News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Ogooué-Maritime : un enseignant de l’UOB anime une conférence sur l’indépendance du Gabon à Port-Gentil

l'info réelle 7J/7 - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Mardi 11 Mai 2010 à 11:17 | Lu 1236 fois



Ogooué-Maritime : un enseignant de l’UOB anime une conférence sur l’indépendance du Gabon à Port-Gentil
Le professeur Métégué N’nah, enseignant à l’Université Omar Bongo(UOB) a ouvert, samedi, à Port-Gentil, le cycle des conférences que le lycée Joseph Ambourouè Avaro organise à l’occasion du jubilé de l’indépendance du Gabon (1960-2010), rapporte lundi le correspondant de l’AGP.

Planchant sur le thème ‘’De Denis Rapontchombo à Emane Ntole, colonisation et mouvements de résistance au Gabon’’, l’enseignant Métégué N’nah a articulé son propos sur les conditions de l’implantation de la domination française au Gabon, sur le rôle joué par différents protagonistes et la charge symbolique que revêt le choix des deux hommes que sont Denis Rapontchombo et Emane Ntole.

Le premier s’était rangé du côté du colonisateur tandis que le second a incarné le camp des opposants qui comptait d’illustres noms dont les plus connus sont Mbombè, dans la région de Mouila, Mavurulu alias Nyonda Makita, dans la Nyanga, Wongo (Lastourville) et, bien sûr, Emane Ntole, dans la région de Ndjolé.

D’autres fronts de résistance ont également pris une part importante dans la résistance à la colonisation. Ce fut notamment le cas du mouvement des Binzima, entre Oyem et Ndjolé ; a assuré l’intervenant.

Il a souligné, pour le déplorer, le fait que l’historiographie officielle a fait la part belle à ceux qui ont favorisé la domination coloniale en occultant les faits d’armes des résistants locaux.

On retiendra, de l’intervention de Métégué N’nah que, contrairement aux thèses les plus répandues, ‘’les Gabonais ne se sont pas livrés sans coup férir à la colonisation française et se sont opposés à l’administration coloniale pour sauvegarder leur indépendance’’.

Et si les jeunes générations devaient retenir une leçon des engagements de ces hommes, c’est l’esprit de patriotisme dont ils ont fait montre. Cette lutte contre la colonisation française a été, selon le pédagogue, l’un des facteurs qui a conduit au rapprochement des peuples constitutifs du Gabon d’aujourd’hui.

La conférence de Métégué N’nah sera suivie d’autres dont le cycle s’achèvera le 29 mai prochain avec le bilan de 50 ans d’indépendance des pays africains, introduit par le professeur Marc Louis Ropivia.

Mardi 11 Mai 2010
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 1236 fois


Politique | Société | Economie | Articles Sponsorisés | Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame








Les Articles les plus lus

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée


Incroyable !