News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

PARIS (AFP) - Gabon: la France se défend d'avoir soutenu Ali Bongo

Le site de la Liberté - LVDPG Révolution le Lundi 7 Septembre 2009 à 13:29 | Lu 1365 fois

Robert Bourgi a concentré beaucoup des critiques contre Paris. Il s'était présenté lui-même peu avant l'élection comme "un ami très écouté" de Nicolas Sarkozy et avait ajouté, dans le journal Le Monde, qu'Ali Bongo était "le meilleur défenseur des intérêts français dans tous les domaines".



PARIS (AFP) - Gabon: la France se défend d'avoir soutenu Ali Bongo
La France s'est défendu lundi d'avoir soutenu Ali Bongo lors de la présidentielle au Gabon, une accusation entendue dans ce pays et aussi rejetée par l'avocat Robert Bourgi, souvent présenté comme un conseiller très influent de Nicolas Sarkozy pour les affaires africaines.

"La seule voix légitime de la France, c'est le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et son secrétaire d'Etat Alain Joyandet. Qu'est-ce qu'on a dit depuis le début? Qu'on avait pas de candidat", a-t-on souligné à l'Elysée.

Rien ne peut laisser penser "qu'on s'est ingéré dans l'élection gabonaise", a-t-on ajouté de même source, en précisant que la France attendait désormais "que la procédure soit définitive pour reconnaître les autorités légitimes gabonaises".

L'avocat d'origine libanaise "Robert Bourgi n'est pas le porte-parole, ni officiel ni officieux de la France", a-t-on aussi fait valoir à la présidence, en relevant qu'en raison de l'âge de Nicolas Sarkozy (54 ans), il avait "moins de rapports avec la famille Bongo que d'autres..."

Lundi matin sur RTL, Robert Bourgi, considéré comme le gardien des secrets de la "Françafrique", cet ensemble de relations opaques qui lient la France à ses anciennes colonies africaines, a lui aussi assuré que Nicolas Sarkozy n'avait pas privilégié Ali Bongo.

"La France n'avait pas de candidat au Gabon. Elle n'est intervenue ni avant le processus électoral, ni pendant, ni après", a-t-il dit. Le président français n'a reçu le fils du défunt Omar Bongo "qu'une seule fois en juin 2008". "C'était pendant le salon (aéronautique) du Bourget", alors qu'Ali Bongo était ministre de la Défense du Gabon.

Ali Bongo a été déclaré jeudi vainqueur du scrutin du 30 août, une proclamation qui a provoqué des violences, en particulier dans la deuxième ville du Gabon, Port-Gentil, où des intérêts français ont été pris pour cibles par des manifestants.

Robert Bourgi a concentré beaucoup des critiques contre Paris. Il s'était présenté lui-même peu avant l'élection comme "un ami très écouté" de Nicolas Sarkozy et avait ajouté, dans le journal Le Monde, qu'Ali Bongo était "le meilleur défenseur des intérêts français dans tous les domaines".

Lundi 7 Septembre 2009
LVDPG Révolution
Vu (s) 1365 fois




1.Posté par FILLEDUPAYS le 07/09/2009 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OUI JE TROUVE TROP FACILE CETTE AFFAIRE NOUS SAVONS QUE VOUS LA FRANCE VOUS ETES PARTISANS ET AVEC ALI CAR IL DETIENT LA DOC DONT SON PERE SE SERVAIT POUR VOUS FAIRE TAIRE VOS SECRET QUE VOUS CROYEZ CONFIDENTIELLES

vous ignorez qu'en afrique rien n'est secret tout ce qui nous manque à vous flanquer au nez c'est les preuves mais nous sommes au courant de tout car ce ne sont pas avec des extra terrrestres que vous traiter mais bien des gabonais qui en meme temps sont issu de la population

qu'entendez vous par PROCEDURE DEFINITIVE????? est- ce l'investiture? si ce n'est que ça vous l'aurez car il fait tout pour aller vite et prendre vraiment les choses en main

c'est pour ça ils n'ont jamais deménager leurs effets il savait kil reviendrait là !!!!
aussi SACHEZ QUE VOUS ETES PLUS QUE RESPONSABLE CAR EN ANNONçant sa victoire à quelques minutes après que ces sbirs ont gazé des gens à la démo où ils attendaient paisiblemnt depuis la veille , VOUS LUI AVEZ SERVI DE PORTE PAROLE POUR DIFFUSER AU MONDE ENTIER KIL A ETE ELU franchement vs êtes vous occupé de vérifier cette info? avez vous chercher à joindre un OPPOSANT? NON VOUS ETES CES COMPLICES

VOUS DEMENTEZ CAR VOUS NE VOUS ATTENDIEZ PAS A LA REACTION DU PEUPLE VOUS VOUS ETES DIT SON PERE A TOUJOURS FAIT COMME ça ils n'ont jamais réagis FAUX FAUX nous sommes une autre génération ,grace à vos écoles donc attention premier GAOUS n4EST PLUS GAOUS CHIEZ DANS VOTRE FROQUE POUR VOS PARENTS QUI SONT CHEZ NOUS ET VOS INTERET QUI SONT AUX MAINS DU PEUPLE FAITES LE BON CHOIX IL N'est pas tard

2.Posté par FILLEDUPAYS le 07/09/2009 16:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon : Biyoghe Mba, «on a l'habitude, après ça se calme»
Alors que les populations continuent de quitter Port-Gentil ce 7 septembre, le gouvernement affirme avoir un contrôle total de la situation, en dépit de la violation flagrante du couvre-feu depuis le 3 septembre dernier avec à chaque tombée de la nuit des pillages et des émeutes qui ont déjà causé trois morts. Le ministre de l'Intérieur a évoqué la possibilité d'un état de siège sur le capitale économique si les violences persistent. Une hypothèse que le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, a rejeté en bloc en affirmant qu'«il n'y a pas de dérapages du tout» dans la cité pétrolière le couvre-feu pourrait être levé avant le 10 septembre. Ce dernier minimiserait-il l'ampleur de la situation?


© AFP - Une rue de Port-Gentil après les émeutes



Attitude minimaliste ou chape de plomb sur la contestation populaire à Port-Gentil ? Le gouvernement continue de dénoncer la désinformation qui entoure le climat post électoral, notamment dans la capitale économique où les médias locaux et internationaux font état chaque jour de nouveaux débordements.

«Nous sommes étonnés des informations relayées par les médias», explique le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, faisant le bilan sur la situation dans la ville de Port- Gentil, au lendemain d'une mission interministérielle conduite par le ministre de l'Intérieur, Jean François Ndongou.

«Il y a eu trois morts, décédés à la suite des cambriolages. Il y a un qui s'est coupé les veines sur une vitre, un autre qui est tombé sous le calibre 12 d'un commerçant qui défendait sa boutique, et le troisième c'est dans les mêmes circonstances», a affirmé le chef du gouvernement.

«Ce qu'on a déjà fait, c'est de mettre les forces de sécurité qui vont ramener l'ordre. (…) depuis une nuit il n'y a pas de gros problèmes à Port-Gentil. Ce matin j'ai dépêché une mission ministérielle conduite par le ministre de l'Intérieur avec le ministre du Commerce, le ministre des Finances et le ministre de l'Habitat pour faire une première évaluation. (…) Ils ont rencontré les notables, les élus locaux, les opérateurs économiques, ils ont échangé au cours d'une séance de travail où il y avait plusieurs participants, pour ramener le calme et la paix», a-t-il poursuivi.

«Au moment où je vous parle, il n'y a pas de dérapages du tout à Port-Gentil», a-t-il affirmé.

Au sujet de la possibilité d'instaurer un état de siège dans la capitale économique, Biyoghe Mba déjugé son ministre de l'Intérieur en affirmant que «c'est totalement inexact. Pas du tout. Au contraire on est en train de réfléchir si on doit maintenir le couvre-feu beaucoup plus longtemps. Les esprits se sont échauffés il y a deux ou trois jours, maintenant la raison revient. J'attends le compte rendu du ministre de l'Intérieur, (…) il est possible que demain ou après demain on lève le couvre-feu»

Le 6 septembre dernier à Port Gentil, Jean François Ndongou avant affirmé que «si d'aventure l'ordre, la paix et l'harmonie ne sont pas de mise, nous allons solliciter (…) l’autorisation au parlement» de mettre Port-Gentil en état de siège, précisant que «l'état de siège, c'est grave, il y a une interdiction de se déplacer sans une autorisation spéciale».

«Il y a sûrement certains qui prennent un malin plaisir à donner des informations qui ne collent pas du tout avec la réalité», a ajouté le Premier ministre.

«Nous sommes de jeunes pays, nous ne sommes pas comme les pays occidentaux et partout on conteste les élections. Au Gabon, on a l'habitude de ce genre de choses, après cela se calme», a-t-il conclu.

Dans la cité pétrolière, les magasins sont fermés et les denrées alimentaires commencent à se faire rare. L’approvisionnement par voie aérienne est bloqué en raison de la fermeture de l'aéroport. Dans la ville, une seule boulangerie était ouverte ce matin au quartier Grand village, devant laquelle des centaines de personnes étaient aligné, avec un camion militaire posté là pour gérer l'attroupement.

La plupart des habitants qui le peuvent cherchent à quitter la ville. «Je n'ai plus rien à manger, impossible de trouver une seule boîte de conserve, les magasins ont été pillés ou sont fermés», explique une mère de famille.

François-Xavier Pinelli, le directeur français de la Société de navigation gabonaise (SONAGA), qui fait la navette entre Port-Gentil et Libreville, confirme lui aussi que «des centaines de voyous rôdent dans la ville avec des armes qu'ils ont piquées au commissariat de police».

«Nous partons pour éviter de vivre ce que nous avons vécu en 1990», explique Virginie Koumba, une mère de famille qui fuit Port-Gentil, rappelant qu'en 1990, «nous avons connu les violences, la faim, le manque d'eau et d'électricité», après les émeutes suite au décès d'un opposant originaire de la capitale économique

3.Posté par FILLEDUPAYS le 07/09/2009 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ILS NOUS NARGUE CE ASSASIN TUEUR D'ENFANTS TORTUE TU NE FERA PAS LONG FEU A CE POSTE MALGRES TA PRISE DE POSITION C'EST POUR LE SALE BOULOT KON TA SIGNER UN CDD CHIEN ET TA FAMILLE AVEC

4.Posté par la révoltée le 07/09/2009 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce ne sont que des menteurs, Ali tout seul, ne peut s'imposer. il ne faut pas oublier que sa femme actuelle est une française, et ce Bernard kouchner qui espère, qu'avec l'élection de son dernier, il pourra être enfin payer, pour son soit disant rapport sur la sécurité sociale au Gabon. Sachez un chose : le voleur a 99 jours et un jour pour le propriètaire, la vérité éclatera au grand jour. Prenez exemple sur l'affaire de BOKOSSA et Giscard d'estain, sur les diamants du Centrafrique. Amusez-vous bien avec notre pays, vous le payerez plus tard.

5.Posté par pimokou le 08/09/2009 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
de toutes les façons robert bourgi est bien celui qui a commandité le coup d etat electoral avec guéant, ils ont rendu visite à ali a lhopital de neuilly lorsqu'il prétextait qu'il etait malade ,après qu'on ait emmené son père bongo a barcelone.tout avait été prevu là, il a misé de l'argent pour qu'on annule la plainte des biens mal acquis(demandez ou en sont-ils avec ce proces de biens mal acquis?) et promettre aux français qu'il arreterai les contrats deja fait avec les chinois(qu'en est-il avec les chinois pour l'exploitation du fer?); ils ont revu les accords pour une nouvelle coopération avec le gabon.sarko lui a laissé ses deux envoyés guéant et bourgi satisfait de la reponse de ses agents,il a confirmé son accord par l'apparution aux obseques de bongo a libreville.
si vous avez encore la video des obseques du defunt bongo,observez bien la tete de sarko lorsque le 1er ministre prend la parole,il avait l'air de s 'ennuyer et de se dire :"mais tu racontes quoi meme, les choses sont deja faites, donc tes discours donneur de leçon ne servent à rien."
nous disons simplement à sarkozy que sil a l 'intention de se representer en 2012,c 'est maintenant qu'il doit faire sa campagne en se salissant pas dans des magouilles de bourgi et guéant, il est président ou ce sont eux les presidents?sarko nous t 'aimont bien avec ta jolie jeune femme qui est pleine de grace,vos beaux enfants....vous etes une famille merveilleuse et humaine, mais le fait de tomber sur les pieges de bourgi-ali, guéant-ali vous perdez votre credibilité devant les français, devant les gabonais et à l'echelle internationale.nous diaspora gabonaise condamnons fermement votre coup de force electoral et sommes prets a agir légalement au tribunal international avec des preuves puisque vous nous "chantez ne pas avoir de candidat".
quant aux opposants de la resistance et les gagnants de cette election,nous vous felicitons de votre courage,votre amour pour le peuple gabonais.père celeste vous couvre de son manteau celeste et rien ne vous arrivera,les choses sont faites de façon que celui ki tente de vous nuir se fera tuer par la milice qu'il envoie.nous sommes avec vous plus que jamais, nous prions pour nos centaines de morts que la maçonnerie ali_elysée ont sacrifiés,nous ne disons rien mais nous savons qu'ils sont morts pour une bonne cause, celle de nous liberer des chaines,mais le sort qui est reservé aux protagonistes ne dit pas son nom!
vive le gabon
vive amo
vive mamboundou
vive eyeghe ndong
vive myboto
vive ben m
vive mba abessole
vive ogouliguende
vive ngoua
vive la prophetesse ayo(que vous soyez en ce moment un instrument entre lesmains de dieu pour orienter les autres...)
vive tous les autres opposants que nous n'avons pas eu l'occasion de citer.
vive tous les autres qui nous suivent dans ce combat.
soyez forts, DIEU et LE CHRIST sont avec vous,recevez!!!!!!!!!!!!!! AMEN!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...