News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les gabonais sont victimes de leur avidité d'argent

Le site de la Liberté - LVDPG - Actualité en ligne 24h/24 le Lundi 23 Novembre 2009 à 23:16 | Lu 3153 fois



Les gabonais sont victimes de leur avidité d'argent
Chers compatriotes,

Je comprends que nous soyons tous déchirés parce qu'on sait, l'homme qui fait office du Président gabonais n'a pas été élu démocratiquement encore moins qu'il était éligible compte tenue de ses origines car la loi fondamentale est claire la-dessus.

Mais dans le fonds, qu'est-ce-que l'on remarque? Les gabonais sont victimes de leur avidité d'argent. Ils suivent quelqu'un comme une mouche pour espérer toucher des miettes. Si tout le monde pouvait faire comme moi:rester chez soi au lieu d'assister hypocritement à sa convive, à ses meetings....... Pourquoi alors se plaindre quand certains ne résistent pas aux CFA? Le père a su s'imposer pendant 42 ans en mettant presque tout le monde d'accord avec son argent, volé au peuple Gabonais.

Le fils a hérité du trésor de guerre. Votre détermination n'est qu'éphémère après on verra tout le monde courir à la soupe comme les pseudo-opposants d'aujourd'hui qui n'ont pas de leçons à donner aux vrais lutteurs. Le temps est notre pire ennemi car pour moi, quelque que soit la durée de la nuit, le soleil....... Je ne fais pour mes enfants qui connaîtront sans doute un président autre que la famille BONGO.

Pour l'instant, cette phase de notre histoire est retardée par notre cupidité. France 24 avait dit autrefois pendant les obsèques:" il sait qu'il est impopulaire qui est son handicap mais il peut compter sur son trésor de guerre pourvu qu'il s'entende avec Pascaline et son mari et la machine électorale du PDG, dans un pays où une élection ne se gagne pas par les urnes. Cela s'est vérifié, notre problème c'est l'argent contre notre honneur. Après le nigérian viendra un équato, un sénégalais, un malien.....
qui aura de l'argent. Une chose est sûre, Bongo junior se prépare après le règne de son frère car il est aussi bourré de fric sur deux héritages (Congo et Gabon). Pauvres gabonais!!!!!!!!!!!!

Un commentaire d'un internaute qui a été retenu par LVDPG


Lundi 23 Novembre 2009
LVDPG - Actualité en ligne 24h/24
Vu (s) 3153 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

30.Posté par sephora le 05/03/2010 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et tu dis le gabonais ament trp l'argent et bien regarde les west africains aussi sinon ils ne serakient pas chez nous de meme regarde le camerounais lui aussi ils aimment l'argent.Moi je penseque c'est la tete de l'etat qui doit changé ,une population cela s'éduque LEON MBA avait comencé une bonne éducation pr LE PEUPLE GABONAIS mais BONGO lui a imposé une mauvaise education .Et ds toutes société il y'a des FORTS et des FAIBLES et ds la lutte spirituelle du gabon SEULE LES FORTS RESTERONT!!!!!

29.Posté par sephora le 05/03/2010 00:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a ibouango change de nationalité par pitié ne sais tu pas que les nigerians qui viennent au gabon eux mm st tres orgeuilleux et puis ne generalise pas l'attitude de LBV a tout le pays en plus tu dis que le gabonais est paresseux la encore parle pr ta province mon cher savais tu que ds le G9 il y'avait de grand proprietaires agricole dont le cacao et le café s'expôrtait bien mais a l'arrivé de bongo plus rien et oui tribalisme et je crois qu'il y'avait aussi aveyrat que les bongo ont cassé de mm je il y'avait la fameuse "banque des fangs" que les bongo ont cassé c'est facile a dire que les gabonais st paresseux qd on ne valorise pas leur travaille et que l'on utilise la haine tribale pour justifier son incompetence (de bongo) je pense que l'on devrait valoriser le travaille des gabonais qui travaillent malgré les embuches PATRICK ESSONO en est la preuve mais la encore le tribalisme ressort il a été critiquer sauvagement son talent a été renier par des magazines gabonais mais malgré tt il a persévérer.sais tu que tjrs au G9 des docteurs en physique nucleaires qui pr se nourrir est devenu paysan alors si cela n'est pas de l'humilité je ne sais pas ce que c'est .En plus je voudrais te faire remarquer que LEON MBA avait mis en place l'education populaire devine qu'est ce qui s'est passé!!! moi je pense que tu déteste etre gabonais tu dis que le gabonais est vantard est ce que tuconnais les camerounais et tu dis les senegalais le mali si ils st si developpés que cela pq ils viennent en masse chez nous et en plus clandestinement pr moi ce st pas des exemples que tu me parle de l'AFRIQUE DU SUD j'admet. Et tu veux savoir pq les maliens et autres west africains haissent les gabonais c'est pcq ns somes centrafricains ils ns haissent comme ils haissent les camerounais , les equato guineens ils ne t'apprecient que lorsque tu te soummet a eux je me souviens d'une senegalaise qui est venu sur un forum gabonais et demandé ce que les gabonais pensaient du senegal pr avoir dit la vérité les gabonais ce st fait insulté sur leur forum heureusement il y'avait des st michael et puis laisse moi te dire que ce ressentiment vis a vis d'eux est valable jusqu'en afrique australe les sud africains les traites de run away et c'est vrais ils fuient leur propre pays pr profitter des pays des autres comme dit une sud africaine que je connais:RENTREZ CHEZ VOUS ALLEZ VS BATTRE CHEZ VOUS CONSTRUISER CHEZ VS PERSONNE NE LE FERA POUR VOUS et ds le cas du GABON LAISSEZ NS CONSTRUIRE CHEZ NS je pense que les west africains st trés fort pr critiquer mais en réalité ne veulent pas se prendre en main sinon ils serait plus riche que LE SOUTH AFRICA et ils ne viendraient mm pas chez nous.En fait si le gabon est ds cette situation c'est a cause des gens comme toi qui admirent toujours ce qui n'est pas de chez lui perso moi je sais que ts les humains int des defauts mais pr l'honneur de mon pays je ne vais pas me fier a la réputation que les étrangers me font surtout qd ceux ci ont contribués a me volé et arrete ts les gabonais ne st pas des voleurs je connais une famille gabonaise dont le pere travaille ts les étés au gabon pr payer les études de son fils et ce jeune homme le lui rend bien il est tres brillant. voila change de pays va donc au senegal et laisse lesVRAIS GABONNAIS se battre pr leur PAYS

28.Posté par critique objective le 04/12/2009 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Larévolte,

Je t'ai lu avec attention est aimerai te dire ceci:

- Pour avancer, il faut savoir reconnaitre nos défauts même si cela nous fait le plus mal.
- On n'a pas besoin de dire ce qui va pour avancer car ça on le sait. Mais il faut plutot dénoncer ce qui est mauvais en vu de le changer.
- Ceux qui glorifient mensongèrement leurs peuples sont-ils plus nantis que nous en Afrique? Je ne le pense pas. Cette attitute a plutot pour corollaire la stagnation des mauvaises habitudes et la complaisance de certaines mauvaises pratiques vu qu'ils n'arrivent pas à réaliser qu'elles sont mauvaises et causent un frein au développement. Voyez les Ouest-africains qui font dans le trafic d'enfants. Effectivement, ça je te l'accorde, ils ne le reconnaissent pas et au contraire sont ceux qui jurent qu'ils donnent la meilleure éducation à leurs enfants. De ce fait, tu constateras que cette pratique n'a pas du tout changé et va même en empirant. Ils n'ont pas été assez honnetes pour reconnaitre cet état des faits et se sont enfoncé davantage dans cette pratique freinant au finish leur dévéloppement.
- Dénoncer ce que fait de mauvais son frère ne signifie pas qu'on ne l'aime pas. Au contraire. On veut plutot qu'il soit meilleur plus tard et que l'on puisse en être fière pour de vrai!
- Dénoncer ce que son frère fait de mauvais ne signifie pas forcément être meilleur que lui. Cependant, c'est un début vers l'évolution vu que celui qui dénonce prend conscience de ce qui ne vas pas.


27.Posté par Larévolte le 01/12/2009 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouf, je ne sais pas si le début de mon commentaire va être publié car j'ai fait une mauvaise manipulation sur mon clavier et mon commentaire a été envoyé alors qu'il n'était ni achevé ni relu.
En fait, je commençais à donner mon point de vue sur cet article car je n'arrive toujours pas à comprendre en quoi le peuple gabonais à cause de sa cupidité est responsable de la prise illégale du pouvoir de M. Ali Bongo alors qu'on parle de coup d'état électoral. J'ai en outre à maintes reprises entendu dire ça et là que M. André MBA OBAME est responsable de l'échec de M. Pierre Mamboundou parce qu'il a privilégié son égo. Mais enfin, les gabonais comprendront quand que même si M. Ali Bongo n'avait eu qu'un seul adversaire lors de ces présidentielles, cela n'aurait rien changé. On nous a dit que M. Ali Bongo et ses valets avec l'aide de la Frace ont fait un coup d'état électoral. On dirait que les gabonais sont passés dans l'art et la bonne manière de toujours critiquer, de toujours sousestimer le mérite et la valeur des autres. Soyons sérieux, et arrêtons de se jeter les torts car le peuple gabonais a exprimé clairement pendant ces élections son désir de voir quelqu'un d'autre que la famille de M. BONGO ONDIMBA reprendre les nênes du pays. Le peuple gabonais était prêt à choisir n'importe lequel des candidats qui était le plus capable de battre Ali Bongo et ses valets Nous pouvons peut-être reprocher au peuple gabonais sa naïveté car on devait comprendre que le Gabon n'a pas encore atteint un dégré de démocratie qui nous permette de croire que le vrai vainqueur sorti des urnes dans le cas d'un scrutin transparentt prendra réellement le pouvoir. Les gabonais n'ont pas vu le coup venir et pourtant c'était prévisible et flagrant. J'ai personnellement assisté à ces élections présidentielles du 30 août 2009 au Gabon et je peux affirmer sans ambages que le peuple gabonais n'a pas été attiré par les faux billets de CFA dévalués de M. Ali Bongo. Une scène m'a particulièrement marquée au cours de ces élections, c'est lors du meeting de M. Mba Obame à Port-Gentil où les gabonais qui étaient venus l'accueillir et assister à son meeting se sont cotisés et lui ont donné trois millions de francs cfa, je ne parle même pas des objets symboliques qu'on lui avait offerts ce jour là. Donc on ne peut pas dire que le peuple gabonais a encore cette fois-ci affiché et manifesté son avidité pour l'argent. De passage à Nkembo, j'avais assisté personnellement à une scène assez drôle, il s'agissait de M. Ali Ben qui se chamaillait avec des jeunes parce qu'ils lui criaient ceci: "Ali, nous avons pris ton argent, nous avons bu tes jus mais nous n'allons pas te voter, on ne veut pas de toi, on veut Mamboundou". Au carrefour Rio, M. Mamboundou a drainé des foules qui savaient pourtant que M. Mamboundou ne faisait pas la politique des tee-shirts' cuisses de dindons et distribution des cfa dévalués. M. Mba Obame a drainé des foules pendant tous ses meetings, il n' apas jouer le jeu de transfert de population comme M. Ali Bongo car lorsque les gabonais ont appris que M. Ali Bongo et le Gouvernement ont bloqué ses comptes bancaires, ils lui dit "AMO va on ne veut plus de ces cuisses de poulets, sacs de riz et CFA dévalués. Pouvez-vous me dire quel autre candidat pendant les élections a vu les jeunes portant des tee-shirts des candidats se dévêtir, les entasser sur la chaussée et les brûler? Il n' y a que M. Ali Bongo qui a vu ses tee-shirts flambés par les jeunes. Ne venez donc pas injustement accuser le pauvre peuple gabonais d'une situation qu'il
n'a pas créée et qu'i
subit. Pour ma part, on pourrait peut-être reprocher à nous gabonais et gabonaises notre passivité notre esprit puéril et notre manque d'initiative. Nous attendons que les leaders politiques fassent tout le boulot et qu'ils nous apportent le bonheur et la liberté tout cuit dans le bec. C'est ainsi que vous les entendrez dire: "Où est Mamboundou? Le pauvre Mamboundou doit voler au secours du peuple même si son état de santé ne le lui permet pas. Vous entendrez AMO nous a menti, il est de connivence avec Ali Bongo, il va être le Premier ministre de M. Ali et Mamboundou va entrer au gouvernement de Ali Bongo comme Vice Président. Ils n'ont aucune preuve de ce qu'ils affirment mais ils vont jurer Jésus Marie Dieu ses Saints, ils vont jurer père et mère que c'est vrai ce qu'ils disent. Nous les gabonais, nous avons cultivé l'art de l'intox au point où nous sommes capables d'affirmer que nous communiquons par télépathie avec M. Mamboundou, M. Mba Obame, M. Eyeghe ou les autres et connaissons par conséquent leurs sombres desseins. Le problème du peuple gabonais par rapport à l'élection d'Ali Bongo ne réside pas dans l'usage de sa cupidité mais parce que nous les gabonais et les gabonaises avons tendance à attendre que seuls les leaders des partis politiques et les opposants se tapent tout le boulot pour nous sortir de la misère dans laquelle nous sommes plongéés. Nous attendons que les leaders nous dictent ce qu'on doit faire par exemple qu'ils nous demandent de descendre dans la rue pour tout casser etc,,,, Comme si un citoyen en bonne santé mentale, qui aspire à la Magistrature suprême allait expressément donner l'ordre et l'autorisation à son peuple d'aller tout saccager dans leur ville. Tout le monde n'est pas M. Bongo Ondimba qui avait ordonné au peuple gabonais d'aller piller et saccager les biens des béninois pour un différend qui ne portait pas atteinte à l'intégrité physique et morale du peuple gabonais car c'était un règlement de compte entre M. Kérékou ex-Président du Bénin et Bongo lui même, une affaire d'homme à homme, un conflit qui ne concernaient pas les deux peuples. Comme à son habitude, le Président Bongo qui avait pris goût à participer à la destitution par les occidentaux notamment la France de ses frères Chefs d'état africains. En effet, le Président Kérékou avait découvert que M. Bongo faiasit partie du complot lors du coup d'état râté que la France avait mijoté contre lui comme d'habitude lorsqu'un Gouverneur de ses anciennes colonies commence à désobéir. Je ne vous dirai pas les dégats causés par cette affaire. Je crois simplement que les béninois trouvent leur compte au Gabon sinon ils ne seraient jamais revenus en terre gabonaise.
Oui je crois qu'on peut juste reprocher aux gabonais d'attendre qu'on leur dicte la conduite à suivre. Normalement, nous gabonais et gabonaises on devait faire des marches pour dénoncer le coup d'état électoral afin que l'opinion internationale vole à notre secours, afin que les médias du monde accourent à notre chevet, qu'ils assistent et dénoncent le climat de psychose et de terreur que M. Ali Bongo et ses sbires ont installé au Gabon et surtout au cas où ils seraient tenter d'ouvrir le feu sur un peuple sans armes comme à Port-Gentil. Enfin bref, si je me mets à commenter cet article, je risquerais de trop user de votre temps.
Je tenais aussi à dénoncer le manque de solidarité et de patriotisme de l'homme gabonais et la femme gabonaise. Je constate avec beaucoup d'amertume que les gabonais aiment venir dénigrer leurs frères gabonais sur le Net et même dans des assemblées où on rencontre d'autres communautés qui sont elles prêtes à défendre becs et ongles la réputation de leurs compatriotes même lorsque leurs défauts sentent le soufre. vous ne verez pas ou presque pas un camerounais ou un nigérain ou un zaïrois reconnaître que leurs compatriotes ont des défauts. Un camerounais qui réside au Gabon depuis 40 ans va affirmer avec assurance et conviction que le Cameroun est le pays le plus beau d'Afrique, le pays où il fait le mieux vivre, il vous dira que la femme camerounaise est la plus digne de toutes les femmes africaines, que les camerounais sont les plus intelligents, les plus travailleurs, les plus honnêtes, les plus futés en gros l'homme idéal. En réponse, à tout cela, le gabonais va lui répondre que tous les gabonais(sauf lui même car il est l'exception qui confirme la règle) sont fainéants, cupides, friands du sexe, adorant la vie facile, que les gabonais sont corrompus et vantards, bavards, il va donner raison aux ouest-africains et les autres communautés qui méprisent et vouent une véritable haine envers les gabonais. Or comme une sorte d'ironie du sort, un étranger a toujours tendance à détester les ressortissants du pays qui les accueille. ça m'exaspère et me révolte quand je lis sur la toile toutes les méchancetés que les gabonais viennent déverser sur leurs frères et soeurss en oubliant que les gabonais ne sont pas les soeurs à surfer sur la toile. Je suis scandalisée quand je lis de la part d'un gabonais des propos tels que les ouest-africains ont raison de détester les gabonais parce que les gabonais sont des vantards des gueulards etc... Je trouve scandaleux qu'un gabonais accepte et tranche que la haine que les autres ont envers son peuple est légitime parce que le gabonais est vantard et cupide. Et pourtant si nous regardons ce qui se passe autour de nous, nous verrons que l'homme gabonais ou la femme gabonaise n'est pas plus cupide que les autres communautés africaines. Quand au Gabon on voit des femmes béninoises et autres ouest-africaines explotent des enfants de 6,5 ou même 4ans à cause de l'argent. Certaines femmes ouest-africaines vont parfois jusqu'à réduire ces enfants mineurs en esclavage moderne. Elles demandent aux enfants d'aller vendre leurs produits après que ces derniers aient accompli toutes les autres tâches ménagères. Une béninoise avait jeté de l'huile chaude sur les pieds de sa petite esclave parce qu'il manquait 25 francs cfa à la recette des beignets qu'elle avait frits et vendus. En 1985, j'étais alors étudiante à l'UOB (l'université Omar Bongo) et je résidais au campus, pavillon D. A cette même époque, un couple béninois résidait au pavillon C parce que l'un des conjoints notamment l'époux travaillait au CNOU (centre national des ouvres universitaires), son épouse avait l'habitude de frire des beignets devant le pavillon C. Tous les soirs, les 'étudiants faisaient la queue pour acheter ces beignts et même une file de voiture de non résidents ou non étudiants venaient aussi attendre ces fameux beignets. Ce fameux couple avait été chassé du campus parce qu'on avait surpris madame au CUSS (fac de médecine) avec des bidons d'eau où séjournaient les macabées que les étudiants en médecine utilisaient pour leurs cours et travaux. C'est ainsi qu'on apprit que cette dame avait pris l'habitude d'aller se procurer l'eau des macabées au CUSS et qu'elle l' utilisait pour pétrir la pâte des beignets qu'elle vendait à nous les étudiants le soir à la sortie des cours et aux autres clients qui venaient des quartiers attirés par ces beignets empoisonnés. Les étudiants de l'UOB des années 1984-1985 se souviennent tous de cette histoire. Elle le faisait bien sûre avec
la compicité d'un autre béninois qui travaillait comme gardien au CUSS. Je me rappelle aussi d'un incendie qui s'était produit dans un quartier situé de l'autre côté de l'usine Sobraga où les voisins d'un couple béninois qui détenait un bar bien fréquenté ont été scandalisés d'apprendre que les pompiers avaient découvert le cadavre calciné d'un enfant entourné au milieu de beaucoup de pièces de 100 fr cfa alors que le couple avait affirmé aux pompiers qu'aucune autre personne ne se trouvait plus dans le logement attenant à leur bar et qui leur servait de domicile. Il s'est avéré après l'autopsie que c'était le corps d'un enfant momifié. En somme la petite (c'était une petite fille) avait été tuée et momifiée à des fins fétichistes. Je ne vous raconte pas ces faits macabres parce que je déteste les béninois et les béninoises, ou qu'ils soient les plus méchants, je veux simplement dire que nous devons éviter de stygmatiser les peuples. Nous aimons tous l'argent
mais un ouest-africain vendrait enfants, père et mère pour l'argent. Et pourtant vous n'entendrez pas un ouest-africain venir sur un site comme celui-ci reconnaître que ses pairs utilisent de mauvaises pratiques pour avoir de l'argent. Les raisons que vous donnez pour expliquer les médisances et la haine les gabonais subissent par ceux-là mêmes qui ont fait le libre choix de venir résider au gabon sont minces. Comme vous justifiez vos propos par votre honnêteté intellectuelle, vous comble . Cependant j'aimerai bien savoir à qui vous devez rendre des comptes pour avoir été aussi honnête intellectuellement. Vous recevez quelle note et et quelle distinction?On vous décernera quel prix? Entrerez-vous dans le Guiness des records des gabonais les plus honnêtes et les plus exemplaires? C'est regrettable pour l'homme gabonais en particulier et l'homme africain en général. Toujours prêts à exploiter les moindres lacunes de l'autre pour le vilipender. Vous qui venez insulter vos frères sur la toile sous prétexte que vous avez l'honnêteté intellectuelle, j'espère que cette honnêteté vous accompagne dans tous les actes de votre vie au quotidien. Moi je vous redis BRAVO!!!!!!

26.Posté par St.Michael le 30/11/2009 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher critique objective,

Il faudrait prendre la synthèse de l’inconnu dans toute son intégralité : Mettre le Gabonais compétent dans tous les niveaux (from Top to Bottom).
1-D’abord mettre le Gabonais compétent et légitime à la tête du pays pour gouverner le pays avec les vraies valeurs méritocratiques.
2- Ne pas confondre faire des faveurs et favoriser les gabonais : nous parlons de favoriser les gabonais dans la créativité et la prise d’initiatives autonomes au lieu de leur mettre les batons dans les roues. Mais aujourd’hui les gabonais formés dans nos centres de métiers se heurtent au barrage des ouest africains qui ont toutes les faveurs des bongos (eux mêmes venus d’ailleurs) pour créer des petites et moyennes entreprises.
3- Les gabonais sont stupéfaits de voir par exemple que leur propre sable leur est vendu par des étrangers qui sont protégés par des étrangers au pouvoir comme les AliBen, Dossou et autres.

Il suffit d’aller au port d’Owendo pour voir que le gabonais travaille trois fois plus pour gagner 10 fois moins. Alllez y vérifier qui est démarcheurs/transitaires au port d’Owendo (c’est l’étranger) et qui transporte les sacs de farine et de Ciment (c’est le gabonais).

La liste est longue mon cher critique objective, pas pour défendre le gabonais mais plutôt dire une seule chose :

Nous avons atteint le point de non retour : Libérer le Gabon par tous les moyens, casser la mauvaise structure (le bongoisme) pour construire une structure viable (GABON D’ABORD). Faire autrement serait revenir 50 ans en arrière et pire que les 42 ans de dévastations criminelles de l’illettré Bongo Ondimba.

25.Posté par critique objective le 30/11/2009 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
St. Michel, l'inconnu,Ibouango vos analyses sont bien pensées.

Cependant j'aimerai bien ajouter ceci: Nous pouvons accéder à ces activités avec un peu de boulot et de détermination. En effet, tout part de la détermination de chacun à atteindre un but. Cette détermination, si elle est bénéfique et collective, entrainerait un effet boule de neige qui se répercutera obligatoirement sur l'ensemble.

Pendant longtemps les gabonais ont négligé ces petits boulots ou petits métiers. Les expatriés n'ont fait que récupérer ce que nous avons, à tord, délaissé ou négligé. Il n'est pas trop tard pour se lancer nous aussi dans l'entreprenariat et embaucher de jeunes gabonais. Seulement, il faudrait que le jeune gabonais comprenne "Qui ne doit pas faire ses besoins là où il mange" et s'impliquer à fond car, nous le savons tous et ne l'ignorons pas, c'est d'abord en changeant nos cerveaux que nous parviendrons à émerger peut importe qu'il soit là ou que ce soit un autre qui nous dirige.


24.Posté par St. Michael le 26/11/2009 01:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher L’Inconnu,

Cette synthèse est si inspirationnelle que je ne peux que me réjouir car elle confirme que nous avons bien de la matière grise parmi les gabonais pour faire avancer les choses dans la bonne direction. Si notre pays n’était pas assiégé, j’allais dire que nous avons tous les ingrédients pour commencer demain.

Cependant, toi et moi tout comme les autres vrais compatriotes se heurtent à un system bongo/pdg-francafrique qui rend le Gabon comme une voiture qui a tout (moteur, batterie, carburant, permis de conduire valable) mais dont les quartes roues ont été démontées avec les jantes.

Que faire ? Rendre la voiture mobile, c’est à dire libre: J'entends par là ARRACHER NOTRE INDEPENDANCE PAR TOUS LES MOYENS si non notre voiture clouée au sol prendra la corrosion.

Telle est ma modeste contribution au sujet si capital que tu as lancé le débat. Amen.

23.Posté par L'inconnu le 25/11/2009 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Trouvons d'autres sujets qu'ils faut absolument creuser dans le respect, l'humilité, l'objectivité et la liberté. Il me semble que Ibouango soulève un aspect important: l'humilité.

Je ne sais pas si vous remarquez comme moi que les plus grands cerveaux sont les hommes humbles, je dirai sages. Par l'attitude, l'habillage (être et le paraître). Vous irez au Sénégal, le Mali, et Burkina les intellectuels sont des exemples de conduite. Qu'en est-il chez nous?

Pour ma part, je trouve qu'il y a à piocher dans le projet politique du Président illégitime du Gabon: pays émergent. A-t-il bien réfléchi pour sortir un mot aussi porteur?

L'ambition est là certes mais avant d'en arriver, les pays émergents actuels par leur épithète original (Chine, Brésil, Inde, Afrique du sud, l'Asie du sud-est en général sauf le japon) ont misé sur l'éducation. C'est à mon avis le premier levier pour une ascension. Ce n'est pas par l'université qu'il faut commencer mais par le préscolaire, le primaire, le secondaire, le supérieur et la recherche scientifique.

Puis la santé (esprit sain dans un corps sain), le logement et le développement de l'agriculture (pour une auto-suffisance).

Ces besoins primaires remplis, on peut accroître les ambitions pour viser une économie de marché en misant sur les grands ensembles économiques. Or, pour le moment c'est l'envers de la voie de l'émergence.

Qui maîtrise l'économie du pays? Avons-nous une économie? Quels sont les piliers de cette économie? Le PIB est virtuel car les sociétés "gabonaises" qui génèrent la richesse sont "virtuellement gabonaises". Nous n'avons pas d' épargne et l'argent sort du pays et est investi en France pour les français, au Sénégal, Mali, Benin.....

Savez-vous qu'au Sénégal il y a une loi qui interdit aux non sénégalais d'ouvrir une boutique du quartier? Les guinéens boutiquiers ont pris la nationalité. De même pour le transport. C'est le fruit d'une politique.

Ce sont les fondamentaux auxquels on doit s'attaquer. Scierie, boutique, taxi, quincaillerie, boulangerie, débits de boisson, bref le commerce nous échappe. Mon dieu! C'est là,là, là pour susciter l'épargne des gabonais.

L'économie verte espérant les capitaux extérieurs n'est qu'un raccourci. Qu'il arrête de parler d'émergence, les autres nous prennent pour des bouffons avec cette vision.

22.Posté par Ibouango le 25/11/2009 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon Cher St. Mickael,

Vous avez, au vu des commentaires qui ont suivi notre échange constater que tous mes raisonnements ne sont nullement basés sur une logique théorique ,mais surtout sur une réalité vraie.

Ce que j'ai dénoncé,un autre internaute vous l'a fait comprendre.Pour résumer,je vous le redis,c'est notre
-vantardise
-m'as tu vu
-concurrence diabolique et inutile
-gain facile
-absence d'humilité
qui font que le Gabonais soit facilement corruptible.Et quand j'entends certains gabonais dire qu'ils font la "concurrence constructive",cela me fait rire.De quelle construction ils parlent? vous croyez que parce que on a vu l'enfant du voisin faire les études jusqu'à devenir professeur de Maths,nous on se dit "ca c'est rien mon fils fera un doctorat en physique astronomique".Oui et après cela rapporte quoi au pays d'avoir des familles qui se concurrencent dans "zéro"? ca s'est un fait.
L'autre fait est la vantardise,nous même au lycée ou à la fac on voyait cela dès que un amis s'habillait mieux que les autres il commençait à avoir des aires de mépris vis à vis des gens de son entourage.Le caractère volage,l'adultère... tout cela est visible dès le jeune âge du gabonais.C'est pourquoi beaucoup,poussés par l'esprit de facilité se font corrompre,quoi qu'ils furent "docteur agrégé en astrophysique" .
Le développement du gabonais doit être mental dans un premier temps,puis les autres concepts viendront.Tant que cet esprit de manque d'humilité ne nous aura pas quitté,nous aurons beau "crier" et parler de démocratie ou développement ,avoir des intellectuels par milliers,cela ne changera rien.
Pour terminer,je veux dire ici qu'il y a des gabonais sérieux,humble compétents et ponctuel.Mais ces gabonais sont en voie de disparition.C'est pour cette raison vous voyez par exemple des étrangers au gabon se comporter comme des savants.Car ils se disent supérieur aux gabonais.Mais quand un jour,ils ont en face d'eux un gabonais compétent et très travailleur,ils essaient de vous demander si vous êtes vriament de père et de mère gabonais? ah ah ah allez refléchir

Par Ibouango

21.Posté par Critique objective le 25/11/2009 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ahhhh. Enfin des personnes qui savent reconnaitre ce que nous sommes avant de rejeter la faute à autrui. Pendant les campagnes, beaucoup de jeunes ont rempli les meetings du PDG moyennant des fonds. Franchement, si effectivement il y a eu fraude, vous pensez que lorsqu'on présente ces images à l'international on va penser quoi? Réfléchissez et mettez vous dans la peau d'un observateur étranger et vous comprendrez. Monsieur Ibouango, je vous félicite pour votre réaction car elle dénote d'un sens critique et objectif, sens que tous nous devons dévélopper afin que les choses avancent dans le droit chemin pour que notre nation s'améliore et émerge. Changeons nos mentalités les gars. C'est le 1er combat à mener avant que notre pays change...

1 2 3

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...