News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les raisons fondamentales de la prestation de serment d’André Mba Obame.

Le site de la Liberté - LVDPG - News le Samedi 29 Janvier 2011 à 10:35 | Lu 1515 fois



Les raisons fondamentales de la prestation de serment d’André Mba Obame.
Certes la présidence de la république est présentée comme finalité de cette démarche, mais elle n’en est pas pourtant la principale raison de cet acte politique, même si André Mba Obame et les siens sont loin de cracher sur cette opportunité si elle finissait par se présenter.

Trois motivations fondamentales guident cette démarche de prestation de serment, qui range quasiment le Gabon au rang d’un pays deux présidents, l’un légal, l’autre revendiquant la légitimité sociologique. Car Il s’agit en fait pour l’ex candidat à la présidentielle anticipée d’août 2009 et aujourd’hui secrétaire exécutif de l’Union Nationale, l’une des principales formations de l’opposition, de:

1 Œuvrer en vue du rétablissement du statut administratif des siens. Notons que nombreux proches d’André Mba Obame sont purement et simplement sevrés de leurs salaires mensuels, dans les secteurs public et privé. Ce qui fait d’eux des condamnés à terme, à la double mort politique et sociale si rien n’est fait. Donc, avec ou sans audace de gouvernement bis, ils courent tout droit vers la mort certaine. Alors pourquoi ne pas tout tenter finalement, pour interpeller le camp d’en face à la discussion, même au prix de la fragilisation du tissu social, s’il ne l’est déjà pour eux, avec toutes les conséquences fâcheuses qui puissent en découler.

2 Le partage du pouvoir. Face à l’intransigeance d’Ali Bongo de prêtre attention aux préoccupations des uns et des autres, il est temps pour Mba Obame et les siens de reconquérir politiquement certains leviers de pouvoirs, après plus d’un an de traversée du désert. Mba Obame et les siens sont sevrés des délices du pouvoir, après ‘’la débâcle’’ politique d’août 2009, à l’issue de laquelle ils ont crié au hold up électoral, dénonçant au passage une victoire présidentielle volée.

Dans cette option de discussion politique comme moyen de sortie de crise, Mba Obame peut notamment compter avec l’arrivée prochaine à la tête de l’Union Africaine d’un politiquement et linguistiquement proche, la chef de l’Etat Equato Guinéen, Théodoro Obiang Ngueme, en passe d’être élu à la tête de l’organisation continentale. Toute chose qui faciliterait une solution politique à l’actuelle impasse.

3 Contraindre le régime Bongo-fils à la transparence électorale. Face à fraude qui est quasiment tolérée, bien que légalement interdite dans la désignation des ‘’élus’’ du peuple, il s’agit pour André Mba Obame, de tenter d’assainir le terrain à l’approche des prochaines législatives. Scrutin à l’issu duquel l’opposition croit dur comme fer à l’avènement d’une alternance politique, en cas d’élections transparentes.

Le risque de nouvelles cooptations ‘’d’élus’’ reste toujours en pendant, tant que rien ne serait fait pour contraindre le camp au pouvoir de se passer des méthodes visant à usurper les mandats électifs. Transparence politique qui aurait pour effet collatéral, des meilleures conditions d’organisation de la prochaine présidentielle, avec probablement moins de controverse.

Voici quelques raisons non exhaustives, de la démarche de prestation de serment d’André Mba Obame, qui est, avec son gouvernement, retranchés au siège du programme des nations unies pour la population et le développement à Libreville, sous haute surveillance policière. Un dispositif sécuritaire renforcé y est posté, au terme d’une dispersion musclée des partisans d’André Mba Obame qui y campaient, en guise de soutien à leur leader et à son gouvernement.

La situation qui est diversement appréciée dans le pays, la population se montrant plus contemplative, qu’autre chose. Qui vivra, verra.

Malalamalem, Koaci.com Libreville

Samedi 29 Janvier 2011
LVDPG - News
Vu (s) 1515 fois




1.Posté par As de trèfles le 29/01/2011 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Meme si le pouvoir pense que y'a pas de gens derrière AMO et les autres aujordhui qu'ils sachent Quelle que soit la maigreur d'un éléphant,
ses couilles remplissent une marmite.

Donc si vous banalisez la tournure du mouvement sacher un instant que la marmite du peuple va se remplir bientot .

2.Posté par ESSANGUY le 29/01/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que vous PDGISTE ou d'un autre parti, le principe de nos jours est de finir avec la famille de Bongo Onbimba, les gabonais savent que Ali fini c'est son fils qui prendra le pouvoir, Un siecle pour une meme famille de voleur Pourkoi? le pere voleur, la mere voleuse, le fils idem, que fera alors le fils d'Alibete, voler aussi comme les parents

3.Posté par LE GABON le 29/01/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ALI BONGO DÉGAGE!!!

4.Posté par MonvraiGabon le 29/01/2011 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les raisons fondamentales de la prestatiion de serment d'AMO :


==> l'adoubement de la Françafrique
==> l'appât du gain
==> le pari de l'amnésie des Gabonaises et des Gabonais

Qui vivra verra.

5.Posté par MonvraiGabon le 29/01/2011 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
lire "prestation"

6.Posté par MLUTHERKING le 29/01/2011 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CHERS PRÉSIDENT AMO ET VOTRE GOUVERNEMENT TOUT LE PEUPLE GABONAIS EST AVEC VOUS ET DIEU AVEC, CELUI QUI OSERA TOUCHER UN SEUL CHEVEUX DE VOUS SERA BANI A JAMAIS DE LA VIE CAR LA FOUDRE DU SEIGNEUR S'ABATTRA SUR LUI IMMÉDIATEMENT. VOUS LUTTEZ POUR LE PEUPLE OPPRIME ET NON POUR VOUS MÊME C'EST UN ACTE NOBLE ET PATRIOTIQUE QUI RESTERA A JAMAIS DANS NOS MÉMOIRES ,DANS L'HISTOIRE DE NOTRE PAYS LE GABON ET DANS CELLE DE L’HUMANITÉ. DE TOUTES NOS FORCES ET DE TOUTES NOS ÂMES NOUS ALLONS LIBÉRER LE GABON, QUELQUES SOIENT LES OBSTACLES, GABON CHÉRIE NOUS T'AIMONS PLUS QUE TOUT SUR TERRE, NOUS MOURRONS POUR TOI AMEN.

7.Posté par nietszche le 29/01/2011 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le discours fustigeant la mauvaise gouvernance fait le tour du continent tel un feu de brousse, les intellectuels africains ,nostalgiques exilés occidentaux et desireux de vivre sur leurs riches terres alimentent le discours anti francais d Afrique , pronant le radicalisme et celebrant toutes formes d extremismes en lieu et place d une cooperation economiquement meurtriere, inegale et asphyxiante .

Vu Kadhafi , Mugabe, la branche de l ANC pro Zuma, Gbagbo, les freres musulmans, la rebelion nigerienne, des clones de Blé Goudé, Do Santos assisté jadis par la Russie et Cuba et aujourd hui la Chine, la francafrique gagnerait à se reinventer et à arreter avec le registre classique des intrigues et des manipulations, car si elle manipule le politique, fait des ajustements cosmetique et de facade( Sommet de La Beaule) en remplacant les postulants au casting des vendeurs d illusions par de simples populistes (Gbagbo) , le peuple lui , continuent à sentir la misère dans sa chaire, l immobilise ,la stagnation economique et par extension celui de son niveau de vie.

La survie de l ensemble francophone passe par une comprehension de la necessité de devellopement du secteur economique et d une plus large retribution de ces secteurs à un echantillon plus large, voire apolitique des nationaux de ces zones.

Une liberalisation du marché sud saherien sans interventionisme permanent de l Etat , une ouverture à l inevitable globalisation mondiale de maniére concertée avec les inevitables "indigenes" ,plutot que des estocades contre la tour d ivoire financiere, barometre du malaise sociale qu ont s abstient de regarder en face, à l ombre d atriums privés et de cercles de cooperants qui ne sont pas sans rapeller les societes paralleles de l appartheid, "Out of Africa" et pourtant vitalement condamnées à un "In Africa".

Le Rwanda a intégré le Commonwealth au nom du Common-well-being , que la francafrique evolue s attribue les outils du Common Business , comme le voudrait le moteur des politiques mondiales actuelles : un marché libre, dynamique, ouvert et servant le consommateur, dont l Afrique presntera bientot pres de 1,5 milliards. Tout n est politique que là où il n y a pas de marché libre, d economie libre et les outils de ce liberalisme confisqué . Là où la demande en besoin de travailler pour s approprier les biens de consommation, la santé, les loisirs, fait face à une faible offre .

Ce continent est encore celui de tous les possibles comme le fut le nouveau monde. Les boers en ont fait la demonstration à l extreme Sud.

Il appartient à la releve des francais d afrique de l aprehender et de comprendre qu à long terme toutes ces intrigues politiciennes font le lit d extremistes, catapultent les esprits vers d autres horizons et contribuent à scier la branche francophone sur laquelle nous sommes encore ideologiquement assis ensemble.

Encore maitre des leviers economiques via le controle du systeme banquaire , de la monnaie, des secteurs industriels et economiques, qu ils comprennent qu ils ont un role preponderant , plus noble et plus avantageux pour tous à jouer sur cette terre africaine qui nous fait tous vivre.

L embraser ne sevivra personne et pourrait desservir certains à long terme. Qu elle encourage et soutienne les iniatives de devellopement de l economie du Gabon, les actes concrets en lieu et place de simples discours populistes.

8.Posté par nietszche le 29/01/2011 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
RELU POUR VOUS


Le discours fustigeant la mauvaise gouvernance fait le tour du continent tel un feu de brousse, les intellectuels africains, nostalgiques exilés occidentaux et désireux de vivre sur leurs riches terres alimentent le discours anti française d Afrique, pronant le radicalisme et célébrant toutes formes d extrémismes en lieu et place d une coopération économiquement meurtrière, inégale et asphyxiante .

Vu Kadhafi , Mugabe, la branche de l ANC pro Zuma, Gbagbo, les frères musulmans, la rébellion nigérienne, des clones de Blé Goudé, Do Santos assisté jadis par la Russie et Cuba et aujourd’hui la Chine, la francafrique gagnerait à se réinventer et à arreter avec le registre classique des intrigues et des manipulations, car si elle manipule le politique, fait des ajustements cosmétiques et de façade( Sommet de La Beaule) en remplaçante les postulants au casting des vendeurs d illusions par de simples populistes (Gbagbo) , le peuple lui , continuent à sentir la misère dans sa chaire, l immobilise ,la stagnation économique et par extension celui de son niveau de vie.

La survie de l ensemble francophone passe par une compréhension de la nécessité de développement du secteur économique et d une plus large rétribution de ces secteurs à un échantillon plus large, voire apolitique des nationaux de ces zones.

Une libéralisation du marché sud saharien sans interventionnisme permanent de l Etat , une ouverture à l inévitable globalisation mondiale de manière concertée avec les inévitables "indigènes" ,plutot que des estocades contre la tour d ivoire financière, baromètre du malaise sociale qu ont s abstient de regarder en face, à l ombre d atriums privés et de cercles de coopérants, qui ne sont pas sans rappeler les sociétés parallèles de l apartheid, "Out of Africa" et pourtant vitalement condamnées à un "In Africa".

Le Rwanda a intégré le Commonwealth au nom du Common-well-being , que la francafrique évolue s attribue les outils du Common Business , comme le voudrait le moteur des politiques mondiales actuelles : un marché libre, dynamique, ouvert et servant le consommateur, dont l Afrique présentera bientôt prés de 1,5 milliards de consommateurs . Tout n est politique que là où il n y a pas de marché libre, d économie libre et les outils de ce libéralisme confisqués. Là où la demande en besoin de travailler pour s approprier les biens de consommation, la santé, les loisirs, fait face à une faible offre.

Ce continent est encore celui de tous les possibles comme le fut le nouveau monde. Les boers en ont fait la démonstration à l extreme Sud.

Il appartient à la relève des français d Afrique de l appréhender et de comprendre qu’à long terme toutes ces intrigues politiciennes font le lit d extrémistes, catapultent les esprits vers d autres horizons et contribuent à scier la branche francophone sur laquelle nous sommes encore tous idéologiquement assis ensemble.

Encore maitre des leviers économiques via le contrôle du système bancaire, de la monnaie, des secteurs industriels et économiques, qu’ils comprennent qu’ ils ont un role prépondérant , plus noble et plus avantageux pour tous à jouer sur cette terre africaine qui nous fait tous vivre.

L embraser ne servira personne et pourrait desservir certains à long terme. Qu’ elle encourage et soutienne les imitatives de développement de l économie du Gabon, les actes concrets en lieu et place de simples discours populistes.

9.Posté par MBA ASSOUME le 31/01/2011 03:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'heure de la libération du Gabon a sonné. N'ayons pas peur, peuple gabonais. Depuis le 25 janvier 2010, la peur a changé de camp. Ali Bongo et sa bande de mafieux sont prêts à fuir et à quitter le Gabon. Intensifions les manifestations à Libreville, Port-Gentil, Oyem, Makokou, Lambaréné, Mouila, Tchibanga,... Bloquons le pays, manifestons courageusement pour nous libérer du clan Bongo-PDG. Les tunisiens ont réussi à chasser leur dictateur de président, les gabonais peuvent aussi faire la même chose. Nous pouvons et nous allons chasser Ali Bongo et son clan. L'occasion est unique. C'est maintenant ou jamais. Gabonais et Gabonaises, arrêtez de travailler, descendez dans la rue et réclamez haut et fort le départ immédiat d'Ali Bongo du pouvoir. N'ayons pas peur, la force est du côté du peuple gabonais, le vrai pouvoir est du côté du peuple gabonais. C'est juste une affaire de courage et d'heure. Ali Bongo a peur et il tremble en ce moment. Descendons dans la rue maintenant pour le chasser du Gabon. Agissons, agissons, agissons. Envoyons des SMS et des e-mails à nos amis, frères, sœurs, cousins en leur demandant de manifester et de demander le départ immédiat d'Ali Bongo. Ne ratons pas cette occasion pour chasser Ali Bongo du Gabon.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...