Connectez-vous S'inscrire

Reseau CPM Afrique


Notez

Music Gabonaise : Patience Dabany - On vous connait à la UNE


Jugez vous même...LVDPG, au service des Gabonais...Gabon d'abord.




Lundi 15 Novembre 2010
LVDPG - Média Libre & Débat 24h/24
Vu (s) 9069 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

39.Posté par Kestandi! le 17/11/2011 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette affaire làaaa, la gabonnais ( non la Gabonnaise) il y a du vrai. Des gens courageux ont montré combien nos propres dirigeants ont pactisés avec ceux qui nous ont esclavagisés et colonisés. Et ça fait mal! Je comprend ta colère et ton dégout! Seulement voilà... on dit que la feuille ne jaunit qu'avec la silencieuse complicité de tout l'arbre. Autrement dit, chacun de nous contribue d'une façon ou d'une autre à ce que nous déplorons. Nous qui assistons à ce carnage nous en sommes les complices silencieux. Le fait de critiquer ceux qui sont au pouvoir n'est pas une garantie de notre propre probité. Je pense à un Abdoulaye Wade qui a critiqué Abdou Diouf pendant des années et aujourd'hui, les mêmes sénégalais qui voulaient de Wade au pouvoir le critique de façon plus virulente qu'ils ne critiquaient Diouf.

Je suppose que comme moi vous vous sentez impuissant à mettre fin à ce pillage de deniers publiques.

Je nuance ma colère en me disant que quand on est loin de la sphère du pouvoir et de ses privilèges, on a les meilleures intentions du monde mais quand on y entre, on peut être surpris de perdre la tête.

Comme dit Abraham Lincoln: " Il est à la porté de tout homme de faire face à l'adversité mais pour connaître le véritable caratère d'un homme, donnez lui le pouvoir."

A un autre internaute qui parlé de divorce, je dis que la Kama avait la chanson comme passion mais comme ce n'était pas conforme à l'image que l'on attend d'une femme de président, elle a divorcé. Le divorce ne met pas fin à l'amour ou au désir qu'on a pour un homme ou pour une femme. Parfois, en voulant être conforme aux attentes de la société, on commet un crime contre Dieu. Si tant est que Dieu soit ce Despote vindicatif qui nous attend après la mort pour nous juger et nous condamner à l'enfer ou au purgatoire. Il m'arrive de me demander si Dieu est vraiment miséricordieux ou s'il est coléreux et punisseur?

38.Posté par vanessa le 11/03/2011 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je voudrais dire k ce Diaz qui sait si bien peindre la vie de la mama devrait aussi peindre le bon côté de cette dame qui chante et chante si bien.
ehhh toi là!!! combien de fois as tu trompé ta femme? combien de fois as tu dis si au lieu de ça?
votre travail c'est on a dit que,il a fait ci, il a fait ça. sors ton alobum et je verrai s'il n'y a personnes ki puisse sortir tes squellettes du placard!!
l'autre a réussi sa vie, pourkoi tu veux venir gaspiller?
ondirait que tu te sens personnellement concerné.c'est koi ton probleme?
moi je decouvre la musik de cette dam.bien k je n'aime pas son fils, j'aime sa musik et le reste importe peu.

tu te demande comment on peut ecouter sa musik avec tout ce kelle a fait? c'est vrai k sa musik nous la consommons malgres ses actes "non humanitaires".
mais toi ki manges du pain du chocolat ou n'importe koi... sais tu kel est le passé de celui là qui le met sur le marché?tu veux kon te raconte sa vie? combien de personnes il a tué? et arrêteras tu de manger pour celà? où trouverais tu normal kon te trouve insensé de consommé ses produits, k celui ki des oreilles écoute

37.Posté par evouna le 18/11/2010 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ okoriville (mwana kadouo)

ton bangala là.

36.Posté par iii le 18/11/2010 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Libreville, 17 novembre (GABONEWS) - La Cour d’appel de Paris a annulé une décision d’enquêter sur le patrimoine détenu en France par trois chefs d’Etat africains; une demande déposée en 2008 par Transparence international France, organisation non gouvernementale, spécialisée dans la lutte contre la corruption, rapporte ce mercredi le site Radio France International (RFI).

La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris s’est opposée ce jeudi à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les conditions d’acquisition en France du patrimoine de trois chefs d’Etat africains et de leurs proches. A l’origine de la plainte, Transparence international France, une organisation spécialisée dans la lutte contre la corruption, qui soupçonne Denis Sassou Nguesso, du Congo, Teodoro Obiang, de Guinée-Equatoriale, et le défunt chef d’Etat gabonais, d’avoir financé leurs biens par de l’argent public détourné.

Dans son arrêt, la Cour d’appel de Paris a estimé que les plaignants ne pouvaient arguer d’un préjudice dans ce dossier: « la preuve que Transparence international France subirait un préjudice personnel, économique, directement causé par les infractions qu’elle dénonce », n’est pas rapportée, souligne-t-elle.

En 2007 et 2008 déjà, le parquet de Paris avait classé sans suite des plaintes visant les trois chefs d’Etat africains, dont le patrimoine est évalué à 160 millions d’euros. En mai 2009, suite à un rapport d’enquête de police, Françoise Desset, la doyenne des juges du pôle financier, avait donné son aval à l’ouverture d’une enquête judiciaire. Mais contrairement à la juge Desset, la cour d’appel a jugé irrecevable la plainte avec constitution de partie civile de l’association Transparence international France.

« Aujourd’hui, c’est champagne pour l’association des malfaiteurs franco-africains qui vont interpréter cette décision comme le retour de l’omerta judiciaire », a déclaré Maître William Bourdon, avocat de l’association Transparence international France.

Patrick Maisonneuve, avocat de la famille Bongo, a salué la décision de la cour d’appel, estimant que l'on « ne peut autoriser n’importe quelle association à se prononcer à la place des citoyens de ces pays ».

Maître Olivier Pardo, conseiller du chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis trente ans, exprime lui aussi sa satisfaction: « C’est une décision importante. Cela montre que l’instrumentalisation de la justice française n’a pas fonctionné ». Il ajoute avoir déposé une plainte pour « dénonciation calomnieuse » afin, dit-il, de « lever l’opacité sur ces associations que personne ne connaît et qui prétendent se substituer aux Africains ».

Quant à Maître William Bourdon Bourdon, avocat de Transparence international France, il annonce un pourvoi en cassation

35.Posté par Mba florian le 17/11/2010 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense qu'avant de dire quelque chose qui ne frustrera pas les gens, il faudrait au moins tourner sa langue sept fois. C'est pour rappeler à la Mama si elle a vraiment bien réfléchi sur les paroles de sa chanson que les tarés considèrent comme un succès musical car ne sachant pas qui est réellement cette dame et son histoire. Toi qui cries à tue tête ce morceau indigeste, je vais te le dire.
1) C'est une menteuse pour avoir dit accoucher le frère de l'autre par césarienne dans Amina à l'age de 13 ans. Dites moi quel hôpital en 1959 pouvait avoir un bloc opératoire pouvant pratiquer de tels actes quand je sais que le taux de mortalité maternelle était dû aux césariennes.

2) Destructrice de foyer par son infidélité et frivolité innées ( NDOUNAH DEPENAUD et Robert LUONG en ont payé les frais, lis Affaires Africaines de Pierre PEAN qui était conseiller de Bongo donc un homme de la maison) je pense que si tu avais été le fils de DOUNAH ou de LUONG tu n'oserais même pas écouter sa voix.

3) Qui a mis en faillite en 1986 la BGL (Banque du Gabon et du Luxembourg) qui était située où se touvait la Cour Constitutionnelle sur le Bord de Mer en emportant plus de 70 milliards pour faire sa java aux Etats -Unis de 1986 à 1990.

4) Son titre Gaella montre à suffisance que c'est une sans manfoutiste car elle nargue la justice gabonaise sans compter les familles des employées de BGL qu'elle a mis à la mendicité
Voila en gros le portrait de ta Mama toi son fan.DIEU malgré sa miséricorde ne pourra jamais laisser entrer de tels individus dans son paradis car ce sont les actes que nous posons qui nous condamnes, je ne suis pas parfait mais faire ce qu'elle a fait je ne pourrais jamais atteindre un dizième.



34.Posté par Diaz le 17/11/2010 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lisez « b[je préfère mille fois soutenir un ex baron qui choisit de QUITTER le pouvoir corrompu du PDG pour défendre la démocratie et l’Etat de droit]b… » dans le propos ci-dessous.

33.Posté par Diaz le 17/11/2010 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Okoriville (Mwana Kandouo)

Je suppose que vous n’ignorez pas que lorsqu’on ne supporte pas une vérité on la qualifie de mensonge ou d’injure. Je n’ai porté injure en aucun mot à votre Mama. Je n’ai fait que dire ce qui est vrai et qu’elle n’ignore même pas elle-même. Par exemple, elle n’ignore pas que les femmes commerçantes dont elle fut la présidente (je ne sais pas si elle l’est encore) lui ont demandé en août 2009 de se déshabiller enfin de montrer la cicatrice de la césarienne pour l’accouchement d’Ali. Une chose qu’elle a elle-même dite publiquement. Serait-ce une injure de le rappeler.

Je suppose aussi que vous savez tout comme moi que votre Mama ne peut gagner un procès sur les choses qui sont dites sur elle que parce que la justice gabonaise est aux ordres de son fils adoptif. Car personne n’ignore (enfin, sauf vous) qu’elle a mis en faillite la Banque de Luxembourg du Gabon. Va-t-on me condamner pour avoir dit cela ? Oui, parce que c’est la Mama de l’autre et non pas parce que ce serait faux.

Vous trouvez indécent que je rappelle le passé de votre Mama, sur le prétexte que personne n’est parfait. Mais, et pourtant, vous ne cessez pas non plus de rappeler celui des membres de l’UN que vous qualifiez de « passé alarmant ». Je me demande quel passé es plus alarmant que qui. De l’histoire du Gabon, on ne sait pas qu’Eyeghe Ndong et compagnie aient fait tomber toute une banque et causer la PREMIERE CONJONCTURE ECONOMIQUE DU GABON. Ce qui est par contre l’œuvre gargantuesque de votre Mama. Je suppose donc que vous savez que les générations avenir se souviendront d’elle comme la pseudo diva qui a bâti sa fortune non pas par la vente de sa musique, mais par le détournement d’une banque et provocant ainsi la première crise financière du Gabon, curieusement en plein boom pétrolier. A mon avis, s’il y a un Award d’excellence à donner à votre Mama, c’est bien sur ce grand exploit.

Pour votre gouverne, je ne suis pas un adhérent de l’UN quoique je soutienne toute activité de l’opposition en vue de la mise en place d’un Etat de droit au Gabon. De même, je préfère mille fois de soutenir un ex baron du pouvoir qui choisit de le pouvoir corrompu du PDG pour défendre la démocratie et l’Etat de droit au lieu d’écouter la musique hautaine et nauséabonde d’une Mama qui n’a pas honte de son âge et qui passe le temps à dilapider l’argent du contribuable et dont le seul gain qu’elle a apporté au Gabon c’est un fils adoptif aux cheveux éternellement frisés (malgré la calvitie). Ne savez-vous pas qu’il y a plus de joie au ciel pour un pécheur qui se repend ? Entre le pécheur qui se repend et la Mama et son fils qui continue à faire du Gabon un mouroir, le choix d’une personne sensée est vite fait.

Personne n’est parfait, je vous le concède. Mais, les cœurs endurcis comme la Mama et son fils qui ne veulent pas faire évoluer le Gabon sont loin d’avoir le soutien d’une personne qui a encore tous ses sens.

32.Posté par Okoriville (Mwana Kandouo) le 16/11/2010 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Diaz

Enfin, vous avez compris que personne n'est parfait.

Malgré un passé alarmant des membres de l'UN, un passé qui ne les a pas empêchés de critiquer publiquement la gouvernance de Biyoghé Mba; vous vous n'êtes pas non plus empêché d'y adhérer à ce parti. Ce qui est normal. Le multipartisme vous confère le droit à faire valloir vos opinions politiques dans un parti de votre choix. De même que la liberté d'expression m'autorise d'apprécier la musique d'un artiste de mon choix. Un choix que vous croyiez à tort, être mal fait. Mais c'est mon choix, et personne ne pourrait me l'oter. Par ailleurs, cette liberté de choix ne donne à personne le droit à la diffamation, à la calomnie, à l'injure...

Cher Mr, ce serait une erreur de votre part de penser que la démocratie que vous revendiquez, vous accorde le droit de vous appésentir sur le passé de Patience, pour proférer les injures en son endroit sur un site d'Internet. Croyez-moi, vous seriez condamnés, s'il arrivait qu'elle porte plainte contre vous, pour injures publiques.

Comme je l'ai dit plus haut, personne n'est parfait. Et vous ne dérogez pas non plus à la règle.








31.Posté par Diaz le 16/11/2010 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Okoriville (Mwana Kandouo)
Je pensais que vous défendiez votre Mama pour sa musique et les “valeurs” qu’elle vous inculque. Mais au fur et mesure qu’avance la discussion, je vous découvre plutôt défenseur du régime de l’émergence. En voilà qui est clair : on soutient la pseudo diva (autoproclamée) parce qu’elle est la mère pseudo-génitrice de celui qui a fait du Gabon un pays émergent par sa seule déclaration. (Cela me rappelle qu’en 1980 son père adoptif avait fait passer la population gabonaise à 1 200 000 par décret en Conseil de Ministres ; comme quoi tel père tel fils !).

Sachez cher monsieur que selon mes idéaux, aussi bien les membres de l’opposition (UN, UPG, CDJ, etc.) que ceux du Parti Destructeur du Gabon (PDG) usurpé par Omar Bongo (car tout le monde à Koulamoutou sait que Jean Stanislas Migolet qui a créé le PDG en janvier 1968) sont passibles de jugement pour répondre de leur gestion de la chose publique pendant la période de leur fonction. C’est un idéal qu’il va falloir atteindre quand nous aurons fait du Gabon un Etat de droit. Et il y a beaucoup qui partage avec moi cet idéal, même parmi ceux qui ont été des proches collaborateurs d’Omar Bongo. Ce n’est un secret pour personne, Mba Obame, Myboto, Mayila, Ogouliguende, et bien d’autres dans l’opposition ont chacun sa part de responsabilité dans la corruption du régime. Ils devraient s’apprêter à leur répondre de leurs responsabilités au moment venu.

Je dois rappeler à votre mémoire qui a publiquement à trois reprises fustigé l’incompétence du Gouvernement Biyoghe Mba est bel et bien le fils adoptif unique de l’espèce de Mama que vous soutenez. La dernière sortie en date était à l’occasion de son discours de premier anniversaire de pouvoir usurpé (tiens, l’usurpation doit être une valeur chez les Bongo !). Les membres de l’UN comme l’ensemble des gabonais ne font que constater les faits.

Il vous fait bien de souligner que l’administration gabonaise depuis 50 ans « a toujours brillé par une lenteur administrative, par la corruption, par une réglementation excessive... ». Mais comme vous devez le constater, 43 de ces années (soit 86% de la période) ont vu à la tête du pays un certain Albert Bongo, devenu Albert Bernard Bongo, puis El Hadji Omar Bongo, ensuite Omar Bongo et enfin Omar Bongo Ondimba (est-ce un complexe de personnalité ces changements ?) qui n’est autre que le père de votre président de biafrais et l’époux, puis l’amant de votre adorée de Mama. Il faut ajouter que cette dernière a été Première Dame pendant 20 ans (soit 46,51% de toute la période du règne de celui qui tenait tant à changer de personnalité). La conclusion est si « l'administration gabonaise a toujours brillé par une lenteur administrative, par la corruption, par une réglementation excessive... », votre Mama ne peut qu’être parmi les principaux coupables, soit pour avoir commis ces délits, soit pour complicité avec son mari et amant (un peu comme la veuve Habiarimana est aujourd’hui poursuivie par le Rwanda pour les délits du régime de son mari).

Comme, je l’ai implicitement dit dans un post précédent, plus vous intervenez, plus vous nous donnez des charges à retenir contre vous. Vous avez le droit de garder silence.

30.Posté par Okoriville (Mwana Kandouo) le 16/11/2010 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Boutelesi,

Les membres de l'UN traitent le gouvernement de Biyoghe Mba d'incompétent. Sont-il bien placés pour le faire, lorsqu'on sait que depuis 50 ans, l'administration gabonaise a toujours brillé par une lenteur administrative, par la corruption, par une réglementation excessive...?

1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Octobre 2012 - 08:45 Photo du Jour : Les 5000 logements de Ya Ali...

Notre Kiosque | Bienvenue Au Gabon | A la Une | Infos Pratiques | Echos Business | Cuisine | Sport Inter | Infos Utiles | Ma Vie à Dieu* | People | Vie Familiale | Culture | Images & Vidéos | News par Pays | Incroyable* | International | Expression Libre | Divertissement | Gabonlibre.com | Archives | Bien Manger | Diasporanews | Evènements | Adolescence | Journaux Gabonais









Facebook
Twitter
YouTube
Dailymotion

Créer ou Consultez vos Mails

Google

Publicite Afrique





Infos Du Jour...

Rooms : l’appli de 'chat room' de Facebook, sous pseudos

0 Commentaire - 25/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Boissons alcoolisées : le Gabon 1er consommateur en Afrique

0 Commentaire - 25/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Télécom migre avec succès sur la 4G

0 Commentaire - 25/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Norah : 'excisée à 6 ans, je reviens de loin'

0 Commentaire - 25/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : L’opposition gabonaise de nouveau en route pour Paris?

15 Commentaires - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Congrès de l'opposition gabonaise à Paris

0 Commentaire - 24/10/2014 - Convention de la Diaspora Gabonaise.

Gabon - Présidentielle 2016 : Ben Moubamba candidat de l’UPG ?

1 Commentaire - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Réseau routier : le nord-est du Gabon désormais praticable

3 Commentaires - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Gabon : Colère des agents du ministère des transports

0 Commentaire - 24/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Quand le stress freine le désir et l'envie de faire l'amour…

0 Commentaire - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...

Ebola : Koffi Olomidé arrêté en RD Congo

5 Commentaires - 23/10/2014 - Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel...



Divertissement sur Gabonlibre

Bon wend en tous Top de la music Africaine...

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 11/10/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 505 fois |

Music : Tour 2 Garde Feat Bebi Philip - La Pression

Gabonlibre.com 7J/7 en temps réel... - 22/03/2014 - 0 Commentaire| Lu (s) 1175 fois |