News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mot de L' UPG Amérique sur la rencontre Ali Bongo - Président P. Mamboundou

Le site de la Liberté - Andre Bouassa le Samedi 2 Octobre 2010 à 22:20 | Lu 4179 fois

Les gabonais subbissent aujourd'hui Ali Bongo comme president mais ils ne l’acceptent pas et ne l'accepteront jamais comme president. Messieurs Pierre Mamboundou, Zacharie Myboto, Andre Mba Obame, Maitre Mayila, Eyeghe Ndong etc… le savent. Si un homme n’est pas accepté par un peuple, l’objectif d’une opposition dans ce cas doit etre de lutter pour le depart de celui ci.



Mot de   L' UPG Amérique sur la rencontre  Ali Bongo   - Président P.  Mamboundou

La declaration du president Mamboundou a ce sujet ne doit pas etre pri literalement, Les gabonais doivent accorder le bénéfice du doute au President Mamboundou, il n’a pas d’autres choix que d’expliquer aux gabonais y compri les gens de ma maison

Chers membres de l'UPG, sympathisants, membres de l'opposition gabonaise et partisans du changement.

En tant que Representant de l'UPG Amerique du Nord, membre de l'UPG de la diaspora et partisan du changement, je voudrait vous remercier pour la confiance que vous avez toujours fait montre en la personne du President Pierre Mamboundou Mamboudou et a l'UNION DU PEUPLE GABONAIS.
Vos reactions suite à  la rencontre du President Mamboundou avec  Monsieur Ali Bongo decrit combien  determinsés vous etes de voir vos leaders politiques ne plus tomber dans les memes erreurs du passé.
 
Pour l’opposition de la diaspora, les gabonais sont toujours draumatisés par les decisions du pere Paul Mba Abessole qui ont causées une crise de confiance entre tous ceux qui pouvaient se recclamer leaders de l’opposition au Gabon et la population gabonaise. Le RNB et le PGP restent pour les gabonais des partis qui auraient pu epargner le Gabon de la situation et du bilan politique que nous connaisssons maintenant.

Leur decision de joindre Monsieur Omar Bongo et le PDG ou leur alliance contre nature n'a pas aidé l'opposition gabonaise. Si l'opposition devrait a rencontrer Monsieur Ali Bongo, cela doit se faire dans un cadre ou les regles du jeu doivent etre definies d'avance. Certainement pour negocier son depart.

L’opposition gabonaise de la diaspora voudrait rappeler combien de fois dificile il est de construire une opposition si jamais celle qui existe est detruite a cause des intérêts egoistes des leaders de l’opposition ou d’un parti de l’opposition. Nous faisons appele au ACR et a l’UN de veiller a ce que l’opposition gabonaise ne soit pas trahit comme elle avait etée par passé.

Les gabonais subbissent aujourd'hui Ali Bongo comme president mais ils ne l’acceptent pas et ne l'accepteront jamais . Messieurs Pierre Mamboundou, Zacharie Myboto, Andre Mba Obame, Maitre Mayila, Eyeghe Ndong etc… le savent. Si un homme n’est pas accepté par un peuple, l’objectif d’une opposition dans ce cas doit etre de lutter pour le depart de celui ci.

Monsieur Ali Bongo doit par tous les moyens laisser la direction du pays a une personne acceptée par la majorité du peuple. Il n’ ya pas debat a ce sujet, il est impopulaire et n'est pas utile pour le pays. Les opposants gabonais et la population doit s'arranger a le faire partir tot ou tard.

Chers gabonais, je vous rappele que vous, en tant que peuple gabonais etes ceux la qui ont fait du President Mamboundou un symbole historique de l'oppostion gabaonaise. Le President Mamboundou le sait tres bien, il ne vous decevra pas. Le president Mamboundou et le comité executif de l'UPG savent egalement que Monsieur Omar Bongo, Monsieur Ali Bongo et le Bongoisme constituent un fleau et un cancer detruisant les vies des gabonais au quotidien. Le dernier conseil executif du parti tenu le 18 Septembre 2010 le temoigne.

Depuis la prise de pouvoir de Monsieur Ali Bongo, la jeunesse gabonaise a perdue tout espoir et toute possibilité de rever, les cadres gabonais ne s’attendent pas a mieux, les femmes et les enfants vivent et subissent les consequences d’un pouvoir egoiste et abusif sans etat d’ame ni souci d’interet national. La democratie, la bonne gouvernance, l’etat de droit et les libertés nationales sont des mots qui font un sens dans d’autres cieux. Le Gabon ne va pas bien.

Pour nous les gabonais vivant a l’etranger, Ali Bongo comme president est un sujet de honte et un symbole du Gabon comme un pays sous developpé vivant dans une epoque primitive dictée par le coloniasme occidental qui n’a d’autres intérêts que les siens. Le Gabon ne va pas bien depuis les annees Omar Bongo et aussi maintenant avec Ali Bongo.

Le Gabon ne va pas bien et le Presient Mamboundou le sait. La declaration du president Mamboundou a ce sujet ne doit pas etre pri literalement, Les gabonais doivent accorder le bénéfice du doute au President Mamboundou, il n’a pas d’autres choix que d’expliquer aux gabonais y compri les gens de ma maison qu’est ce qu’il a voulu dire par le Gabon va bien.

Le President Mamboundou a lutté pendant toute sa vie politique au cote des gabonais; il ne s’acrifiera pas la confiance des gabonais pour se ranger du cote de ceux la qui sont un cauchemar des gabonais chaque jour. Gabonais, faites confiance au president Moumboudou jusqu’a ce qu’il vous prouve le contraire. Je comprend votre deception, voir le President Mamboundou a cote d'Ali est degoutant pour beaucoup y compri certains dans ma famille et ma propre maison.

Pour l'UPG diaspora, nous avons pri cette visite comme une visite a character non officiel d'un compatriote
rendant visite a son autre compatriote sorti d'une convalescence.

Sans contredire les declarations du president Mamboundou, l'UPG diaspora sait tres bien que toutes les reunions internationales ou le Gabon a été present rentrent dans le cadre des reunions interantionales de routines. La reunion de Madame Clinton avec Monsieur Ali Bongo etait une reunion pour les interéts americains . Les etats Unis avaient besoin du vote du Gabon pour les sanctions contre l’Iran et ils avaient de parler avec Ali a ce sujet. A l’exterieur, le Gabon est vue comme un pays dirigé par une monarchie corrompue et dictariale qui empeche la democratie d’emerger et qui oppresse son peuple. Le Gabon est mal vue sur l’echequier international à cause de ses dirigeants. Le gabon est mal representé par ses leaders et surtout par les Bongo.
Nous pensons que le Gabon va tres, tres mal.....



Samedi 2 Octobre 2010
Andre Bouassa
Vu (s) 4179 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

40.Posté par LeLibrevillois le 04/11/2010 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entrain de rire lorsque je lis les différents commentaires postés sur ce forum en ligne. Les agents s'attardent sur le mot opposant ou néopposant c'est à croire que devenir opposant est un titre somme toute convoité par plus d'un, quelle raillerie. De grâce monsieur pour quoi toujours vous laisser entrainer par les politiciens(sorciers dont parle DAMAS ALEKA ), pourquoi ne pas proposer autres chose aux gabonais même ceux qui sont dans hémisphère nord nous ressasse les mm choses, je pensais que la culture occidentale leur apporterait une autre vue des choses, mais je constate que ce n'est pas le cas, comment comprendre que tout un peuple veule toujours parler de politique, et de ceux là même qui anime cette dernière aux Gabon, bon sang il ya tellement des choses à faire ici bas. Après on dira que ce sont les BONGO, je dis plutôt que c'est nous mm, car comment comprendre que ceux mm qui ont eu la chance d'aller acquérir des connaissances à l'extérieur ne puissent pas s'en servir pour faire valoir leur expertise ou ils sont depuis des années dans différents domaines, on entend les noms des camerounais, des nigérians, des ghanéens qui font des choses utiles aux monde entier mais pas des Gabonais, parce que ces derniers se contentent toujours de ce que les hommes politiques leur proposent, c'est-à-dire de beaux discours à longueur de journée, c'est dommage alors là vraiment dommage. Et on dit que les Gabonais sont mal jugés à l'extérieur à cause des BONGO, mais écoutez-vous et dites-vous que ce sont vos raisonnements qui parlent d'eux-même, de grâce j'ai ma conscience libre au risque d'être traité de pro-BONGO!

39.Posté par snt le 08/10/2010 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mba Obame Arnaud ou Effam Mba Arnaud (pour snt)

Il est vrai, tu peux vraiment être qui tu dis. Mais permet moi d'en douter. En effet, là n'est pas la question. Toutefois venir te défendre, ou défendre quoi que ce soit sur ce site ou même ailleurs est à mon avis une démarche erronée.
Si tu dis vrai, tu fais partie des 20% privilégiés, et des 5% extrêmement privilégiés. La voie choisie par AMO (politique, homme publique) expose sa famille et lui même à la vindicte populaire. C'est une réalité pour tous les hommes publiques, et en particulier les hommes politiques. C'est ce qu'on appelle le revers de la médaille.
Bref!!! L'intervention d'un proche d'AMO tout court, comme de n'importe quel autre politicien, est tout simplement indélicate, et donc mal perçue.
Un conseil, laissez les cris à ceux qui aiment aboyer.

38.Posté par Diaz le 08/10/2010 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@LeGaboma,

Merci. Je ne pensais pas qu'il pouvait avoir une autre réponse que celle que vous avez donnée à celui qui se réclame fils d'AMO. Il aurait mieux fait de ne pas brandir sa carte d'identité familiale ou alors il aurait dû se taire tout simplement. Bon, il paraît qu'on est en démocratie, tout le monde a le droit de prendre la parole, même si c'est pour dire des niaiseries!

37.Posté par Diaz le 08/10/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Le patriote (34),

Mon frère, c'est le discours que j'ai toujours tenu ici. Mais personne ne comprend. Et voilà qu'un pyromane du nom de Jeannot Biké vient de lâcher une bombe qui a failli faire tourner les débats en attaques entre ethnie.

Le problème du Gabon a un nom: Bongo et le PDG. Ce n'est ni l'opposition ni une ethnie. C'est Bongo et le PDG. Ce sont eux qu'on doit combattre. Soyons donc tous derrière AMO et derrière PMM et encourageons les à s'entendre pour faire tomber le biafrais d'Ali.

36.Posté par Mba Obame Arnaud ou Effam Mba Arnaud (pour snt) le 07/10/2010 01:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ EVOUNG c'est pas gentil ça franchement on ne dit pas cela (hihihi)

@MAGALI aucune offense j'ai utilisé le verbe ressemble , ce n'est pas une affirmation dogmatique mais un avis personnel pas de quoi se fâcher

@ LeGaboma Merci beaucoup car tes précisions sont vraies merci de m'avoir corrigé je ne suis cependant je ne suis pas d'accord sur deux points

1-tu me trouves arrogant , je suis touché en quoi ai je eu un discours arrogant ??Non sérieusement la tu me touches je en crois pas avoir été arrogant

2-Tu as dit si la source est fiable, l’information en bonne et due forme, on peut se passer du diplôme même si l’idéal serait qu’on ait des journalistes qualifiés pour ce métier. mais justement c'est qui ou quoi la source fiable ? comment on le sait ?

@ snt tu peux douter comme tu veux mais la réalité est la même mais ce n'est pas pour ca qu'on est la n'est ce pas ? La seule raison pour laquelle j'ai donné cette information ce que j'en ai marre de voir des commentaire sur les sites ou ont voix les fils de tel ou untel comme des imbéciles qui ne pensent qu'a s'acheter des habits ou a voyager , c'est vrai pour certains pas pour tous et a voir la réaction des gens je suis désolé mais vous êtes aussi intolérants que les gens que vous accusez.

35.Posté par snt le 06/10/2010 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mba Obame Arnaud ,

Je doute un peu... Tu devrais savoir que comme chez les Kotas, les Fangs ne donnent pas le nom du père à l'enfant. Ton nom aurait dû être "XXX MBA YYY".
Mais enfin, si tu dis que tu es le fils d'AMO...
Mais comme d'habitude, beaucoup tombent dans le paneau. Genre le fils d'AMO vient écrire sur LVDPG. loool.
Ah!!! On est vraiment un peuple jeune. Et je crois que notre problème vient de là. Bref!!! Toutefois, j'avoue que le gag est essez drôle. Le fils d'AMO qui s'appelle MBA OBAME Arnaud. looool. Moi mon papa c'est BARACK OBAMA. Qui dit mieux!!!!

34.Posté par Le patriote le 05/10/2010 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'UPG et UN,
Ne vous laissez pas PMM et AMO ne gerent pas le Gabon maintenant.
C'est le biafrais qui gere Gaboa.
Luttez contre lui et non contre PMM et contre AMO. Faites partir Ali
Nigeria.
Comme il va labas, qu'il ne reviennent plus a LBV

33.Posté par EVOUNG le 05/10/2010 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mba Obame Arnaud

VA TE FAIRE FOUTRE, GARDE DES INJURE POUR TON PERE.
NOUS LES UPGISTES ONT NE VOTERAIENT JAMAIS AMO.OVC AMO

32.Posté par Elijah le 05/10/2010 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers camarades,

je ne comprends pas le fait que le Gabonais trouve toujours une excuse à ses guru lorsque ces dernieres ne respectent pas les engagements sur lesquels ils fondent leur philosophie.

PMM a rencontré Ali sans en informer les militants de son parti. C'est déjà un signe de trahison, qu'il ait été un bon ou un mauvais leader. Rien ne lui coutait d'annoncer cette rencontre. Il s'agit de rencontrer une personne qui assume la fonction de président de la république, pas un citoyen comme tous les aures. Je suppose donc qu'il y a eu des démarches à faire pour obtenir un rendez-vous. Cela ne se fait pas du jour au lendemain et encore moins le jour même.

Le deuxieme fait est que PMM n'ait adressé aucun message à l'endroit de ses partisants dans la courte et triste déclaration qu'il a faite au sortir de cette rencontre. Les militants de son parti ne sont-ils pas concernés par ce qu'ils fait hors de son cadre familial?

Je trouve le comportement du comité directeur de l'UPG un peu étonnant, surtout la reaction de l'UPG Amérique qui est, à mon avis, dénudée de sens. On y trouve une expliquation farfelue sinon alambiquée de cette rencontre. On vient nous parler d'un compatriote qui rend visite à un autre et patati et patata... Non mais soyons serieux pour une fois : Pourquoi aucun membre de l'UPG ne demande-t-il pas une expliquation plausible sur le fait que cettte dite rencontre n'ait pas été annoncée? PMM serait-il lui aussi devenu une autre sorte de girouette qui oeuvre dans les coulisses?
J'ai toujours eu du respect pour ce monsieur et son éloquence m'a toujours emporté dans le monde des intellectuels Gabonais. Mais lorsqu'on entend déjà qu'il y a eu rencontre par ci ou par là, on se demande s'il n'a pas réellement changé de camps... N'oublions pas que ce n'est qu'un seul pas à faire entre l'opposition radicale et la fausse opposition qui n'est autre que la majorité présidentielle.

Biens à vous.

Elijah

Contrairement à ceux qui pensent que PMM n'a plus rien à prouver, je crois qu'il doit prouver qu'il mérite bien la place de leader de l'opposition RADICALE et qu'il doit tout faire dans ce sens. Une rencontre secret avec son adversaire est une trahision pour ses partisants.

31.Posté par LeGaboma le 05/10/2010 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Mba Obame Arnaud


J’espère bien que vous faisiez les mêmes critiques quand papa était encore un thuriféraire du régime. Du haut de là où tu (permets-moi) es perché, te permettant de nous moraliser de là-haut, j’espère que tu refusais l’argent qui tombait de l’arbre planté derrière la maison.


Tout comme nous tu es gabonais. Tu as surement un avis à donner sur ce qui se dit. Mais de grâce, épargne-nous des informations qui ne nous débarrasseront pas les bongo du pouvoir. Tu fais partie des privilégiés, on en a rien à foutre. Ici on réfléchit à remettre le pouvoir au peuple. Pendant que nous y sommes, nous, nous sommes les gabonais d’en bas. Ceux qui ont la masse des voix qui ne servent à rien et qui pour personne ne fait rien.


Je suis un partisan de l’UN et j’aurais préféré que tu ne viennes pas intervenir ici avec toute cette arrogance. D’ailleurs, autant tu récuses les informations de la presse PDG, autant nous n’avons aucune preuve de ta filiation avec AMO. Ou bien maman passera à la Télé comme Patience?


A tes points de vues :


1/ La carte ethnique qui mène au repli identitaire n’est pas utilisé par toutes les ethnies. Elle est utilisée principalement par (1) le PDG (impopulaire) et (2) ceux qui veulent toujours maitriser leur électorat en brandissant le « s’ils prennent le pouvoir, on est foutu ». En plus, tous les groupes ethniques n’avaient pas de candidats et tous les candidats n’ont pas été votés uniquement par les gens de chez eux, même si les proportions sont peu élogieuses.


2/ Le terme néo opposant ne peut pas s’appliquer à l’UN, mais seulement à AMO, Myboto, Eyeghe, Casimir, Missambo et les autres. Bruno Ben Moubamba, Vice Président de l’UN, a toujours été opposant. A lui, s’ajoutent les milliers de militants qui ne sont pas devenus opposants avec leur dissidence. Il faut donc nuancer, l’UN, dans son tout, n’est pas néo opposant.


3/ Pour une fois, je suis d’accord avec toi. AMO, en tant que Ministre de l’Intérieur, n’a organisé que deux élections, les législatives de 2006 et les municipales de 2008. Quant on regarde la configuration du parlement entre l’ancienne législature et celle d’après ces législatives, on ne peut pas trop crier à la fraude. Tous les partis ont eu presque le même nombre de sièges avec juste quelques nuances.


4/ Pas tous les upegistes, juste quelques brebis égarées.


5/ Tu pourrais toi aussi nous montrer tes diplômes, pendant que nous y sommes. La véracités des informations n’a rien avoir avec le diplôme du journaliste, si la source est fiable, l’information en bonne et due forme, on peut se passer du diplôme même si l’idéal serait qu’on ait des journalistes qualifiés pour ce métier.


L’ennemi du Gabon c’est pas les gabonais, mais les bongo qui jurent que le Gabon est leur propriété : ils doivent voler toutes les élections, ils ont le droit de tirer sur la population, il ont le droit de servir dans les caisses de l’Etat comme moi je le fais dans ma marmite. Si tu es vraiment le fils d’AMO, pitié, garde- le pour toi. Moi ce qui m’intéresse, c’est comment débarrasser les pouvoir des bongo. Les comptes, on les réglera après.

1 2 3 4

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...