News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Liberté de la Presse : Un journaliste entendu à la DGR

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 21 Octobre 2012 à 09:06 | Lu 836 fois

Dur dur pour Olivier Ndembi, journaliste et chef du service Société et Culture du journal pro gouvernemental gabonais L’Union. Ce journaliste a été entendu jeudi dernier à la Direction générale des Recherches (DGR) pour un article paru en avril dernier sur l’épineux dossier des crimes rituels.





Liberté de la Presse : Un journaliste entendu à la DGR
Existe-t-il une réelle liberté de la presse au Gabon quand même le Chef de l’Etat y attache du prix ? La question vaut son pesant d’or au regard des nombreuses récriminations dont fait l’objet la corporation.

Après la suspension des journaux « Ezombolo, la Une, la Griffe, Echo du nord » il y a quelques mois seulement, que vient se greffer le cas de ce journaliste de l'Union qui a subi un interrogatoire en milieu de matinée de jeudi 18 octobre,à la Direction générale des recherches (DGR), un service de la Gendarmerie nationale.

Pendant une trentaine de minutes, Olivier Ndembi a été notamment entendu sur un article dont il est l’auteur et qui a été publié dans l'Union dans son édition du 14 au 15 avril dernier, dénonçant l’impunité des commanditaires des crimes rituels au Gabon.

Selon la DGR, un service rattaché à la gendarmerie nationale, cette audition faisait suite à une requête du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Ida Reteno, du reste porte-parole du gouvernement et adressée au parquet général de Libreville.

Lors de son interrogatoire, la source exigeait au journaliste les noms «des commanditaires des crimes rituels qui bénéficieraient de cette impunité ». La source indique que le membre du gouvernement n’exclut pas la thèse d’une poursuite en justice contre le journaliste pour entrave à l’action de la justice, s’il ne produisait pas la liste des commanditaires des crimes rituels qu’il avait abordé dans son article.

Dans un entretien téléphonique le journaliste dit avoir vu en cet interrogatoire une forme de musèlement de la presse au Gabon. Olivier Ndembi dit «Mon rôle est d’informer l’opinion. Je ne peux pas me substituer aux officiers de police judiciaire pour démasquer les auteurs des crimes rituels. Le gouvernement a des entités chargées de mener des enquêtes pour la manifestation de la vérité ».

Pour mémoire ce n’est pas le premier cas signalé et concernant les journalistes du premier quotidien d’informations au Gabon. D’autres confrères du même journal ont déjà été une fois entendus pour des articles divers. Au mois de mai dernier, c’est notre confrère Jonas Moulenda , chef du service « Faits divers & Justice », qui avait été visé par une plainte du parquet général de Libreville pour avoir écrit qu’une haute personnalité se cachait derrière l’assassinat, en novembre 2011, à Mouila, au sud du Gabon de l’adjudant Marcel Mayombo et dont la dépouille mortelle fut découverte mutilé au bord d’une rivière, sur l’axe Mouila-Ndendé, où il s’était rendu en mission commandée en compagnie de six-cents autres soldats.

Pour de nombreux confrères, il est étrange que les journalistes locaux fassent les frais lorsqu’il s’agit d’aborder certains sujets dit sensibles surtout lorsque ceux-ci (sujets de reportage) aient été traités par ceux de l’hexagone singulièrement de la France.


Source : ASMP Auteur : ASMP

Dimanche 21 Octobre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 836 fois




1.Posté par mèrethéréza le 21/10/2012 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LA DGR NE PEU DÉMASQUER LES ACTEURS DES CRIMES RITUELS ILS CONNAISSENT BIEN QUI SONT DERRIÈRE TOUT CES MASSACRES . ILS N ONT RIEN A FAIRE DES VICTIMES LE MÉPRIS TOTAL, ILS DÉFENDENT L INDÉFENDABLE C EST A DIRE LES COMMANDITAIRES . ON LES CONNAIS ILS SONT FORT POUR TYRANNISER CEUX QUI EN PARLE. POURQUOI NE VONT T-ILS PAS EN FRANCE ARRÊTÉ AUSSI CELUI QUI A FAIT LE DOCUMENTAIRE SUR CE THÈME DONC ON INTERPELLE LE JOURNALISTE . LA VÉRITÉ TRIOMPHERA TOUJOURS MALGRÉ VOS INTIMIDATIONS. OH HONTE OH HONTE OH HONTE A VOUS ET A VOS MINISTRES QUI MONTRE QU IL N Y A PAS DE VRAI DÉMOCRATIE AU GABON EN BÂILLONNANT LES MÉDIAS LE MONDE ENTIER LE SAIT OH HONTE OH HONTE !!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Bel le 21/10/2012 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bèh, on croyait que, comme en France, il est interdit, au Gabon, à un journaliste de dévoiler ses sources.C'est vraiment triste, le niveau où le régime illégitime d'ali bongo a encore ramené les libertés publiques au Gabon.Les ravages d'une forfaiture où la menace est vue partout et pour tout.

3.Posté par Alerte Info le 21/10/2012 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tournée de l'Ufc notamment l'union nationale et le mouvement çà suffit comme çà dans le grand Nord.
LES POPULATIONS DE MITZIC, OYEM, BITAM, exigent sans délais la conférence nationale souveraine.
prochaine étape MINVOUL, MEDOUNE.

4.Posté par Oréma le 22/10/2012 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ILS CONNAISSENT EUX-MÊMES LES COMMANDITAIRES ET MADAME RETENO MENACE OLIVIER DE POURSUITE, INSENSÉE LA DAME. NDEMBI FAIT SON BOULOT, EN QUOI SE DOIT-IL DE DRESSER LA LISTE DES CRIMINELS? D'AILLEURS CES CRIMINELS, NOUS LES CONNAISSONS DANS NOS FAMILLES MAIS ILS SONT PROTÉGÉS. NOUS SAVONS QUE MADAME RETENO SUBIT SOUVENT DES PRESSIONS DE LA PART DES MEMBRES DE SON ASSOCIATION NOCTURNE, POUR QU'ELLE LES DÉFENDE BECS ET ONGLES. ET POUR CELA ELLE A PRIS LA FÂCHEUSE HABITUDE DE S'ASSEOIR SUR LA LOI; UNE ATTITUDE QUE DÉNONCE LE SYNDICAT DES MAGISTRATS "ICARIUS".

5.Posté par Gampouri Albert Bernard dit Bongo le 23/10/2012 14:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lire plutot; La D.G.R ;service de recherches de la Gendarmerie rattache directement a la presidence de la republique. Ce service recoit ces ordres directement de ce cabinet.(a suivre)

6.Posté par Gampouri Albert Bernard dit Bongo le 23/10/2012 15:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
(Suite)
Es ce a dire que c'est ce cabinet qui ne veut pas que la lumiere soit faite sur les crimes rituels?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...