News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Mais enfin, ces Gabonais ont-ils perdu définitivement la tête?

Le site de la Liberté - Joel Mbiamany-N'tchoreret le Dimanche 31 Octobre 2010 à 21:33 | Lu 1658 fois



Mais enfin, ces Gabonais ont-ils perdu définitivement la tête?
Plusieurs de nos compatriotes se plaisent ces temps-ci à donner des explications et dénoncer des éventuelles alliances politiques qui enfermeraient le pays pour longtemps dans une logique, l'actuelle logique.

Pourtant, le constat est fait. Le pays vit actuellement une crispation sociale, économique et politique. Les analyses des leaders politiques font état d’une gouvernance d’amateur. Laquelle gouvernance est un processus de décomposition instititutionnelle et qui conduit à opposer les Gabonais entre eux, prolongeant les situations douloureuses dans lesquelles tous vivent.

Il y a par contre de la part de nos leaders comme une peur d’entreprendre le renversement de cette mauvaise gouvernance. Ils ne tiennent pas à le faire, pour cause.

Nous savons comment les choses se passent au Gabon. L'opposition, lorsqu’elle s’excite pour dénoncer la situation des Gabonais, chaque fois, ce n'est pas pour la conquête du pouvoir mais pour le partage du pouvoir (certains rêvent de cohabitation).

Ce sont ces choix qui ont conduit le Gabon vers l’absence d’une alternance: Hier Père Mba, aujourd'hui Pierre Mamboundou?. Nous voyons venir déjà les choses.

En effet, le gouvernement de l’émergence a peu de marge de manœuvres dans la résolution de la crise actuelle. Par conséquent, elle ira pour une alliance avec l’UPG. Nous comprenons certains leaders politiques qui ont toujours le flair de pareilles situations proposent des voies de sortie de crise comme à leur habitude. Ainsi donc, ils vont encore faire le choix de ne pas se battre comme des véritables opposants. C'est-à-dire pour la conquête du pouvoir. En panne de stratégies, ils vont encore aider leur adversaire à résoudre sa crise de gouvernance.

Comment peuvent-ils être toujours démissionnaires quand le contexte leur offre l’occasion de donner un coup au régime en place? Malgré les explications que donneront certains de l'UPG, toute alliance directe ou indirect avec l'émergence sera une condamnation de notre pays dans le gouffre de la misère.

Joel Mbiamany-N'tchoreret

Dimanche 31 Octobre 2010
Joel Mbiamany-N'tchoreret
Vu (s) 1658 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

14.Posté par le penseur le 03/11/2010 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
iJe ne fais confiance à aucun homme politique dans mon pays et je ne crois à aucun d'eux .Mais, ce qui me fait mal c'est notre génération car elle a échoué elle n'a pas pu reflèter une véritable jeunesse capable de remettre notre pays sur les railles. Elle s'est laissée aveugler par les cartons de dindon et des cuisses de poulet elle a meme monayé notre cher gabon pendant des élections . Le PDG et l'opposition ont échoué nous le savons tous ; nous savons meme les motivations de cet échec (mauvaise gouvernnce ,détournement ,en un mot le dévéloppement du sous-dévéloppement et haute trahison de la part de nos faux opposants ....)
Aujourd'hui cela ne doit pas vous etonner si l'opposition(soit disant) venait à cohabiter avec le PDG c'est normal puisqu'ils sont un(1) ils mangent ensemble si tel n'était pas le cas le pays devait changer depuis .ET c'est là où jattire l'attention de notre génération arretons de sirer les bottes des hommes politiques de tout bord pensons plutot à unir nos intélligences à surpasser nos barrières à nous regrouper en associations, ONG (sans mains invisible derrière) en prenant vraiment conscience que les politiques ont échoué et que nous devons rien attendre d'eux. .SACHONS TOUS UNE CHOSE : que nous allons voter ou pas ,nous savons dejà que l'opposition fera semblant de contester les résultats alors qu'elle a fini de signer les accords sur le partage de pouvoir dans l'ombre avec le PDG . JEUNE JEUNE fait l'effort de prendre conscience car tu es aussi responsable de la situation actuelle du pays . Personne ne viendra nous sortir de la pauvreté si ce n'est nous meme ne comptons pas sur les politiques car tous ont mangé et cotinue à manger ensemble.
Enfin la trahison ou le changement de veste des des faux opposants (ils sont tous faux) ne devrait pas vous surpprendre si vous observez la vie politique au gabon depuis 1990. MOIS je n'ai jamais voté et je ne voterai jamais..............je suis fatigué des faux débats pensons un jour à comment aider nos frères à ce prendre en charge,comment aider nos frères à bénéficier des petites formations professionnelles ,pensons un jour comment financer nos petits projets afin de donner du boulo à nos frères , comment soutenir nos jeunes frères dans nos quartiers nos villes nos provinces et dans notre pays..............................


13.Posté par Diaz le 03/11/2010 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@LeGaboma,
Pas de quoi, c'est de bonne guerre!

@La Pensée Gabonaise,
Bienheureux que le temps vous donne raison. Je ne pouvais pas imaginer que votre réaction à la position de M. LeGaboma tenait compte d'un de ses propos dans un article antérieur. En ce qui me concerne, l'opposition ne devrait pas prendre part aux législatives si toutes les conditions pour une élection juste, transparente et démocratique ne sont pas réunies.

L'espèce de Ministre de l'Intérieur qu'on a vient d'envoyer paitre l'opposition en leur disant qu'il ne peut pas avoir de biométrie avant 2011. En d'autres termes, le PDG n'a aucune intention d'organiser une élection transparente en 2011. Ma suggestion est que l'opposition devrait se mettre à prendre le pouvoir par un soulèvement populaire quand cette période électorale devra arriver. Pour nous autres qui sommes pour la prise du pouvoir par tous les moyens, nous affutons nos armes jour après jour en attendant le bon moment.

@ Elombesika
Vous posez-là de sérieuses et bonnes questions qui nécessitent de longues et profondes réflexions. Par contre, je trouve surprenant votre appel à travailler ensemble. Travailler ensemble avec qui? Si vous appelez l'opposition à travailler ensemble pour prendre le pouvoir et établir enfin chez nous un Etat de droit, je suis tout à fait d'accord avec vous. Mais si vous nous appeler à travailler ensemble avec le pouvoir en place depuis près de 50 ans, alors je dirai que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Car le PDG n'a jamais voulu (et ne le voudra jamais) développer notre pays malgré les moyens et le temps qu'ils ont eu.

De même, les sociétés modernes d'aujourd'hui ont prouvé que l'Etat de droit et la démocratie sont les gages du développement harmonieux d'un pays, aussi bien sur le plan infrastructurel, culturel, social et individuel. L'Afrique n'a pas d'autre choix que d'adopter la démocratie et le système d'Etat de droit pour espérer sortir un jour du marasme dans lequel elle est depuis fort longtemps.

Pour ce qui est de l'ingérence des puissances étrangères, disons les ex et néo-colonisateurs (dont la Chine et les USA). Une chose est sure, c'est que la liberté ne donne pas, elle s'accquiert et s'arrache s'il le faut. Le constat est que nos 14 pays CFA (Communauté Française d'Afrique) n'ont jamais acquis la souveraineté. Faut-il s'asseoir ensemble et travailler ensemble avec ceux qui sont là pour assurer les intérêts de ceux qui nous colonisent? Je dirais non.

Mon avis est qu'il faudrait que les vrais fils de l'Afrique prennent le pouvoir (par tous les moyens) et établissent un Etat de droit dans chaque pays. Outre le développement, la démocratie et l'Etat de droit sont également un gage pour s'affranchir des puissances coloniales. Ce n'est qu'à ce prix là que l'Afrique pourra enfin devenir « ce bel arbre géant et robuste au milieu des fleurs blanches fanées » (Birago Diop, Afrique mon Afrique).

Voilà ce qui est un peu de mon avis.

12.Posté par la pensee gabonaise le 03/11/2010 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur Diaz
Le temps m'a donne raison, cela est confirme par la position de Monsieur LeGaboma sur un autre article selon laquelle, nous devons aller aux legislatives et ne pas pratiquer la politique de la chaise vise qui selon lui n'aboutit a rien.... La encore, dites que je n'avais pas vu juste, d'avance ce que ce Monsieur voulait dire implicitement!
Vos positions, me confortent encore un peu plus sur le diagnostic que j'ai dresse sur les partisans des partis: le plus important est d'etre d'accord avec les membres du meme parit que soi...

11.Posté par LeGaboma le 03/11/2010 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Diaz

Merci pour le compliment et le complément.

@ Elombesika

Je jubile sur cette approche. Je reste particulièrement intéressé par les questions que vous posez au début de votre propos. J’aurais voulu y apporter une réflexion, mais je suis malheureusement exténué. Je trouverai peut-être un peu d’espace demain…

10.Posté par Elombesika le 02/11/2010 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est intéressant de lire tous ces commentaires ! Mais, une question peut être posée à chacun. Est-ce le peuple Gabonais qui est responsable de toutes ces situations politiques, tant bien soulignées par chacun de vous ? Est-ce la bonne vo...lonté des puissances extérieures ? Ou peut être, la mauvaise lecture de l'histoire politique de notre pays faite par les acteurs politiques gabonais ? Les causes de toutes ces situations sont profondes et lointaines. Le chemin est encore long. La démocratie en elle-même n'est qu'un beau mot en Afrique. Il y a des choses qui restent de l'ordre du silence. Et le silence est une arme puissante qui destabilise ses adverssaires. Je peux vous en dire long. Aujourd'hui, il nous faut des actions justes , en tenant compte des intérêts du pleuple gabonais, sans plus. Il n'y a que 15% de nos compatriotes qui s'intéssent réellement au débat politique. Ce qui veut clairement dire, que les Acteurs politiques du pays sont encore très loins de leurs objectifs. La transparence électorale, ce n'est pas pour 2011, ni pour 2016, encore moins pour je ne sais quand.... Pour le moment, les puissances extérieures apprécient le mode translucide tropicalisé à l'afrcaine de nos élections, particulièrement dans les 14 pays francophones. C'est ensemble qu'il faut y remédier. Les reste du débat n'a aucune importance et n'apportera rien de nouveau. Les bons dicours n'ont jamais rien donné depuis 1960. Aujourd'hui, notre liberté de choisir et notre indépendance, nous commandent d'unir nos forces, car les adverssaires du Gabon sont ceux-là qui nous donnent toujours de très belles leçons de démocrtie. Dire qu'une force politique au Gabon est la première de tout le reste, n'est qu'une mauvaise lecture des réalités électorales dans notre cher Gabon. Il n'y a jamais eu d'élections au Gabon depuis toujours. Il n'y a eu que des désignations électorales. Les normes politiques et démocratiques en la matière restent des véritables parodies. Alors, être fière de sortir de telles élections, la question est posée. Surtout ne me parlez pas de tous les chapelets politiques tels que, la biométries et consorts... pour le futur. Je sais de quoi il est question. Il faut dire à chaque gabonais de mieux s'inverstir dans l'action politique, se former au préalable au sein d'une formation politique, avoir les clés du combat politique et là, oui, la démocratie sera une réalité. Oublier son petit village, son ethnie, son parent, mais voir avant tout, le Gabon dans ses trois couleurs. Là aussi, est le juste milieu du débat politique de l'heure. Avons-nous un développement économique, industiel, culturel, ou une organisation administrative et autres qui peuvent nous permettre de faire de la politique comme en occident ? Non ! Il faut être réaliste. Bâtissons notre Gabon ensemble en dehors des luttes politiciennes des partis.

9.Posté par Diaz le 02/11/2010 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LeGaboma,
Vous venez de faire là une brillante analyse qui m’enlève tous les mots de la bouche. En effet, vous exprimer exactement ce que j’aurais en réponse à M. En résumé, le temps s’y prête toute bataille doit être pour la conquête du pouvoir et non pour une quelconque alliance ou co-habitation. Il va falloir chercher quelqu’un qui pourra initier soit un soulèvement populaire soit un coup d’Etat en solo. A mon avis, c’est une opportunité que les leaders syndicaux en quête du changement au Gabon pourraient saisir. Une union de tous les syndicats, comme fut l’ancienne USAP, pourrait paralyser tout le pays et donner des idées à un militaire ambitieux.

De même, la critique-accusation quelque peu voilé en l’encontre de M. Maboundou est inopportune et indécente à l’heure actuelle.
Merci LeGaboma, très analyse ! Comme l’a dit MAKOTA, cela fait plaisir de savoir qu’il y a encore « des gabonais qui suivent bien l'actualité politique de notre pays, sans être eux-mêmes des politiques »


@La Pensée Gabonaise
Je crains que vous n’ayez mal compris l’évocation des législatives 2011 par LeGaboma. Sans vouloir trahir sa pensée (qu’il me corrige si je l’ai mal lu), c’est qu’il est improbable que des partis de l’opposition (UPG, UN, etc.) se lance dans une quelconque alliance avec le PDG quand on sait que des élections législatives sont, hypothétiquement, en vue dès l’année prochaine. Ceci n’est pas un encouragement à l’opposition d’aller à ces élections si les conditions d’une élection juste et démocratique ne sont pas réunies. C’est juste une supposition selon laquelle si jamais il y a élection, une opposition sérieuse ne peut pas se permettre une alliance avec le pouvoir en place au risque de perdre son électorat à la veille d’une importante élection. Je pense que les cadres de l’UPG comme ceux de l’UN sont suffisamment intelligents pour lire et comprendre les choses dans ce sens.

Pour ce qui est des « fanatiques des partis-sectes-églises », ce n’est que votre point de vue et analyse. Je vous le concède.

8.Posté par la pensee gabonaise le 02/11/2010 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je profite de l'occasion qui est la mienne de dresser un petit diagnostic sur l'etat d'esprit de la quasi-totalite des partisans, mieux, des fanatiques des partis-sectes-eglises (PDG, UPG, UN) sur ce site. En effet, le constat est tel qu'il est tres tragique; et je pense que, si les choses restent ainsi, rien de ce que nous voulons, c'est-a-dire le changement, l'alternance, ne pourraient etre opperes par absence de reel debat intellectuel et d'esprit auto-critique, a mon humble avis! Les arguments qui m'amenent a penser ainsi decoulent de certains faits et remarques suivants, qui ne pourraient etre refutes, je le pense:

- 1. Si l'on place dans une salle 10 personnes meme etant d'un meme parti, d'un meme bord politique et que, on les soumet a un interrogatoire chacun sur 10 themes, questions, points differents, on s'appercevrait logiquement que:
- chacun donnerait des reponses ou aurait un point de vue different de celui des autres parce que, chaque individu est non comparable avec tout autre, donc que son monde interieur, sa representation et sa perception et sa position face monde ne peut etre comparable a tout autre - il est unique. Mais que constatons. nous, si nous prenons a chaque fois 10 UPGistes, 10 UNistes, 10 PDGistes entre eux et le raisonnement qu'ils tiennent dans chacun des themes qui est aborde sur ce site? On constaterait que, sans aucune difficulte, que tous entre eux, sur tout quand cela touche la politique dans son sens le plus resteint, ils seraientt d'accords sans jamais essayer de nuancer les propos de ceux issus du meme camp que soi :ce qui est impossiblement envisageable entre personnes dotees d'une Raison ou pensantes! Ainsi certaines hypotheses s'offrent a moi pour tenter de comprendre ce phenomene inhabituellement impassable. La premiere hypothese, la moins problable, c'est que chacune de ces personnes sont en realite une meme personne disseminee sous plusieurs pseudos differents; la deuxieme, hypothese, la plus plausible, est que ces differentes personnes dans leur parti-sectes-eglises respectifs ont recu comme un lavage de cerveau ou, malgre soi et en dehors de soi, ont est oblige d'avoir une pensee commune dictee par le guru ou les gurus des ordes, d'ou, peut importe les arguments que vous pourriez leur avancer, ils resterions cantonner dans leur pensee commune respective.


- 2. Le fait est que, ici, on ne peut pas vraiment parler de debat hautement intellectuel avec les partisans des differents partis-sectes-eglises que j'ai cites plus haut parce que,les arguments irreffutables dont on peut leurs donner, ils s' y opposent et empechant l'evolution du debat. En effet, le debat intellectuel peut etre percu comme etant un faisceau de points de vue, tantot convergents, tantot divergents, contenus sur un meme surface. Mais, avec eux, on a droit a une seule constante a trois elements opposes: ils sont toujours d'accord entre eux dans leur groupe d'appartenance; en desaccord entre personnes issues de differents groupes; en desaccord avec certains dont, par rapport aux arguments qu'ils avancent, sont catalogues dans l'un des groupes opposes a soi!

Le debat intellectuel n'est pas tenir un raisonnement par rapport a son bord politique, mais par rapport au travail de l'esprit critique ou la Raison qui est en activite! Ainsi le debat intellectuel ne saurait etre la superposition des memes idees, meme pensees, sinon dans ce cas, a quoi arriverait-on?! Ce ne serait plus un debat, mais plutot comme une reunion religieuse a laquelle on assiste ou on est seulement amene a reponse "AMEN" a chaque question directe ou indirecte par rapport aux doctrines de son eglise.

Pour ceux qui croient que tous les faits que j'ai evoques est juste le fruit de mon imagination ou encore de mes fantaisies delirantes, repondent a cette question: combien de fois ici, par exemple, un UNiste ou un PDGiste, ou encore un PDGiste a repondu de maniere affirmative sur les critiques que l'un a fait sur les leaders de l'autre ou des autres, cela malgre le semblant de defense de la meme cause que l'on peut lire dans l'argumentaire entre UPGistes et UNistes? La reponse vous la connaissez tous: c'est JAMAIS!!! En cela, certains pourraient de pas voir d'incoherence...Mais le probleme est que, dans la logique que je fais, cela est en contradiction meme avec la Nature et le caractere Humains puis que selon la relation pouvant lier l''Homme" et la notion d'"imperfection" dans un syllogisme( par exemple: l'Homme est imparfait, donc les actes qu'il posent sont imparfaites) prouve en toute evidence cette incoherence! Le fait est que, tous les partisans d'un meme parti, d'un meme bord politique, ont peur d'etre en contradiction avec les leurs de peur d'etre accusees de trahison contre les leurs, leur parti, leur bord politique; la-bas, on prefere etre en desaccord avec tout le monde pourvu que l'on sauvegarde l'image saine du parti et du bord politique auxquels on appartient...Alors dans ces conditions, de quelles objectivite peut-on parler dans la defense de ses idees, de ses arguments personnels dans la mesures ou ils sont deja inexistants, tout etant rapporte a la prise de position commune; puis que les objectifs fixes dans debat sont deja en contradiction des le depart avec ses vrais objectifs?! Encore que, ici, il ne suffit pas d'ecrire un post dans le francais le plus correct qu'il soit pour etre objectif ,pertinent, convainquant!!!

7.Posté par la pensee gabonaise le 02/11/2010 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rectification de mon post#6

@ LeGaboma

Votre analyse est certes pertinente , mais il y a cependant certains points sur lesquels je restent un peu distant face a celle-ci. En effet, vous dites:
"2011 n’est plus bien loin, les législatives avenirs (...)"
De quelles legislatives parlez-vous?! Et meme de quellles elections dans notre pays y'a-t-il eu?!
Pendant que, rien de transparent n'est lisible, que les principes de democratie et d'Etat de droit ne sont pas etablis, vous, vous pensez deja a vos "legislatives"?! C'est tout simplement se rouler dans la meme farine vieille de 43 ans.

Il est utopique de croire que, en allant a ces simulacres de legislatives dans ces conditions que l'opposition puisse arriver a quelque chose puis que les des sont deja pipes! Nous savons tous que le plus important n'est pas d'avoir le peuple qui vote pour vous, mais plutot, avoir le pouvoir de decissions de son cote. Ainsi, c'est comme en droit dont la logique n'est pas un seul fait d'avoir raison, mais de prouver que l'on a raison. Je ne sais pas quels arguments nos opposants ,meme en remportant reellement ces "legislatives", peuvent donner a une Court conditionnee PDGiste pour qu'elle valide les vrais resultats.

Il me semble que les dernieres sumilacres d'elections presidentielles et legislatives ne vous ont meme pas servis de lecon! C'est exactement pour cette raison d'une part que l'on arrive pas a se liberer parce que, nos freres tombent a chaque fois dans la meme erreur. Il y'a un proverbe qui dont: "ments moi une fois, honte a toi; ments moi deux fois, honte a moi". Ne comprenez-vous pas que les memes causes, produisent toujours les memes effets?! L'opposition n'ayant, comme d'habitude, aucune strategie, irait, si elle allait a ces legislatives, se buter sur le meme mur!

Il est vraiment etonnant que nous n'apprenons pas des memes erreurs commises... Je pense qu'il y'a deux hypotheses:
- soit on est maudit et que ce n'est meme pas la peine que l'on fasse encore quelque chose pour nous parce que, on se plait dans cette situation soit que l'on a choisit pour destin soi-meme ou que le destin lui-meme a choisie pour nous;
- soit on croit vraiment aux contes de fees que, en y croyant constament, comme par un coup de baguette magique, tout s'ettablira dans l'ordre. Et, les reveurs utopique speuvent toujours attendre ce jour...

La seule voie la plus raisonnable par defaut d'obtenir les conditions de transparence dans toutes les ellections a venir, vu que le peuple est tres paresseux et peureux dans son ensemble, et pour ne pas legitimiser la fraude en y participant, est: le boycott total!!! Que les papas, les mamans, les tantes, les oncles, les freres,..., restent tout simplement chez-eux!!! Dans ce cas, je ne pense pas que, Ali avec sa bande de gorilles viendront dans les domiciles des gens pour les y forcer en les menacant ou les tirant dessus.

Le probleme avec les hommes politiques comme l'a souligne James Freeman Clarke est que: " La difference entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense a la prochaine election, le second à la prochaine generation." Ainsi, pensee profonde et action concrete devraient se rencontrer en un seul et meme homme, chez l’homme d’État et l'homme politique. Mais chez-nous, on constaque que, la politique est l'art de parler en promettant, mais sans tenir ses promesses tout en restant toujours convainquant! Quand est-ce que le peuple va arreter de ce faire tooujours leurrer par les memes personnes et, les memes pieges?! Il est temps que le peuple decide, ellabore lui-meme, une stategie car, de ces opposants aveugles de pouvoir, nous ne pouvons attendre rien de bon, si ce n'est, la chute vers le ravin pour nous!

La seules choses qu'ils savent faire c'est :
- agiter le peuple avant de s'enservir comme bouclier quand celui-ci mord a l'hamecon;
- faire la lutte d'interets personnels deguises en debats de grands principes car en dehors d'elle, ils ne fallent meme pas un clou;
- piller le peuple en etant au pouvoir et en sortir le ventre plein, et puis aller solliciter les suffrages des pauvres, sous pretexe que l'on s'est decouvert un amour soudain du peuple;
- quand on leur demande de nous edifier sur leur strategies, ils se comportent comme de garcon de restaurant a qui on demande si le menu est bon. C'est qui est sur dans notre politique gabonaise, c'est que, les imbeciles succedent aux incapables qui eux, ont ete precedes par des idiots, ainsi de suite....

"Il est vrai que l'intellectuel a la responsabilite de la verite et de la chose pensee, dont l'effort est incalculable; mais il n'est pas lie aux situation de l'heure". Et, il accuse souvent un passif dans l'action personnelle en dehors des idees, mais, il n'en demeurt pas moins que, l' homme politique est a la resonsabilite de" l'effet de ses actes. Ce dernier, se voit lie par l'effet momentane de son discours dans la situation en question"! C'est pourquoi, l'homme politique plus que tout autre, endosse une tres grande partie responsabilte dans les resultats obtenus vis-a-vis du peuple meme si celui-ci accuse un passif car " un bon politicien est celui qui est capable de predire l'avenir et qui, par la suite, est egalement capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passees comme il l'avait predit".

6.Posté par la pensee gabonaise le 01/11/2010 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ LeGaboma

Votre analyse est pertinente, mais il y a certains points sur lesquels je restent un peu distant face a celle-ci. En effet, vous dites:
"2011 n’est plus bien loin, les législatives avenirs (...)"
De quelles legislatives parlez-vous?! Et meme que quellles elections dans notre pays y'a-t-il eu?!
Pendant que, rien de transparent n'est lisible, que les principes de democratie et d'Etat de droit ne sont pas etablient, vous, vous pensez deja a vos "legislatives"?! C'est tout simplement se rouler dans la meme farine vieille de 43 ans.

Il est utopique de croire que, en allant a ces simulacres de legislatives dans ces conditions que l'opposition puisse arriver a quelque chose puis que les des sont pipes! Nous savons tous que le plus important n'est pas d'avoir le peuple qui vote pour vous, mais plutot, avoir le pouvoir de decission de son cote. Ainsi, c'est comme en droit dont la logique n'est pas un seul fait d'avoir raison, mais de prouver que l'on a raison. Je ne sais pas quels arguments nos opposants meme en remportants reellement ces legislatives, peuvent donnes a une Court conditionnee PDGiste pour qu'elle valide les vrais resultats.

Il me semble que les dernieres sumilacres d'elections presidentielles et legislatives ne vous ont meme pas servis de lecon! C'est exactement pour cette raison d'une part que l'on arrive pas a ce liberer parce que, nos freres tombent a chaque fois dans la meme erreur. Il y'a un proverbe qui dont: "ments moi une fois, honte a toi; ments moi deux fois, honte a moi". Ne comprenez-vous pas que les memes causes, produisent toujours les memes effets? L'opposition n'ayant, comme d'habitude, aucune strategie, irait, si elle allait a ces legislatives, se buter sur le meme mur!

Il est vraiment etonnant que nous n'apprenons pas des memes erreurs commises... Je pense qu'il y'a deux hypotheses:
- soit on est maudit et que ce n'est pas la meme que l'on fasse encore quelque chose pour nous parce que, on se plait dans cette situation soit que l'on a choisit pour destin ou que le destin a choisie pour nous;
- soit on croit vraiment au compte de fees que, en y croyant constament, comme par un coup de baguette magique, tout s'ettablira dans l'ordre. Et, les reveurs utopique peuvent toujours attendre ce jour...

La seule voie la plus raisonnable par defaut d'obtenir les conditions de transparence dans toutes les ellections a venir vu que le peuple est tres paresseux et peureux, et pour ne pas legitimiser la fraude en y participant, est: le boycott total!!! Que les papas, les mamans, les tantes, les oncles, les freres,..., restent tout simplement chez-eux!!! Dans ce cas, je ne pense pas que Ali avec sa bande de gorilles viendront dans les domiciles des gens pour les y forcer en les menacant ou les tirant dessus.

Le probleme avec les hommes politiques comme l'a souligne James Freeman Clarke est que: " La difference entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense a la prochaine election, le second à la prochaine generation." Ainsi, pensee profonde et action concrete devraient se rencontrer en un seul et meme homme, chez l’homme d’État et l'homme politique. Mais chez-nous, on constaque que, la politique est l'art de parler en promettant, mais sans tenir ses promesses tout en restant toujours convainquant! Quand est-ce que le peuple va arreter de ce faire tooujours leurrer par les memes personnes et, les memes pieges?! Il est temps que le peuple decide, ellabore lui-meme, une stategie car, de ces opposants aveugles de pouvoir, nous ne pouvons attendre rien de bon, si ce n'est, la chute vers le ravin pour nous!

La seules choses qu'ils savent faire c'est :
- agiter le peuple avant de s'enservir comme bouclier quand celui-ci mord a l'hamecon;
- faire la lutte d'interets personnels deguises en debats de grands principes car en dehors d'elle, ils ne fallent meme pas un clou;
- piller le peuple en etant au pouvoir et en sortir le ventre plein, et puis aller solliciter les suffrages des pauvres, sous pretexe que l'on s'est decouvert un amour soudain du peuple;
- quand on leur demande de nous edifier sur leur strategies, ils se comportent comme de garcon de restaurant a qui on demande si le menu est bon. C'est qui est sur dans notre politique gabonaise, c'est que, les imbeciles succedent aux incapables qui eux, ont ete precedes par des idiots, ainsi de suite....

"Il est vrai que l'intellectuel a la responsabilite de la verite et de la chose pensee, dont l'effort est incalculable; mais il n'est pas lie aux situation de l'heure". Et, il accuse souvent un passif dans l'action personnelle en dehors des idees, mais, il n'en demeurt pas moins que, l' homme politique est a la resonsabilite de" l'effet de ses actes. Ce dernier, se voit lie par l'effet momentane de son discours dans la situation en question"! C'est pourquoi, l'homme politique plus que tout autre, endosse une tres grande partie responsabilte dans les resultats obtenus vis-a-vis du peuple meme si celui-ci accuse un passif car " un bon politicien est celui qui est capable de predire l'avenir et qui, par la suite, est egalement capable d'expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passees comme il l'avait predit".

5.Posté par Le Duc de Bizango Biberè le 01/11/2010 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et toi Joel Mbiamany-N'tchoreret , si prompt à juger et condamner Pierre Mamboundou qu'as tu fais pour le Gabon?

Les actes et les sacrifices de Pierre Mamboundou pour le Gabon sont connus de tous, peut-etre que selon toi ca n'a rien apporté au pays mais il a eu le mérite de se battre pour son peuple pendant 21 ans sans discontinuer.

Etais tu au moins dans les marches et autres manifestations pour le changement au Gabon ou bien ton apport pour le Gabon consiste à pondre des articles décousus devant un ecran d'ordinateur, hambergur à la main gauche et Coca Cola à la main droite au moment meme ou certains au Gabon meurt faute de médicaments dans nos hopitaux?

Soyons sérieux, que voulons nous pour notre pays? arrêtons ca.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...