Connectez-vous S'inscrire
Gabonlibre.com  : Actualité Gabonaise, africaine et internationale, le gabon dans le web,  politique, société, économie, faits divers, la voix du gabon, la voix du peuple gabonais, gab-news, gab-economie, gab - politique

Campagnes CPM Afrique


Actualité Gabonaise, Africaine & Internationale...
Notez

Les choses du pays - Dépravation de mœurs : la croisade des catholiques du Gabon


Face aux meurtres et autres assassinats de jeunes filles à travers le Gabon, et au regard de la décrépitude morale constatée auprès d’une bonne portion de la jeunesse, même scolarisée, la Direction nationale de l’Enseignement catholique a lancé, le lundi 8 avril 2013 à Libreville, une campagne de lutte contre la dépravation des mœurs en milieu scolaire.



Les choses du pays - Dépravation de mœurs : la croisade des catholiques du Gabon
Avec la prolifération des débits de boissons aux abords des établissements scolaires, la lubricité des images qui passent sur le petit écran, le déferlement des modes vestimentaires indécents et bien d’autres comportements imités des pays occidentaux, pas nécessairement en adéquation avec le cultures africaines, la débauche des jeunes laisse perplexe. Un changement de paradigmes qui n’est pas sans incidence sur leur comportement au sein de la société. Ainsi, les jeunes, même scolarisés, s’adonnent très tôt à l’alcool et aux substances prohibées, aux relations sexuelles et autres comportement déviants tels que le vol à main armée.

L’exhibition de l’anatomie des jeunes filles, la mise en exergue des protubérances fessières et mammaires, l’alcoolisme et le tabagisme occupent, en effet, la majeure partie des vidéo clips qui passent sur les chaînes de télévision. Pour un pays comme le Gabon, qui doit tout miser sur sa jeunesse, l’avenir que les autorités veulent «en confiance», ne se montre plutôt que très incertain avec cette dépravation des mœurs. Au vu et au su des autorités, les buvettes et les maisons closes poussent comme des champignons. Les films pornographiques se vendent dans les rues comme de banales petites friandises. L’incivisme est littéralement devenu la norme et chacun peut, du jour au lendemain, se permettre les extravagances qu’il veut, pourvu qu’il ait les moyens.

Récemment, au collègue catholique Calazanz de Libreville, deux élèves se seraient faits renvoyer à cause de la diffusion, par téléphone portable, d’images pornographiques enregistrées à la suite d’un ébat sexuel. C’est donc pour essayer de ramener de l’ordre dans la cité qu’une campagne sera menée, dans tous les établissements scolaires primaires et secondaires catholiques du pays, du 8 mars au 3 mai, selon une information du site d’informations Ogooué Infos.

Les organisateurs de cette campagne la présentent comme «une mission de sensibilisation, de moralisation, d’investigation, d’information et d’identification au sein des établissements scolaires». Ce qui devrait leur permettre d’avoir une vue plus claire du problème. Les résultats serviront à la confection d’un «document référentiel sur la dépravation des mœurs dans nos établissements», tel qu’indiqué par le directeur national de l’Enseignement catholique, Dieudonné Paulin Edou Akoé.

Le Gabon veut se hisser parmi les nations émergentes d’ici à 2025. A cet effet, des infrastructures de nouvelles générations sont construit, des réformes sont lancées, des financières économiques sont mobilise, mais pour quel type de Gabonais ? Quelles générations montantes ?

Gabonreview


Mercredi 10 Avril 2013 - 04:58
Gabonlibre.com
Lu (s) 1171 fois



Gabonlibre.com


1.Posté par Feu-PDGiste-A-Mort le 10/04/2013 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tel père tel fils : la jeunesse gabonaise est à l'image et à la ressemblance de leurs parents. La précocité observée dans la sexualité, le tabagisme et l'alcoolisme provient d'une lamentable irresponsabilité parentale. Ce sont leurs parents qui ont besoin de cette campagne de sensibilisation ou plutôt d'apprentissage à la parentalité, car beaucoup de ces parents pédophiles, ivrognes, consomateurs de prostituées et gros dépensiers quand il s'agit de "faroter" au bar, ignorent tout de l'assistanat que ceux-ci doivent aux enfants nés sans les moyens qui vont avec. Cette campagne d'apprentissage à la parentalité devrait dire à ces parents qu'il n'y a aucune obligation à faire des enfants, et qu'en l'occurrence éduquer un enfant coûte cher, et impose à tout adulte de préparer la venue de ses enfants au lieu de compter sur je ne sais quelle chance ou divinité pour les élever.

L'Etat a également toute sa part de responsabilité dans les comportements relevés chez nos jeunes. Quelle que soit la ville, où sont les parcs ou jardins publics, les espaces ouverts à tous où s'adonner à la pratique du foot, les activités extra-scolaires proposées par le ministère de la jeunesse, les "Jeux OGSSU" ? L'Ecole terminée, que voulez-vous que nos jeunes fassent pour occuper leur temps de repos, en dehors de céder à l'envie de "faire comme les grands" ou de "copier papa et maman" sinon de "faire avec les moyens du bord" ?

J'en ai plein les boules qu'on incrimine toujours les jeunes, sans se demander si ce n'est pas plutôt l'Etat et les parents qui favoriseraient que nos jeunes grandissent trop vite, en sacrifiant les enfants du Gabon à l'autel des intérêts criminels ou alimentaires.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

Politique | Société | Affaire à Suivre | Faits Divers | Sport | Communiqué | Economie | Education | Société Civile | Entreprise | Gabon


Infos Du Jour...

Le droit des étrangers en France

0 Commentaire - 23/04/2014 - Gabonlibre.com
Nos Sites...Créé par Onalex
Afrik53
Onalex - Revue Eco
Divertissement sur Gabonlibre