Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Message du Dr. Daniel Mengara aux syndicats : « Nous avons atteint le point de non-retour » Vidéo

l'info réelle 7J/7 - BDP-Modwoam le Jeudi 26 Mars 2015 à 15:10 | Lu 2268 fois



Saluant l’action pleine de courage menée actuellement au Gabon par les syndicats, notamment la coalition « Dynamique Unitaire » en vue de l’amélioration des conditions de vie des Gabonais, le Dr. Daniel Mengara a invité les syndicats à ne plus reculer. Mieux, il leur a recommandé de passer désormais de la revendication sectorielle à la revendication politique, c’est-à-dire politiser leur discours, s’ils veulent conduire à la chute immédiate du régime des Bongo et acolytes.

Le leader du mouvement « Bongo Doit Partir » s’est également adressé à ses compatriotes de l’opposition, leur demandant d’amener le peuple vers l’organisation au Gabon d’une Assemblée Constituante dans les plus brefs délais, en vue de la destitution immédiate d’Ali Bongo par le Peuple gabonais.

Il a, à ce titre, balayé d’un revers de la main ceux qui appellent à une candidature unique de l’opposition alors même que le vrai combat à mener aujourd’hui n’est pas celui du candidat unique, mais celui de la remise à plat du système politique gabonais avant toute nouvelle élection au Gabon, et ce en vue d’une démocratisation réelle qui permettra justement que n’importe qui au Gabon puisse être élu selon des normes qui assurent la souveraineté du Peuple et sa capacité à choisir librement ses dirigeants.

A écouter ou visualiser absolument!

Service de Presse
BDP-Modwoam
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07054

Site: http://www.bdpmodwoam.org
Tél: (00)(1) 973-447-9763


Jeudi 26 Mars 2015
BDP-Modwoam
Vu (s) 2268 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par ANDJA A MBA'A le 09/06/2015 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci très cher NEM poste 11; cest maintenant qu 'il faut venir au Gabon, descendre dans la rue avec les gabonais qui vont vous suivre necessairement, nous voulons le départ d'ali et bien venez au pays, évitez de donner des directives tout étant loin du peuple, venez Mr Mengara et vos enfants egalement, allons y tous dans la rue faire partir ali car nous ne voulons plus de ceux-là qui poussent le peuple dans la rue, et qui demendent au peuple d' arrete de travailler pendant ce temps vous êtes en activité à l'etranger vous avez de quoi payer votre loyer et les cours de vos enfants mais à nous rester au gabon vous nous demander d'arreter le travail et d'aller dans la rue...ce n'est pas celà un leader tonton Mengara.... on ne va pas faire le travail pour vous!!!!!

15.Posté par ANDJA A MBA'A le 09/06/2015 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C est bien les beaux discours Mr Mengara, vous êtes à l'etranger, je pense que vous y travaillez, et vous demander aux gabonais d'aller dans la rue pour faire partir ali et après le départ d'ali, vous viendrez discuter les postes!!!!! c'est malin ça; Mais venez nous trouver ic ua gabon et on sera ensemble dans la rue pour faire partir ali et non à donner des orientations à distance......

14.Posté par L''ange noir! le 28/03/2015 09:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils sont tous coincés là à parler dans les médias! Il n''y donc plus personne pour aller bousculer le peuple de village en village, ville en villes...cinq années à l''ustm et même pas une petite visite hors mis le pdg... Aller rencontrer le peuple sur le terrain, merde! Serrez les mains, embrassez les joues, dansez l''ikoku...

13.Posté par OTAN le 27/03/2015 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@MANDRAKE

si ali bongo est conscient qu'il gène les investissements des occidentaux désormais au GABON, il doit :

Décreter l'annulation des modifications de la constitution opérées depuis 1991 du Gabon

Mettre le PDG et tous les autres partis politiques au même pieds d'égalité devant la CENAP.

Faire un bilan de la gestion des 20 000 milliards de cfa de budget du GABON depuis 2009, sans oublier l'utilisation faites des emprunts extérieurs notamment obligataires.

Il doit accepter de ne plus présenter un candidat par son parti politique lors des prochaines élections, les gabonais en ont trop des 50 de pouvoir des BONGO au Gabon. si cette exigence n'est point respectées, nous mettrons le feu sur les interets des occidentaux et nous prenons à temoin toute la communauté internationale.

LES BONGOS DOIVENT PREPARER LEUR VALISES.

12.Posté par MANDRAKE le 27/03/2015 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Mengara, sachez que ce qui se passe au Gabon ne constitue pas seulement un enjeu national, mais sous-régional. Vous avez si bien souligné qu'il existe des intérêts étrangers dans notre beau pays, suivez mon regard.
S'il y a des changements au Gabon nos amis craignent les répercussions dans les pays voisins (Cameroun, Congo-Brazzaville) où ils ont également des intérêts. Vos dirigeants du Front (je ne sais pas de quel front il s'agit? peut-être de leurs visages) le savent tous. Ils sont informés de la position de nos amis à travers nos discussions. Si je mens posez leur la question, pourquoi sont-ils si calmes?

11.Posté par NEM le 27/03/2015 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce discours est fort, radical et peut porter ses fruits si il est relayé au peuple. J'adhère, mais il faut descendre Mr Mengara. Venez retrouver vos amis de l'opposition et faire ce genre de discours à travers le Gabon. Cela percutera. La sensibilisation du peuple entier est nécessaire.

10.Posté par Leïla le 27/03/2015 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà un discours de solidarité à notre endroit. Si nous appliquons cette stratégie, rester chez nous sans aller travailler, le tour sera joué. Ce que nous attendions depuis toujours des leaders de l'opposition réunis au sein du front est finalement venu de l'extérieur.
REFUSONS DE DIALOGUER AVEC UN POUVOIR ILLEGITIME.

9.Posté par mauvaise gouvernance Ali Bongo ontété le 27/03/2015 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


http://www.mays-mouissi.com/2015/03/26/gabon-18-000-milliards-de-budget-depuis-2009-et-des-resultats-toujours-attendus/

8.Posté par Vermel le 26/03/2015 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE LE MOUVEMENT SE DURCISSE , ALLEZ SORTIR LES ÉLÈVES DU LYCEE FRANCAIS , LES JEUNES GABONAIS NON PAS DROIT A L'EDUCATION ALORS LES AUTRES AUSSI N' Y AURONT PAS DROIT , QUE LA FRANCE PRENNE SES RESPONSABILITÉS . FRAPPONS OU CA FAIT MAL AINSI ON NOUS ENTENDRA ET NOUS ÉCOUTERA .

7.Posté par Baobab le 26/03/2015 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Adams groov, la différence entre toi et le docteur est que lui, quand il parle, toi tu viens squatter son speech, comme un parasite, kiakikiakia.

6.Posté par Ruphin Malundu le 26/03/2015 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

5.Posté par Marianne X le 26/03/2015 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A part parler, nos hommes ne sont capables de rien.

4.Posté par Menfoutlamort le 26/03/2015 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Discours clair et net. Il faut aller au bout. Il faut aller dans les derniers retranchements. acculer les Bongo, les buter même. Bravo pour clarifier le combat.

3.Posté par ovan le 26/03/2015 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gabon : 18 000 milliards de budget depuis 2009 et des résultats toujours attendus
BY MAYS MOUISSI · 26 MARS 2015

Une grève au Gabon
Une grève au Gabon
Administrations fermées, enseignants en grève et établissements scolaires déserts depuis près de 3 mois, le Gabon est agité par une grave crise sociale. Dépassés par la tournure des événements, le Président de la République et le gouvernement semblent impuissants. Une crise de confiance s’est installée entre les syndicalistes et les autorités, les négociations tournent au dialogue des sourds. Pourtant avec 18 000 milliards FCFA de budget engrangé entre 2009 et 2015, les autorités ont disposé de suffisamment de ressource pour réaliser des investissements structurants, engager la nécessaire réforme de l’Etat et organiser une meilleure redistribution des ressources. Ils ont plutôt fait le choix d’investissements hasardeux.

« Ali Bongo sait promettre mais ne sait pas tenir », c’est phrase traduit un reproche récurrent des syndicalistes au Président de la République. En effet à l’origine de la crise sociale, il y a des promesses multiples parfois démagogique du président de la République.

Des promesses, encore et encore

Alors que rien ne le lui imposait, sans consultation et ni préparation, le Président de la République a décidé en 2014 de généraliser une prime (la prime d’incitation à la performance) jusque-là réservée aux seules régies financières à l’ensemble des fonctionnaires. Au moment de l’annonce de cette généralisation, le Chef de l’Etat n’avait pas pris la peine de s’assurer que les caisses de l’Etat disposaient de suffisamment de ressources pérennes pour supporter la charge indue.

Aujourd’hui, 9 mois après la généralisation de la PIP, les fonctionnaires la perçoivent systématiquement avec des trimestres de retard. D’un trimestre sur l’autre les montants varient sans qu’on en comprenne pourquoi causant de nombreux mécontentements.

Une autre promesse non-tenue est à l’origine de la radicalisation des syndicats. Au cours de son discours à la nation du 31 décembre 2014, le Président de la République s’est senti obligé d’annoncer une augmentation généralisée des salaires dans l’administration publique avec prise d’effet dès janvier 2015. 3 mois après l’annonce, aucune augmentation. A cette occasion la parole publique du Chef de l’Etat a perdu du crédit auprès de ces concitoyens.

Depuis son accession à la magistrature suprême Ali Bongo a multiplié les promesses qui n’ont pour la plupart connu aucun début de réalisation. C’est le cas notamment de :

– La construction de 400 salles de classes avant la rentrée scolaire 2013 ;
– La construction de 5000 logements par an ;

– La construction d’universités à Port-Gentil, Boué, Oyem et Mouila
– La création d’une compagnie aérienne nationale avant la CAN 2012

– La construction d’une voie de contournement de l’aéroport de Libreville avant la CAN 2012 ;

– La réfection des voiries de la ville de Bitam ;

– L’augmentation du SMIG à 150 000 FCFA ;

– La construction de 10 fermes agropastorales à travers le pays ;

– Etc.

18 000 milliards FCFA de budget depuis 2009

Les budgets du Gabon entre 2009 et 2015
Les budgets du Gabon entre 2009 et 2015
Avec un budget consolidé de 18 000 milliards en seulement 6 ans, les autorités ont eu suffisamment de ressources pour mettre en place une politique ambitieuse. Cependant, force est de constater qu’ils ont échoué.

En effet, la situation économique et sociale du pays est inquiétante. Le chômage touche entre 20 et 24% de la population active et atteint 30% chez les jeunes. L’environnement des affaires s’est dégradé, en 2015 le Gabon a perdu 6 places au classement Doing Business de la Banque mondiale et n’est plus que 144e. Par ailleurs, l’indice de perception de la corruption de l’ONG Transparency International classe le Gabon parmi les pays où la corruption est prépondérante.

Des choix économiques discutables

A l’analyse, de nombreux choix d’investissements de l’exécutif sont pour le moins critiquable. Ainsi il est difficile de comprendre les motivations économiques qui ont conduit l’Etat gabonais à débourser 90 milliards de FCFA pour acheter des 3 hôtels particuliers (à Paris, Londres et Washington). C’est d’autant plus surprenant que l’Hôtel parisien dit Pozzo di Borgo qui a coûté 65 milliards FCFA au contribuable gabonais (3 fois plus que les 20 milliards affectés à la construction de 60 lycées dans le Budget 2013) est toujours inoccupé.

Par ailleurs, le choix d’ériger une île artificielle à l’ancien port de Libreville laisse perplexe surtout quand on sait que 59 milliards de travaux doivent être supportés par le budget de la nation.

Au titre des dépenses de prestige, la chaine de télévision internationale France24 révélaient que le Président de la République s’était constitué en 5 ans un parc automobile de 400 véhicules de luxe pour un montant de 10 milliards de FCFA.

Trop de ressources de l’Etat ont été affectées à des dépenses de second rang. Quelle utilité pour le Gabon de financer des carnavals avec des écoles de danse venues du Brésil ? Quelle utilisé pour le contribuable gabonais de financer le Trophée de champion de la ligue française de football professionnel ? Quelle utilité d’organiser des courses de bateaux et des motoshow ? Il y a là un problème d’orientation de la stratégie économique de la nation.

Alors que les ressources de l’Etat s’amenuise à mesure que baisse le prix du pétrole, le gouvernement est démuni devant les revendications sociales parce qu’il n’a pas consciencieusement préparé l’avenir.

2.Posté par UN JOUR ... le 26/03/2015 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi compliquer quand on peux faire simple . Pour dire aux syndicats de politiser leurs discours on pas besoin d'une heure de video , parce que franchement c'est lassant de t'entendre Bdp. Mais ce que j'admire c'est que la forme de votre discours à changé .il est plus simple , et accessible . Aujourd’hui on doit aller droit au but, plus de tergiversation avec Ali Bongo qui est la cause de tous nos maux .

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 04:32 Gabon - Jeûne national : L’appel de Ben Moubamba

Flash Info Résistance | Politique | Société | Economie | Art Sponsorisés | Scandale | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Société Civile | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !