News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Malversation financière : le recadrage et avertissement d’Eyéghé Ndong

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 30 Août 2014 à 08:13 | Lu 2215 fois

Reconnu comme comptable de fait d’une somme d’argent de 98,3 milliards de francs CFA, l’ancien Premier ministre a dit ne pas se reconnaître dans ces accusations, invite à l’audition des responsables de la chaîne de dépense au moment des faits et entrevoit l’ouverture de la boite de Pandore qui mettrait à mal ceux qui aujourd’hui se sont constitués partie civile.



Mis en cause dans l’affaire dite des malversations financières, Jean Eyéghé Ndong a choisi de s’expliquer devant les contribuables gabonais puisqu’il s’agit de leur argent. En présence d’une foule compacte au sein de laquelle on pouvait reconnaître la quasi-totalité des ténors de l’opposition, notamment les membres du Front de l’opposition pour l’alternance, l’ancien Premier ministre a clamé son innocence : «Concernant la gestion des fêtes tournantes, je suis tout simplement innocent», a-t-il martelé, précisant qu’il est l’objet de deux arrêts de la Cour des comptes aux termes desquels il est déclaré, à titre provisoire, comptable de fait d’une somme d’argent de 98 300 000 000 de francs CFA perçu du Trésor public en qualité de président du comité des fêtes tournantes de la province de l’Estuaire en 2006 et 2007.


Restituant le contexte, Jean Eyéghé Ndong a rappelé que «La province de l’Estuaire ayant accueilli les Fêtes Tournantes en 2006 et 2007, à ma connaissance les projets retenus dans ce cadre ont été inscrits dans les lois des finances de ces deux années (…) Pour les deux exercices, nous en sommes à 100 milliards de francs CFA. Ce qui logiquement veut dire que je suis sensé avoir distrait de ces 100 milliards la somme de quatre-vingt-dix-huit milliards trois cent millions de francs CFA.» En somme, l’ancien Premier ministre a détourné presque l’entièreté du budget des deux éditions de la fête de l’indépendance de la période concernée.

Cette conférence de presse aux allures de meeting, tenue par l’élu de Nkembo le 29 août dernier à sa permanence politique de Nkembo dans le 2ème arrondissement de Libreville, a permis aux uns et aux autres de se faire une idée de la situation. Celui que le gabonais moyen aime à appeler «Nza fe», pour dire «qui d’autre ?», a indiqué avoir 3 mois pour prouver son innocence. «J’aurai reçu du Trésor public (…). Et, ayant reçu ces fonds, je n’ai effectué aucune dépense d’intérêt public.

Autrement dit, selon ma compréhension, j’aurais utilisé ces fonds publics à des fins personnelles», a-t-il dit, ajoutant : «Je suis, en conséquence, enjoint par la Cour des comptes de produire dans un délai de trois mois, à compter de la date de notification de ces arrêts, les comptes de gestion de fait englobant toutes les opérations effectuées dûment certifiées et signées, appuyées des pièces justificatives».

Pour le dernier Premier ministre d’Omar Bongo Ondimba, cette sommation est aussi inopportune que difficile à soutenir juridiquement. Car, soutient-il, «il est important d’indiquer que cette désignation n’a pas été prononcée par aucun un acte réglementaire. Ceci m’autorise à dire qu’il s’agissait d’une fonction purement protocolaire justifiée par le fait qu’en tant que Premier ministre à l’époque, j’étais la première personnalité politique de la province de l’Estuaire au plan de la préséance, province dont je suis originaire.

C’est la pratique dans notre pays», a-t-il souligné, poursuivant : «Qu’il me soit permis, sans faire offense aux distingués magistrats de l’ordre financier, de m’interroger à haute voix : puisque selon les deux arrêts de la Cour des Comptes j’ai reçu des fonds publics du trésor public, dans un État de droit comme le nôtre, quelles sont les procédures officielles à caractère législatif et réglementaire pour obtenir du Trésor public de l’argent ? En d’autres termes, quelle en est la traçabilité» ?

S’appuyant sur les articles 57 et 58 de la loi n°11/94 du 17 septembre 1994 fixant l’organisation, la composition, les compétences, le fonctionnement et les règles de procédure de la Cour des comptes, qui dispose que : «la procédure contradictoire est garantie par la règle du double arrêt qui demande à la Cour des Comptes de statuer par arrêt successivement provisoire, puis définitif et par la faculté qui lui est offerte de communiquer tout ou partie du rapport d’instruction au justiciable et à toute personne intéressée qui doit y répondre», Jean Eyéghé Ndong a sollicité de la haute juridiction les rapports des audits sur les fêtes tournantes 2006 et 2007 réalisés par elle et lui ayant permis de rendre ce jugement à titre provisoire, les quittances ou autres pièces comptables attestant des versements de ces montants à lui ou à une personne morale dont il avait la gestion ainsi que l’identité de la partie versante, les références de ses comptes bancaires ou de ceux de la personne morale ayant reçu ces sommes.

De même, sur le fondement de l’article 57 de cette même loi, le vice-président de l’Union Nationale (UN, opposition) demande à la Cour des comptes d’entendre, à titre de témoins, le ministre en charge du Budget en 2006 et 2007 en sa qualité d’ordonnateur principal du budget de l’État, le directeur général du Budget en 2006 et 2007 en sa qualité d’ordonnateur délégué du budget de l’État et le trésorier-payeur général en 2006 et 2007 en sa qualité de comptable principal du budget de l’État.

«Ces personnalités sont en vie. Chacun de ces témoins devra attester de ce que j’ai reçu ou pas la moindre somme d’argent relative à la réalisation des projets dans le cadre des Fêtes Tournantes. Ils devront également déclarer à la Cour de comptes la destination des cent milliards de francs CFA de dotation budgétaire attribuée à la réalisation des projets de développement dans le cadre des fêtes tournantes 2006 et 2007 à l’Estuaire», a-t-il lâché, comme pour mettre au défi la juridiction financière.

Patrimoine personnel et boite de Pandore

Et puisqu’il est question d’enrichissement illicite, Eyéghé Ndong a lancé : «Mon patrimoine depuis le début de ma carrière publique peut être examiné à la loupe et il révèlera que le pédégiste que j’ai été naguère et l’opposant résolu que je suis devenu désormais ne cache aucune fortune ni au Gabon ni à l’étranger. Est-ce le cas de nos donneurs de leçons ? Veut-on ouvrir véritablement la boîte de pandore avec l’espoir de salir les opposants dont certains ont courageusement décidé, et avec raison, de quitter le bateau PDG ou de démissionner du gouvernement en 2009 pour ne pas passer pour complices dans des manœuvres et complots qui se tramaient entre personnalités qui profitaient de leurs positions dans l’appareil de l’Etat…»

«Pour ce qui me concerne, j’ai servi l’Etat à un haut niveau. Par conséquent, je dois en principe retenir ma langue par rapport à des affaires dont j’ai eu connaissance à l’occasion ou par le fait de l’exercice de mes fonctions. Mais si on m’oblige à la délier, attention les dégâts pour tous ceux qui, en quête de légitimité populaire ont choisi malencontreusement de faire exploser la République.

Cette République, pour ne pas dire cet Etat, je la connais pour y avoir servi au sommet. Voulez-vous que j’ouvre quelques-uns de ces tiroirs au risque d’éclabousser plus d’un. Attention !», a averti l’ancien Premier ministre qui a abordé certains aspects de la gestion des finances publiques par les dirigeants actuels du Gabon, notamment la destination de l’emprunt obligataire sur le marché international pour un montant de 750 milliards de francs CFA en 2013. Chaud devant !

Gabonreview

Malversation financière : le recadrage et avertissement d’Eyéghé Ndong

Samedi 30 Août 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2215 fois




1.Posté par Bouka Rabenkogo le 30/08/2014 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Appel d'urgence à l'organisation d'une Conférence Nationale Souveraine"

Créée le 17 août 2014 le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" composé de Patriotes à 100% Gabonais (pas des blancs à la peau noire, utilisés par l’occident et l’orient pour perpétuer l’ordre esclavagiste, coloniale, néocoloniale et l’auto colonisation au 21ème siècle).
Le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" qui a pour objet d’éradiquer le nouvel ordre colonial (esclavage, colonisation, néo colonisation), perpétrer, perpétuer et entretenu par Albert Bongo, le système et son clan: "Appel d'urgence à l'organisation d'une Conférence Nationale Souveraine". le Programme "LA RESTITUTION" démarré le 17 aout 2014 se traduit et exécutés méthodique par Les Patriotes jusqu'au départ sans condition de la Cigale (Ali Bongo Ondimba). Pour le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" la journée du dimanche 17 août 2014, a mis fin à la forfaiture et la duperie : l’élection d’Ali Bongo Ondimba président de la ‘’République’’. A la fin de la célébration et de la commémoration de l'indépendance du colon (esclavagiste).

Une Aurore Nouvelle a annoncé le dimanche 17 août 2014, l'Eveil de la Nouvelle République et l'Indépendance Réelle du Gabon et de l'Afrique.
"UNION - CONCORDE - FRATERNITÉ"

L’Adhésion au mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" est libre.
(Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques).
Large diffusion
"Le Patriote"

2.Posté par ADN le 30/08/2014 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vraiment dommage d'attaquer quelqu'un aussi intègre que Jean Eyeghe Ndong. Mais pourquoi ce n'est que maintenant qu'ils sortent les dossiers? Il fallait le faire 5 années plutôt.

3.Posté par eau bouillante! le 30/08/2014 13:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça sent le roussi ,et là qui s'' y frotte s'' y pique ,on attend juste le grand debalage ,avec non a l'' appuis car c''est a titre de milliards que c''est type vol seulement s''en rien faire pour nôtres,hé!pitié de nous....

4.Posté par eau bouillante! le 30/08/2014 13:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça sent le roussi ,et là qui s'''' y frotte s'''' y pique ,on attend juste le grand debalage ,avec non a l'''' appuis car c''''est a titre de milliards que c''''est type vol seulement s''''en rien faire pour nôtres,hé!pitié de nous....

5.Posté par louetsi le 31/08/2014 14:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est difficile de trouver dans un pays riche comme le nôtre quelqu''un ayant collaboré avec le défunt chef de l''État pauvre!beaucoup ont tremper dans des magouilles financières Nous savons que j.EYEGHE Ndong n''est le seul ils sont nombreux qui hai

6.Posté par L OEIL le 31/08/2014 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POSTE 5 TCHOUOOOOOOOOO AS TU DEJA VU JEAN EYEGHE NDONG FAIRE COMME LE P A N A FAIT SANS SON ........ IL DANSAIT ET DISTRIBUAIT LES BILLETS DE BANQUE TCHOUOOOOOOOO PAYS A DEUX VITESSES

7.Posté par W le 31/08/2014 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plutôt que d'être dans un Etat de droit, nous sommes en fait dans un état barbare. La question que je me pose est de savoir si certains de nos juges financiers, puisqu'il s'agit d'eux, maîtrisent réellement les méandres et subtilités juridiques en matière de droit procédural.
Voilà Mr Eyeghe Ndong, présumé innocent dans cette affaire de détournement des 100 milliards attribués aux fêtes tournantes,sommé de produire dans un délai de trois mois des états justificatifs de dépenses y relatives, sans que lui fussent transmis des éléments d'accusation et accordé un débat contradictoire ainsi que le stipule la loi, et qui donne un cours magistral de droit procédural aux magistrats de l'ordre financier, il est certes docteur, mais pas magistrat.
Comment s'étonner alors que le droit soit dit autrement dans nos prétoires que ce qui est réellement enseigné dans des écoles de magistrature.

8.Posté par Bouka Rabenkogo le 01/09/2014 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Appel d'urgence à l'organisation d'une Conférence Nationale Souveraine pour fixer la Direction du Millénaire"

Le Gabon est un Pays de Paix qui s'exclu totalement de la tradition "Occident-Orient".

Créée le 17 août 2014, le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" composé de "Patriotes Gabonais Autochtones" (pas de blanc à la peau noire, utilisé par l’occident et l’orient pour perpétuer l’ordre esclavagiste, coloniale, néocoloniale et l’auto colonisation au 21ème siècle).
Le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" qui a pour objet d’éradiquer le nouvel ordre colonial (esclavage, colonisation, néo colonisation), perpétrer, perpétuer et entretenu par Albert Bongo, le système et son clan: "Appel d'urgence à l'organisation d'une Conférence Nationale Souveraine". le Programme "LA RESTITUTION" démarré le 17 août 2014 sera traduit et exécutés méthodique par Les Patriotes jusqu'au départ sans condition de la Cigale (Ali Bongo Ondimba). Pour le mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" la journée du dimanche 17 août 2014, a mis fin à la forfaiture et la duperie : l’élection d’Ali Bongo Ondimba président de la ‘’République’’. A la fin de la célébration et de la commémoration de l'indépendance du colon (esclavagiste).

Une Aurore Nouvelle a annoncé le dimanche 17 août 2014, l'Eveil de la Nouvelle République et l'Indépendance Réelle du Gabon et de l'Afrique.
"UNION - CONCORDE - FRATERNITÉ"

L’Adhésion au mouvement "ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT" est libre.
(Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques).
Large diffusion
"Le Patriote"
Contact : 07364378

9.Posté par LaFourmi Emergente. le 02/09/2014 02:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui vivra verra

10.Posté par jeune diplomé chomeur sans pistons le 06/09/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En ne s’interessant qu’aux FETES TOURNANTES,le Petit monarche tente un tour de passe-passe dont les objectifs sont les suivants: se creer un boulevard pour 2016 et proteger « sa »famille Bongo. En effet, il convient de poser le postulat suivant: LE PILLAGE DES RESSOURCES DE GABON A COMMENCE EN 1967,DES L’ARRIVEE AU POUVOIR DU CHEF DES PILLEURS DU GABON ET TOUTE SA LEGION FAMILLIALE. En effet,les enquetes actuelles se portent sur une periode qui va de 2002 à 2008. Mais quel gabonais,avec un peu d’honneteté intellectuel peut croire que le pillage du pays a commencé en 2002? Nous pouvons dès lors affirmer qu’au sommet de la PYRAMIDE DES FAMILLES QUI ONT PILLé le Gabon,se trouve les Bongo.Nous pouvons dès lors proceder à la declinaisons suivante: Omar Bongo Ondimba(Chyef des pilleurs du Gabon)-Le petit Monarche Alain(fils ainé du chef des pilleurs du Gabon)-Pascaline Ferry Bongo(fille ainée du chef des pilleurs du Gabon)-CHristian Bongo(fils du chef des pilleurs du Gabon qui a fait disparaitre la compagnie nationale aerienne). Cette liste n’est pas exhaustive car le defunt Bongo a fait et adopté beaucoup d’enfants. Tout cela pour dire que tout les enfants du defunt Bongo(chef des pilleurs du Gabon)qui se sont partager en 2010 l’Heritage Volé laissé par leur patriarche sont des receleurs de Bien Mal Acquis. Or, Ali2025 fut le principal heritier de cette fortune amassé pendant 47ans de reigne des Bongo. Au fait,qui a dit que les Bongo avaient la science infuse?(pardonnez moi car c’est vrai qu’ils ont la science infuse du VOLE);Qui a dit que seul un BONGO etait capable de gouverner ce pays? Pourtant leur reigne à la tete de ce pays est un Fiasco total. Pour conclure, ne proposons au Petit Monarche des Tropics de commencer par nettoyer devant sa porte en procedant a l’arrestation de tous les membres de sa Famille,commencant par FIDELE ANDJOUA(individu qui n’a jamais rien fait pour le Gabon,qui n’a jamais servis dans aucune administration mais qui est MILLIARDAIRE parcequ’il est le grand frere du Chef des Pilleurs du Gabon)et en terminant par YACINE et DENIS-JUNIOR. De cette facon il montrera vraiment qu’il aime ce pays, parceque nous les 80% de Gabonais qui vivons dans la misère depuis 47ans du reigne des Bongo,nous sommes Convaicu que tous les Bongo deteste le Gabon en commenbcant par ALAIN BERNARD lui meme. Les enquetes actuelles sont de la POUDRE AUX YEUX

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...