News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lettre ouverte au peuple gabonais quant aux crimes rituels avilissant l'image du Gabon et de l'humanité

Le site de la Liberté - Jacques Janvier Rop's Okoué Edou le Lundi 29 Avril 2013 à 07:05 | Lu 740 fois



Lettre ouverte au peuple gabonais quant aux crimes rituels avilissant l'image du Gabon et de l'humanité
Chers compatriotes,

Face au phénomène satanique des crimes rituels sévissant actuellement au Gabon, l’intellectuel et activiste politique gabonais que je suis, ne pouvais pas ne pas être interpellé pour dénoncer avec la plus grande énergie cette barbarie qui s’abat sur nos parents (mères, filles, pères, frères…), endeuille et afflige les familles gabonaises.
Aussi, c’est avec beaucoup de gravité que je vais vous livrer mon sentiment sur les « crimes rituels » ternissant actuellement l’image du Gabon que des « étrangers étranges » ont décidé de prendre en otage telle une horde de vampires assoiffés de sang humain, aidés en cela par quelques traîtres thuriféraires autochtones sans vision aucune pour notre beau et cher pays.

Chers compatriotes,

Depuis l’arrivée d’Ali Bongo 9% au pouvoir avec effraction et assassinat de dizaines de gabonais à Port-Gentil, nous constatons une recrudescence importante des crimes abominables rituels dont nos filles, mères, frères, sœurs, oncles, tantes… sont d’innocentes victimes.

Ainsi, selon les statistiques collectées par l’association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) et son président J.E. Ebang Ondo, l’on a dénombré 42 cas d’homicides avec ablation d’organes en 2009 (année d’arrivée au pouvoir du criminel A. Bongo 9% par coups d’états électoral et constitutionnel), 37 cas en 2010 et 62 cas en 2011.

Si ce phénomène macabre existait déjà du temps de Bongo père, il a par contre pris une expansion inquiétante avec Bongo fils au sens où en l’espace de 90 jours seulement de l’année 2013, l’ALCR dénombre déjà 33 cas de crimes sataniques.
Si ce phénomène lugubre existait déjà du temps de Bongo père, il a par contre connu une hausse exponentielle avec Bongo fils au sens où une régression linéaire de ce fait social exécrable (Y = crimes rituels = CR ) sur le temps (X = années = A) révélerait un fort coefficient de corrélation linéaire positif (r = 0,95), un fort coefficient de détermination (r2 = 0,9025) et un coefficient de régression positif (a = 1,76) obtenu à partir d’une droite de régression (CR = f(T) = aT + b = 1,76X + 218,48)) de type affine (Y = f(X) = aX + b avec Y = CR et X = A ici) selon la méthode des moindres carrés ordinaires (MCO).

De la sorte, ce phénomène ignominieux des « crimes rituels » fait du Gabon, un État barbare et de Libreville, la capitale mondiale de l’anthropophagie ou du cannibalisme selon.

Chers compatriotes,

Il faut que l’on se dise les yeux dans les yeux, les commanditaires de ces « crimes rituels » sont les « big men et women » du pouvoir satanique PDG en place ; lesquels ont aliéné leurs âmes à Samaël pour de petits intérêts éphémères terrestres.
Ces criminels du régime luciférien au pouvoir ont fait fi, depuis Bongo père, de la valeur « travail » qui, selon A. Smith (père de l’économie moderne), est la cause véritable de la richesse des nations et des hommes pour ériger le cannibalisme, la pédophilie, l’inceste (filles, fils, mères, pères…), le vaudouisme, le vol, le viol, l’occultisme… comme modes d’ascension sociale rapide ce, à l’aulne de stupides aphorismes du style « il vaut mieux mourir jeune mais riche que vieux et pauvre » ou « je peux faire d’un chien, un ministre et inversement, d’un ministre, un chien »…

Ces satanistes et criminels du régime au pouvoir, non contents de déjà piller les caisses de l’État et d’exceller dans la « malveillante gouvernance » qui enferme les gabonais dans la faim, la maladie…, il leur faut aussi massacrer et endeuiller durement les pauvres populations civiles tel du bétail de basse-cour.

À cet égard, j’accuse donc ce régime cannibale, corrompu et incompétent bongoïste d’être responsable de ces « crimes rituels », à en juger d’ailleurs par le cynisme poussé au paroxysme de la part du ministre de l’intérieur qui, au lieu d’assurer la sécurité optimale des personnes et des biens tel que le stipule la Constitution (loi fondamentale), passe son temps à plastronner ou pavoiser pour dénier à la vaillante société civile gabonaise, le droit élémentaire de faire des marches pacifiques de dénonciation de ce phénomène barbare.
Aussi, face à cette situation d’anormalité (crimes rituels, vol, viol…) du Gabon qui n’a que trop duré :

- je lance un appel solennel à la population gabonaise de participer massivement à la marche du 11/05/2013 pour manifester leur indignation et de désormais appliquer la « loi du Talion » ou « Œil pour œil, dent pour dent » ou « Vendetta » ce, relativement à la situation actuelle de manque d’état de droit du Gabon en raison de l’infiltration des pouvoirs judiciaire, législatif… par celui exécutif pour en faire un véritable syndicat du crime organisé au sommet de l’État et au mépris des principes de « Séparation des pouvoirs » de C.L. Montesquieu (De l’esprit des lois, 1748) et du « Pacte social » de J.J. Rousseau (Contrat social, 1762);
- je lance un appel à l’unité de la diaspora gabonaise pour barrer la route au criminel et voleur A. Bongo 9% lors de l’élection présidentielle de 2016 par la présentation d’une candidature unique ce, relativement à l’apathie de la néo-opposition actuelle au Gabon ;
- je lance un appel à Mr F. Hollande, président de la république française, homme politique aux grandes valeurs humaines, pour lui signifier que le Gabon regorge de nombreux dignes et compétents fils et filles à même de bien le gouverner ce, dans une optique de partenariat gagnant-gagnant ;

- je lance un appel aux puissances occidentales, qui ont à cœur la valeur « respect des droits humains », d’isoler sur tous les plans le régime inhumain et cannibale actuellement au pouvoir au Gabon ;
- je lance un appel aux organismes financiers internationaux de ne plus prêter un seul centime au régime hyper corrompu et criminel d’A. Bongo 9% au risque d’une répudiation à terme de la dette publique gabonaise ce, surtout dans un contexte de changement violent ;
- je lance un appel aux intellectuels gabonais à ne plus rester muets, à vaincre le signe indien et à transcender les particularismes ethniques, géographiques, idéologiques, religieux pour dénoncer massivement le phénomène social abject des « crimes rituels » au sens où tout le monde est en une potentielle victime (pédégiste comme non pédégiste).

Enfin, au nom de l’Éternel, je maudis le pouvoir cannibale, kleptocrate et incompétent BONGO-PDG, pour tout le mal fait au petit peuple gabonais depuis son accession par effraction à la magistrature suprême en 1968.

Vive la République,
Vive le Gabon.

Dr Jacques Janvier Rops Okoué Edou,
Secrétaire Exécutif Adjoint du BDP-Modwoam chargé des
Affaires Économiques, du Développement et de la Mondialisation,
Doctorant en Sciences politiques,
MAP – Évaluation des programmes publics,
MBA – Gestion des Entreprises,
DESS – Administration des Affaires,
DESS – Finance d’Entreprise,
Pr d’économie à l'UQAR et au Cégep de Limoilou
Consultant international (BTO Groupe Consultants).

Lundi 29 Avril 2013
Jacques Janvier Rop's Okoué Edou
Vu (s) 740 fois




1.Posté par Pâle Lôgè le 30/04/2013 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En réponse brève à la chronique de NZIENGUI NZIENGUI sur la valeur des différents organes prélevés, je disais que le débat est lancé et que je revenais! Et voila.
Tout comme, je voudrais dire avec LARC, oups l'ALCR. Qui revoie à cette arme traditionnelle dont ont su servir les grands guerriers NYOND MAKIT, MBOMBÈ ou WONGO. Pour décrocher des flèches au gouvernement par un marche pacifique. marche qui fut interdite par le ministre de l'intérieur, après la sous-estimation de la problématique par le directeur de la communication à la Présidence ou du Président, selon.

Paradoxe, la même fin de semaine, se tenait à Londres une marche pacifique pour jubiler la mort Marguerite Tchatcher.

Le tollé soulevé par cette décision infâme a ressaisi le gouvernement qui a fini par autorisé la marche parce que la femme du Président a embouché la trompette, donc de se mettre du côte des populations qui perdent leur enfants assassinés crapuleusement puis mutilés.

S'écrit, l'indignation du Dr Jean Aimé MOUCKETOU, stigmatisant l'ignoble compassion de la première dame, alors que le fléau existe depuis lors. Fléau, si elle l'entendait bien le défendre aurait été inscrit à son agenda ,comme l'ONU l'a gratifiée d'une reconnaissance de la Journée Internationale de la veuve et de l'orphelin!

Mais aussi de la prudence qui devrait orienter désormais les Gabonais sur les défenseurs tous azimuts des cause du pays. Car, nombreux sont ceux-là qui s'en prévalent et sont les fossoyeurs de la République. les cas sont légion! De Paul ABS à MBA OBAME, le messie d'aujourd'hui qui a détruit l'opposition gabonaise. Vive la République. Vive l'aveuglement.

C'est peut-être pour la richesse sur ce débat qu'est venu le billet de NZIENGUI NZIENGUI, en tant que connaisseur dans l'occultisme pour nous renseigner sur le pouvoir des organes pour lesquels magiciens de messes noires nourrissent leur appétit maléfique. Donc une invite en quelque sorte à éveiller la conscience. De penser comme l'ALCR, Jean Aimé. Ce dire à agir par soi-même; de ne pas accepter un hara -kiri. Partant de marcher l mot dans l'âme à côté des semeurs de la désolation dont le porte-étendard est la première dame.

Quant à Jacques, son article nous rappelle notre devoir d'analyse. Après nous avoir situer sur le fond de l'accession de la présente république au pouvoir, il revient aussi sur le sang que repend ce pouvoir de fils dont elle a devoir de protéger. Comme une réponse au procès fait à Jean Aimé sur l'attitude de opposants repus qui nous divertissent et interpellant l'opposition de la diaspora, Jacques invite celle-ci à clairvoyance, à moins d'amateurisme. Ainsi, lance-t-il un appel à un sursaut d'orgueil pour taire les divergences mesquines, sinon abjectes tribales, régionalistes etc., afin de préparer une candidature unique.

Intervient maintenant ma modeste contribution.

les différents rappels ci dessus visaient une mise en contexte du phénomène qui défraie la chronique au Gabon. Bien que NZIENGUI NZIEGUI reconnait l'anthropophagie un mode d'existence, il n'en demeure pas moins que celle-ci serait moins pernicieuse que maintenant.

En effet, l'équilibre social n'était pas aussi rompu. Les acteurs de ces pratiques ne s'adonnaient pas de cette manière, opinè-je! Cela devient nocif, comme il l'a démontré. Les autres d'ailleurs. Combattons ces actes obscènes. UNE VÉRITABLE PRISE DE CONSCIENCE VÉRITABLE AMÈNE TOUJOURS UN CHANGEMENT. MIL NEUF CENT QUATRE-VINGT DIX NOUS EST EN MÉMOIRE, SI CE NE FUT LA MALICE DE MBA DE BOIS À LANGUE DE BOIS!!!!!!

2.Posté par Tueur de Franc-ma-cons le 30/04/2013 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TOUT SAVOIR SUR LES PRATIQUES SATANIQUES ET LA LONGÉVITÉ AU POUVOIR DES DIRIGEANTS D'AFRIQUE NOIRE :

Exemple de PAUL BIYA, l'inamovible président du Cameroun.

Livre en ligne : TOUT SAVOIR SUR PAUL BIYA

" Mettons à nu leurs pratiques, pour anéantir leur puissance "

3.Posté par Monefang le 01/05/2013 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le peuple Gabonais devrait se rassembler ce 11/05/13 aux cotés des victimes. Pour manifester leur mécontentement et indignation face à ces crimes abominables qui endeuillent nos familles depuis plusieurs décennies. A une seule et unique condition, pourvu que celle qui se dit la première dame du Gabon, Mme Sylvia Bongo ne soit pas présente à cette marche. Nous ne voulons voir aucun membre du régime-PDG ce jour.
Tous unis, nous vaincrons

Le Mouvement Nationaliste Gabonais (MNG)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...