News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Nouveau système de rémunération : le gouvernement prêt pour le 25 juillet 2015

Le site de la Liberté - Source : AGP le Mardi 23 Juin 2015 à 00:00 | Lu 2519 fois

Le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme administrative, Jean Marie Ogandaga, a présenté, dimanche à Libreville, l’état d’avancement des travaux d’élaboration du Nouveau Système de Rémunération (NSR) des agents publics de l’Etat aux membres du gouvernement qui prévoit le début de la réforme pour le 25 juillet 2015.



M. Ogandaga, après la présentation à ses collègues membres du Gouvernement de l’évolution des travaux relatifs à la mise en œuvre effective du nouveau système de rémunération, a annoncé la tenue, le 26 juin prochain, d’un séminaire de restitution officielle du NSR, présidé par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, le Pr Daniel Ona Ondo, en sa qualité de premier responsable de la réforme administrative.

Présidant il y a quelques semaines à l’auditorium du ministère de la Fonction Publique une réunion à laquelle prenaient part des partenaires sociaux, des membres de forces de défense et de sécurité, les secrétaires généraux de l’Administration, Jean-Marie Ogandaga avait expliqué le NSR des agents publics et les modalités de sa mise en œuvre. Il avait notamment rappelé que le chef de l’Etat a enjoint le gouvernement à mettre en place un nouveau système de rémunération afin de corriger les inégalités, le manque de performance, l’absence d’attractivité et de compétitivité de l’Administration gabonaise.

Le ministre de la Fonction publique avait, dans le même temps, rappelé le rapport de l’audit sur le système de rémunération qui révéla la non existence de certains corps, un système indemnitaire défaillant, une inadéquation de la solde de spécialité, des accessoires de solde plus élevés que la solde de base. Ajouté à cela le caractère figé de l’actuelle grille unique.

Selon le ministre Ogandaga, les faiblesses du nouveau régime des rémunérations indiciaires seront corrigées. C’est-à-dire que des réaménagements seront portés, dans un premier temps, à la grille de rémunération, afin de rendre opératoires les grades.

Il s’agit de remplacer le système de grille de rémunération unique par le système de pluralité de grilles de rémunération en fonction des spécialités.

Ce nouveau système devra procéder à un retraitement du Smig et garantir une rétribution différenciée de l’ancienneté et des performances individuelles.

Pour mener à bien ces actions, le ministre Ogandaga, a souligné la nécessité de réviser plusieurs textes législatifs et réglementaires qui constituent le fondement de tout système de rémunération. A cet égard, a-t-il poursuivi, les membres de la Commission d’élaboration du NSR ont été auditionnés avec succès au Conseil d’Etat sur les nouveaux textes de lois.

"Le nouveau système mis en place sera basé sur les principes d’équité, d’attractivité, de compétitivité et de performance individuelle et collective. Ceux qui travailleront plus, gagneront plus", a-t-il rassuré.

D’après le ministre, le NSR présentera plusieurs grilles composées de grilles sectorielles prenant en compte la particularité de certains emplois et d’une grille rémunérant les agents des autres secteurs d’activités en fonction de leurs spécificités.

"La construction de ces grilles a pris en compte la mesure du Chef de l’Etat instaurant un revenu minimum mensuel à 150 000 F CFA. Cela signifie que, dès que la grille sera appliquée, le 25 juillet 2015, plus aucun agent de l’Etat Gabonais ne percevra moins de 150 000 F CFA", a-t-il renchéri.

Autre avantage et non des moindres, a commenté M. Ogandaga, le NSR revalorisera les faibles rémunérations, ce qui aura un effet immédiat sur les pensions de retraites directement indexées sur la solde indiciaire, annonçant par ailleurs que le travail de recomposition de la solde de base est achevé à plus de 90%.

"Nous sommes présentement sur le lissage des écarts observés sur les grilles de bonification qui sont encore en mouvement jusqu’à ce que nous atteignions le point d’équilibre. C’est pourquoi, je tiens à faire savoir aux compatriotes qu’ils ne doivent pas se fier à des grilles actuellement en circulation et qui ne reposent sur rien, puisqu’à ce jour aucune grille n’est consolidée. Les équipes sont encore à pied d’œuvre, le travail est quasiment achevé et je rassure tout le monde, nous serons prêts, le 25 juillet prochain, à redonner le sourire aux agents de l’Etat comme le souhaitent le Président de la République et le Premier ministre, Chef du Gouvernement", a conclu le ministre de la Fonction Publique.

Mardi 23 Juin 2015
Source : AGP
Vu (s) 2519 fois




1.Posté par MOULAMBA BONIFACE le 23/06/2015 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout ce que l'on fait en ce moment profiterait aux générations,mais qu'avons fait pour ne bénéficier de rien dans ce pays?

2.Posté par Mal au coeur le 23/06/2015 15:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n''est plus l''augmentation du smig ? C''est maintenant un nouveau système de rémunération pour la fonction publique ? Est ce qu''ils se rendent compte qu''il y a des gabonais qui ne gagnent rien au privé ? Mon Dieu ! Pourquoi sommes nous punis ?

3.Posté par Okogo le 23/06/2015 21:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sommes nous déjà en campagne électorale ? Les 6000 maisons par an promises soit 42000 pour le septennat auront elles le temps de sortir de terre?

4.Posté par dans notre quelq''un peut vivre avec un salaire 150 mille? le 14/07/2015 19:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans notre pays peut on vivre avec un salaire de 150 mille

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...