News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les choses du pays : Ya Ali Bongo sur le piano d’ Albert Schweizer 100 ans après

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 28 Octobre 2012 à 06:58 | Lu 1875 fois

Ali Bongo Ondimba,musicien dans l’âme,en visite ce mercredi 24 octobre 2012 au musée Albert Schweizer de Lambaréné n’a pas hésité à se mettre sur le piano du Grand Docteur ,legs du plus grand maître du baroque et probablement de toute la musique classique Johann Sebastian Bach né le 21 mars 1685 à Eisenach en Thuringe (qui jusqu'à tout récemment faisait partie de l'Allemagne de l'Est).Piano devenu depuis bientôt 100 ans muet,le chef de l’Etat a, malgré tout tenu,par son geste solennel à consacrer l’œuvre du Docteur-musicien dans le patrimoine nationale ,a-t-on appris des sources proches d’Ali Bongo Ondimba



Les choses du pays : Ya Ali Bongo sur le piano d’ Albert Schweizer 100 ans après
On connaissait Ali Bongo Ondimba métronome en matière des tacles politiques, on le découvre adapte le temps d'une visite ,comme le Dr. Albert Schweitzer de Bach qui avait pourtant une réputation d'être un musicien au brillant talent mais d'un caractère quelque peu inflexible.

Ce mercredi 24 octobre à Lambaréné,assis sur le tabouret où,bientôt 100 ans,s’est installé Albert Schweitzer pour jouer des compositions telles la fugue et le canon de Bach dont il va être rapidement reconnu comme étant le spécialiste,Ali Bongo a , vraisemblablement étaler sa parfaite communion entre l’œuvre du Grand Blanc et sa politique d’Emergence.

Dans le musée du Dr. Schweitzer, pour lequel le président gabonais nourrirait des grandes ambitions – on parle de la construction d’une grande bibliothèque rassemblant, entre autres, les écrits du Pasteur -médecin- Ali Bongo Ondimba s’est longuement extasier sur l’œuvre humanitaire de l’Alsacien.

Le centenaire en ligne de mire,le numéro Un gabonais a été ce jour dans son élément de touriste –musicien-chef -d’Etat et peut-être, comme Johann Sebastian Bach,candidatau poste de "Kappelmeister" (maître de chapelle)à Lambaréné,où ce mercredi,dans ce lieu de piété Protestante du type luthérien faisant raisonner le Concertos Brande bourgeois,le Clavier bien-tempéré I,les suites anglaises et françaises pour clavier,on a fait sonner pour lui la cloche !

Visitant la Casse C , chambre de Madame Schweitzer, Ali Bongo a pu noter que ladite chambre est conservée comme elle était du temps du médecin

•Hôpital-musée-hôtel..

Hôpital Albert Schweitzer construit dans un style pavillonnaire en 1981 demeure une plaque tournante de la médecine dans la province du Moyen Ogooué,31 ans après son érection , 3km en amont du fleuve sur un terrain de 80 hectare 32982 consultations ayant débouché sur 9116 hospitalisations et 2483 interventions chirurgicales ont été publiées en 2010 en attendant des indications pour 2011 et 2012.

A Lambaréné, chef lieu de la province du Moyen Ogooué (centre du Gabon) quand survient la maladie, l’offre médicale est étriquée, car se limitant à deux structures publiques et une unité privée à vocation internationale.

On a donc le choix entre le Centre hospitalier régional Georges Rawiri, rive gauche, dans le deuxième arrondissement,vers les faubourgs conduisant à Fougamou,ancien hôpital régional,jouxtant la résidence du Gouverneur et l’antenne du faisceau hertzien ,situé sur la crête ,1er arrondissement,dans la partie île de la ville et l’Hôpital Albert Schweitzer,quartier Aduma, rive droite ,vers les portes de Libreville.

Offre, certes limitée, mais jamais Cornélienne, puisque l’hospice, bientôt centenaire, créé par le médecin alsacien arrive toujours en tête des intentions des patients. On y va chez le ‘’Grand Docteur’ comme on irait chez l’épicier d’en face, dès qu’on a un petit creux. Sauf que dans le cas d’espèce, il s’agit bien de santé.

Objecter que depuis 1925, date de la création de l’ancien hôpital, en passant par 1927, quand ‘’le Vieux Blanc’’ a dû réaménager 3 km plus loin en amont du fleuve Ogooué et la structure actuelle, 1981, une sorte d’accoutumance a fini par s’installer dans l’inconscient collectif, ne manque pas de pertinence !

•Activités médicales croissantes.

Le langage statistique a beau être fastidieux, on s’y coltine malgré tout pour saisir l’ampleur du travail accompli et celui de l’Hôpital Albert Schweitzer dessine des formes dont la tendance demeure plutôt haussière.

C’est ainsi que pour l’année 2010, un total 32982 consultations ont été effectuées. Certaines d’entre elles, avec un coefficient de dilatation accru, ont entrainé 9116 hospitalisations.



Auteur:Ibrahim Zoumano,envoyé spécial




Dimanche 28 Octobre 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1875 fois




1.Posté par King le 28/10/2012 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une saynète, pour ne pas dire 1 sketch du rire à GOGO!
rien que la bouille et la position, regardez tout le monde rigole.

2.Posté par détournement de 94 milliards pour l''''''''eau au GABON le 28/10/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.gabonlibre.com/Gabon-Le-ministre-Etienne-NGOUBOU-doit-demissionner_a18560.html

Enfin, on peut également rappeler que le 15 septembre 2011, Ali Bongo Ondimba, lors du conseil des ministres délocalisé à Franceville avait annoncé le déblocage d’une enveloppe de 94 milliards de francs CFA pour le développement des structures d’approvisionnement en eau.

Cette enveloppe avait été répartie comme suit :

1) 60 milliards de francs CFA pour la pose d’une troisième conduite de diamètre 1200 entre Ntoum et Libreville,
2) 12 milliards de francs CFA pour la pose d’une conduite de diamètre 800 entre le camp de Gaulle et Agondjé et la construction d’un nouveau château d’eau à Agondjé afin de renforcer l’alimentation en eau de la zone nord,
3) 12 milliards de francs CFA pour le lancement d’un programme de renforcement des capacités de production et de distribution d’eau dans certaines localités de l’intérieur.

Toutes ces coquettes sommes d’argent et ces belles annonces n’avaient-elles pas pour effets de résoudre le déficit en eau potable et la volonté d’atteindre un niveau d’accessibilité à l’eau potable de 100% d’ici 2017 ?

En observant tous ces budgets astronomiques, tous ces ambitieux projets et toutes ces belles annonces, il est plus qu’utile de se demander, où est réellement le problème ? Pourquoi les autorités compétentes se sentent-elles dans l’obligation ou le devoir de devoir martyriser ou de traumatiser les populations gabonaises par cette pénurie d’eau qui ne trouve aucune justification sensée et crédible?

Au regard du nombre d’années d’expérience de la SEEG au Gabon, on ne peut soutenir que la situation actuelle relève d’un problème d’expertises au sein de cette structure qui n’a pas toujours que mal marchée. Et d’ailleurs si c’était le cas, pourquoi l’Etat ne met-il pas alors fin à ce contrat devenu insupportable?

3.Posté par Ndambo le 28/10/2012 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'importe quoi !

4.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 28/10/2012 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette scène me fait penser à un primate qui tente de manger avec une fouchette. Le résultat est bien pathétique.

Pleurez, "Alibénistes" ! Votre Distingué Camarade est un "pire-pire Iboubou" ! Pendant qu'il croit pouvoir construire une bibliothèque dédiée à la mémoire du Dr Albert Sweitzer (qui l'aurait certainement fouetté s'il l'avait vu assis à son piano !), la "Bibliothèque Nationale" est à l'abandon, aucune ville du Gabon ne compte une bibliothèque digne de ce nom, les enseignants-chercheurs reçoivent un traitement des plus dégradants, qui les oblige à aller se prostituer en politique, moyennant homosexualité et répugnante servitude, à l'image du Pr. Pambou-Tchivounda éjecté comme un malpropre de son poste de "Fou du Roi" pour une pré-retraite dorée au Conseil Economique et Social ou bien ce Rossatanga-Rignault : l'idiot utile en chef de La Présidence !

5.Posté par tarchidime le 28/10/2012 20:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh! Putain, c'est quoi cette histoire? Qu'est ce qui fait reellement courir ce monsieur? On imagine que son reve le plus fou etait de devenir PR du Gabon. Maintenant qu'il y est, avec la grace de Sarkhozy d'origine hongroise, francais devenu; il peut des lors tout se permettre, au mepris des fonctions qu'il est sense occuper. Quand des etrangers dirigent des pays dont ils ne sont pas originaires, c'est tres souvent a la catastrophe qu'il faut s'attendre. Au fait, Hitler n'etait il pas de souche autrichienne? Voyez dans quel desastre ce dernier a conduit l'Allemagne. On n'est pas loin de vivre le meme scenario chez nous au Gabon.


6.Posté par Larévolte le 28/10/2012 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai pas parcouru le contenu de l'article. Le titre et la photo illustrant un gorille devant un piano me fait tordre de rire. Quel drôle de saltimbanque ce M. Alain Bongo!

Pour le reste, circulez y a rien à voir!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...