News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mine d'uranium au Gabon: Areva indemnisera des proches d'ex-salariés décédés

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 9 Décembre 2011 à 18:34 | Lu 500 fois



STRASBOURG - Le groupe nucléaire français Areva va indemniser les ayants-droit de deux de ses anciens salariés, morts d'un cancer du poumon après avoir travaillé pendant des années dans une mine d'uranium au Gabon, a-t-on appris vendredi auprès d'une famille concernée et d'Areva.

C'est la première fois que le groupe minier va engager un tel processus, conformément à un accord qu'il avait conclu en 2009 avec l'association Sherpa, qui défend les intérêts des salariés d'Areva exposés à des rayonnements ionisants, a précisé à l'AFP un responsable de l'ONG, l'avocat Joseph Breham.

Contacté par l'AFP, Areva a souligné que par cette décision elle ne faisait que tenir à la lettre ses engagements pris en 2009 dans le cadre l'accord signé avec Sherpa.

La décision a été communiquée vendredi à Jacqueline Gaudet, la fille de l'un des deux ex-salariés concernés. Dans son courrier, dont l'AFP a eu copie, Areva indique vouloir proposer une compensation pour ces deux dossiers.

L'association Mounana, que préside Mme Gaudet et qui regroupe des proches d'anciens expatriés affectés sur l'ancienne mine d'uranium de Mounana au Gabon, avait soumis à Areva une liste d'une vingtaine de cas pour lesquels elle sollicitait une indemnisation.

Ces dossiers ont été examinés en mars dernier par un collège de deux médecins, l'un désigné par Areva, l'autre par l'association Médecins du monde.

Pour deux de ces cas, les deux médecins ayant examiné les dossiers tendent à s'accorder sur le lien de causalité entre la pathologie et l'exposition aux rayonnements ionisants, même si cette dernière n'est pas mesurée et resterait vraisemblablement modeste, indique Areva.

En effet les pathologies entrent bien dans le cadre de ce qui est connu comme effet à long terme des rayonnements ionisants, ajoute le courrier.

Le père de Mme Gaudet, Aimé Gomez, a été conducteur de travaux à la mine de Mounana de 1977 à 1993, un gisement fermé en 1999. Il est décédé en 2000, à 64 ans, d'un cancer du poumon. Sa fille, qui elle-même travaillé de longues années pour Areva au Gabon, met en cause le gaz radon auquel il a été exposé.

Pour Me Breham, c'est la première fois qu'Areva reconnaît qu'il existe entre une maladie et des rayonnements un lien suffisamment fort pour indemniser la famille.

Areva avait été mis en cause à partir de 2003 par des associations qui menaçaient de porter plainte contre lui, et dénonçaient le taux élevé de cancers parmi les salariés ou ex-salariés de ses mines d'uranium au Gabon et au Niger. Le groupe français avait accepté en 2007 de mettre en place des observatoires de la santé dans les régions concernées, ouvrant la voie à d'éventuelles indemnisations. Un tel observatoire vient ainsi d'être mis en place cette semaine dans la région d'Agadez, au Niger.

Dans un documentaire sur ce sujet diffusé en France fin 2009, un ingénieur en physique nucléaire, Bruno Chareyron, avait dénoncé une contamination tout à fait inacceptable du sol dans la forêt près de la mine de Mounana, en particulier en radium, torium 230 et plomb 210.


(©AFP / 09 décembre 2011 17h34)



Vendredi 9 Décembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 500 fois




1.Posté par lepassant le 10/12/2011 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voici les vrais combats que doivent mener la société civile, il y'a des gabonais qui sont morts dans des mines à mounana et il parait même que des cour d'eaux et des rivières ont été contaminés. Au lieu d'aller faire la politiques a oyem ou franceville avec ses amis de l'opposition, Mr Ona Essangui devrait se battre pour ces gabonais qui continuent de mourrir en silence. Il faut choisir entre engagement politique et combat pour que le quotidiens des sans voix changent.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...