News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les langues se délient (La Fin !) : Y a t - il un pilote dans l'avion ? (Notre correspondant à La Présidence)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 29 Décembre 2011 à 22:00 | Lu 32722 fois

Réagissez Vous sur cette page, votre point de vu aux élections législatives en cours...SMS sur notre téléphone de la rédaction au 06.66.41.31.47 CETTE PAGE SERA ACTUALISEE EN PERMANENCE...



Les langues se délient..."ça va se savoir"
Les langues se délient..."ça va se savoir"
07h41 - Le 29/12/2011 : Le Gabon serait - il devenu un Etat des bandits ? On ne sait plus qui fait quoi, un président serait inexistant, et influencé par les cassiques, "Le grand maître en Franc maçonnerie que de nom" , un premier Ministre qui refuserait de partir, les ministres qui seraient sous l'influence à des lobies maçonniques, on se demanderait, ya t - il un pilote dans l'avion ? (Notre correspondant à la présidence)...LA FIN "Les langues qui se delient" à bientôt...Bonne et heureuse année 2012


07h18 : Le 28/12/2011 : Comme d'habitude Mr le Président personne n'oserait pas vous dire la vérité en face, l'avenir en confiance ou laissez nous avancer deviendrait un slogan de moquerie à la présidence "Laissez nous avancer ou l'avenir en confiance", parleriez - vous de quel avenir ? Vous saviez très bien que RIEN NE MARCHE, de vous au Prémier Ministre, sans compter ces tribalistes qui pourissent l'avenir de notre pays. Mais la cause de ce désordre, viendrait de vous comment ? Vous êtes impulsif, têtu, violant et borné...ECOUTEZ - NOUS CHANGEZ DE COMPORTEMENT, tous les projets en cours iraient mieux (Conseiller d'Ali Bongo) Affaire à suivre...



07h 41 Le 27/12/2011 : Un Gabonais pourrait - il devenir chef de Cabinet au Benin ? NON, Accrombessi, Mr le Président nous ne savions pas ce que ce type vous fait, Rien ne marcherait à la présidence tant qu - il serait votre chef de cabinet. On se demanderait si réellement vous êtes Gabonais ! ou biafrais ! (Conseiller d'Ali Bongo) Affaire à suivre


7h42 : 26/12/2011 : La majorité des Francs maçons au Gabon seraient fatiqués de se faire sodomiser ou sacrifier (Pièces détachées) , ils demanderaient au grand maitre Ali Bongo d'arrêter ce genre de pratique. "Nous sommes fatiqués de se faire enculer, et de sacrifier les êtres humains" (Un Franc maçon) Affaire à suivre


12h41 : Mr le Président je vous demanderais d'ouvrir les yeux si non votre départ serait très proche : De la primature ou la présidence TOUS LES HYPOCRITES personne ne n'oserait pas vous dire la vérité en face, on vous traiteriez de têtu, de borné, d'autres conseillers de la présidence se permettraient de se moquer de vous "le biafrais"...Nous tous toujours "OUI Mr le président" TOUT SERAIT FAUX A TOUS LES NIVEAUX " ON VOUS MENT" (Un conseiller d'Ali Bongo)...AFFAIRE A SUIVRE


4h31 le 25/12/2011 : Ali Bongo serait bien le fils adoptif d'Omar Bongo, Patience Dabany n'aurait jamais eu d'enfants de sa vie qu'on arrête les mensonges, Ali Bongo aurait bien des origines biafraises (Membre de la famille Bongo) ! Affaire à suivre...



10h19 : Le service de renseignement d'Ali Bongo serait au aboie des fuites d'informations d'Etat (Notre correspondant à la présidence) AFFAIRE A SUIVRE


9h53 24/12/2011 : Un conseiller d'Ali Bongo avoue que les législatives de 2011 ont été trichées par le PDG et le taux de participation du Ministre de l'Interieur serait Faux , le taux réel serait de plus de 7% . Je le dis pour soulager ma conscience !!!...AFFAIRE A SUIVRE


09h04 Audimat de RTG1 Les activités d'Ali Bongo ou du PDG, le taux serait de 5% d'audiences, on se demanderait avec ce taux, le pouvoir en place se rendrait - il pas compte le désinteressement des Gabonais ? de l'image du Gabon à l'extérieur ? 80% des activités au pouvoir et au PDG. A quoi servirait de diffuser les informations que la majorité des Gabonais ne suivraient pas (Journaliste de RTG1) AFFAIRE A SUIVRE


08h32 : Au Ministère de l'Intérieur comme à la présidence, rien de va plus, le pouvoir panique, validerait - il les législatives ? d'après nos sources, l'équation serait complexe à resoudre...La présidente de la cour d'après leurs proches panique, serait au pied du mur "la décision finale"...serait - elle ménacée ? Affaire à suivre...


8h03 : Notre armée serait fictive, toutes les opérations aux mains des hommes d'Ali Bongo (80% sont des étrangers) , d'où la crainte du pouvoir en place en cas de soulèvement du peuple Gabonais, toutes les forces de pourront pas faire face, en une phrase "le Gabon n'a pas d'armée" (Haut gradé qui garde son anonymat)...AFFAIRE A SUIVRE


22h13 : La Présidente de la cour constitutionnelle validerait les législatives de 2011 ( Membre de la cour constitutionnelle) le contraire ça releverait d'un miracle , elle serait ménacée !!!...AFFAIRE A SUIVRE


15h29 : notre taux annoncé de 8,98% serait Faux, le taux réel est de 7,98% (Un haut cadre de la CENAP) le bateau PDG serait en traint de couler ! ...AFFAIRE A SUIVRE



9h37 : Législatives au Gabon: Le taux participation 34,28%, le parti de Bongo obtient 114 députés sur 120 : Gabonlibre avait déjà annoncé que le taux de participation du Ministère serait supérieur à 30% compte tenu le taux de 41,73 % d' Ali Bongo aux présidentielles , nous remercions notre correspondant au Ministère de l'Intérieur
Notre correspondant nous signal que le taux annoncé serait FAUX le taux réel serait de 8,98% (CENAP) ...AFFAIRE A SUIVRE...

2h40 : Fin de l'édition spéciale pour les législatives 2011 pour des raisons de sécurité de nos correspondants sur place...La suite (dépèches) diffusion sur Infos Flash


2h21 Jeudi le 22/12/2012 : Assisterons nous à la fin d'un systeme qui s'emballerait, dernières minutes la cour constitutionnelle refuserait de valider cette élection, une partie des membres de la cour demanderait l'annulation des législatives ! La présidente serait ménacée ... Affaire à suivre...



22h 27 : Une victoire deviendrait un calvaire à la présidence, silence de mort, pas la présence d'Ali Bongo, serait - il malade ? Les gents sont tristes pourquoi ? Affaire à suivre...


21h49 : Le secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, a dans une interview à RFI a rejeté ces accusations et rappelé que le taux de participation aux élections législatives n’a quasiment pas changé depuis 2006 ainsi que lors des partielles de 2010.


11h26 : La majorité présidentielle, les voix se lèveraient pour demander l'annulation les législatives, d'autres voix traiteraient le PDG de fraudeur, au sein du PDG, les députés nouvellement élus n'accepteraient pas que leurs mandats soient attribuer aux partis de la majorité pour faire l'équilibre, assisterons nous à l'explosion de la majorité présidentielle ? Affaire à suivre...



09h20 : Toutes les forces Gabonaises ne laisseraient pas la milice d'Ali Bongo tiré sur la population Gabonaise (Un très haut gradé de l'armée Gabonaise qui garde son anonymat)


08h45 - Mercredi le 21/12/49 : Opération de falcification des procès verbaux serait en cours au CENAP (Agent du CENAP qui garde son anonymat)



18h54 : "L'opposition gabonaise ne reconnaît pas la validité du scrutin du 17 décembre 2011" car "l'Assemblée nationale qui en est issue représente moins de 10% de la population", a affirmé Jules Aristide Bourdes Ogouliguende. Nous y reviendrons


17h46 : Crise au Ministère de l'Intérieur à propos le taux de participation, le taux réel du CENAP serait de 8, 98 % passerait à plus de 30% en tenant compte le resultat d'Ali Bongo aux présidentielles qui était de 41,78%




16h56 (20/12/2011) Déclaration d'un haut cadre de l'armée Gabonaise : Notre pays n'a pas les moyens de défense, tout est géré par la milice d'Ali Bongo, les opérations sur le terrain sont ménés par les hommes d'Ali Bongo composé à 100% par les étrangers.



15h35 : "Ali ou sans Ali' , la France sera toujours au Gabon quelque soit le changement de régime (un agent de renseignement Français qui garde son anonymat) C'est aux Gabonais de tirer les conclusions des législatives...Bougez - vous


10h 38 : Préparation d'une grève illimitée au Gabon : 91% des Gabonais demanderaient à Ali Bongo de partir (Libreville, port gentil, Franceville, Oyem...) en cours



20/12/ 2011 : 7h 48 Le PDG a remporté 114 des 120 sièges que compte l'Assemblée nationale, aux législatives de samedi, selon une source du PDG proche du ministère de l'Intérieur lundi soir. La participation s'annonce faible, selon les premières estimations et les observations sur le terrain. (Notre estimation selon la CENAP 8,98 %), relevons la contradiction des observateurs qui jugent l'élection crédible avec un taux de participation faible... affaire à suivre...


21h 15 : TV+ coupée



20h15 : Législatives GABON: KOACI dénonce la manipulation d'une depeche de l'AFP par un koacinaute "Dupassou" ce samedi
KOACI dénonce la manipulation d'une depeche de l'AFP par un koacinaute "Dupassou" ce samedi. La contribution postée librement par ce koacinaute a été de ce fait supprimer sur décision unilatérale de la direction de KOACI . KOACI tient à remercier les vaillants koacinautes qui nous ont alerté à temps. Merci à tous.



19h51 : Législatives GABON: Le site Koaci.com modifie une dépêche de l'AFP !

Incroyable, le pouvoir gabonais ne sait plus où mettre la tête. La très forte abstention à l'élection législative de ce jour conduit parfois les tenants du régime et leurs alliés à commettre des fautes graves. Le correspondant de Koaci.com à Libreville, reprenant une dépêche de l'Agence France Presse (AFP), s'est cru obligé de modifier son contenu. Alors que l'AFP annonce une participation insignifiante des électeurs gabonais au scrutin de ce jour, Koaci modifie l'article en parlant de participation significative. Cela pour tromper l'opinion. Ah, intox quand tu nous tiens !

François Ondo Edou




19h 48 : Elections législatives gabonaises, Intox, acte 2

Après avoir fait modifier une dépêche de l'Agence France Presse relative à la participation insignifiante des électeurs gabonais au scrutin de ce samedi 17 décembre 2011, le pouvoir revient à la charge et s'apprête à présenter des images d'archives aux différents journaux télévisés de ce soir. Selon nos sources, David Ella Mintsa, le patron de la RTG chaîne 1, serait entrain de faire un subtil montage des images de ce jour et celles prises le 30 août 2009. Une erreur de plus car non seulement le contraste est énorme, mais surtout ceux des Gabonais qui ne sont pas sortis de leur domicile aujourd'hui se retrouveront au petit écran Ils pourront apprécier...



18h 00 : 8,98 % du taux de participation aux élections législatives de 2011 (Source du cenap, non officielle), nous remercions tous nos correspndants à travers le Gabon, de la couverture des législatives de 2011 (Présidence, CENAP, RTG1, Ministère de l'Intérieur...).

17h 42 : L'armée gabonaise serait-elle de mèche avec l'opposition ? Au PDG, la sérénité est loin de revenir après la déculottée des élections législatives de ce jour. On en est actuellement à se demander pourquoi un tel échec est arrivé ? La réponse est pourtant simple: en déployant autant de soldats dans les rues du Gabon, les quelques courageux qui auraient pu aller voter sont restés cloîtrés chez eux, au grand dam du soit disant parti des masses.
En 2005 déjà le vote séparé des militaires montrait une forte propesion des hommes en treillis à porter leurs voix en direction de l'opposition.


16h13 : Panique dans les rangs du pouvoir.
Les premiers chiffres sur la participation des Gabonais à l'élection législative de ce jour donnent de l'urticaire aux tenants du pouvoir. Conséquence, on pose de très nombreux actes sans reflexion préalable. Le dernier en date est cette initiative de remettre les cartes d'életeurs à la mairesse d'Owendo pour très large distribution. Et depuis, elle recrute des personnes à qui on établirait, séance tenante, de vraies fausses cartes d'dentité pour...voter


16h00 : Centre de vote de l'Ecole d'Apllication désert total. Centre de l'Ecole Provinciale d'Oyem. Totalement désert. sauf quelques pdgistes qui viennent voter. Centre de vote du centre préscolaire Oyem 2 derrière la DAP(Direction Académique Provinciale) Désert. On note seulement dans ces centres de vote des policiers qui dorment faute de travail


15h 45 : Rien ne va plus entre émergents de Ngouoni dans la province natale d'Ali Ben Bongo. Deux quo caïmans s'y opposent dans ce petit marigot du Haut Ogooué: Idriss Ngari, éternel candidat du PDG et un jeune loup issu des rangs du PGCI. Aux dernières nouvelles, le jeune homme bénéficie des faveurs des pronostics, ce qui aurait amené les partisans du candidat du PDG à casser les urnes. Ca ne fait que commencer



15h40 : A Franceville, les représentants de l'opposition sont chassés des bureaux de votes depuis environ 2 heures.


15h20 : Tension au Ministère de l'Intérieur, le taux de participation n'est pas bon, comment justifié l'élection d'Ali Bongo aux présidentielles à 41,78% ? le taux qui circule est entre 3 et 7,5%



14h39 : A peine 30 bureaux de votes fonctionnent aux normes dans la capitale gabonaise. Selon des responsables de la Cenap qui requièrent l'anonymat, tous les autres bureaux sont constitués uniquement de représentants de la majorité. Le code électoral prévoit que tout bureau de vote doit être constitué d'un président nommé par le président de la commission électorale concernée, un vice président issu des rangs de la majorité, un vice président de l'opposition, un assesseur de la majorité et un autre de l'opposition. Seuls 38 des centaines de bureaux de la capitale sont conformes à la loi. Le reste est constitué de PDGistes.,


14h 14 : je viens de vote au centre de la dola affluence, une file d'attente de quasiment 50 à 70 personnes !


13h38 : Le centre du lycée d'état de l'estuaire quasi vide les electeurs ne snt pas au rendez - nous


12h 38 : Bitam, vive tension entre René Ndemezo'Obiang, candidat PDG et son frère François Essono Obiang, candidat indépendant , proche de Paul Biyoghe Mba. Ce dernier vient de retirer les mandats qu'il a confiés à ses représentants dans tous les bureaux de vote. Explication: René Ndemezo'Obiang aurait retourné ces représentants dans la nuit à coup de millions de francs cfa. Que n' a-t-on pas dit à François ? Comble de naïveté...,




12h 30 : Oyem : Meme tendance dans les différents bureaux de vote, pas l'afflut des électeurs aux bureaux de vote...


12h 08 : Un véhicule de police embarque des ressortissants ouest africains au quartier Venez Voir pour les déposer dans un autre quartier où ils pourront voter sans attirer l'attention des Gabonais de ce secteur qui ne les reconnaîtront certainement pas. Que se passera-t-il à leur retour puisque les riverains les ont identifiés ?


12h00 : Taux de participation : Les chiffres qui circulent : 3 à 7%


11h51 : SMS : Les bureaux sont vides, un passant, venir voter pour quoi faire, c'est déjà jouer d'avance, comme d'habitude, le seul véritable parti qui est en liste c'est le PDG...Bref vous me perdez mon temps, aurevoir...(Notre correspondant à Port Gentil)


11h06 : Notre correspondant sur place, nous signale que pas l'afflux des électeurs aux bureaux de vote à Libreville...La ville est calme pour l'instant...bureaux de vote vides !

10h 49 : SMS : Un groupe des jeunes font la loi dans mon bureau de vote ! , j'ai preféré retourner à la maison, peur de me faire bastonner...

10h17 : Les électeurs se font rares dans les bureaux de vote par SMS


8h57 : On nous signale une bagarre à Nkembo, entre les partisans du changement et les PDgistes...!

9h16 : Interpellation d'un groupe des étrangers avec les cartes d'électeurs : bastonnage...

9h34 : SMS : Ménace des électeurs à la sortie des bureaux de vote ! "On va les bruler ! Bruler leurs maisons, nos agents sont au travail dans chaque quartier de Libreville !...

9h58 : TV+ doit reprendre ses émissions dans les minutes qui suivent. Le problème électrique qui se poisait vient d'être résolu.


SMS : "Patrouille des militaires dans les différents quartiers de Libreville"

8h 29 : Urgent ! Des hommes en armes récupèrent les cartes d'électeurs à Libreville et Owendo. Agitation inhabituelle dans les centres de distribution des cartes d'électeurs de la capitale gabonaise et ses environs. Des témoins signalent en effet que des gendarmes viennent de faire irruption, cette nuit même, dans les centres de la commune d'Owendo et ont récupéré les dizaines de milliers de cartes d'électeurs que les Gabonais refusent d'aller retirer depuis près d'un mois.

Même scénario dans les arrondissements de Libreville où des militaires sont commis à l'oeuvre. On imagine aisément que ces soldats vont utiliser lesdites cartes avec de faussses pièces d'identité fabriquées nuitamment dans des officines politiques, pour gonfler le nombre d'électeurs dans la journée. Qu'on se souvienne de ce qui avait été fait à Ntoum lors des dernières législatives partielles. Ce jour là, de vraies fausses cartes d'identité avaient été établies au commissariat de Ntoum, alors que cette localité ne dispose d'aucun commissariat. La machine de fraude est déjà en marche... (François Ondo Edou)


NOUS ALERTEZ CLIQUEZ ICI


Jeudi 29 Décembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 32722 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

149.Posté par TCHOUGOUDJA LE FILS le 09/01/2012 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ODJUKWU OBI du Biafra, c'est beaucoup de paroles, très peu d'actes, les semblants d'actes posés sont faits de manière tellement désordonnée et précipitée (la mort guette le biafrais, alors il faut aller très, trop vite, quitte à faire des ratés)...

L'émergence des paroles, avec son "françiais" qui parle on dirait un vieux biafrais qui a passé 5 ans en France: style, tournure de phrases pompeuses, un accent qui ne ressemble à rien...Je n'ai jamais écouté plus de 2 minutes ce mec parler. Tout ce qu'il fait, qu'il dit me sort par les trous du nez. Il n' y a que les pédégistes et affiliés qu'il impressionne...

148.Posté par okinawa le 31/12/2011 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Obota
oui vous avez totalement raison. C'est vrai que les resultats sont connus d'avance (pour les presidentielles) et que voter ou pas n'aurait rien changé... mais pour les legislatives, rien n'est joué d'avance comme on veut nous le faire croire sinon les independants ne gagneraient pas... il y a de nombreuses solutions pour combler l'absence de biométrie et je peux vous en citer si vous etes interessée.
Cordialement et bonne heureuse année 2012

147.Posté par Obota le 30/12/2011 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Okinawa,

Votre analyse au poste 140 est pertinente. Pourtant, je ne suis pas pdgiste. Je ne suis pas non plus de l"opposition" car pas convaincue!

Pourtant, je n'aurais pas voté aux élections législatives, tout comme je n'ai pas voté aux élections présidentielles car je connaissais déjà le résultat.

Pour moi, nous ne sommes pas prêts de voir, au Gabon, les résultats d'un vote "libre". Les résultats seront toujours "faux" tant que le Gabon ne prendra pas ses propres décisions.
J'ai failli écrire "tant que le Gabon ne sera pas indépendant".

Mais, nous en sommes sans doute responsables.

Quant à moi, je suis fière d'être 100%. Cela existe encore! Même si nous sommes en voie de disparition. Ce qui est encore de notre faute, nous autres gabonais, puisque nous aimons ......

146.Posté par DIKATA LA GIROUETTE le 30/12/2011 00:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de CAN!

145.Posté par Ali19 le 29/12/2011 21:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pouvoir qui nous nargue, nous humilie, nous méprise, nous moque et nous néglige s'apprête à nous ridiculiser aux yeux du monde entier à travers une 1/2 CAN pour laquelle il a été incapable d'organiser et de préparer dans les délais fixés. La seule preuve est la coupure en live du match Gabon&Brésil.
Devant l'impertinence, l'arrogance et l'amateurisme de gagui et de sa bande de coquins, j'appelle les patriotes et les gabonais de souche à boycotter massivement cette pseudo CAN.
Pas de liberté=Pas de CAN
Pas de logements=Pas de CAN
Pas de transport moins cher=Pas de CAN

144.Posté par TARA le 29/12/2011 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Larevolte (pas la revolte)

Ton pseudo évoque un dédoublement de personnalité. On dirait que tu ne sais pas vraiment ce que tu veux. Tu ne te revendiques ni de la "pseudo opposition" (pour ce qui me concerne, la VRAIE OPPOSITION au Gabon est celle qui a osé s'opposer à la mascarade électorale), ni de la Biafrerie. Tu te situe où excatement? Ou peut-être que tu ne te situes pas du tout. Mais la vie est un choix. Et le Gabon plus que jamais a besoin d'hommes et de femmes à même de faire des choix, à même de poser des actes, quitte à ce que ces actes ne soient pas toujours les plus judicieux ou les plus efficaces (mais avaient-ils le choix? Il fallait aller à quelle élection? Avec combien de fraudes? Pour combien de députés? Les UPGistes version WAURA sont bien allés à ces élections, ils ont récolté quoi?). Non, il faut être sérieux. La 1ère étape c'est de se débarraser des BONGO et du biafrais PAR TOUS LES MOYENS. Après, on avisera.Les gabonais dans leur ensemble sont intelligents. Il faut (et ça arrivera, qu'on le veuille ou non!) une ALTERNANCE. Un bon coup de pied dans la fourmilière, histoire de voir qui est capable de quoi. Le prochain président qui vient nous faire du n'importe quoi (clientélisme, tribalisme, envolées à Cotonou avec des prostituées + fausse monnaie, s'occuper d'abord des francs maçonneries et des musulmans du Gabon, menaces intimidation avec les forces de l'ordre etc), ON LUI FOUT UN GROS COUP DE PIED DANS LE DERRIERE! + poursuites judiciaires une fois son immunité de président tombée. Un point c'est tout. C'est ce vers quoi doit tendre le Gabon. Encore une fois ça arrivera INELUCTABLEMENT. Et souvenez-vous toujours de ceci: les Hommes passeront, le Gabon lui demeurera.

IL FAUT OSER l'ALTERNANCE.

Pas de CAN!

143.Posté par Larévolte (pas la révolte) le 29/12/2011 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Tara,

A propos du français, il voulait simplement dire que le peuple finit toujours par obtenir ses droits quand il est tenace. Pour le cas du Gabon, nous ne sommes plus au stade de revendiquer le droit de vote puisque nous l'avons déjà. Notre combat se situe plutôt au niveau du respect de notre vote et c'est le combat de la majorité des peuples africain qu'on soit natif d'un pays à forte population comme le Congo démocratique (Zaïre) ou sous-peuplé comme le Gabon.

142.Posté par Larévolte (pas la révolte) le 28/12/2011 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Okinawa,

Juste pour vous dire que je me fiche pas mal du succès du PDG et Ali Bongo aux législatives au contraire je me réjouis de la défaite des soi-disant adversaires du PDG à ces élections.

Par ailleurs, je n'ai pas pu lire tout votre message car je connais bien les pédégistes avec leur bla-bla-bla surtout lorsqu'ils imaginent que quelqu'un les écoute ou les lit.

Et enfin, je vais être honnête de vous avouer qu'un échange d'idées est impossible entre vous et moi puisque ce sera un langage de sourds. Je campe sur mes convictions et je crois aussi que c'est votre cas. Alors bye.

141.Posté par Donguila le 28/12/2011 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le biafrais et sa clique ne sont rien d'autres qu'une bande d'incompétents.

Bilan : Zéro pointé!
Zéro logement
Zéro hôpital
Zéro route
Zéro transparence
Pas d'eau ni électricité dans plusieurs coins de la capitale!

Les pédé-gistes sont champion du monde dans un seul domaine: LA DANSE DU VENTRE.

Pas de CAN!

140.Posté par okinawa le 28/12/2011 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LaRevolte,

ma cher compatriote, je vous remercie pour votre intervention dans laquelle je note une certaine emotion. Mais je vous comprends : les femmes en politique sont très souvent émotives. Quelque soit l'incomprehension qui va suivre dans mon propos, sachez déjà de quel bord je suis: Je suis entièrement pour Ali Bongo comme president et je crois qu'il a encore assez de temps pour faire ses preuves. Je ne vais donc pas m'aventurer ni me hater à le juger maintenant.

Bref! Vous dites faire partie de ceux qui étaient d'accord avec l'opposition et la société civile de ne pas participer à cette mascarade d'élections. Seulement vous n'avez pas réalisé l'ampleur de cette erreur monumentale.

Déjà les élections legislatives ne sont pas des présidentielles. Donc une annulation globale est quasi impossible. Il y aura toujours des bourgardes où l'affluence depasserait les 50 %; alors au nom de qui ou de quoi le vote de ces citoyens devrait-il être annulées, juste parce que dans d'autres villes il n'y a eu que 5% de vote? Il y a des villes au Gabon où les partis de l'oppositions sont quasi inconnus. Ce qui veut dire que le PDG sera toujours vainqueur, tricherie ou pas.
Seuls quelques cas isolés peuvent faire l'object d'un annulation, mais pas sur toute l'étendue du térritoire , comme l'a faussement pensé l'opposition. Donc ne pas participer à une telle election, c'était en quelques sortes donner une longueur d'avance à son adversaire, pour ne pas dire lui offrir sur le plateau une majorité écrasante. Nous voyons clairement que c'était une erreur de strategie ou alors simplement un manque de plan d'action pour faire face à l'adversaire. Une fuite en avant comme on le dit.

Quant à l'histoire des élections présidentielles de 2009, je dis tout simplement que:
1. si tous les autres candidats l'avaient boycotté AVANT LE DEBUT DE LA CAMPAGNE ELECTORALE, elle n'aurait pas eu lieu, puisqu'il n'y aurait eu qu'un seul candidat (celui du PDG) et le faible taux de participation aurait pu être pris en compte et provoqué un repport. Mais nous savons tous que ce scenario n'a existé que dans nos rêves puisque, aussi gourmands qu'ils sont, vos opposants n'auraient jamais acceptés de s'unir et de présenter une candidature unique. Chacun veut être le chef de l'autre, alors chacun fait cavalier seul,, pourtant on dit toujours que l'union fait la force...

2. Les mouvements qui ont suivi ces elections auraient été d'une grande ampleur, parce qu'à ce moment le peuple se serait battu pour UN SEUL CANDIDAT et non pour plusieurs sans savoir réellement qui a gagné... le peuple ne seraient pas descendu dans la rue divisé, les partisant de Mamboundou d'une part, ceux de MBA OBAME d'autre part. D'ailleurs les deux groupes ne sont toujours pas d'accord sur qui a reellement gagné, sauf lorsqu'ils se refèrent au fameux documentaire...

Vous dites que ce que vous attendez d'un chef d'état du Gabon, c'est qu'il essaie de développer le pays, de respecter le vote des gabonais. Dans ce cas, attendez 2016 pour faire votre bilan. Sachez qu'un bilan se fait à la fin d'un mandat et non en mis chemin, sinon Sarkozy ou alors Obama ne seraient pas réelu aux prochaines écheances électorales. Tout simplement parce que les coups de theatres existes sont frequents en politique. D'ici peu, une histoire à dormir debout va être montée de toutes pièces pour remonter la cote de Sarkozy dans les sondages et provoquer sa reelection. D'ailleurs ca été le cas pour Obama avec la mort de Ben Laden.

Ce que votre ami francais a oublié de vous dire c'est que la France a changé à cause des revolutions qui ont eu lieu... et non parce que le pouvoir de Napoleon, le sanguinaire, l'a tout simplement décidé. Et ce parce que le peuple francais, assez nombreux, a dit non, ca suffit. Nous n'allons donc pas comparer ces revolutions salvatrices avec celle que peut faire un pays d'1,5 millions d'habitants, etrangers inclus, où environs la moitié des habitants a un lien biologique de parenté ou par alliance.

Cordialement et Bonne Heureuse Année 2012


1 2 3 4 5 » ... 15
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...