News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lettre ouverte de la CONASYSED aux Ministres de la conférence des Ministres de l'Education nationale (CONFEMEN)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Lundi 25 Avril 2016 à 07:07 | Lu 1203 fois



Lettre ouverte de la CONASYSED aux Ministres de la conférence des Ministres de l'Education nationale (CONFEMEN)
Au moment où vous foulez le sol gabonais pour prendre part à la 57e session de la CONFEMEN qui se tient du 25 au 29 avril 2016, par la présente, la CONAYSED, partenaire exclu de la commission scientifique de préparation desdits travaux, tient à porter à votre connaissance un certain nombre d’informations.

Le système éducatif gabonais se porte très mal et pour cause :

- Insuffisance des infrastructures scolaires équipées et du matériel didactique destiné aux enseignants et aux élèves ;
- Non construction des établissements scolaires conformément aux conclusions des états généraux de l’Education de 2010 ;
- Absence des établissements pré primaire ;
- Effectifs pléthoriques dans les salles de classe. Plus de 200 élèves en classe de terminale, dans certains établissements scolaires secondaire ;
- Absence des laboratoires scientifiques et de langues;
- Absence des plateaux sportifs ;
- Absence d’internats dans plusieurs établissements, ceux existants sont non fonctionnels ;
- Transformation des établissements primaires en établissements secondaires sans en construire d’autres ;
- Insuffisance des tables-bancs dans les salles de classe ;
- Validation des années scolaires sana avoir épuisé les programmes scolaires et les 09 mois de cours ;
- Absence de la carte scolaire ;
- Absence de bibliothèque dans les établissements scolaires ;
- Echec dans la mise en œuvre et l’utilisation de l’Approche par les Compétences (APC) depuis 2002 ;
- Détournement des fonds alloués par les bailleurs pour la production des outils de l’APC depuis 2011 ; par conséquent, rupture de production, d’impression et de dotation aux élèves et enseignants ;
- Décision unilatérale du Ministère de l’Education Nationale sans associer les partenaires sociaux, de généraliser l’APC, alors qu’on en attendait l’évaluation ;
- Aucune organisation de séminaire de formation et de perfectionnement des formateurs ;
- Risque d’enrichissement des autorités du ministère de l’Education Nationale avec les nouveaux financements destinés à la généralisation de l’APC, alors que l’actuel Ministre de l’Education Nationale avait déjà annoncé le 12 janvier 2016, la suspension de l’APC parce que inadaptée ;
- Fraudes massives aux examens et concours nationaux…
Sur un tout autre plan, le gouvernement gabonais brille par le non-respect des engagements pris devant les partenaires sociaux :
- Carrière des enseignants bloquée et précarisée par l’ordonnance 0013/PR/2015 du 16 juillet 2015 instituant l’avancement exclusif au mérite ;
- Plusieurs protocoles d’accord et procès-verbaux signés d’accord parties avec le gouvernement sont inexécutés ou le sont partiellement. Ce qui occasionne les grèves à répétition dans notre système éducatif ;
- Absence du dialogue social aux fins de prévenir ou juguler les crises ;
- Refus du Ministre de l’Education Nationale de prendre en compte toutes les filières dans l’organisation du concours interne d’entrée à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) session 2016…
Pour ce qui est des libertés syndicales et droits syndicaux, ils sont en permanence violés par le gouvernement. Nous en voulons pour preuve :
- L’arrestation arbitraire suivie de la détention abusive du 17 au 23 mars 2016 par la police de deux Leaders syndicaux de la CONASYSED, Paule Edna MAGAMAMUCKETOU et Anice NSA OBAME à la suite d’une Assemblée Générale au Lycée Georges Mabignath;
- Traduction en justice du Délégué Provincial CONASYSED de la Ngounié, OBIANG NKOGO Albert, par le proviseur du Lycée professionnel de Mouila pour fait de piquet de grève ;
- Répression musclée le 23 mars 2015, de la marche pacifique organisée par Dynamique Unitaire, Confédération syndicale à laquelle la CONASYSED est affiliée ;
- Interdiction faite à la CONASYSED de mener les activités syndicales dans les établissements scolaires en violation de l’article 9 de la loi 18/92 fixant les conditions de constitution et le fonctionnement des organisations syndicales des agents de l’Etat qui dispose : « Des facilités sont accordées aux organisations syndicales des agents de l’Etat pour permettre à leurs délégués de remplir leurs activités syndicales sans que le fonctionnement normal du service puisse en être entravé » ;
- Affectations et mutations arbitraires des enseignants et Leaders syndicaux dans les zones enclavées pour fait de grève en violation des Conventions n° 87, 98 et 105 de l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T) ;
- Retrait des emplois du temps des enseignants ayant observé un mouvement de grève ;
- Suspension arbitraire et abusive des salaires aux enseignants ayant observé un mouvement de grève même lorsque celle-ci a un lien avec la rémunération due ; violant ainsi l’article 71 de la loi n°1/2005 portant statut général de la Fonction Publique qui dispose : « Sans préjudice des prestations familiales ou suppléments pour charges de famille, les journées de grève ne sont pas rémunérées sauf lorsque la grève résulte du non-paiement de la rémunération due ».
Au regard de tout ce qui précède, même si la liste des maux qui minent le système éducatif n’est pas exhaustive, Mesdames, Messieurs les Ministres, « l’échec et le décrochage scolaire » ne peuvent qu’être récurrents et difficilement solubles dans notre pays.

Profitant de votre présence au Gabon, nous sollicitons de vous, le rappel suivant auprès des autorités gabonaises : « Les syndicats sont les de la démocratie, les promoteurs et les défenseurs des droits de l’homme. Et qu’un mouvement syndical libre et dynamique est l’un des piliers de la démocratie et un indicateur du développement progressif d’une nation.

A ce titre, le gouvernement gabonais doit :
- Améliorer le cadre de travail et d’apprentissage des enseignants et des élèves ;
- Honorer les engagements pris devant les partenaires sociaux ;
- Respecter les droits syndicaux.

Considération distinguée.
Fait à Libreville, le 24 avril 2016
Le Délégué Général
Simon NDONG EDZO

Lundi 25 Avril 2016
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1203 fois



Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...