News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Nicolas Sarkosy à saluer hâtivement l'élection d'Ali Bongo à cause de la pression des Bongo ! (Version AFP)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 22 Novembre 2011 à 15:46 | Lu 1370 fois

Robert Bourgi aurait aussi initialement reconnu la défaite du fils Bongo. "Le petit a perdu, le petit a perdu!", aurait-il lancé pris de panique à des proches de Nicolas Sarkozy au soir du vote, selon un témoin oculaire de la scène à Paris, cité dans "Le scandale des biens mal acquis".



Nicolas Sarkosy   à saluer hâtivement l'élection d'Ali Bongo à cause de  la pression des Bongo !   (Version AFP)
PARIS (AFP) - Un proche d'Omar Bongo affirme que le défunt président gabonais a "contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy", dans un ouvrage sur "Le scandale des biens mal acquis" des chefs d'Etats africains en France, à paraître jeudi.

Interrogée mardi par l'AFP, la présidence française se refuse pour le moment à tout commentaire.

L'accusation émane de Mike Jocktane, conseiller personnel d'Omar Bongo depuis 2005 promu directeur adjoint de son cabinet en janvier 2009, avant de rejoindre l'opposition à Ali Bongo, qui succède à son père en août de la même année.

"Omar Bongo a contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 du candidat Nicolas Sarkozy", affirme-t-il aux journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung, auteurs du livre "Le scandale des biens mal acquis" (Editions La Découverte) dans un entretien réalisé en septembre.

Il confirme les révélations de l'avocat franco-libanais et conseiller de l'ombre de présidents français pour l'Afrique Robert Bourgi, qui a affirmé en septembre avoir remis "20 millions de dollars" à l'ex-président Jacques Chirac (1995-2007) et à son Premier ministre Dominique de Villepin.

Mais il va plus loin que l'avocat selon lequel "ni Omar Bongo ni aucun autre chef d'Etat africain" n'ont remis d'argent à Nicolas Sarkozy par son "intermédiaire".

"Contrairement à ce que prétend Robert Bourgi (...), les mallettes ont continué de circuler avant et après l'élection de Nicolas Sarkozy", assure Mike Jocktane.

Michel de Bonnecorse, ancien conseiller pour l'Afrique de Jacques Chirac, avait déjà accusé Robert Bourgi d'avoir remis des fonds occultes à Dominique de Villepin ainsi qu'à Nicolas Sarkozy, rivaux à droite pour la présidentielle de 2007.

Quand Bourgi choisit au printemps 2006 de rejoindre Nicolas Sarkozy, il ne fait "plus qu'une (mallette), plus grosse, qu'il dépose aux pieds" du futur président, affirme M. de Bonnecorse dans le livre de Pierre Péan "La République des mallettes".

Toutes ces déclarations justifient l'ouverture d'une enquête "et la désignation d'un juge d'instruction sans délais", a réagi mardi Me William Bourdon, avocat de l'association anticorruption Transparency International.

L'enquête lancée après les accusations de Robert Bourgi vient d'être classée sans suite, faute d'éléments pour prouver des faits par ailleurs prescrits.

Ses déclarations avaient rompu le silence traditionnel entourant la Françafrique, réseau opaque d'influences hérité de l'époque coloniale, avec laquelle Nicolas Sarkozy avait promis de rompre.

Mike Jocktane, comme avant lui plusieurs hommes politiques africains et experts de la région, décrit un système bien rôdé.

"Le président défunt Omar Bongo était très généreux avec les dirigeants français. (...) Une part importante de ces dons a fini dans les poches des bénéficiaires."

"Les remises de mallettes effectuées dans le bureau du président étaient filmées par des caméras cachées. Tout était enregistré sur vidéo", ce qui, affirme-t-il, constitue "l'un des moyens de pression de Libreville sur Paris". QUI DETIENT SES PREUVES ???? Les Bongo

i[u[C'est cette relation complexe d'interdépendance qui aurait conduit la France à saluer hâtivement l'élection d'Ali Bongo alors même que la cour constitutionnelle du pays n'avait pas encore rejeté un recours de l'opposition sur des fraudes massives, selon des opposants gabonais et des experts.]u]i

Dans un documentaire diffusé en décembre 2010, Michel de Bonnecorse déclarait que les premiers résultats donnaient Ali Bongo battu par son adversaire André Mba Obame à 42% contre 37%.

Robert Bourgi aurait aussi initialement reconnu la défaite du fils Bongo. "Le petit a perdu, le petit a perdu!", aurait-il lancé pris de panique à des proches de Nicolas Sarkozy au soir du vote, selon un témoin oculaire de la scène à Paris, cité dans "Le scandale des biens mal acquis".

Pour Mike Jocktane, "l'empressement avec lequel la France a reconnu l'élection frauduleuse d'Ali Bongo en 2009 s'explique par les mallettes distribuées".
© 2011 AFP

Mike Jocktane
Mike Jocktane

Mardi 22 Novembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1370 fois




1.Posté par king le 22/11/2011 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AVERTISSEMENT(?)!!
Il revient à la présidence française,d'avoir une gentillesse aussi à l'écart des dirigeants de l'union nationale,en faisant pression à Ali bongo et son gouvernement de rétablir ce parti dans ses droits immédiatement!
Voilà le message de Mike Jocktane!
M. Jean Eyeghe Ndong déclarait sur Rfi que feu Omar Bongo a eu «quelques gentillesses» pour Jean-Marie le Pen.
il faut dire,que cette déclaration approuvée par l'ElySée,avait servi,et réconforté L'UMP ennuyé dans l’affaire des valises d’argent entre les présidents africains et les responsables politiques français.
Pour l'union nationale l'attente a des limites!il faut respecter l'accord!!!!
Sinon cette boule nauséabonde risque de persister pendant la campagne présidentielle française,et déstabiliser le candidat naturel de L'UMP!!!!!!

2.Posté par Donguila le 22/11/2011 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien vu Mike! Parce que cette histoire a fait quand même un buzz sur le net et sur certaines chaînes...

3.Posté par Fax1 le 22/11/2011 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici le savoureux communiqué de presse de Maître Bourgi ce jour :

PARIS, France, 22 novembre 2011/African Press Organization (APO)/ — J’ai eu connaissance d’une dépêche AFP datée de ce jour et évoquant une interview accordée par Monsieur Mike Jocktane aux deux auteurs du livre intitulé “Le scandale des biens mal acquis”.

Je tiens à préciser que durant toutes les années ou j’ai eu à collaborer avec le Président Omar Bongo-Ondimba, je n’ai jamais vu, ni rencontré, Monsieur Mike Jocktane.

Je considère que ces allégations sont mensongères, diffamatoires et procèdent d’une manœuvre politique visant, d’une part, à jeter le doute sur la victoire légitime du Président Ali Bongo-Ondimba, et d’autre part, à troubler la bonne marche des relations franco-gabonaises.

Dans cette même dépêche, il est fait état d’une déclaration de Monsieur Michel de Bonnecorse, ancien conseiller Afrique du Président Jacques Chirac, qui, au cours de l’année 2010, a prétendu que j’avais remis des fonds au candidat Nicolas Sarkozy durant la campagne électorale de 2007, ces fonds provenant, toujours selon Monsieur de Bonnecorse, du Président Omar Bongo-Ondimba.

Je tiens à démentir de la manière la plus ferme qui soit ces propos de Monsieur de Bonnecorse qui ne reposent sur aucun fait probant et n’ont aucun fondement. C’est là le produit d’une imagination délirante.

Je trouve enfin curieux et étrange que Monsieur Jocktane fasse cette déclaration à la veille des prochaines élections législatives au Gabon, qui ont lieu en décembre 2011.

Pour ce qui me concerne, je n’ai jamais douté, ne serait-ce qu’un seul instant, de la victoire du candidat Ali Bongo-Ondimba aux élections présidentielles de 2009.

Le peuple gabonais est un peuple majeur, qui sait que la victoire électorale et politique passe par les urnes. C’est là, une vérité absolue que doit méditer Monsieur Jocktane.

4.Posté par MLuterking le 23/11/2011 00:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le temps où les populations Africaines étaient dupes est terminé, arrêtez de venir jouer avec les gens, tout le monde sait que alilebiafra même contre un chien né au Gabon, ne pouvait jamais et ne peut Gagner aucune élection juste et démocratique. toute la politique ou toutes les relations franco-gabonaises tournent autour des mallettes d'argent que bongo donnait à tous les dirigeants français pour se maintenir au pouvoir pendant 40ans, cette vérité est inéluctable et connue par tous les Africains et par tous les Gabonais en particuliers, tout ce que vous pouvez dire pour essayer de persuader des gens du contraire n'est que peine perdue, à vous les gens puissants que vous soyez, sachez que il y a Dieu qui existe et qui a le dernier mot sur nous tous, que tu sois pauvre ou riche, chacun d'entre nous payera de ses actes devant l’Éternel maitre de l'univers visible et invisible.

5.Posté par TCHOUGOUDJA LE FILS le 23/11/2011 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS DE BIOMETRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D'ELECTIONS.

6.Posté par moi aussi le 24/11/2011 06:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous faites attention aux propos de Bourgui, vous comprendrez qu'il ne dit pas que Bongo n'a pas remis de l'argent à Sarkozy. Il dit clairement qu'il n'était pas l'intermédiaire de cette tractation (transaction, que dis-je!). C'est donc idiot de croire que cette declaration serait un démenti. Ce que l'idiot pourrait comprendre c'est que aucun chef d'État africain n'a financé la campagne de Sarkozy; qu'a donc dit le fils Kadaffi! Arrêtez de prendre les gens pour des idiots, on sait lire.

7.Posté par Engoung le 25/11/2011 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais à la fin, arretez de jouer avec nous, peuple gabonais et africain..... Ces histoires ne datent pas d'aujourd'hui, ni d'hier mais depuis les indépendances et nous sommes au courant.... C'est purement une manoeuvre pour s'attirer les bonnes graces des candidats à l'élection présidentielle française, pourquoi c'est maintenant qu'il veut nous faire croire qu'il détient la vérité? En 2007 et 2008 quand M. Ben Moubamba et M. Marc Ona Essangui ont risqué leur vie pour les faits similaires, n'était-il pas au coté du Président?
Je n'accorde aucun crédit à cette déclaration, heureusement que les gabonais ne sont pas idiots...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...