News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lettre ouverte de la Société Civile gabonaise aux Evêques des pays membres de l'Association des Conférences...

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 10 Juillet 2011 à 09:45 | Lu 590 fois



Lettre ouverte de la Société Civile gabonaise aux Evêques des pays membres de l'Association des Conférences...
Chers Pères dans I'Episcopat de l'Eglise qui est en Afrique Centrale,

Dùrant son voyage missionnaire en Angola, le 20 mars 2009, e Pape Benoit XVI
s'est prononcé ouvertement en faveur des diflérentes initiatives dont la vocation est
de promouvoir les pratiques saines en matière de gestion des affaires publiques, de
bcnne .qouvernance et de luite contre la corrupUon. Parmi eles, le (NEPAD), le
Processus de Kimbeiey, a Coalition Publiez Ce Que Vous Payez et I'lnitiative de
Transparence des lndustries Extractives.

En effet, l'Afrique cenirale est potentiellernent la région du continent la plLls riche en
ressources rninières, rnais paradoxalement la plus pauvte et Ia moins développee.
D ap.ès res special,stes deJ' phe-onènes e\pliq-ent cehe sttuatton
caiastrophique:

La longévité au pouvoir et le manque de dérnocratie.
La Co-rLpro.r genéralisee des oliga'chies au poJvo.
a) De Ia longévité au pouvoir.
Ce phénomène est au cceur du problème.
En effet, le déficit démocratique est la norme dans tous les pays de notre sous
région. Les chefs d'Elat soni en moyenne au pouvoir depuis 30 ans, par la
force généralement, ia répression et Ja fraude électorale. Les diiiérents
nrouvements de l'opposition démocratique ne bénéficlent pas d'un
environnement favorable pour émerger en alternative politique. Toutes les
institutions en charge du processus démocratique sont entre les mains des
parents ou amis du président fondateur ou du leader historique du parti Etat.
En un moi, les libertés démocratiques sont bafouées: opposant ernprisonnés,
journalistes assassinés, des membres de la société civile tués ou
emprisonnés , les marches et auires manifestations publiques de l'opposition
et de la société civile sont interdits systématiquement.

b) La Corruption généralisée des oligarchies au pouvoir
Ce phénomène se traduit par la très grande pauvreté de la population et
un déflcit chronique en infrastructures essentielles. Les ressources de
l'Etat sont détournées au profit d'une clique de dirigeants corrompus qui
s'accrochent contre vents ei marées au pouvoir au mépris de la
souveraineté et du droit à la citoyenneté des peuples tel qu'exprimé et
consigné dans la Déciaration Universelle des Droits de l'Homme et des
Peuples de 1948. L'affaire des biens mal acquis qui a mis en lumière les
détournements massifs des fonds publics au détrimeni du déve oppement
dans la sous région est révélatrlce de la rnal gouvernance dont souffre la
majorité de nos Etats.
1-
2..
Au regard de ce constat général, et prenant en compte le contexte nrondial
marqué par les profondes mutations caractérisées par la volonté des peuples à
aspirer au bien être et à la liberté la Société Civile gabonaise qui n'est pas en reste
de ces asp rations légitimes à la démocratie eï à la bonne gouvernance pour plus de
lusiice socrale, saisit l'opporiun té de la tenue en ce moment, à Libreville, de la
N-.uvième Assemblée Plénière de l'ACERAC, pour porter à l'attention de vos
Excelieniles, oe qui suit.

Depuis l'avènement de a démocratle. le Gabon notre pays reste hanté par de
mots de tous ordres :

Sur le plan social, le coût de vie a considérab ement augmenté, tandis que les
conditions de vie n'ont pas du tout changé (plus de B0% de la population croupit en
dessous dLr seuil de pauvreté). Cet état de chose, se traduit depuis 1990 par des
soubresauts dans le secteur social, se caractérsant par des grèves tncessantes,
synonyme d'un malaise croissant sans que cela n'amène le pouvoir pDG en place
depuis 43 ans, à .evoir sa polltique en matière de planification sociale.

Sur ie plan politique, la démocratie tant voulu par la Conférence Nationale
Souveraine, reste fictive. En effet, depuis '1990, le cabon ne dlspose d aucun fichier
électcrale fiable et n'a pu, en dépit d'énormes moyens octroyés à cet effet, jusqu'à ce
jour, organisel des consultations électorales sans que celles-ci ne finissent pat des
contestations violentes aux conséquences souvent dramatiques pour de nombreuses
familles gabonaises. Tel est le cas de ta dernière présidentielle anticipée qut a
plongé ie pays dan$ une crise aigûe.

Sur le pian économique, malgré les imrnenses richesses que regorge le pays,
les retombées ne profitent qu'à une caste d'individus accrochés au pouvoir depuis 43
ans, tandis que la majorlté du peuple se meurt dans une misère jndescriptible.

Nonobstant ce tableau apocalyptique, l'Eglise du cabon à l'opposé de ses
sceurs d'Afrique en générale, et plus particulièrement celles de I'Afrique Centrale,
reste dans un silence coupable qui fait d'elle, de facto, une cornplice iacite de
l'arbitraire érigé en mode de gouvemance au cabon. Cette attitude qui contraste
avec les missions dévolues à i'Eglise, conformément aux recommandations de notre
Seigneur et Sauveur, Jésus Christ, qui demande à ses apôtres d'être K la lumière du
monde et le sel de la lene ) (lvlathieu 5: '13-'16).

En efFet, comment comprendre que devant (/e devoir de Véritér, l'Eglise du
Gabon préfère se taire ? Devant t< le devoir de Justice ), l'Eglise du cabon choisit la
résiqnation ?

Toute analyse faite, il nous apparait opporlun de solJiciter de vos Excellences
une plus grande attention et une forte implication de I'Eglise dans la construction
d'une démocratie véritable et l'instauration de la bonne gouvernance au Gabon, tel
que l'exige la Société Civile dont I'Eglise est membres à part enUère.

Forl de ce qui préaède, la Société Civile gabonaise, par la présente, Uent à vous
iniormer de sa détermination à faire asseoir une véritable démocratie au Gabon. La
déclaration du 29 juln 2011 porlant sur Ie processus électoral et la gouvernance
dénrocratique au Gabon résumé en 13 points est la parfaite itlustraiion de cette
volonté:

1 . Reformer fondamentaler.ent la Cours ConstituUonne le
2. Révlsion de la loi électorale ;
3. Reformer le Consei National de la Comrnuntcation;
4. Reforrner la comrnission Eectorale Nailonale autonome et perrnanente
(CENAP) en intégrant les membres de la Société Civile ; 5 Ramener le mandat présidenUel à 5 ans, renouvelable une seule fois ;
6. Faire voter les militaires hôrs des casernes comme tous les-citoyens et en
c.vile
7 Revenir aùx electio ts à 2 toJ.s
L Procéder au redécoupage électoral en tenant compte du iacteur
democ'atiqJe
9. lmpliquer les partenaires au déve{oppement dans le processus de
transparence électorale ;
'10. lntroduire la biométrie dans la confection du fichier électoral :
'1 1. Ouvrir les médias publics à tous les acteurs de la nation ;
12.IModir,rer la Constitution par voie référendaire pour jntégrer toutes les
réformes;

13. Mettre en place une commission tripartite majorité/opposition/Société Civile
chargée de Ia rnise en ceuvre de toutes les réformes.

Nous pensons à juste titre, que ces 13 propositions énoncées par la Société
Civile sont les conditions sine qLta non. pour aboutir à < une alternance politique
pacifique sans effusion de sang ). A cet effet, la Société Civile gabonaise vient par le
présente leike ouverte, demander à l'Eglise du Gabon, en sa qualité d'éveilleur de
consciences et d'aiguillon de la société à reprendre sa place historique afln de faire
aboutrr ce combat pour la justice sociale et la bonne gouvernance, gage du
développement harmonleux du pays ei du bien être du peuple gabonals.

A la sute de sa Sainteté le Pape Jean Paui ll, le grand Apôtre des temps
modernes, défenseur infatigable des opprimés, ( n'ayez pas peLtr r, < rentrez dans
I'espéranÇe )), < Égtise du Gabon lève toi et marche ! ,.
Sur ce, puisse I'Eternel notre Dieu vous bénir et vous permettre un bon retour
dans vos Missions respectives, dans la Paix et l'Amour de notre Seigneur, Jésus
Chrisi.

Profonde considération
Fait à libreville le I juillet 2011

Dimanche 10 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 590 fois




1.Posté par TARA le 10/07/2011 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FAIRE DEGUERPIR ALI9 ET SA CLIQUE PAR TOUS LES MOYENS!

TROP C TROP,

CA SUFFIT COMME CA !!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Père le 10/07/2011 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Basile Mvé est un complice de la destruction du Gabon.
A vous membres de la société civile gabonais.
Votre appelle en direction du Pape est est rétrograde et pas du tout en phase avec les aspirations des peuples d'Afrique.
Tous (les occidentaux, le Pape, Basile Mvé) savent et connaissent bien les maux dont vous dénoncez lorsqu'ils ne sont pas eux-même les instigateurs.
Arrêtez de rêvez et prenez vos responsabilités. FAITE LA RÉVOLUTION AVEC DES ACTES ET NON AVEC DE L'ADMINISTRATION.
Sinon laissez tombez !!!!!!!!!!!

3.Posté par Ngone le 10/07/2011 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours à pleurnicher comme des bonnes femmes, c'est lassant à la fin. Le pape ? et pourquoi pas Dieu le père pendant que vous y êtes. Vous êtes à coté de la plaque, et complètement alors !

4.Posté par Fax1 le 10/07/2011 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Est il possible d'avoir une version lisible et compréhensible de ce courrier?

5.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 10/07/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES UN POINT C'EST TOUT

6.Posté par - le 11/07/2011 02:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A QUAND LA LIMITATION DES MANDATS ?

les memes personnes sont deputes avec 25 millions par année, et compte rempiler pour atteindre, et meme depasser 30 ans à cette fonction et ca ne choque nullement la societe civile.

Et on veut nous parler de democratie et d esprit democratique. AMO et Myboto et bien d autres, c est quand qu ils estimeront que d autres gabonais peuvent aussi representer les contrees qu ils ont herité de leurs parents à l assemblée ?

Bordel de merde , au lieu de critiquer le PDG à longueur de discours, commencez par avoir le sens de l equité en limitant vos interminables mandats familiaux. Commencez par montrer l exemple dans ce pays où chacun est proprietaire du citoyen , à son niveau ! Vous visez quoi au final , faire aussi 43 ans ? Quel pays !

Des enormités de ce genre en pleine figure et personne pour le remarquer, sauf les hypocrites comme Moubamba et Marc Ona , qui font semblant de trouver tout ca democratique.

7.Posté par ANYNOME le 11/07/2011 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que l’archevêque Anguilet est parti regarder ce que ce Monsieur a fait de l’église catholique. Même jusqu’à la ménagère ce sont ces parents, beaucoup de prêtres et missionnaires se plaignent de lui, regardez ce qu'est devenu l’enseignement catholique autrefois joyaux de l’éducation au Gabon.

Finalement au Gabon on assiste a un club de bandits.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...