News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Voeux de Maitre Paulette Oyane-Ondo au peuple Gabonais

Le site de la Liberté - Paulette Oyane Ondo le Mercredi 4 Janvier 2012 à 01:25 | Lu 714 fois



 Les Voeux de Maitre Paulette Oyane-Ondo au peuple Gabonais
Gabonaises, Gabonais, l’année 2011 s’achève pour laisser la place à l’année 2012.

Normalement le passage d’une année à une autre donne lieu à un bilan, surtout à l’échelle d’un pays.

Dans les domaines qui nous préoccupent comme la démocratie, la gouvernance, les élections et les droits de l’Homme, non seulement le Gabon n’a accompli aucun progrès, mais il accuse un déficit à tous les niveaux.

Aucun des droits de l’homme de la première génération n’a encore été réalisé au Gabon.

Tous les gabonais ne sont pas égaux en droits et en dignités : certains gabonais sont clairement traités comme étant supérieurs à d’autres.

La Puissance publique ne sert qu’à soumettre, à dominer, à asservir et à exploiter la population.

L’on use des institutions de la République non pas pour protéger les citoyens, mais pour détruire les vies des individus qui ont une opinion discordante.

Beaucoup de Gabonais choisissent donc la fatalité avec la célèbre phrase : on va encore faire comment !

Au lieu de choisir cette fatalité, je dis aux Gabonais que nous pouvons faire autrement.

En matière des droits de l’Homme par exemple, le Gabon dispose d’opportunités indéniables dans la mesure où il est Etat partie de tous les instruments internationaux de protection des droits de l’Homme dont les plus importants sont:

• La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 ;
• La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ;
• La Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et ses très beaux textes subséquents;
• Le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques ;
• Le Pacte International relatif aux Droits Économiques Sociaux et Culturels.

Tous ces grands textes qui sont des textes fondateurs des droits de l’homme couvrent tous les aspects des droits de l’homme, qu’il s’agisse des droits de l’homme de la première génération, tout comme ceux de la deuxième et ceux de la troisième génération. Et tous les droits concernant la dignité de l’Homme, l’épanouissement de l’Homme et le bien être de l’Homme y sont contenus.

Mais le Gabon n’a absolument pas profité de l’existence de ces instruments pour promouvoir, garantir, respecter, sauvegarder et protéger les droits de l’Homme.

En vérité, la matière des droits de l’homme est inconnue au Gabon à tel point que la majorité des gabonais ne savent même pas qu’ils sont détenteurs des droits fondamentaux.

Il en résulte que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques, le Pacte International relatif aux Droits Économiques Sociaux et Culturels sont méconnus de la population gabonaise.

En dehors du fait que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 et la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples fassent partie du préambule de la constitution de la république gabonaise, ces grands textes n’ont pas fait l’objet d’une intégration dans l’ordonnancement juridique interne du Gabon.

Et, la mention des ces trois textes dans le préambule de la constitution, bien qu’elle leur confère une valeur constitutionnelle, n’est en rien profitable au citoyen, puisque ce dernier n’a pas un accès direct à la justice constitutionnelle.

En ce qui concerne les Pactes Internationaux relatifs aux Droits Civils et Politiques et aux Droits Economiques Sociaux et Culturels pourtant ratifiés par le Gabon depuis le 21 janvier 1983, ils n’ont pas fait l’objet de l’intégration dans l’ordonnancement juridique interne du Gabon.

Les dispositions de ces grands textes qui ont pourtant une valeur coercitive ne sont reprises ni par le code de procédure civile, ni par le code de procédure pénale, ni encore moins par le code civil ou le code pénal.

Pourtant l’un des engagements pris par le Gabon est d’adapter la loi interne aux normes de ces instruments internationaux.

Malheureusement, le Gabon ne le fait pas.

La Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples a deux instruments très importants qui sont la Charte Africaine de la Démocratie des Elections et de la Gouvernance et la Cour Africaine de Justice.

Ces deux instruments n’ont pas encore été ratifiés par le Gabon.

Pourtant leur valeur, dans le cas de la Charte Africaine de la Démocratie par exemple, en tant que norme n’épargne pas le Gabon lorsque celui-ci n’en respecte pas les dispositions.

Ce texte édicte des valeurs qui sont considérées comme des normes universelles de bonnes pratiques démocratiques, et la non ratification par le Gabon de ce genre de texte ne le met pas à l’abri de critiques en cas de violation de ces normes.

Le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques a un texte subséquent qu’on appelle le Protocole Facultatif au Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques qui n’a pas encore été ratifié par le Gabon, alors que c’est un texte qui est entré en vigueur depuis 1976.

Cette dénégation des droits de l’Homme a évidemment pour conséquence la difficulté de poser les bases d’une démocratie au Gabon et la perpétuation de la tradition des mauvaises pratiques de gouvernance qui maintiennent le Gabon dans ses archaïsmes et l’enfonce chaque jour un plus dans le sous développement.

Car, qui n’avance pas recule.

Mes vœux pour l’année 2012 sont :

- Organiser les campagnes de sensibilisation des populations pour faire connaitre les instruments internationaux de promotion de la démocratie et de la défense des droits de l’homme.

Ces campagnes doivent être faites par l’Etat et la société civile avec l’aide des partenaires au développement.

- Harmoniser les lois internes avec les dispositions des instruments internationaux de protection des droits de l’homme. Pour cela, un plaidoyer doit être fait par la société civile et les partenaires au développement auprès des parlementaires et de l’Exécutif.

- Procéder à la formation des professionnels du droit sur les instruments internationaux de protection des droits de l’Homme.

- Procéder à la formation des défenseurs des droits de l’homme par nature sur les instruments internationaux de protection des droits de l’homme.

- Obliger l’Etat gabonais à ratifier les instruments subséquents de la Charte Africaine et le Protocole Additionnel au Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques.

Il ne serait que temps, après 50 ans d’indépendance, que le Gabon commence enfin à réaliser les droits de l’Homme de la première génération.

Bonne et heureuse année 2012 à mon peuple, le peuple gabonais.

Maitre Paulette Oyane-Ondo
Avocate au Barreau du Gabon
Présidente du Centre pour la Promotion de la Démocratie et la défense des Droits de l’Homme au Gabon

Mercredi 4 Janvier 2012
Paulette Oyane Ondo
Vu (s) 714 fois




1.Posté par Grand-Maïtre Maçon Hiram Abiff le 04/01/2012 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère compatriote, je salue ton dévouement et ta foi en ton pays et en ces citoyens. Cependant, dans un Etat comme celui du Gabon, il convient de commencer par le commencement, obtenir par tous les moyens possibles, légaux et si besoin illégaux, le respect du choix du peuple, choix qui a été violé par la terreur en 2009, en 1993 et en 1998. C'est ce à quoi tous les patriotes épris de justice devraient travailler sans cesse.

On ne peut mettre du vin nouveau dans de vieilles outres, au risque que ces dernières éclatent que tout le vin soit perdu, nous dit la Bible. Nous avons affaire à un régime de voyous anxiogènes et mortifères; des criminels aux mains sanguinolentes et aux coeurs de fer. Ils se moqueront toute leur vie des textes que vous citez aussi longtemps que leurs comparses seront aux affaires en Farnces. Vous faites bien votre travail de juriste émérite, quoi que disent les feuilles de chou de la résidence de la République du genre de ce pédé gigolo de Ntoutoumou Nkogo Raphaël. Mais que les autres fassent le leur, savoir mettre hors d'état de nuire Gaguié Ojukwu obi jeffrey et sa bande gangsters, au besoin par la force. Après viendra le temps des droits humains. Lisez "fête au bouc", le magnifique roman qui parle de la mort de Trujillo en république dominicaine. Vous vous y retrouverez en tant que Gabonaise et Gabonais bafoué et réduit au silence coupable par votre acceptation de la situation ambiante, qui ne profite au'aux voleurs et criminels de sang qui se promènent sur nos routes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...