News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les élèves de Ntoum ouvrent la voie de la contestation de la grève des enseignants

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 4 Mars 2015 à 08:10 | Lu 1736 fois

Les élèves du Lycée public de Ntoum à 40 km de Libreville sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement suite à la grève générale de Dynamique unitaire, la coalition d’une cinquantaine de syndicats de la fonction publique qui réclame les augmentations de salaires et primes.



« Nous réclamons sans délai la reprise des cours, car l’année académique est entrain de s’effriter. L’État a le devoir de nous scolariser. Que chacun prenne ses responsabilités« , a déploré un gréviste qui a requis l’anonymat.

Fachés, ces élèves ont érigé des barricades sur la route nationale N°1, l’unique voie terrestre qui relie la capitale gabonaise du reste du pays.

Pour donner plus d’importance à leur démarche, les grévistes ont tenté d’associer leurs camarades du lycée Technique de Ntoum, en se rendant sur le site de l’établissement. Mais ces derniers étaient absents.

Les barricades érigées dans la rue lundi par un certain nombre d’élèves du lycée Lubin Martial Ntoutoume Obame de Ntoum ont causé une forte perturbation du trafic sur l’axe routier reliant la capitale au reste du pays, pendant de longues heures.

Aussitôt informés, les éléments de la brigade de gendarmerie de Ntoum se sont rendus sur les lieux et rétabli la circulation, avec en prime, l’arrestation de quelques manifestants.

En janvier dernier, les élèves du premier cycle de ce même lycée avaient déjà érigé des barricades sur la Nationale 1 pour exiger le paiement de leur bourse de l’année 2014 et celle de passage, rappelle-t-on.

Plusieurs élèves de Libreville projettent des manifestations du genre pour exiger la reprise des cours interrompus le 9 févier dernier suite à la grève de Dynamique unitaire.

Dynamique unitaire exige l’augmentation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) de 80 000 à 300 000 FCFA, l’augmentation du point d’indice de 425 à 1 500 et la revalorisation des pensions de retraite.

« Les propositions du gouvernement ne sont pas des décisions. C’est le gouvernement qui décide et gouverne », avait déclaré le Premier ministre, Daniel Ona Ondo après avoir reçu les grévistes le 9 février, jour du déclenchement de la grève. Depuis ce jour, il n’y a plus de contacts entre l’exécutif et les syndicalistes ayant appelé à la grève.

Gaston Ella et AGP

Mercredi 4 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1736 fois




1.Posté par le fils du pauvre le 04/03/2015 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un gouvernement ne fait pas de propositions il décide Monsieur le PM qu'a-attend donc votre Gouvernement pour décider?Un gouvernement ça décide ou ça démissionne.

2.Posté par wa melaho le 04/03/2015 10:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C''est regrettable pour notre gouvernement car il n''a qu''une seule décision...le mensonge,et dérange au lieu d''aranger



Oer

3.Posté par AFRICA UNITED le 04/03/2015 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CE REGIME A MONTRE SES LIMITES ET SON INCAPACITE A GOUVERNER. JE NE COMPRENDS TOUJOURS PAS POURQUOI NOUS NOUS ETONNONS ENCORE DE CE MOUVEMENT DE CONTESTATION QUI TOUCHE TOUS LES SECTEURS D'ACTIVITES DE NOTRE PAYS.
IL FAUT ETRE SOLIDAIRE DES ELEVES, DES ETUDIANTS, DES FONCTIONNAIRES ET TOUTES LES CATEGORIES SOCIALES QUI MANIFESTENT EN CE MOMENT. LA GREVE DOIT S'ETENDRE SUR L'ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL POUR ACCELERER LA CHUTE DE LA DICTATURE ACTUELLE. NOUS PERDONS DU TEMPS EN CROYANT QUE ALI BONGO ET ONA ONDO APPORTERONT DES SOLUTIONS FACE A LA CRISE ACTUELLE. C'EST FAUX.
LES PROBLEMES QUI SE POSENT AUJOURD'HUI EXISTENT DEPUIS 1990 ET N'ONT JAMAIS TROUVE DE SOLUTIONS PARCE QUE LE GABON EST DIRIGE PAR DES PREDATEURS. IL NE SERT A RIEN D'ATTENDRE 2016, CAR IL FAUT BATTRE LE FER QUAND IL EST CHAUD.

4.Posté par Esprit de Forêt le 04/03/2015 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tabassez les gendarmes la prochaine fois !!!!

5.Posté par OWOULADJONA le 05/03/2015 00:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
depuis les états généraux de 2010, les gabonais ne voient rien sur tous les grands projets adoptés dans ce secteur. au delà des revendications salariales, y a pire. c'est vraiment dommage.

6.Posté par lalas le 05/03/2015 05:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ki vs a di k le Gabon a un gouvernemen,AMO avè raison en disan k se sont des amateur ki ns gouverne en ce momen,cè kan mm triste

7.Posté par le fils de sa mere le 23/03/2015 18:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'' est domage quand on sait que certain s''amuse avec l''argent de ce pays, il ne me restait que 2 mois avant d''aller dans le monde du boulo et God que c''est triste
.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...