Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Obama annonce un élargissement des raids aériens contre l'Etat islamique

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Jeudi 11 Septembre 2014 à 06:40 | Lu 410 fois

Pour "affaiblir et à terme détruire l'Etat islamique", l'armée américaine va désormais également frapper les djihadistes en Syrie.



Le président Barack Obama s'est dit prêt, mercredi 10 septembre, à frapper l'Etat islamique en Syrie et à étendre les frappes aériennes menées en Irak depuis un mois. Il a promis lors d'une allocution solennelle de "détruire" le groupe djihadiste ultra-radical "où qu'il soit".

Frapper en Syrie

A la veille du 13e anniversaire des attentats du 11-septembre, le président américain a promis de frapper l'EI "où qu'il soit", grâce à la puissance aérienne des Etats-Unis mais aussi en renforçant le soutien aux forces irakiennes d'une part et à l'opposition syrienne modérée d'autre part.

Je n'hésiterai pas à agir contre l'EI en Syrie, comme en Irak", a déclaré Barack Obama, debout devant un pupitre, drapeau américain en toile de fond.

Le président n'a donné aucune indication de calendrier : "Nous n'allons pas annoncer nos coups à l'avance", a expliqué un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Notre objectif est clair : nous affaiblirons, et, à terme, détruirons l'EI", a poursuivi Barack Obama.

Et d'estimer que les djihadistes sunnites qui ont décapité deux journalistes américains appartenaient à "une organisation terroriste qui n'a d'autre vision que le massacre de tous ceux qui s'opposent à elle".

Pas de troupes au sol

Tout en réaffirmant que l'envoi de troupes américaines de combat au sol était exclu, Barack Obama a annoncé l'envoi de 475 conseillers militaires supplémentaires en Irak pour soutenir les forces kurdes et irakiennes en termes d'équipement, de formation et de renseignement. Cela portera à environ 1.600 le nombre de militaires américains présents dans le pays.

Dans un discours d'un quart d'heure, le président américain a appelé le Congrès à lui donner plus de ressources pour équiper et entraîner les rebelles syriens. Signe de la sensibilité politique du sujet, les républicains se réuniront jeudi matin à huis clos pour débattre de la marche à suivre.

Différent des guerres en Irak et Afghanistan

Barack Obama, qui a toujours affiché sa volonté de tourner la page d'une "décennie de guerre", a assuré que cette campagne s'inspirerait de celles menées depuis des années contre les islamistes au Yémen ou en Somalie et serait fondamentalement "différente" des guerres en Afghanistan et Irak, initiées par son prédécesseur, George W. Bush.

Si elle a mené plus de 150 frappes aériennes dans le nord irakien qui se sont révélées déterminantes dans la reprise par l'armée et les forces kurdes de certains secteurs, l'administration Obama se trouve dans une position beaucoup plus délicate en Syrie, où elle a désormais un ennemi commun avec le président Bachar al-Assad.

Lors d'une conversation téléphonique quelques heures avant cette allocution, Barack Obama et le roi Abdallah d'Arabie saoudite avaient souligné qu'une opposition syrienne modérée plus forte était "essentielle" pour faire face aux djihadistes ainsi qu'au régime Assad "qui a perdu toute légitimité".

Une coalition internationale contre l'EI

Les Etats-Unis ont reçu l'appui de nombreux pays, comme la France, qui organisera lundi à Paris une conférence sur l'Irak, à laquelle participera John Kerry. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a précisé mercredi que la France, participerait "si nécessaire" à une action militaire aérienne en Irak.

John Boehner, président républicain de la Chambre des représentants, a salué mercredi soir le discours présidentiel mais fait part de son inquiétude face à l'urgence de la situation. ll a ainsi estimé qu'entraîner et équiper les forces irakiennes et l'opposition syrienne était indispensable, mais jugé que les mesures annoncées "pourraient prendre des années".

"Il faut faire plus", a lancé en écho Kevin McCarthy, leader républicain de la Chambre.

A Bagdad, John Kerry, qui a entamé une tournée destinée à mettre en place une coalition internationale contre les djihadistes, a affirmé que l'armée irakienne, mise en déroute par l'EI au cours de ces derniers mois, serait "reconstituée et entraînée" avec l'aide des Etats-Unis et d'autres pays.

Le chef de la diplomatie américaine a, comme le président, écarté l'idée d'envoyer des troupes de combat, "à moins bien sûr qu'il ne se passe quelque chose de très, très grave".


Jeudi 11 Septembre 2014
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 410 fois




Dans la même rubrique :
< >

News en Afrique | Pays Africains | News International | Europe | C.P.I | Etats Unis | Eco Internationale








Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !