News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les chiffres du réseau routier gabonais

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 28 Août 2013 à 07:18 | Lu 382 fois

Avec un peu plus de 50 milliards de francs CFA investis en 2012 dans la réhabilitation des routes, le Gabon, à travers la multiplication de chantiers dans le pays s’est résolument consacré au développement des infrastructures routières, atteignant, de 2010 à l’année en cours, un total de 768 km de routes construites et bitumées. Une avancée relative. Mais de l’aveu même des autorités, de nombreux efforts restent à faire d’ici à 2016, date buttoir pour le pouvoir en place.



Les chiffres du réseau routier gabonais
Avec un peu plus de 50 milliards de francs CFA investis en 2012 dans la réhabilitation des routes, le Gabon, à travers la multiplication de chantiers dans le pays s’est résolument consacré au développement des infrastructures routières, atteignant, de 2010 à l’année en cours, un total de 768 km de routes construites et bitumées. Une avancée relative. Mais de l’aveu même des autorités, de nombreux efforts restent à faire d’ici à 2016, date buttoir pour le pouvoir en place.

Si le gouvernement s’est fortement engagé depuis ces trois dernières années dans la construction et la réhabilitation des routes, aussi bien dans la capitale qu’à l’intérieur du pays, c’est qu’«à ce jour, le Gabon compte un peu plus de 9 000 kilomètres de routes (9 170 km). Seulement 10% des routes sont bitumées (1 055 km), ce qui signifie que le réseau n’est presque pas revêtu», indique un document supplétif de l’émission télévisée «Ça s’explique ?», inséré, le mardi 27 août dans le quotidien L’union. Le document reconnaît en outre que «moins de 20% des routes non bitumées sont en bon état», comme pour démontrer le retard du pays en matière d’infrastructures routières.

De ce fait, dans le but de rattraper le retard accusé depuis plusieurs décennies pour ainsi prétendre atteindre, d’ici à 2025, à l’émergence économique du Gabon, le gouvernement envisage multiplier les initiatives en faveur du développement des infrastructures routières par le financement et le lancement effectif de grands travaux de création, d’aménagement et de réhabilitation des tronçons routiers à travers le pays et notamment dans les provinces. Pour ce faire, indique l’insert dans L’union, comme pour convaincre et dissuader d’éventuels «gabono-pessimistes» : «L’objectif du pays est clair : d’ici 2016, plus de 3 600 km de routes gabonaises doivent être bitumées».


Bitumées ! Certainement, mais au regard de la forte et prompte dégradation qu’ont connues les premières routes qui continuent, pour la plupart, de causer de nombreuses difficultés aux usagers, l’on douterait presque que les prochaines livraisons de chantiers soient en conformité avec la volonté du chef de l’Etat et partant des populations, sans qu’ils n’aient à faire face aux mêmes problèmes seulement quelques années après leur mise en service.

De ce fait, dans son document supplétif, l’émission conjointement produite par les agences Novacom et Point Images, rassure et assure que les prochaines routes bitumées seront «de bonne qualité». Ce qui permettra donc au gouvernement d’atteindre, au plus tard en 2016, la couverture de 30% du réseau routier gabonais bitumé. De plus, indique l’insert, «Ces routes toutes neuves vont aussi supporter 80% du trafic national des biens et des personnes. »

Pour démontrer la bonne volonté d’Ali Bongo et celle du gouvernement, «Ça s’explique ?» démontre que ceux-ci ont véritablement compris le retard accusé par le Gabon en termes de développement et d’entretien d’infrastructures routières voire dans le domaine général des transports. Pour ceux-ci, de la capitale aux provinces, «les routes actuelles s’usent pour plusieurs raisons : non-conformité aux normes internationales des chantiers, le problème de l’évacuation des eaux usées, le talonnage des poids lourds qui les empruntent.» Gageons donc que les causes de dégradations des voies sus citées serviront de leçons pour un meilleur rendu des prochains chantiers.

Source : Gabonreview

Mercredi 28 Août 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 382 fois




1.Posté par NEM le 29/08/2013 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'initiative des routes bitumées est bonne mais très mal conçue. Dans un pays qui tend à la modernité routière, l'Etat doit aller en profondeur de sa réflexion; les routes se dégradent rapidement parce que le travail est mal fait à cause du manque de bétonnage qui se fait bien avant la déverse du coltar puis le dépôt du bitume dont l'épaisseur doit être conséquente. Ces routes ne supportent pas les intempéries parce que leurs abords ne sont pas également bloqués par des rampes de béton solidement enfouies dans le sol et légèrement apparentes. Aussi, la largeur des routes ne reflètent pas du tout les normes modernes en vue d'une possibilité de dépassement ou de stationnement. Des voies à sens unique sans bandes d'arrêt d'urgence ni aires de repos manquent de qualité, d'esthétique et de professionnalisme. C'est pour cela que nous disons que ces travaux routiers ont toujours été bâclés et ne reflètent donc pas la modernité. Alors il faut arrêter avec l'improvisation.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...