News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les trublions de la société gabonaise

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 12 Janvier 2013 à 08:47 | Lu 1051 fois

Au Gabon, ils sont les empêcheurs de gouverner en rond...



Les trublions de la société gabonaise
Ils n'en font qu'à leur tête. Même le gouvernement semble avoir renoncé à les contrôler. Ainsi, rien ne semble pouvoir arrêter Marc Ona Essangui, le patron de l'ONG Brainforest. Ni la polio mal soignée qui l'a cloué dans un fauteuil roulant dès l'âge de 6 ans ni un certain André Mba Obame, qui lui a retiré son passeport en 2009 (il lui a été restitué plus tard par Ali Bongo Ondimba) afin de l'empêcher de se rendre aux États-Unis pour recevoir le prix Goldman... Sa notoriété, qui dépasse largement les frontières du pays, l'a rendu intouchable. Populaire depuis qu'il a torpillé le projet d'exploitation du fer de Belinga, il pourrait, à 50 ans, basculer en politique. Mais non : il aime le rôle d'aiguillon, notamment à travers le mouvement Ça suffit comme ça, lancé en 2011 avec Paulette Oyane Ondo.

Cette avocate de 46 ans s'est endurcie à force d'expériences. Elle a été ministre déléguée auprès du ministre de l'Agriculture sous Bongo père avant d'occuper les bancs de l'Assemblée nationale en tant que députée du Parti démocratique gabonais (PDG). Elle finit par faire bande à part en refusant de voter une révision constitutionnelle. Depuis, cette défenseur des droits de l'homme, devenue proche de l'opposition, manie la plainte comme un glaive : elle attaque le groupe français Eramet pour l'obliger à réparer les dégâts de l'exploitation du manganèse dans le Haut-Ogooué, l'État gabonais pour avoir démoli des habitations précaires sans reloger les déguerpis ... Une forte tête.

"Biens mal acquis"

À 56 ans, Yvette Ngwevilo Rekangalt n'a pas la fougue d'Oyane Ondo. Candidate à la présidentielle de 2009, la chef du mouvement Dynamique pour une alternance politique a refusé de se désister en dépit des pressions. Elle a fini 11e sur 18, avec 0,11 % des suffrages. Assez pour satisfaire cette femme d'affaires opiniâtre et têtue, ancienne cadre de Total, qui préside plusieurs associations dont SOS Mwana, consacrée aux enfants.

Têtu, Gregory Ngbwa Mintsa l'est aussi. À 55 ans, il a reçu le prix Transparency International pour « son courage et sa détermination dans l'affaire des "biens mal acquis" » en 2010. Il faut dire que cet ancien animateur de la station panafricaine Africa n° 1 est le fameux citoyen gabonais qui s'est porté partie civile dans une plainte pour « recel de détournement de fonds publics » déposée devant la justice française le 2 décembre 2008 par les associations Transparency International France et Sherpa contre plusieurs chefs d'État d'Afrique centrale.


Jeune Afrique

Samedi 12 Janvier 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1051 fois




1.Posté par Volcanic le 12/01/2013 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
UN vrai torchon JA, il te manque une bonne casse, coller des body guards vos representant.

2.Posté par OSSONABI. le 12/01/2013 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Me Oyane Ondo 46 ans ! Euh,excusez moi;je ne savais plus que depuis bientôt 10 ans le temps ne change plus au Gabon. J'ai ainsi gardé mes 40 ans.

Vive notre éternité.

3.Posté par la nation depuis kinguele le 13/01/2013 06:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gros menteur toi qui a afficher ca .tu a ecrit JEUNE AFRIQUE donne nous la date d'apparution, Le numero d'aparrution pour que je verrifi sur le site jeune afrique.mais tu ne pourra pas les donner evite de publier n'importe quoi en pretendant que sa vient de jeune afrique

4.Posté par la nation depuis kinguele le 13/01/2013 06:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gros menteur toi qui a afficher ca .tu a ecrit JEUNE AFRIQUE donne nous la date d''apparution, Le numero d''aparrution pour que je verrifi sur le site jeune afrique.mais tu ne pourra pas les donner evite de publier n''importe quoi en pretendant que sa vient de jeune afrique

5.Posté par Abess le 13/01/2013 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sil y avait au moins 23 fortes tetes dans les différents domaines de la vie civile, le Gabon changerait:défense des droits à la santé, à l'éducation, à disposer l'eau et l'électricité 7j/7 et 24h/24,aux logements descents, à l'alimentation saine,luttes contre les arnaques et escroqueries de toutes sortes(meme politique);des loisirs et infrastructures sportives, culrurelles;défense des droits de l'enfant, la maltraitance et l'esclavage;luttes contre l'exploitation des richesse du pays,lutte contre les maladies infentilles, les avortements clendestins,les viols, détournements de mineurs; défense des libertés individuelles et collectives;de lutte contre la corruption, la vie chère;etc. Le jour où chacun de nous pourra s'investir dans une de ce causes, on pourra espérer un respect des hommes politique et s'attendre à un développement;
En tout cas, ces personnes qui luttent au quotidien pour le bien de leurs concitoyens sont à féliciter et leurs noms sont déjà gravés dans les mémoires du Gabon et de l'humanité!

6.Posté par NESTOR le 13/01/2013 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ ABESS,
Pour concrétiser votre idée il faut un genre de gouvernement parallélle, pas à la Mba Obame, chargé de surveiller , contrecarrer et dénoncer partout dans le monde tous les actes odieux que commettent nos hommes politiques au quotidien. Pour y parvenir il faut des véritables incorruptibles. Malheureusement, le passé est là pour nous prouver que ceux ou celles qui ont voulu faire croire qu'ils étaient des têtes brulées, ont fini par se faire dompter par le pouvoir place. Je prendre comme exemple, notre "célèbre" tête brulée BITHOUGHA qui, après avoir fait du tapage, fini par excepter le poste ministère du travail puis celui de conseillère à la présidence de la République; tout cela avec les résultats que nous connaissons. Et pour mieux montrer qu'elle avait retourné sa veste, notre tête brulée BITHOUGHA n' a pas hésité un seul instant de faire campagne pour Ali Bongo

7.Posté par None ekan le 14/01/2013 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 3 et 4 ,avant de parler ou d,écrire il faut réfléchir , si tu passe tout ton temps a boire le vin rouge dans tes mapanes de kinguele au lieu de t,informer avant de venir raconter des anneries , voici les références du jeune Afrique en question, si tu peux encore avoir un deux mil francs dans ta poche , c,est celui du 20 décembre au 5 janvier 2013 , donc le dernier va au kiosque prive toi du vin ce jour et ta gueule ..... Boucle la

8.Posté par None ekan le 14/01/2013 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Poste 3 et 4 ,avant de parler ou d,écrire il faut réfléchir , si tu passe tout ton temps a boire le vin rouge dans tes mapanes de kinguele au lieu de t,informer avant de venir raconter des anneries , voici les références du jeune Afrique en question, si tu peux encore avoir un deux mil francs dans ta poche , c,est celui du 20 décembre au 5 janvier 2013 , donc le dernier va au kiosque prive toi du vin ce jour et ta gueule ..... Boucle la

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...