News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Obama oppose des principes de gouvernement aux puissants et riches réactionnaires de son pays !

Le site de la Liberté - LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24 le Lundi 8 Novembre 2010 à 22:16 | Lu 429 fois

Le 18 mars 2008, Barack OBAMA prononçait à Philadelphie un discours historique reconnu comme tel dans le monde entier. C’était celui qui avait réussi à dépasser le « rêve » de Martin Luther King pour proposer une société post-raciale à l’Amérique. Son livre, « De la race en Amérique », est une réflexion qui dépasse le simple cadre des Etats Unis, qui doit être menée dans toute société moderne aujourd’hui, notamment en France.



Obama oppose des principes de gouvernement aux puissants et riches réactionnaires de son pays !
Il est peu habituel de voir un chef d’Etat d’un grand pays reconnaître ne pas détenir la vérité absolue devant son peuple et, au lendemain de sa défaite, il tend la main aux Républicains avant son discours officiel de conciliation. Il précise aux élus des Etats-Unis comme d’ailleurs que « chaque élection nous rappelle que le pouvoir n’est pas aux élus mais au peuple ». Ce n’est pas courant de voir cela après le pouvoir français méprisant la population protégeant leurs retraites.


Nous ne soutenons pas Obama parce qu’il est noir et Président des Etats-Unis ! Je soutiens Obama parce qu’il a apporté une nouvelle part de rêve à la politique qui consiste à montrer que la politique peut changer la vie. La victoire d'Obama aux Etats Unis a permis aux Africains d'avoir un autre rapport au monde.Il a permis au monde de percevoir les Africains autrement à travers son itinéraire personnel.
La déception de ceux qui l’ont soutenu depuis qu’il est devenu Président des Etats-Unis est proportionnelle à l’immense espoir suscité lors de son élection.

Ce n’est pas Obama qui déçoit mais les raisons pour lesquelles sa politique est rejetée en partie. C’est pourtant la première fois qu’une couverture maladie est proposée dans un des pays les plus riches du monde et que ce sont les personnes les plus fragiles et les plus pauvres qui rejettent cette proposition au nom d’un hypothétique principe de « liberté », dans le pays du libéralisme individualiste.

La vague de conservatisme qui gagne l’Europe resurgit dans ce pays. A travers la sympathique dénomination de « tea party » s’exprime la plus extraordinaire vague réactionnaire dissimulant le racisme le plus primaire : Obama caricaturé avec la moustache d’Hitler…

Pour se rassurer, ce n’est pas la première fois que les élections de mi-mandat qui se déroulaient hier pour le renouvellement des 435 sièges de la Chambre des Représentants et un tiers des 100 membres du Sénat. Ces élections ne sont jamais favorables aux présidents en place. Souvenons nous de Ronald REAGAN en 1982, ce qui ne l’avait pas empêché d’être réélu en 1984.

Bill CLINTON, lors de son premier mandat en 1994, avait perdu sa majorité à la Chambre et au Sénat. Il a été brillamment réélu en 1996. On peut donc relativiser la défaite d’OBAMA. Les Républicains auront un problème au Congrès notamment ceux qui auront été élus avec les voix du tea party, lequel, « poujadiste », n’a aucune proposition concrète en dehors du moins d’Etat, moins d’impôts, moins de chômage, et moins …D’Obama !

Ceci ne peut constituer un programme de reconstruction financière depuis la plus grande crise que les Etats-Unis ait connue depuis 1929.

Barack OBAMA avait dit aux Africains en tant que Président des Etats-Unis lors de son discours d’Accra de prendre leurs responsabilités. Ce discours était bien utile pour les démocrates africains. Espérons que ces résultats ne l’affaibliront pour continuer à influer dans le bon sens sur le continent, notamment en Afrique francophone et face aux réseaux des Sarkozy et autres conservateurs.

Il faut également regretter que Nancy PELOSI ne préside plus la Chambre des Représentants américaine, comme il faut également déplorer que Michelle OBAMA n’ait pas un poste officiel qui puisse manifester sa compétence en matière de santé publique, car le statut d’épouse est notoirement insuffisant…

Good luck, Mr President! En effet: "aucun des défis que nous devons relever n'a de solutions faciles" (conférence de presse du 3 novembre 2010).

Mengue M'Eyaà,
Présidente du Conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon

http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Lundi 8 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 429 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...