News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Lettre d'interpelation de la société civile Gabonaise pour une ingérance démocratique

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 10 Juillet 2011 à 09:56 | Lu 661 fois

Copie de cette lette ici - dessous



Lettre d'interpelation de la société civile Gabonaise pour une ingérance démocratique

droitingerence.pdf DROITINGERENCE.pdf  (1.42 Mo)

Aux présidents des Etas unis d'Amérique, et de la République
Française, au Secrétaire Général des Nations Unies, au Président de
la Commission de l'Union Africaine et au Président de la
Commission de l'Union Européenne

C'est au nom de la démocratie, princlpe universel et fondement des
libertés, que nous vous adressons ce cri d'alarme, cet appel au
secours en faveur de notre pavs le Gabon.

Comme vous le savez, le Gabon est en ruine. Une ruine généralisée
provoquée par une oligarchie criminelle au pouvoir depuis près d'un
dem i-siècle.

Cette oligarchie politico mafieuse a organisé un pillage à grânde
échelle des richesses du pays et orchestrée une politique criminelle
d'a ssujettisse m e nt, d'appauvrissement collectif d'une population
réduite à la mendicité et considéra blement clochardisée.

Le système oligarchique a organisé la corruption des mentalités et de
la pensée: Cette entreprise est planifiée par les idéologues de
pensée unique du régime criminel. Au bout du compte, le peuple
noble de ce pays est de fait poussé à la résignation, à la renonciation
de ses droits légitimes, bref, au désespoir.

Depuis 43 ans, le quotidien des gabonais est une véritable tragédie.
Les gabonais sont privés de leurs droits fondamentaux en matière
d'éducation, de santé, d'accès au logement et à un emploi décent...

Tous les indicateurs socio-économ iq ues démontrent la situation
misérable des gabonais et l'incapâcité du pouvoir en place à leur
offrir le minimum vital. En vérité, les dirigeants gabonais se sont
enrichis en milliards de dollars au détriment des deux tiers de la
population. Ces ressources volées ont été placées dans les paradis
fiscaux et les banques occidentales.

Les nombreuses reformes annoncées en grande pompe par
Monsieur Ali BONGO, n'ont connu aucune matérialisation sur le
terrain. Pendant ce temps, le président se ballade dans le monde
entier au frais du contribuable. Ses déplacements se chiffrent en
centaines de milliards de francs CFA.

Contre vents et marées, au mépris des nobles revendications des
secteurs sociaux, le Président s'est acheté un palace de plus de 100
millions d'eu ros à paris.

Cette dépense abjecte est une véritable humiliation à l'égard du
peu ple ga bonais.

Face ces actes ignobles par leur nature et de par leur portée, la
société civile marque sa ferme désapprobation de la gestion
calamiteuse du Gabon par le clan véreux au pouvoir.

La société civile s'engage devant la communauté internationale et le
peuple gabonais à défendre jusqu'au bout la dignité de la personne
humaine bafouée dans ce pays.

Le Gabon, comme l'Egypte de MOUBARACK et la Tunisie de BEN ALI
est enchaîné, paralysé et prisonnier d'un véritable système
famélique.

Comme en Egypte, en Tunisie, en Libye, en Cote d'ivoire et au
Sénégal, les gabonais veulent un Etat de droit démocratique,
transparent qui préserve les libertés démocratiques de ses citoyens.
Les gabonais veulent une démocratie totale, fondée sur la volonté du
peuple à déterminer son avenir et construire un nouveau modèle de
gouvernance.

Fort de ce qul précède, les organisations de la société civile
gabonaise, appelle la communauté internationale notamment le
Gouvernement des Etats Unis, le Gouvernement français, le Conseil
de sécurité des Nations Unies, l'Union Africaine et l'Union
Européenne, à exercer le droit d'ingérence démocratique au Gabon
afin de permettre la tenue des élections libres, crédibles dans un
environnement tra nspa rent et paisible.

Cette demande se justifie par le blocage actuel du processus
démocratique dans le pays. Le clan au pouvoir refuse toute possibilité
d'alternance par les élections libres et transparentes. Les instruments
de régulation de la démocratie sont totalement confisqués et
inféodés au régime. En 2009, suite au décès de Monsieur Omar
BONGO ONDIMBA, deuxième chef de l'Etat, des élections se sont
déroulées dans les conditions les plus contestables et ont consacré
une succession monarchique au pouvoir à travers le fils du président
défunt et le maintien du régime corrompu, oligarchique et
responsable du désastre holistique de la natlon gabonaise.

Dès lors, l'impljcation de la communauté internationale devient alors
vitale car Ie Gabon est désormais au bord du gouffre et de
l'implosion, tellement les violations des droits fondamentaux des
citoyens, les frustrations incessantes du peuple par une gestion
orgueilleuse de l'Etat par cette oligarchie sont devenues légion. En
effet, le peuple gabonais dans sa globalité n'a plus pour désir ardent
que de se libérer de la tyrannie et d'un système d'esclavage
corrompu. Nous demandons le démantèlement de ce système qui
écrase tout un peuple et qui déshumanise les enfants de ce pays.

Certes le système a changé de tête, mais la structure politique dans
son orientation idéologique et son organisation totalitaire demeure
en place. C'est pour cette raison que l'ingérence de la communauté
internationale au Gabon est la condition sine qua non pour éviter le
chao et l'a narchie.

Fait à Libreville, le 9 juillet 2011

Dimanche 10 Juillet 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 661 fois




1.Posté par TARA le 10/07/2011 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DEGAGER ALI9 ET SA CLIQUE PAR TOUS LES MOYENS!

TROP C TROP, CA SUFFIT COMME CA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Père le 10/07/2011 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A vous membres de la société civile gabonais. Votre appelle en direction de l'occident est rétrograde et pas du tout en phase avec les aspirations des peuples d'Afrique.
Tous (les occidentaux) savent et connaissent bien les maux dont vous dénoncez lorsqu'ils ne sont pas eux-même les instigateurs.
Arrêtez de rêvez et prenez vos responsabilités. FAITE LA RÉVOLUTION AVEC DES ACTES ET NON AVEC DE L'ADMINISTRATION.
Sinon laissez tombez !!!!!!!!!!!

3.Posté par Ayacoma des Hayacoma le 10/07/2011 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL FAUT BUTER LE BIAFRAIS ET SES SBIRES UN POINT C'EST TOUT

4.Posté par - le 11/07/2011 02:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les memes personnes sont deputes avec 25 millions par année, et compte rempiler pour atteindre, et meme depasser 30 ans à cette fonction et ca ne choque nullement la societe civile.

Et on veut nous parler de democratie et d esprit democratique. AMO et Myboto et bien d autres, c est quand qu ils estimeront que d autres gabonais peuvent aussi representer les contrees qu ils ont herité de leurs parents, à l assemblée ?

Bordel de merde , au lieu de critiquer le PDG à longueur de discours, commencez par avoir le sens de l equité en limitant vos interminables mandats familiaux. Commencez par montrer l exemple dans ce pays où chacun est proprietaire du citoyen , à son niveau ! Vous visez quoi au final , faire aussi 43 ans ? Quel pays !

Des enormités de ce genre en pleine figure et personne pour le remarquer, sauf les hypocrites comme Moubamba et Marc Ona , qui font semblant de trouver tout ca democratique.

5.Posté par Mvelegnoh le 11/07/2011 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EH VOUS MESSIEURS DE LA SOCIETE CIVILE,QU'ATTENDEZ VOUS POUR EXIGER LE RETRAIT DE LA TETE DE NOTRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE DE TOUT CES MERCENAIRES AFRICAINS (BENINOIS,GUINEENS,MALIENS,SOUDANAIS ETC)?
VOUS DEVRER COMMENCER PAR CE DETAIL QUI AVILI NOTRE SOUVERRAINETE.

6.Posté par Spleen le 11/07/2011 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle communauté internationale peut-on encore faire confiance? mon cul !!!

7.Posté par TARA le 13/07/2011 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AYACOMA et Titof ont raison, une solution +tôt individuelle devra s'imposer un jour où l'autre: BUTER ALI9.

Ce biafrais a bien assassiné nos compatriotes à POG. Sa vie vaut-elle celle de nos compatriotes? NON...

8.Posté par Donguila le 14/07/2011 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UN CHIEN DE BIAFRAIS NOMME ODJUKWU..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...