News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Média : Ali Bongo retire puis réitère sa plainte contre «L’Aube»

Le site de la Liberté - gabonreview le Jeudi 11 Juin 2015 à 07:14 | Lu 1734 fois

Après l’avoir accusé d’exprimer «un sentiment de mépris, de haine, de violence envers le président de la République», le conseil d’Ali Bongo a tout d’abord décidé de retirer sa plainte contre notre confrère, avant de se contredire le lendemain. Le journal encourt 50 millions de francs d’amende.



Le président de la République aurait-il décidé de calmer le jeu et de revenir à de meilleurs sentiments vis-à-vis de la presse nationale et internationale ? On l’a d’abord cru au regard de la volteface qu’il a récemment effectuée. Suscitant en effet de nombreux commentaires, Ali Bongo a d’abord pris le parti d’abandonner ses poursuites contre le journal L’Aube, après deux renvois d’audience, en raison de l’absence d’Hermeland Loubah, directeur du journal prévenu et du groupe Oloumambe, ainsi que l’a rapporté le quotidien L’Union, au terme de la troisième audience, tenue le 9 juin dernier au tribunal de première instance de Libreville. Le conseil d’Ali Bongo relayé par le même quotidien avait affirmé que le plaignant «a pris suffisamment de temps pour mûrir cette décision».

L’on peinait à croire qu’il s’agissait d’un acte d’«indulgence» de la part du plaignant, du fait qu’il avait tout de même tenu à ce que le procès ait lieu, avant d’abdiquer au bout de trois absences de l’accusé. Les faits ont finalement donné raison à ceux qui étaient dubitatifs : au lendemain de l’annonce de ce retrait de plainte, Me Gisèle Eyue Békalé, avocat du président de la République, a signifié le contraire à la rédaction de L’Union qui avait pourtant un reporter au tribunal la veille. Livrant des détails qui ne figuraient auparavant pas dans son argumentaire, elle a souligné que le président de la République n’avait pas retiré sa plainte. Bien au contraire, le ministère public a requis, contre l’auteur de l’article, trois ans d’emprisonnement dont deux avec sursis, le tout assorti d’une amende de 50 millions de francs CFA.

Dans la journée, la rédaction de L’Union a été l’objet de moult appels téléphoniques de la part d’un bon nombre de collaborateurs du chef de l’Etat dont Etienne Massard Kabinda, tous soutenant que la plainte n’avait pas été retirée. Ali Bongo a-t-il viré sa cuti, lui qui était bien fier d’indiquer, en février dernier lors d’une interview accordée journal français Le Figaro, qu’il n’y avait pas de journaliste en prison au Gabon ? «Pas un seul à ma connaissance. L’association Reporters sans frontières est venue deux fois au Gabon. Elle a pu constater que la liberté d’expression y est respectée», indiquait alors le président de la République qui risque maintenant de faire mettre la clé sous le paillasson à un journal et d’envoyer un journaliste en prison pour un an au moins. Dire qu’il avait pris part à la marche, le 11 janvier dernier à Paris, en hommage aux victimes de l’attaque contre Charlie Hebdo, un journal des plus provocateurs, iconoclastes et irrévérencieux.

L’on rappelle qu’à la suite de la parution du numéro 63 de L’Aube, qui titrait «Interdiction de critiquer Ali Bongo et sa légion étrangère, foutez le camp, c’est mieux !», et qui présentait Ali Bongo comme «un musulman terroriste», l’hebdomadaire du lundi avait été accusé d’«outrage au président de la République». Un délit puni par les articles 157 et 158 du Code pénal, notamment. Les écrits de notre confrère furent jugés «effroyables» par le procureur de la République, qui avait alors juré d’avoir la peau des responsables du journal. Pour Sidonie Flore Ouwé, les écrits du journal procédaient d’une volonté d’«inciter à la haine et à la révolte», non sans considérer que les qualificatifs qui apparaissent dans l’éditorial étaient en réalité «l’expression d’un sentiment de mépris, de haine, de violence envers le président de la République».

La décision du tribunal (le couperet ?) devrait tombrer un peu avant la fin du mois en cours.



Jeudi 11 Juin 2015
gabonreview
Vu (s) 1734 fois




1.Posté par Robert Kidiaba le 11/06/2015 11:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laisse les journalistes tranquille, occupe-toi d'abord de ton acte de naissance et des milliards que ton clan et toi amassez

2.Posté par Pi le 11/06/2015 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors qu'il prouve le contraire que ce n'est pas un terrorist.
La liste est longue qui prouve a suffisance que c 'est un terrorist.

3.Posté par Okogo le 11/06/2015 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Opiangah,
Il parait que tu es le Conseiller d'Ali Bongo. Demande lui donc de retirer la plainte déposée contre le journal "L'AUBE".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...