News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les biafreries d’Ali: En pleine télévision nationale, Ali Bongo ment sur le taux de chômage des jeunes au Gabon

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Samedi 10 Septembre 2011 à 19:50 | Lu 1388 fois



Les biafreries d’Ali: En pleine télévision nationale, Ali Bongo ment sur le taux de chômage des jeunes au Gabon
Décidément, Ali Bongo n’en finit pas avec ses biafreries.

Notre biafre national vient carrément de mentir aux Gabonais en pleine télévision nationale en affirmant que le chômage des jeunes au Gabon ne s’élèverait qu’à 30%, alors même que ce taux se situe à 60% aux dires de son propre ministre du travail.

Dans un article Web d’Europe 1 en collaboration avec AFP, Ali Bongo est ainsi cité annonçant que “Les conclusions des travaux de la commission sur l’emploi des jeunes conduite par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale montre clairement que si le taux de chômage avoisine les 20% de la population active, le taux de chômage des jeunes âgés entre 16 et 35 ans, celui-là est autour de 30%”.

Ali Bongo a fait cette déclaration à l’ouverture jeudi à Libreville du fameux “premier forum national de la jeunesse” sous le thème: “Contrat de partenariat pour une jeunesse responsable”. Le forum devait se tenir du 8 au 9 septembre 2011.

Seulement, gros hic: Cette déclaration d’Ali Bongo est un gros mensonge et vient directement contredire les déclarations faites il y a juste quatre mois par la ministre gabonaise du Travail Angélique Ngoma, déclarations qu’elle avait faites à l’ouverture d’un atelier de validation, justement, comme le confirme une dépêche de l’Agence Gabonaise de Presse (AGP), “du document technique sur l’emploi des jeunes, en cours d’élaboration à Libreville par une commission tripartite regroupant le ministère du Travail (…), l’Office national de l’emploi (ONE) et les jeunes en quête d’un emploi”.

La ministre de l’Emploi déclarait ainsi le 25 mai 2011, suite justement aux travaux de cette Commission dont parle Ali Bongo, que le taux de chômage des jeunes au Gabon était de 60%.

A moins pour Ali Bongo d’être le plus grand économiste du monde, on voit mal comment, en quatre petits mois, le chômage des jeunes peut être passé de 60% à 30%.

Par extension, on peut supposer que le chiffre de 20% de chômage au sein de la population active générale que reconnaît Ali Bongo est lui aussi un chiffre faux, sinon falsifié de la bouche même de celui qui se dit faussement président du Gabon. Le taux de chômage global au sein de la population active serait beaucoup plus proche de 30-35% vu que, justement, la tranche des 16 à 35 ans représente, au Gabon, le plus gros de la population active nationale, surtout dans un pays où l’espérance de vie peine à atteindre 50 ans en moyenne.

On peut encore accepter que le titre de président de la république dont s’est affublé Ali Bongo soit une imposture, mais quand un imposteur se permet, devant les jeunes qu’il est supposé aider, et qui attendent de lui la vérité, de leur mentir en plein visage, il n’y a pas pire affront. Les chiffres que l’imposteur avance sur l’économie gabonaise sont donc eux aussi, en fin de compte, une imposture.

Décidément, les Bongo ne savent faire que cela, “imposturer” tout ce qu’ils font.

C’est un drame national.

Biafrerie, quand tu nous tiens….

Auteur: Dr. Daniel Mengara, président du mouvement “Bongo Doit Partir”
Source: Bongo Doit Partir (http://www.bdpgabon.org).

Samedi 10 Septembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1388 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par mapangou le 12/09/2011 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@king tu parles et tu ne t'entends même pas.

Merci pour ce post très rafraichissant. Enfin une analyse basée sur des chiffres. Merci.

16.Posté par king tu parles et tu ne t'entends même pas. le 12/09/2011 06:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'après vous, quel but visait Bongo Ondimba Ali quand il a donné "son" chiffre? Avait-il pris connaissance des travaux du ministère du travail? Si la réponse est non, Bongo Ondimba Ali se fout de tout le monde et ne fait qu'à sa tête. Il n a donc besoin d'aucun ministre pour aller droit au mur. Si la réponse est oui, une subsidiaire sera proposée: pourquoi donc avoir reduit de moitié le chiffre? On pourrait se dire que BOA n'accepte pas cette donnée et voudrait que le ministère revoit ses stats. En supposant qu'il a fait l'exercice. La dernière hypothèse est celle qui a été décrite dans le texte que vous avez à moitié lu (puisque c'est la norme).
Il a un intérêt évident à dire des faussetés, d'ailleurs c'est avec ces mêmes faux chiffres qu'il est chef suprême des armées. Malheureusement pour lui son mensonge lui aurait joué des tours si cela n'avait pas été signalé. Je m'explique par une question: Quel bilan ferait-on de son mandat s'il était avéré que le taux de chomage des jeunes était de 30%? Comme il veut faire croire que l'émergence est en marche, il ne pouvait pas dire à son interlocuteur que 60% des jeunes (qui sont le fer de lance d'une économie) sont sans emplois, même pas précaires. Cela friserait le ridicule, même si 30% ce n'est pas mieux. Sur une population de 1.545 Million d'habitants, les 20-35(40) ans représentent 23,03% (27% jusqu'à 40 ans). On aurait donc 360000 jeunes gabonais et 60% soit 214000 qui ne travailleraient pas. On ne parle là que des 20-35ans. la population active au Gabon (en prenant comme âge limite 60 ans) s'éleverait à 640000, rien que le chomage des jeunes ferait que le taux de chômage au Gabon serait d'environ 33%. Faites l'exercice en ajoutant les autres tranches d'âge (40-60). Vous connaissez chacun de vous un parent dans cette tranche qui ne travaille pas...
La réalité c'est que M. Bongo OA ne veut même pas reconnaitre aux jeunes et aux sans emploi leur statut de chômeur. Ceci parce qu'il est incapable de créer des emplois. Ce n'est pas son mandat je le sais. La nébuleuse veut l'apauvrissement des tous les peuples, l'asservissement total, il fait partie du plan. Ceux qui lisent ont une jobbine alors ça jase creux... Pour les autres, faites comme avant: pleurez! Mais il y a une solution...
pas relu et pour cause!

15.Posté par mapangou le 12/09/2011 03:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@PDGiste-à-Mort

Mais non, je ne crois pas qu'on peut dissocier la politique de l'économie sauf si on veut aller vers la faillite nationale et je pense qu'on se comprend parfaitement.
L'économie est certainement la composante fondamentale d'un État. La preuve c'est que malgré le système politique pourri (selon les normes occidentales), la Chine est un partenaire que l'on respecte et à qui on déroule partout le tapis rouge simplement à cause de ses performances économiques.

Je suis entièrement d'accord avec ce que vous venez de dire sur l'opposition inepte du gabon à tel point que je n'ai rien à rajouter car vous avez tout dit.


14.Posté par mapangou le 12/09/2011 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@King

Je jase de plusieurs sujets à la fois: lesquels??

Mengara est loin d'etre mon inspirateur et je me demande ce qui vous permet de l'avancer.

Sur le role de l'intellectuel dans une société démocratique: je me demande de quel pays vous vous inspirez pour soutenir ce que vous racontez. Je vous donne ici un exemple de critique:
http://www.huffingtonpost.com/2011/09/11/federal-reserve-recovery-plan_n_957523.html
Si vous lisez cet article et c'est des plus modérés, on ne propose pas ici on autre plan mais on releve les points faibles du plan existant, etc.
Critiquer une idée est en soi une facon de faire avancer les choses. Si la critique était si nuisible, pensez-vous sincèrement que les occidentaux l'aurait admise dans leur débat politique?

Lorsque je me permets d'écrire ici, ce n'est pas tant parce que je veux vous influencer vous mais pour échanger du mieux que je peux avec les compatriotes ouverts d'esprit et prêts au débat d'idées.

Vous dites qu'Obama a présenté son plan de créations d'emplois et que les républicains, l'ont critiqué et en ont proposé un autre: quels républicains ont proposé un autre plan au cours de la dernière semaine, immédiatement après la présentation du plan d'Obama?

Vous dites que j'ai dit une chose et son contraire: comment? quand dans un même gouvernement et pour la même question, un ministre avance un chiffre et le président de la république un autre: comment voulez-vous que je qualifie ces chiffres? sont-ils fiables à vos yeux?

Alain bongo dit qu'il y a 30% de chômage chez les jeunes.soit. Questions: depuis combien de temps le sait-il? comment ces jeunes s'en sortent-ils? quelles mesures a-t-il mis en place en attendant que la création d'emplois soit effective?

13.Posté par PDGiste-à-Mort le 12/09/2011 02:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ M. Mapangou,
Mais oui je vous rassure qu'on peut très bien dissocier la politique de l'économie, ça n'est pas la même chose, et l'une ne va pas forcément avec l'autre ; l'économie n'est qu'un priorité parmi tant d'autres des fonctions régaliennes de l'Etat.
Demandez ça à votre opposition "inèpte", elle ne sait faire que ça depuis l'avènement (pourtant salutaire) du multipartisme, autrement dit de "la politique politicienne", en demeurant de "La Conférence Nationale" à aujourdhui, unaniment silencieuse et stérile sur les propositions économiques, socioculturelles ou industrielles, puisque rien ne l'intéresse plus que des sièges électoraux garantis à vie dans des accords secrets de gouvernance.

12.Posté par King le 12/09/2011 00:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Mapangou,vous voulez quoi exactement? vous jasez, plusieurs sujets à la fois!
Il faut comprendre, lorsqu'on s'engage à créer un parti ou un mouvement politique c'est pour diriger,et pour régir il faut avoir un programme,un projet de société,de gouvernement. Pas besoin forcement d'avoir un mandat pour faire des propositions d'accord. Votre inspirateur n'a aucun projet pour le Gabon,son mouvement politique se résume rien qu'au nom Bongo, et vous trouvez cela de sérieux,même s'il joue un rôle d’intellectuel,logiquement lorsqu'on critique on propose ça aussi c'est le rôle d'un intellectuel. Si vous êtes son défenseur,ça vous regarde,ne pas forcer les gens à être d'accord avec vous!
Sachiez, que vos critiques et commentaires n'influences pas de près ou de loin le pouvoir. Je n'ai pas besoin que vous partagiez mon point de vue, tout un chacun est libre d'avoirs son opinion à un sujet bien précis.
La politique ne s’improvise pas si Obama a présenté un plan de création d'emplois, les républicains l'ont critiqués,tout en proposant c'est comme çà que ça se passe.
Mr Ali Bongo a présenté,que le chômage des jeunes s’élève à 30%,vous jugez cela douteux,allez poser la question à M. Ali Bongo s'il veut faire avaler ça aux Gabonais!
Donc il faut éviter de dire une chose et son contraire,et éviter de donner des explications erronées de certain mot.
no hard feelings!

11.Posté par la gabonaise (non La Gabonaise) le 11/09/2011 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
30% c'est une honte. Notre Ali national est incapable de créer des emplois. Par contre il s'est illustré à en détruire avec ses multiples tsun-ali qui se sont avérés inefficaces au finish!
Je suis perplexe: Ali bénéficie de toutes les conditions nécessaires pour sortir son pays de la crise ( le soutien total des puissances et des institutions financières nationales et internationales, du soutien de toutes les institutions, absence d'opposition, presse d'opinion politique inexistante,...) un véritable boulevard s'ouvre à lui, mais que se passe-t-il?
Aucun logement à son actif au bout de deux ans, l'augmentation du smig se fait attendre, aucun établissement scolaire ou sanitaire public n'a vu le jour en deux ans, le taux de chômage qui reste assez élevé pour une si faible population, n'en parlons pas du secteur privé qui devait être sa priorité, sans oublier une politique sociale quasi-inexistante!
On est loin de l'émergeance qu'il pronait.

10.Posté par nietszche le 11/09/2011 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le debat ne contredisant pas les chiffres decelés par le gouvernement, chiffre de 60 pour cent , le propos de Mengara est sans acuité (Brisanz ) politique, juste bon à le faire subsister . Celui sur les resultats du forum devra etre celui qui a matiere à retenir les attentions.

9.Posté par nietszche le 11/09/2011 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah bon ?

J ai cru que le debat portait sur les propositions du gouvernement pour juguler le chomage des jeunes. C est juste une affaire de pretendu parjure sur un chiffre. Donc je n ai pas eu tort de ne pas lire ce roman sur une simple surenchere de chiffre à " forte brisance polique " entre Mengara defenseur du chiffre du gouvernement et le president .

Mapangou maitient la ligne la rigueur qui me fais apprecier ton Post 8.

En effet Mengara aurait briller par le commentaire sur les conclusions des travaux de la commission sur l’emploi des jeunes , qu il ne contredit pas ! ) conduite par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Prévoyance social plutot que de s eterniser sur un probable lapsus volontaire ou involontaire.

Au delà de ce grand coup politique du "vigilent" professeur , l Etat a admis , protocolé et travaillera bien sur "son" chiffre de 60 pour cent.

8.Posté par mapangou le 11/09/2011 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@King

King, je ne partage pas du tout votre point de vue.

Les réactions des internautes comme vous le dites sont une mesure de leur sensibilité sur un sujet donné et sont un paramètre non négligeable dans un pays normal dont les dirigeant tiennent compte. C'est cela qui constitue la force de ce qu'on appelle la ''blogosphère''; le fait que vous ne le réalisiez pas vous-même est assez surprenant. La ''blogosphère'', dans un pays qui se respecte, a une force non négligeable. Ce n'est pas à moi de vous convaincre de tout cela.

Quand, comme vous dites, les autorités gabonaises présentent des chiffres erronées: cela vous fait quoi au juste?? vous vous résignez? c'est ce que je comprends.

Ensuite, à la fin vous attendez de Mengara qu'il vous présente ses solutions pour juguler le problème du chômage. Question: quel mandat avez-vous donné à Mengara pour présenter ses solutions? suivez-vous au moins l'actualité internationale pour voir comment les choses se passent dans les autres pays? Obama a présenté récemment son plan de création des jobs; des économistes se sont prononcés dessus sans jamais proposer un autre plan. Mengara a aussi un rôle d'intellectuel que les professeurs de l'UOB ont abandonné.
Le président actuel du gabon, passe à la tv, avance des chiffres aussi douteux qu'alarmant sur le chomage. D'après vous, les gabonais doivent gober tout cela juste par résignation. Moi j'appelle ca ou bien de la paresse intellectuelle ou l'ignorance.

À l'inverse, quand Gervais Mboumba vient parler de femmes qui se prostituent, les commentaires inondent alors le site. Mais quand il s'agit de débattre des vrais problèmes qui se posent dans tout pays normal, personne ne réagit et vous ne voulez même pas que je fasse ce navrant constat?. Que voulons-nous pour le Gabon? ce n'est pas à Mengara de venir proposer des solutions qui du reste ne seraient pas suivies; vous avez une opposition au Gabon qui a souvent proposé des solutions: qui les as écoutés?
Actuellement, il y a le problème de la biométrie (qu'on soit d'accord ou non) posé par l'opposition: qui les a écoutés? On a fait semblant de faire un débat sur le sujet mais, à la fin, Alain Bongo est passé outre: ça ne vous a pas interpellé?
Je vous suggère de pousser vos analyses un peu plus loin et surtout de faire preuve d'objectivité.
Je ne demande pas qu'on critique pour critiquer. Je ne suis pas allé faire la morale aux gens qui ont réagi à l'article sur la prostitution des femmes de Gervais Mboumba mais je suis profondément choqué, déçu de constater que les compatriotes ne réagissent pas sur des sujets capitaux. Vous imaginez-vous la réaction de la blogosphère, aux USA, si Obama était venu présenter de tels chiffres?
Albert Bongo avait dit: ''faites-moi de la bonne économie, je vous ferai de la bonne politique''. Question: était-ce responsable de sa part? comment peut-on dissocier politique et économie?? Pensez-y.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...