News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Message du Secrétaire Général, Porte Parole du Bureau de l’Union du Peuple Gabonais-AUX USA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 10 Décembre 2011 à 08:49 | Lu 1435 fois



Message du Secrétaire Général, Porte Parole du Bureau de l’Union du Peuple Gabonais-AUX USA
Chers compatriotes,
Citoyens,
Citoyennes de notre chère Nation,
Chers Amis du Gabon,

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs de la Communauté Internationale,
Suite à l’appel lancé par la société civile et l’opposition Gabonaise invitant le peuple Gabonais à s’opposer sans réserve contre les prochaines législatives du 17 Décembre 2011 au Gabon. Nous, membres du bureau et militants de l’Union du Peuple Gabonais de la Diaspora aux États-Unis d’Amérique disons ‘Non’ à la tenue de ces élections qui ne garantissent aucune transparence.

Ce «Non» se justifie par la fraude massive répétée et orchestrée par le régime d’OMAR BONGO ONDIMBA d’antan et par celui d’ALI BONGO ONDIMBA d’aujourd’hui depuis sa frauduleuse, douteuse et controversée élection de 2009. PAUL BIYOGHÉ M’BA, premier ministre du gouvernement d’ALI BONGO ONDIMBA dans sa logique de soutenir la dictature, branle la volonté populaire pour rendre ineffectif l’application immédiate de la biométrie.

Certes la biométrie n’empêche la tricherie du pouvoir, mais elle vise à réduire la fraude pendant les consultations électorales. La biométrie permet également d’éviter les doublures de noms dans les bureaux de vote. IL est clair que le pouvoir usurpateur n’a pas l’intention de contribuer à la clarté de l’élection.

Par conséquent, nous membres du bureau UPG aux USA, dénonçons avec force les comportements anti- démocrate en remettant en question la légèreté avec laquelle le gouvernement de PAUL BIYOGHO M’BA traite ce dossier du fichier électoral. IL est important de vous rappeler que la loi a pris corps et à été promulguée, mise en application avec l’établissement par exemple des nouveaux passeports sur l’étendue du territoire et à l’Étranger.

Face au refus du gouvernement de l’émergence des marécages et des matitis de s’associer aux revendications de la société civile et celles de l’opposition Gabonaise dans son ensemble, il est quasi impossible d’organiser des élections transparences dans un tel climat, ceci dénoncé par le feu président de l’Union du Peuple Gabonais, PIÉRRE MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU de son vivant.
C’est donc dire que le risque de voir la danse se respecter, c’est-à-dire on prend les mêmes et on recommence pour espérer des résultats différents relève de l’utopie. Cet exercice de la fraude dont les BONGO ONDIMBA se font passer pour des maitres met en danger et menace l’unité et la cohésion nationale, du coup la stabilité au Gabon.

Au lendemain de la Coupe d’Afrique des Nations de Football supposée débuter en Janvier 2012. Dans ce malaise profond, nous invitons la Confédération Africaine de Football (CAF) à reconsidérer sa décision de partager l‘organisation de ladite Coupe d’Afrique entre la Guinée Équatoriale et notre pays qui traverse une crise sociale et politique qui risquerait d’entraver le bon déroulement de celle-ci.

La communauté Gabonaise organisée aux USA interpelle le gouvernement PAUL BIYOGHE M’BA à faire preuve de maturité, de courage et d’esprit de sagesse en reconnaissant l’état précaire dans lequel se trouve notre pays. Tout peut éclater à un moment comme à un autre car le peuple gabonais est au bord du gouffre.

La question est de savoir pourquoi veut-on renvoyer l’application de la biométrie à des échéances prochaines ? Y a-t-il une raison fondamentale à ce sujet, ou a-t-on simplement peur de perdre la majorité à l’Assemblée Nationale? IL serait sage de reporter ces élections à une date ultérieure enfin que celles-ci se fassent les conditions les meilleurs.

Plus de 85% des Gabonais soutiennent le projet de biométrie, il va de soit que le gouvernement reconsidère sa position sur ce dossier qui fait couler beaucoup d’encres et de salives. Le bureau UPG-USA par ma modeste voix, réaffirme solennellement son attachement aux idéaux de paix défendues par le feu président, PIÉRRE MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU qui a fait de la biométrie son cheval de batail jusqu’à sa mort précipitée le 15 Octobre 2011 dernier.

Par la suite, nous invitons les deux (2) instances supérieurs de l'Union du Peuple Gabonais, le secrétariat Général, le Conseil exécutif et les élus du peuple, à savoir les six (6) députés, les (2) sénateurs ainsi que les élus locaux de s’abstenir de toute participation allant dans le sens de ces échéances du 17 décembre 2011 tant que lumière n'ait été faite sur la réalité des craintes du chao qui circulent à Libreville faisant état de la perception d'importante somme d'argent par le secrétaire général et son groupe financé en deux phase par le régime-PDG pour démembrer l’UPG.

Nous exigeons alors la suspension immédiate des intéressés de leurs postes respectifs jusqu'à ce que le congrès statue sur les cas de ceux-ci. Le système ploutocratique d’État-PDG et ces croque mitaine, mange- mil veulent amener le Gabon sur la voix de la violence en portant un coup au processus de paix et de démocratie enclenché depuis la conférence nationale de 1990.
Nous membres du bureau et militants de l’Union du Peuple Gabonais de la diaspora aux États-Unis, nous nous démarquons de cette voie de la violence et ne tolérerons aucune manipulation, ou intimidation venant de la part d’un gouvernement dont les dirigeants et ses mange- mil ont jurés fidélité aux francs des colonies françaises, c’est-à-dire le (Franc Cfa).

A ses élus du peuple et députés de l’Union du Peuple Gabonais UPG qui se bousculent pour y prendre part à ces élections, nous disons qu’ils sont libres, mais ils n’iront pas sous l’étiquette de l’Union du Peuple Gabonais du défunt président, PIÉRRE MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU.

C’est pourquoi, devant l’Ambassade du Gabon à Washington, D.C, prolongement du territoire national et en présence de la communauté internationale, nous tenons à mettre en garde le gouvernement par l’entremise de son premier ministre contre tout acte de violence qui découlerait du refus du peuple Gabonais à la tenue de ces élections.

Nous lui tiendrons pour responsable de la situation et prenons à témoin la communauté internationale en réaffirmant clairement notre désaccord, qu’était aussi la consigne du feu président PIÉRRE MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU en disant NON par ce slogan<<PAS DE BIOMETRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ELECTION AU GABON>>.
Nous invitons la société civile et les partis ‘’dits’’ de l’opposition à œuvrer par tous les moyens démocratiques pour empêcher que ces élections aient lieu au Gabon.

Au Peuple Gabonais et aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, nous vous demandons de demeurer vigilent et de refuser de cautionner les actes irresponsables de ce gouvernement et de certains membres de l’UPG par votre soutien à la société civile et l’opposition afin de mettre fin aux manœuvres de ce pouvoir, qui par tous les moyens tente de fabriquer une opposition de façade, composée de dinosaures et quelques crocodiles de l'ancien régime dont les comportements visent à créer une opposition fictive basée sur la corruption et les intérêts personnels du ventre.

Mes chers compatriotes, citoyens, citoyennes, amis du Gabon, mesdames, mesdemoiselles et messieurs, ceci était la teneure de mon message devant l’Ambassade du Gabon à Washington, D.C. Que le sang de Jésus et maitre de l’univers soit répandu sur le sol Gabon afin d’empêcher que les démons qui habitent la terre natale de feu président PIÉRRE MAMBOUNDOU MAMBOUNDOU ne prennent le dessus du peuple.

Fait à Washington, D.C., le 10 Décembre 2011
Pour le Secrétaire Général, Porte parole du bureau de l’Union du Peuple Gabonais (UPG)

ALLHEN ALLHAN AMBAMANY


Samedi 10 Décembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1435 fois




1.Posté par king le 10/12/2011 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS DE CONDITIONS DE TRANSPARENCE, PAS DE BIOMETRIE, PAS D'ELECTION AU GABON.

PAS DE CONDITIONS DE TRANSPARENCE, PAS DE BIOMETRIE, PAS D'ELECTION AU GABON.

PAS DE CONDITIONS DE TRANSPARENCE, PAS DE BIOMETRIE, PAS D'ELECTION AU GABON.


2.Posté par LE REALISTE le 12/12/2011 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C EST PAS TOUT QUE RABACHER CES MOTS, descendez sur le terrain nous empecher de voter et nous verons VOUS ETES PLUS GABONAIS QUE QUI????????????
Nous voulons exercer notre droit de vote et nous irons voter.Alors s'ils vous plait abstenez vous de dire n'importe quoi et attendez voir me soir du 17.12.2011.

3.Posté par Info mascarade électorale! le 12/12/2011 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aurélien Ntoutoume, candidat PDG et ministre,chassé à Sotéga!!!

Le candidat pédé-gaguie (PDG) du deuxième arrondissement de Libreville, Adrien Ntoutoume, ministre chargé des relations avec le parlement a voulu tenir un meeting au quartier Sotéga la semaine dernière. Les populations de cette circonscription, très en colère contre la politique de l'émergence moutouki d'Ali9%, l'ont sévèrement chassé et bloqué les chaises qu'il a loué pour la circonstance. Il a fallu qu'il débourse une somme de 200.000 Fcfa séance tenante pour délivrer les chaises que lui même avait loué et sans dire un seul mot.
Comme quoi, tous ceux qui participent à la politique de l'émergence moutouki d'Ali9% sont frappés de malédiction comme leur gourou.
Pour l'ensemble de la population gabonaise, un seul mot d'ordre reste d'actualité; à savoir: "pas de biométrie, pas d'élection", ça suffit comme ça!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...