News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les passeports biométriques : les gabonais du Canada écrivent une lettre ouverte

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Jeudi 3 Décembre 2009 à 22:48 | Lu 2356 fois

La présente est une réaction à chaud suite à la note d’information que l’Ambassade du Gabon au Canada a fait parvenir à certains gabonais par courriel ce mercredi 2 décembre 2009 en matinée, stipulant en résumé, le séjour d’une délégation de la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI) à Ottawa, du 5 au 19 décembre 2009, en vue de récolter les informations nécessaires à l’établissement du passeport biométrique dans la période du lundi 7 au vendredi 18 décembre 2009, à partir de 9h30. Cette opération, indique le communiqué, se fera uniquement à l’ambassade et les frais de déplacement vers Ottawa seront à la charge du demandeur.



Les  passeports biométriques : les gabonais du Canada écrivent une lettre ouverte
Mesdames, Messieurs,

La présente est une réaction à chaud suite à la note d’information que l’Ambassade du Gabon au Canada a fait parvenir à certains gabonais par courriel ce mercredi 2 décembre 2009 en matinée, stipulant en résumé, le séjour d’une délégation de la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI) à Ottawa, du 5 au 19 décembre 2009, en vue de récolter les informations nécessaires à l’établissement du passeport biométrique dans la période du lundi 7 au vendredi 18 décembre 2009, à partir de 9h30. Cette opération, indique le communiqué, se fera uniquement à l’ambassade et les frais de déplacement vers Ottawa seront à la charge du demandeur.

Autant il est nécessaire que chaque gabonais se dote d’un passeport biométrique avant 2010 pour répondre aux exigences de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), autant il est louable que notre gouvernement ait pris la décision de déployer des antennes de la DGDI partout dans le monde pour faire le nécessaire afin d’établir ce précieux document de voyage aux gabonais vivant hors du pays, autant il est légitime de se questionner sur les manquements les plus élémentaires qui traduisent la façon irresponsable de faire les choses de nos gouvernants, surtout dans un contexte d’émergence où les gabonais attendent des changements progressistes.

En effet, il est difficile d’imaginer comment un tel projet ait pu être entrepris sans aucune planification minutieuse en collaboration avec les ambassades du Gabon à l’étranger, vu la spécificité de chaque pays où résident les gabonais.

Prenons le cas du Canada, un pays de près de 10 000 000 de Km², soit environs 15 fois la superficie de la France, où pour partir d’Edmonton en Alberta à Montréal au Québec on dispose de près de 7 heures d’avions sans escale, sans oublier le coût du billet aller et retour qui avoisine les 400$ en montant, par personne; sans compter tous les coûts collatéraux tels l’hébergement et la restauration. Il est important de souligner la grandeur en superficie de ce pays pour montrer le ridicule du choix d’un seul site d’établissement de passeport et entrevoir les difficultés cruciales qui rendront impossible l’établissement, en près de 11 jours, des passeports à près de 1000 personnes dont la majorité est constituée d’étudiants démunis et vivants pour les trois quart dans la province francophone du Québec.

En effet, non seulement le site et la période choisis montrent notablement l’amateurisme des décideurs, mais en plus ils soulignent surtout le caractère cavalier (sans consulter les autorités de l’ambassade du Gabon au Canada) et montrent le manque de sérieux des décisions prises. Il suffit de regarder les copies de fax de la note du directeur général de la DGDI (ci-jointe) pour constater que le document date du 18 novembre 2009 alors qu’il n’a été faxé à l’ambassade du Gabon au Canada que le 30 novembre 2009 à 16h28.

Donc deux semaines pour expédier un fax alors que l’ambassade quant à elle devrait disposer d’une semaine pour informer et réussir à mobiliser une population dont elle ne détiendrait même pas les coordonnées des trois quarts. Sans compter que la période choisie (du 7 au 18 décembre 2009) coïncide malheureusement avec la période d’examens et de remise des travaux pratiques de fin de session annuelle pour les étudiants alors que pour les professionnels, c’est le moment de surcharge de travail intense vu que durant cette période, tous les projets doivent être aboutis avant les fêtes comme le préconisent toutes les entreprises canadiennes.

Et partant, la difficulté que les intéressés vont devoir faire fasse par rapport à leurs prérogatives pour se déplacer sur Ottawa. Et ce sans compter que l’hiver s’est déjà installé au Canada, c’est à dire la période où les accidents frisent des records avec leurs lots de décès.

Pourtant, la ville de Montréal qui abrite un consulat aurait pu servir de site pour éviter de déplacer au moins 500 gabonais - voir permettre de concentrer les gabonais provenant de toutes les autres villes du Québec ! À croire que l’évènement du 14 avril dernier en France dans le Nord-Ouest n’a pas servi de leçon : 10 étudiants gabonais se rendant à Paris pour se faire établir leurs passeports avaient été blessés dans un accident de circulation entre Fougères et Laval. Mais l’état gabonais serait prêt à mettre, pour ne parler que de Montréal, près de 500 personnes sur les routes enneigées du Canada alors que cela peut être évité!

Parlons maintenant des coûts du passeport proprement dits. Les documents faxés fixent la tarification à 70$ pour les gabonais de 0 mois à 15 ans et à 90$ pour les 16 ans et plus. Déjà, comparativement, au Canada où les moins de 16 ans paient 37$ et les adultes, 87$ quand ils vivent au Canada ou 97$ quand ils sont au USA permettent de questionner la base sur laquelle nos autorités ont fixés les coûts inhérents à l’établissement de ce document de droit alors qu’on parle d’une population cible constituée en majorité d’étudiants qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts.

Mieux, en marge de cette première tarification déjà exorbitante, nombreux sont les gabonais qui ont reçu un autre courriel parallèle de l’ambassade, majorant ces frais à 80$ et 100$, respectivement ; attribuant cette hausse de 10$ au cours du dollar US, vu que, selon eux, les coûts du document officiel seraient en US et que les autorités de Libreville auraient omis de faire cette spécification. Qu’à cela ne tienne, le cours des dollars canadien et US est actuellement à parité de 1$ US pour 1.04816 $ Can (sources internets).

En d’autres termes 70 et 90 $ US font respectivement, exactement 73,3713 et 94,3346. Ce qui est loin de refléter les 80 et 100$ demandés aux gabonais. De quoi se demander à qui profiteraient ces 10$ que l’on voudrait exiger pour soit disant combler la parité ? Mine de rien, 10 dollars par personnes, multipliés par 1000 personnes potentielles donnent 10 000$ Can en gain... jugez-en par vous mêmes si cette mesure s’avérait être une décision prise en dehors des chiffres officiels.

Mais comme une critique doit pouvoir offrir une voie de sortie, surtout dans un Gabon que l’on veut désormais émergent et participatif, nous allons proposer des mesures que nous demanderons à l’Ambassade et à la DGDI d’étudier avant de continuer dans cet espèce de fouillis administratif programmé et voué à l’échec.

1- Allonger la période à plus de 11 jours

2- Réviser à la baisse les montants demandés et de les fixer une fois pour toute sans ces acrobaties des taux du dollars ;

3- définir les modes de paiements (carte de crédit, argent comptant, mandat, ou chèque personnels etc...)

4- affréter des unités mobiles qui couvriront le Canada par province et territoire qui compteront au minimum 20 âmes gabonaises. Ce faisant, tout le Québec se rendrait à Montréal où il existe déjà un consulat, sauf bien évidement les territoires québécois voisins d’Ottawa comme Gatineau qui n’auront que des ponts à traverser pour se rendre à l’ambassade d’Ottawa; tout l‘Ontario se rendrait à Ottawa où il y a une ambassade, Tout le nouveau Brunswick se rendrait à Fredericton où l’on pourra organiser un site à cet effet etc...

5- Dans le cas d’une seule équipe mobile, établir un chronogramme qui amènerait cette équipe vers les populations et non le contraire. Car en termes d’efficacité, le Gabon gagnerait. Et d’ailleurs, pourquoi risquer milles vies plutôt que 4 ou 5 ?

6- Si possible, délivrer le passeport sur le champ ou l’expédier par la poste aux intéressés.

Bien à vous.

Jeudi 3 Décembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 2356 fois




1.Posté par ADN le 04/12/2009 05:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réaction des gabonais du canada est valable.

2.Posté par Mezzah le 04/12/2009 07:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette belle adresse mérite une large diffusion.

Pour ceux qui en doutaient encore (même si j'ai du mal à le croire), nous avons là une preuve de plus de l’incompétence et de l’amateurisme des usurpateurs. Un pouvoir qui s’arrache par la force entraîne forcément des dérives dont personne ne peut présager les conséquences.

On reconnaît par ailleurs ici les vieilles méthodes utilisées du temps de Bongo père, les pratiques qui voulaient qu’on vole les plus démunis. Voler quelques dollars aux étudiants c’est avoir un corps sans âme.

ça ne fait que commencer.

3.Posté par GOSEN le 04/12/2009 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne comprnds rien de cette affaire de passeport biometrique, d'abord ces gens devaient le faire depuis, comment c'est a la fin de l'annee qu'ils pensent le faire, la delaguation qui est est en afique du sud demande aux gabonais de ne pas voyager pendant les fetes quelle histoire, 1ere il yavait un probleme de prix, au depart c'etait 1000 Rand les gens ont discute, alors c'est revenu a 750 Rand a tous les gabonais de pretoria jhb et environs, la meme delaguation devait aller au cap- town pour les etudiants sont la-bas au dernieres nouvelles ce sont maintenant les etudiants qui viennent a pretoria et a eux on demande 400 Rand, alors pourquoi ne pas demande ce prix a tous les gabonais. donc il ya des gabonais privileges? que les autres pourquoi?, voyez-vous j'ai du depense bcp d'argent pour les gosses qui sont la-bas. MAINTENANT CES ETUDIANTS A QUI ON DEMANDE DE NA PAS VOYAGER SOIT DISANT QU'ON A ENVOYE UNE LETTRE POUR ANNULATION DE L'ANCIEN PASSEPORT A PARTIR DU 30 DECEMBRE 2009. ILS NE POURRONT PLUS RENTRER AVEC L'ANCIEN.

4.Posté par ADN le 04/12/2009 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vie à l'étranger n'est toujours pas agréable. Alors il faut que les autorités gabonaises faciltent la tâche à tous les gabonais, encore plus à ceux qui vivent à l'étranger. Nous qui n'avons pas eu le temps de changer nos anciens passeports, cela veut dire que nous ne sommes plus gabonais.
Encore une question, pourquoi ne pas dire aux Ambassades d'établir les passeports biométriques. Cela évitera que les gens se préoccuppent encore de retourner au Gabon pour se faire établir un passeport biométrique.
Il ne nous reste qu'à compter sur Dieu. Dieu seul connaît l'issu de cette histoire.

5.Posté par mamina le 04/12/2009 13:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est surtout que l'argent des passeports biométriques appartient à pascaline bongo,tout l'argent reversé va dans ses comptes perso,je dis bien perso,c'est une info que j'ai eue de son demi-frère qui lui en veut du côté de sa mère puisque sa mère génitrice est congolaise et je connais un de ses demi-frères qui n'est pas satisfait de la manière dont elle s'occupe d'eux,comme on dit qui vivra verra

6.Posté par St. Michael le 05/12/2009 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En lisant cet article je suis de plus en plus convaincu que le camp bongo/pdg-francafrique est entouré des plus grands incompétents de la planète et en même temps je suis de plu en plus rassuré que le camp du vrai peule gabonais est doté des vraies ressources compétentes pour rebâtir en moins de 5 ans ce que les illettrés/incompétents bongo ont détruit en plus de 42 ans.
Just one thing: Ignore this silly message from Gabonese embassy. Full stop.



7.Posté par fils du bled le 05/12/2009 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolant et écoeurant!!!!

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...