News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Martin Edzodzomo-Ela : Mes remarques sur la démarche saugrenue du chef de l’exécutif d'inviter des personnalités extérieures à une concertation ...

Le site de la Liberté - Martin Edzodzomo-Ela le Samedi 16 Avril 2016 à 08:07 | Lu 1826 fois



« Le Président du RNB vient de recevoir cette invitation. Étant donné le contexte politique actuel, nous disons que participer à cet espèce de bal de vampires, équivaudrait à aller donner un blanc-seing pour le massacre de ceux qui condamnent l'imposture, la gabegie, la perte de souveraineté nationale et autres adeptes de la DTE. »

TRANSCRIPTION DU TEXTE DE L’INVITATION

Présidence de la République Libreville le 12 avril 2016

Monsieur,

Depuis mon accession à la magistrature suprême, je n’ai cessé de vous associer à des concertations, lorsqu’il s’est agit à des questions d’intérêt général.

Aussi, face à la menace toujours grandissante que constituent les groupes terroristes et au fait que leurs actes n’épargnent aucune zone géographique, j’ai l’honneur de vous convier à une réunion sur la question, le lundi 18 avril à 10h00, au Palais de la Présidence de la République. En effet tout pays étant une cible potentielle, il est important que nous puissions échanger au niveau national sur la situation sécuritaire de notre pays et la prévention du terrorisme.
Sachant compter sur votre esprit républicain, je vous prie d’agréer, Monsieur l’expression de ma parfaite considération.
Ali Bongo Ondimba

Monsieur Pierre André Kombila Koumba
Rassemblement Nationale des Bucherons
Libreville

MES REMARQUES sur LA DMARCHE SAUGRENUE DU CHEF DE L’EXECUTIF D’INVITER DES PERSONNALITES EXTERIEURS A UNE CONCERTATION SUR UN PROBLEME QUI RELEVE DE L’ACTION DU GOUVERNEMENT.

1. Je voudrais attirer l’attention du lecteur sur la forme si peu protocolaire du missive du Président de la République, apparemment destinée à Pierre André Kombila Koumba ci-devant Président d’un Parti Politique gabonais : Le Rassemblement Nationale des Bucheron. La missive est destinée à Monsieur ; et serait communiqué à un Monsieur Pierre André Kombila Koumba- Rassemblement Nationale des Bucherons- Libreville.

2. « Depuis mon accession à la magistrature suprême, je n’ai cessé de vous associer à des concertations, lorsqu’il s’est agit à des questions d’intérêt général. » L’auteur du missive rappel au « Monsieur » destinataire le rôle de « conseiller occulte » qui assume auprès de lui depuis son accession à la Magistrature Suprême ! Dans quel intérêt quand il est de notoriété public qu’un certain Pierre André Kombila Koumba Rassemblement Nationale des Bucherons, est un des grands leaders de l’opposition qui n’ont jamais accepté son accession à la Magistrature Suprême, et qui conteste son régime.

3. « Aussi, face à la menace toujours grandissante que constituent les groupes terroristes et au fait que leurs actes n’épargnent aucune zone géographique, j’ai l’honneur de vous convier à une réunion sur la question » - Je croyais jusqu’ici que Pierre André Kombila Koumba est d’abord professeur de médecine et médecin spécialiste en cancérologie. L’inviter à une concertation sur la sécurité, domaine répondant des prérogatives essentielles de l’exécutif me paraît quelque peu bizarre si non démagogique, d’un pouvoir réputé par ailleurs peu démocratique..

4. « les groupes terroristes » . Il s’agit en l’occurrence de Boko Haram. Que ne le désigne pas directement Monsieur Ali Bongo Ondimba ? Boko Haram est un mouvement insurrectionnel et terroriste d'idéologie salafiste djihadiste, originaire du nord-est du Nigeria et ayant pour objectif d'instaurer un califat et d'appliquer la charia.

Rappelons à cet effet que, Ali Bongo Ondimba est le président du Conseil supérieur des affaires islamique au Gabon (CSAIG). Les missions du CSAIG sont régies par une charte. De celle-ci, on retient que le CSAIG est : « une communauté religieuse qui a pour but de représenter la communauté musulmane du Gabon et de défendre sa dignité ainsi que ses intérêts légitimes. Unique interlocuteur officiel des pouvoirs publics et des organisations internationales islamiques… »
Si le CSAIG a pour but d’être « l’unique interlocuteur officiel des pouvoirs publics », le chef de l’Etat qui est son président est donc chargé d'assurer ses buts – à savoir: représenter la communauté musulmane du Gabon et de défendre sa dignité ainsi que ses intérêts légitimes-. Comment le chef d'un Etat laïc peut-il s'attribuer un rôle comme celui qui est dévolu par ses statuts à l'organisme CSAIG?

Au Gabon, les membres du CASIG nous apprennent que « l’islam est apolitique », nous ne savons pas trop ce que cela veut dire, car le Raïs qui est le chef de l’Etat, est également le distingué camarade président du PDG, un parti politique. C’est vrai qu’il est difficile aujourd’hui de tracer la frontière entre les différentes fonctions du président de la République chef de l’Etat, qui est non seulement une personnalité politique, mais qui est aussi le patron d’une confession religieuse, patron d’une loge maçonnique, patron d'une entreprise économique du monopole d'Etat (l.) etc.
Toutes ces appartenances avec les obligations de fidélité, de fraternité obèrent gravement la position d’un président chef d’un État républicain démocratique et laïque.

Patron de loge : il s’oblige envers ses frères maçons de l’entraide : Chef de la religion musulmane, il s’oblige à la guerre sainte qui, pour les adeptes de l’Islam est l’unique forme de guerre qui est théoriquement admissible par l’islam. Pour entrer en djihad contre un État qui ignore l’islam ou qui le rejette hors de ses frontières, un appel (dawa) doit lui être lancé ; s’il n’en tient pas compte, la loi islamique, selon les interprétations, appelle à entrer en guerre contre cet État, les armes à la main, ou considère que la lutte armée n’est qu’une des modalités du djihad, et préconise le prosélytisme et la propagande missionnaire.

Les livres de la loi précisent que les non-combattants, femmes, enfants ou moines, doivent bénéficier du respect des musulmans. Le petit djihad est défini comme la « guerre sainte » contre les pays et les sujets infidèles (non-musulmans). Il a une signification légale et doctrinale prescrite par le Coran et les hadiths (récits des paroles et des actions de Mahomet), voilà le Président de la République gabonaise devenu en même temps chef djihadiste; sans compter la violation de la loi fondamentale en s'attribuant la fonction de président de Conseil d'une entreprise économique.

De plus, le 04-07-2014, nous apprenions par la presse gabonaise que : - Face à la menace que la secte Boko Haram représente en Afrique centrale et au regard des enlèvements perpétrés au nord du Cameroun, les autorités gabonaises, en tête desquelles le ministre de l'Intérieur, Guy Bertrand Mapangou et celui de la Défense nationale, Ernest Mpouho Epigat, qui ont reçu mardi 1er juillet 2014, les représentants des communautés amies, ont sensibilisé ces derniers pour qu'ils attirent l'attention de leurs concitoyens. - Les services de renseignement gabonais ont-ils intercepté des messages pouvant remettre en cause la sécurité nationale? Difficile de le savoir.

Toutefois, la rencontre du mardi 1er juillet 2014 entre le ministre de l'Intérieur, Guy Bertrand Mapangou et celui de la Défense nationale, Ernest Mpouho Epigat et les représentants de certaines communautés d’Afrique de l’ouest et d’Afrique centrale, le laisse supposer. En effet, face à la menace que la secte islamiste Boko Haram représente en Afrique centrale et au regard des enlèvements perpétrés par ses membres au nord du Cameroun, il est apparu nécessaire pour les autorités gabonaises de sensibiliser les ressortissants étrangers vivant au Gabon afin qu'ils dénoncent toute complicité dans ce sens.

Les membres du gouvernement ont mis en garde des représentants du Nigeria, du Mali, du Togo, du Sénégal, du Burkina-Faso, du Cameroun, du Bénin et du Ghana contre toute complicité éventuelle de leurs concitoyens dans des attaques terroristes contre le Gabon. « Nous savons tous que la menace de Boko Haram grandit aux frontières de notre pays. Sous le fallacieux prétexte des préceptes de l’Islam, des gens se livrent à des exactions sur les populations civiles, alors qu’il semble que l’Islam enseigne la tolérance, le respect de l’autre et de la vie humaine », a déclaré le ministre Guy Bertrand Mapangou, avant de dire être surpris par l'affluence observée ces derniers temps devant les mosquées de Libreville et de l’intérieur du pays. Les deux ministres ont invité à ce propos leurs interlocuteurs à coopérer avec les autorités locales afin de préserver la stabilité et la paix qui pourraient être remises en cause par la mauvaise interprétation de certains principes de l’islam.

« Nous allons prendre nos responsabilités. Si au nom d’une quelconque organisation religieuse, terroriste ou communautaire, si dans n’importe quelle ville du pays, il arrive qu’un Gabonais tombe, il va en tomber plusieurs. Je vous avertis, n’acceptez pas, au nom de la religion de loger chez vous et dans les mosquées des gens que vous ne connaissez pas », a mis en garde le ministre de l'Intérieur.


Samedi 16 Avril 2016
Martin Edzodzomo-Ela
Vu (s) 1826 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...