATTENDER DE VOIR .AVEZ VS VUE LE PDG SAGITER OU AVOIR PEUR SES VS QUI LE DITENT DS 6MOIS VS ME DIRé DS NOUVELLE DE CE GRAND PARTI MINUS QUE JE VOIE

8.Posté par Paysan le 10/02/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à tous les opposants qui ont su dépasser leurs intérets individuels et qui ont su s'unir. là je vois à servent leur doctorat en science politique et dans d'autres domaines. AMO à montré qu'il est docteur en science politique et que c'était lui, comme nous le savons, le stratège du PDG. que ceux qui disaient que l'opposition ne s'unira pas aillent au diable. ce n'est qu'un début qui annoce la fin de la dictature pdg.

7.Posté par Blaise le 10/02/2010 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureusement que ces ex-pédégistes sont venus renforcer l'opposition car sans eux , on serait vraiment dans la mouise ,les vieux opposants sont inexistants pour l'instant.

1 2

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...