News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les biens mal acquis : A quand les sanctions politiques et judiciaires du clan Bongo ?

l'info réelle 7J/7 - Mengue M'Eyaà le Dimanche 8 Janvier 2017 à 18:05 | Lu 854 fois



L’actualité de cette semaine est venue nous rappeler que les biens mal acquis ne sont pas une affaire dormante.
Vu sa longévité judiciaire, qui a intérêt en France à ce que ce dossier ne soit jamais traité?

Le 31 décembre 2008, Grégory NGWA MINTSA (1957-2014), Prix de l’Intégrité Transparence Internationale 2009-2010 , remis par l’ONG internationale de lutte contre la corruption Transparency international, a été le seul Gabonais à se porter partie civile dans la plainte des biens mal acquis auprès des tribunaux français.
Il fut écroué et torturé au Gabon par le régime pour « détention d'un document en vue de sa diffusion dans un but de propagande ». Son avocat français, Maître Lévy, était empêché par la police française à Roissy de venir à Libreville en vue d'assurer sa défense.

En mai 2009, la doyenne des juges du pôle financier considérait comme recevable la plainte de Grégory, contre l'avis du Parquet, donc du Gouvernement français de l'époque.
En octobre 2011, d'autres ONG décidaient de porter plainte pour tenter de débloquer le dossier enlisé volontairement par le parquet.

A travers ces dates et repères, l'on voit bien les stratégies menées par les différents pouvoirs en France , pour empêcher que ne soient mis en prison les membres du clan Bongo, suite aux détournements de fonds dont ils sont les auteurs. En revanche, à échéance régulière, les biens mal acquis concernant la Guinée équatoriale, pays hors de l'aire d'influence directe de la France, contrairement au Gabon et au Congo, sont abondamment commentés par la presse française.

Voilà plus de 10 ans que la problématique des BMA a commencé à exister , mettant en évidence, malgré les alternances politiques en France, une communauté d'intérêts entre les clans au pouvoir en Afrique et les dirigeants français. Contrairement à l’argumentaire de l’avocate du clan Bongo, les biens mal acquis du Gabon ne se sont pas arrêtés juridiquement avec la mort d' Omar Bongo.Ces biens existent en terme de jouissance de capitaux financiers.

Or, depuis 1991, le détournement de biens publics est considéré comme une violation des Droits de l'Homme, à la suite d'une décision du conseil économique et social des Nations Unies.Le nouveau Secrétaire général des Nations Unies prendra t il en compte non seulement la violation permanente des droits fondamentaux au Gabon, mais aussi l'usurpation représentative de ceux qui siègent au nom du Gabon à l'ONU ?

Au sortir d'un énième sommet portant sur les économies des pays africains, en décembre 2016, il a été remis à l'ordre du jour la dévaluation du Franc CFA par les dirigeants occidentaux, et de nouveaux prêts pour le Gabon. Combien de temps cela va t-il encore durer ? C'est un soutien politique et économique envers le régime, contre les intérêts des populations gabonaises.

Depuis 50 ans, le clan Bongo dilapide les ressources du pays. Les dénonciations n'ont cessé, comme les alternances démocratiques qui ont été, à chaque fois, empêchées avec l'aval de la France, laquelle, en revanche, se permet d'élever le ton s'agissant de Bachar El Assad en Syrie. Pour autant, le même monde immuable continue avec les éternels prêts au Gabon des Bongo, afin qu'ils continuent à détourner ces crédits sous les yeux de toute le communauté internationale, des crédits destinés en principe à soutenir le pays dans une crise profonde.

La restitution des biens mal acquis à des gouvernants élus démocratiquement serait le début d'un redressement économique et social du Gabon. La France, premier partenaire économique avant les USA , la Chine, l'Allemagne, serait gagnante et le Gabon aussi. Le tournant de la transition écologique serait abordé sereinement en terme d'emplois et de transferts de compétences, de savoirs faire.
Au lieu de cela, les subterfuges du régime gabonais autour des « dons » à l'Etat de propriétés du clan Bongo sont une duperie puisque chacun sait qu'il n'y a pas de différenciation entre les biens de l’État et ceux des Bongo, qui en usent comme ils le souhaitent.

La diplomatie française doit cesser de venir à la rescousse du clan Bongo dans ses multiples démêlés judiciaires et soutenir les processus démocratiques sur le continent, et l'élection du Président Ping au Gabon.
Comme l'écrivait Christophe Ruffin, ancien ambassadeur de France, le personnel diplomatique défend en tout premier lieu ses intérêts personnels et les fait passer parfois pour des intérêts d’État.

Au début, des militants valeureux, tels Grégory Ngwa Mintsa ont montré la voie.

Nous sommes aujourd'hui dans un mouvement collectif. Les hommes et les femmes du Gabon sont donc les personnalités de l'année en raison de leur intense mobilisation, en raison de leur conscience collective agissante.

Paris, le 8 janvier 2017.

Mengue M'Eyaà
Porte parole de Jean Ping
Conseillère spéciale de Guy Nzouba Ndama
Présidente du Mouvement Civique du Gabon
Présidente du Mouvement Civique des Femmes
http://mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr/...

Dimanche 8 Janvier 2017
Mengue M'Eyaà
Vu (s) 854 fois



Jean Ping Président élu | Ali Bongo Réélu !!! | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Société Civile | MDFC | CAPPO | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Estuaire | Woleu Ntem | Ogooué Maritime | Haut Ogooué | Ngounié | Moyen Ogooué | Ogooué Lolo | Ogooué Ivindo | Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame




Comparatif assurance auto






Les Articles les plus lus

Gabon : Qui est Jean Gaspard Ntoutoume Ayi ?

0 Commentaire - 05/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Gabon : Jour du deuil national le 06 octobre 2016

0 Commentaire - 06/10/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...




loading...