News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Martin Edzodzomo-Ela : Et si nos peurs et notre manque de de foi à la victoire ne sont que le syndrome de Moïse et des prophètes bibliques en chacun de nous

Le site de la Liberté - Martin Edzodzomo-Ela le Samedi 14 Mai 2016 à 00:00 | Lu 518 fois



A. Les réticences de Moïse.
« À l’image des prophètes après lui, Moïse résiste à l’appel de Dieu. Il ne se voit pas aller trouver Pharaon pour lui demander de libérer son peuple »
Lorsque Dieu appelle Moïse pour être le libérateur de son peuple, ce dernier multiplie les arguments pour échapper à sa vocation.

« L'Éternel dit: J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel,(…). Voici, les cris d'Israël sont venus jusqu'à moi, et j'ai vu l'oppression que leur font souffrir les Égyptiens. Maintenant, va, je t'enverrai auprès de Pharaon, et tu feras sortir d'Égypte mon peuple, les enfants d'Israël.» (Ex ch.3.7-10)
La première réaction de Moïse a été une question : - « Moïse dit à Dieu: Qui suis-je, pour aller vers Pharaon, et pour faire sortir d'Égypte les enfants d'Israël? »

Quand Dieu lui dit : « Je serai avec toi», Moïse demande encore des preuves : « Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'envoie vers vous. Mais, s'ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je?

Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C'est ainsi que tu répondras aux enfants d'Israël: Celui qui s'appelle 'je suis' m'a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux enfants d'Israël: L'Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'envoie vers vous. Voilà mon nom pour l'éternité, voilà mon nom de génération en génération.
Moïse répondit, et dit: « Voici, ils ne me croiront point, et ils n'écouteront point ma voix. Mais ils diront: L'Éternel ne t'est point apparu. »

Dieu lui envoie alors des signes et lui confie un bâton avec lequel il pourra réaliser des prodiges. Pourtant Moïse hésite encore. « Moïse dit à l'Éternel: Ah! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n'est ni d'hier ni d'avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur; car j'ai la bouche et la langue embarrassées.», plaide-t-il pour échapper à la mission qui lui est confiée.

(Qui parmi nous ne trouve pas de raisons aussi valables comme Moïse pour justifier sa réticence à s’engager d’une façon concrète dans des actions pour la libération de notre peuple de la domination à laquelle il est soumis depuis quarante six ans ? »

Selon la tradition, il a fallu une semaine à Dieu pour arriver à convaincre son serviteur.
« Une tâche démesurée »

Les commentaires ont avancé quatre raisons pour lesquelles Moïse ne voulait répondre à l’appel pour :
La première est qu’il était déjà âgé. Selon la tradition, il avait alors quatre-vingts ans. C’était un homme affaibli par les longues années passées à faire paître ses troupeaux. N’étant plus qu’un simple vieillard berger, il ne se voyait pas aller trouver Pharaon pour lui demander de libérer ses esclaves.

Selon un autre commentaire, Moïse ne voulait plus rien avoir à avoir avec, son peuple hébreu. Parce que, lorsqu’il avait défendu un Hébreu contre les coups d’un Égyptien, non seulement personne ne s’était avancé pour l’aider, mais en plus, l’Hébreu qu’il avait défendu l’avait dénoncé, ce qui l’a contraint à l’exil. Moïse n’avait à juste titre aucun désir de retourner vers ses frères, il ne souhaitait pas raviver une plaie qui ne s’était toujours pas refermée.

Troisième raison. Vivant depuis longtemps dans le désert, Moïse connaissait l’aridité du lieu et la difficulté de mener un peuple, avec des femmes, des enfants et des vieillards, dans un environnement naturel aussi hostile que le désert. Un maître imagine Moïse présentant ses arguments à Dieu : « Comment veux-tu que je porte seul la charge de toute cette communauté ? Comment vais-je la protéger de la chaleur du soleil d’été et des froidures de l’hiver ? Où trouverai-je nourriture et boisson pour eux une fois que je les aurai conduis hors d’Égypte Qui prendra soin des nouveau-nés et des femmes enceintes ? » Moïse avait conscience qui lui était demandée était impossible.

Enfin dernier argument, Moïse savait que Pharaon ne laisserait jamais partir son peuple. Il avait trop besoin d’esclaves pour réaliser les grands travaux qu’il envisageait pour se séparer de ceux qu’il possédait. Ce n’est pas un petit berger vieillissant qui allait sa décision. Pharaon est le souverain le plus puissant du monde et les Israélites sont affaiblis par des années de servitude, brisés par la soumission.
« Dieu savait que pour accompagner son peuple dans le désert,
il lui fallait un homme qui n’aimait pas le pouvoir»

Mais les commentaires ont souligné que c’est justement perce que Moïse ne voulait pas y aller que c’est lui que Dieu a choisi. Il savait que, pour accompagner son peuple dans le désert, il lui fallait un homme qui n’aimait pas le pouvoir. Dans La République, Platon a écrit qu’un bon gouvernement devait mettre au pouvoir des hommes qui n’en ont pas envie. C’est sur ce même argument que Dieu a fait appel à Moïse.
B. À l’image des prophètes.

Dans la Bible, le cas de Moïse n’est pas exceptionnel. Après lui, les prophètes ont souvent été réticents à l’appel que Dieu leur adressait.

Lorsqu’Amos évoque sa vocation, il raconte : « Je n »étais pas prophète, je n’étais pas fils de prophète, j’étais bouvier, je travaillais les sycomores ; mais le Seigneur m’a pris de derrière le bétail et le Seigneur m’a dit : “Va ! prophétise à Israël mon peuple”» (Am 7, 14-15).

Lorsque Dieu a appelé Jonas et lui a demandé d’aller à Ninive, la grande ville, pour dénoncer ses mauvaises actions, le prophète s’est levé… mais pour fuir dans la direction opposée. Il est parti pour Tarsis et s’est embarqué sur un navire pour fuir loin de la présence du Dieu qui l’avait appelé.

Lorsque Dieu a appelé Ésaïe, ce dernier a déclaré : «Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme aux lèvres impures, j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures et mes yeux ont vu le roi, le Seigneur de l’univers. » (Es6, 5)
Lorsque Dieu a appelé le prophète Jérémie, il lui a révélé qu’il le connaissait : « Avant que je ne te forme dans le ventre de ta mère, je te connaissais. Avant que tu ne sortes de son sein, je t’avais consacré.»(Jr1,6). Malgré cela, Jérémie a essayé de trouver des excuses pour fuir l’appel. Il a prétendu qu’il était trop jeune et qu’il ne savait pas parler, mais Dieux l’a envoyé quand même : « Ne dit pas : je suis trop jeune. Partout où je t’envoie, tu y vas. Tout ce que je te commande, tu le dis ; n’aie peur de personne : je suis avec toi pour te libérer.» (Jr1, 6).

Dieu aurait pu choisir de diriger le monde du haut de sa toute-puissance, en imposant sa volonté à travers les évènements, il a fait le choix de passer par les humains, des hommes et des femmes appelés à être témoins de sa libération, par leurs paroles et leurs gestes.

Dans le Nouveau Testament, Dieu fait un pas de plus dans la voie de l’incarnation en devenant un homme au milieu des hommes : en Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham. (Mat1.1).
Aujourd’hui encore, nous devons comprendre que c’est par nos mains et nos mots que Dieu se rend présent dans nos combats, pour libérer le peuple gabonais affaibli par des années de servitude, et brisé par la soumission.

Samedi 14 Mai 2016
Martin Edzodzomo-Ela
Vu (s) 518 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...