News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

News Bongo Omar : Biens "mal acquis" ? La chasse aux Africains est ouverte !

Le site de la Liberté - afrik.com le Jeudi 1 Octobre 2015 à 08:53 | Lu 2948 fois

Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.



Au centre de ce tintamarre médiatique, un homme, Me William Bourdon, avocat de ladite association Transparency International France. C’est lui qui a informé la presse des saisies opérées sur des biens appartenant à des parents du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, tout comme c’est lui qui avait porté la plainte à l’origine de cette affaire.

Le luxe à la portée de toutes les bourses...

Et les commentaires de se succéder sur la "luxueuse villa" du Vésinet, sans qu’aucun journaliste ne se donne apparemment la peine d’aller voir de quoi il est question. Rien de plus facile pourtant que de se promener au Vésinet pour constater, en parcourant l’avenue concernée, qu’il s’agit, ô surprise, d’un modeste pavillon entouré d’un jardin, la "Villa Suzette", d’aspect infiniment plus modeste que la plupart des résidences qui l’entourent. On comprend mieux le chiffre avancé sur le montant réduit de la transaction : 450 000 € lors de son achat en 1983, par le frère du Président, Valentin Ambendet. Ah ? C’est donc là que seraient venus se perdre les "détournements de l’argent du pétrole" ? Dans une maison qui était à la portée de la bourse de n’importe quel cadre moyen ? C’est pour cela que l’on fait tout ce foin ?

Ne pas confondre Bongo et Gabon

On reste incrédule face à cette révélation. On la compare à la valeur estimée de l’Hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais au 51 rue de l’Université : 100 Millions d’euros. Là on peut parler d’une petite fortune, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses... Feu Omar Bongo aurait-il détourné à son profit une somme aussi colossale ? Sauf que sa saisie à la mi-septembre dans le cadre d’une procédure engagée par le groupe de BTP Sericom, détenteur d’une créance de 200 millions d’euros sur le Gabon, vient de prouver que l’Hôtel particulier n’était pas la propriété de la famille Bongo, mais bien... de l’Etat gabonais. Accuse-t-on François Hollande ou Nicolas Sarkozy de s’approprier à titre personnel tous les biens acquis hors de France par l’Etat français sous leur présidence, que ce soit pour y loger ses diplomates ou pour y abriter telle ou telle activité ?

L’argent du pétrole ?

Certes, certes, rétorque-t-on, mais ces biens gabonais sont financés "par l’argent du pétrole" ! Vraiment ? Et où est le problème ? A-t-on évoqué "l’argent du pétrole" lorsque l’Emir du Qatar a acheté, comme au Monopoly, l’ensemble de la Place Vendôme, à l’exception de l’Hôtel particulier qui abrite le ministère de la Justice et de celui où est installé l’Hotel Ritz, propriété du milliardaire anglais Al Sayed ? La brave et courageuse association dont Me Bourdon est l’avocat a-t-elle engagé des poursuites contre cet émir dont la famille, avant d’exploiter les hydrocarbures dont le sable et la côte du Qatar regorgent, n’aurait pas eu les moyens d’acheter ne serait-ce qu’un appartement, sur cette même Place Vendôme qui est désormais comme une élégante cour intérieure au cœur de son patrimoine parisien ?

Des indignations sélectives...

Non seulement Transparency International France ne s’en est jamais émue, mais elle n’a rien eu à redire non plus lorsque... le Parlement français adopta une loi qui exonère les biens acquis par cette noble famille qatarie des impôts dus en France sur les mutations et les plus-values immobilières. Or, il ne s’agit pas ici d’un pavillon de banlieue d’une valeur de 450 000 € mais d’un ensemble de bâtiments historiques formant l’une des plus belles places de Paris... et d’une valeur totale qui se chiffre en centaines et centaines de millions. Mais ce pétrole-là n’a pas d’odeur ?

La deuxième réaction qui naît face à ce "deux poids, deux mesures", et qui fait suite à l’incrédulité, c’est l’incompréhension. Pourquoi ces torrents d’encre déversés sur le Congo, pour des acquisitions modestes, ou sur le Gabon, pour des acquisitions d’Etat, et cet impressionnant silence dans d’autres cas ? Ne faut-il pas chercher d’abord la cause de cette disparité ? Et ne serait-il pas opportun de rechercher qui sont les clients de Me Bourdon et d’où viennent les fonds qui alimentent Transparency International France ?

Transparent comme l’Or noir...

Il apparaîtrait clairement alors que les procédures engagées contre les proches de tel ou tel chef d’Etat africain ont des objectifs très différents de ceux qu’elles affichent : dans le Monopoly de l’Or noir mondial, la chasse aux Africains est ouverte. L’Or noir ne saurait être de l’Or... pour les Noirs ! Et des intérêts très puissants sont prêts à soutenir une offensive qui vise à déstabiliser les relations anciennes tissées entre le groupe français Total et les pays africains producteurs de pétrole.

Il faut pour cela fragiliser leurs dirigeants, pour pousser à la tête de ces pays de nouveaux leaders prêts à nouer d’autres alliances. Et à cette fin, instrumentaliser la Justice française, naïve auxiliaire de ces invisibles desseins ! Chers confrères, c’est cette enquête-là qu’il faudrait mener... Le jeu de Transparency en deviendrait lui-même transparent... Congo, Gabon, Guinée équatoriale : ce n’est pas dans l’encre mais bien dans l’Or noir que se trempent les plumes zélées de délateurs... prédateurs.

Jeudi 1 Octobre 2015
afrik.com
Vu (s) 2948 fois




1.Posté par vérité le 01/10/2015 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ntoutoume Emane quitte à son tour le Pdg sous la très très haute inspiration des néo opposants.

2.Posté par LEBENINOIS le 01/10/2015 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est clair que l'auteur de cet article qui manque visiblement de hauteur n'est pas gabonais. S'il l'est, alors il n'aime pas son pays. Oser comparer le Qatar avec le Gabon? Non, soyons sérieux, Monsieur! Avez-vous été au Qatar pour voir ce que les Qataris ont fait en si peu de temps avec l'argent de leur pétrole? Non, mon frère, s'il te plaît, dis autre chose aux africains, victimes de la raillerie mondiale. L'Afrique, le ventre mou de la terre entière et dont les enfants n'ont aucune technologie. Et quand l'européen ou l'Américain leur laisse généreusement 12% de leur pétrole (parce que le pétrole il faut aller le chercher au tréfonds des océans) nos singes fous africains dilapident ce beau petit pactole avec leur vie de pachas. Oh, mon frère, s'il te plaît, laisse tomber; la douleur de la misère est trop grande. Tu connais bien Paris; tu y vis; restes-y!

3.Posté par Bouka Rabenkogo le 05/10/2015 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"PEUPLE GABONAIS LÈVE TOI, DES GENS VENUS DES PROFONDEURS S'ACCAPARENT DE TON PAYS"
*Jour J-0*
"CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE INCLUSIVE"
Pourquoi n'écoutons nous jamais nos prophètes? Pourquoi n'écoutons nous rien que les prophéties de prophètes qui ne prient Dieu qu'en criant. Dieu le Père Tout Puissant, qui ne se "Trompe Jamais", donne pourtant à chaque peuple ses prophètes. Les artistes, Martin Rompavet, Marcel Djabio, Mackaya Mackjoss et le doyen Hilarion Nguema qui ont ouvert par la chanson, l'allocution de Jean Francois Ntoutoume Emane, comme tous les autres absents, Pierre Claver Nzeng, Pierre Claver Akendengué etc... sont pourtant nos prophètes. Mais, comme tout peuple embrouillé à dessein, nous n'avons pas fait attention et saisi les prophéties. L'un d'eux, Martin Rompavet à chanté une chanson de son répertoire qui prédisait et alertait déjà dans les années 1980 en ses termes: Peuple gabonais lève toi, aux risques d’être transformer en esclave et rendu dernier dans ton propre pays. La terre de tes ancêtres est envahie par des personnes étrangères venus des abîmes et des profondeurs avec des habitudes en parfait déphase avec tes "Us et Coutumes". Ces cafards pénètrent déjà tes "Forets Sacrées".
Nous Peuple Gabonais. Peuple épris de Paix, avons épuisé toutes les voies humaines, toutes les voies juridiques et constitutionnelle pour attirer l'attention d'Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l’Etat par défaut, de libérer sagement le pouvoir usurpé en 2009. Aucun peuple au monde digne de ce nom, ne peut accepter cette infamie. Nous Peuple souverain déclarons ce jour, 5 octobre 2015, que ce qui arrivera à Ali Bongo et sa bande d'apatrides mafieux n'est que le fruit de leur "Impénitence".
Peuple Gabonais tout entier levons nous, comme un seul homme, pour chasser Ali Bongo et le "Système Mafieux" hérité de son père Omar Bongo Ondimba qui a nivelé par ensorcellement le Gabon et tous les gabonais vers le bas.
# NE NOUS LAISSONS PLUS DISTRAIRE #
"Fin de la théâtralité".
(Détails à suivre)

4.Posté par BIGBILY le 07/10/2015 18:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lebeninois tu nous fais chier tu sais où se trouve Ali pourquoi ne pas aller les déloger toi même si Ali gagne par les urnes il est où le problème par ce que les Bongo ont toujours dirigé le Gabon ?
On traite Ali de tous les noms par ce qu''''il....

5.Posté par BIGBILY le 07/10/2015 18:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a coupé le robinet de fric que Bongo le père laisser couler et tout le monde quitte le PDG et devient des opposants.
Il faut juger Ali par son travail mais pas par son nom !
Le travail est la ce n''est que le début son bilan est positif ....

6.Posté par BIGBILY le 07/10/2015 19:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et il sera réélu vous n''aurez que vos yeux pour pleurer d''ailleurs dans l''opposition qui peut et fait le poids voir même crédible face à Ali ?
La France a montré elle ne soutien pas Ping le chinois.
Toute l''opposition s''agenouiller à devant Ali

7.Posté par LEBENINOIS le 07/10/2015 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Blly le Kaïd, pourquoi tu ne vas pas voir là-bas si j'y suis? En plus tu es impoli comme tous les gabonais. On continuera à vous faire ça dur parce que vous ne savez rien faire d'autre à part insulter. Bily le Kaïd, va chi....!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...