News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Présidents des Partis Politiques Au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Raymond NDONG SIMA

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 22 Mai 2012 à 18:06 | Lu 750 fois



Les Présidents des Partis Politiques  Au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur  Raymond NDONG SIMA
Objet : Biométrie du Fichier électoral

Monsieur le Premier Ministre,

La nécessité ainsi que la préoccupation de l’introduction de la biométrie dans le processus électoral dans notre pays ont fait l’objet depuis 2006 de nombreuses concertations entre la Majorité et l’Opposition.
Ces concertations ont amené les Ministres successifs de l’Intérieur à entretenir des rapports réguliers avec la Classe politique, particulièrement l’Opposition ainsi que l’attestent certains documents ci-joints.

La relance de l’idée de l’introduction de la biométrie dans le processus électoral par Monsieur le Président de la République le 28 Avril et le 09 Mai 2011 s’est faite en présence des « FORCES VIVES DE LA NATION » particulièrement de toute la classe politique et de la Société Civile.

Il n’est pas inutilede vous rappeler qu’il s’agit sur ce point important de la « TRANSPARENCE ELECTORALE », d’une revendication portée sur la place publique par l’Opposition.

Les procédures de mise en place de la biométrie devant faire l’objet préalable de mise en place d’instances de discussion entre les parties, l’Opposition réunie avait demandé la mise place d’une Commission Paritaire au sortir de la rencontre avec les « forces vives de la Nation ».

- La CPPA a réaffirmé cette nécessité au cours de la conférence de presse du 12 Mars 2012 ;
- L’ACR a abondé dans le même sens, le 14 Mars 2012 ;
- La Société Civile a renchéri.
- La CPPAs’est inquiétée du retard pris dans le travail annoncé par le Ministre de l’Intérieur dans la correspondance qui lui a été adressée le26 Mars 2012 ;
- La Cour Constitutionnelle n’a pas dit mieux au terme de l’audition qu’elle a accordée au Ministre de l’Intérieur le 28 Mars 2012.

Monsieur le Premier Ministre,

La Société GEMALTO qui serait leader de la sécurité numérique, a été présentée à Monsieur le Président de la République le 15 Mai 2012.

A cette occasion, Le Ministre de l’Intérieur a déclaré que « cette société est adjudicataire du Marché, et qu’elle a été chargée de remettre la liste électorale biométrique à la CENAP au plus tard le 31 Décembre 2012 en vue des élections locales de 2013 ».
L’Opposition gabonaise et particulièrement la CPPA n’a été ni informée, ni impliquée ne serait-ce que dans le cadre de la discussion des termes de référence à la passation de ce marché, alors que depuis longtemps et sur ce point il est inadmissible pour une démocratie de refuser le débat à ce sujet.


Monsieur le Premier Ministre,

La dynamique de la CONCERTATION, à laquellele Président de la République réaffirmaitson attachement dans la lettre du 11 Mai 2011 ci-jointe aux leaders de Partis politiques à l’issue de son invite y relative serait-elle donc une funeste mise en scène?
Si tel est le cas, et nous osons encore croireaux principes démocratiques, il serait donc à considérer que cette nécessité de dialogue a été rompue unilatéralement, donc à dessein. La CPPA prend acte de cette attitude du pouvoir avec toutes ses conséquences.
Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, en l’expression de notre très haute considération.

POUR LA CPPA, LES PRESIDENTS

CDJ, le Secrétaire Général
Jules Aristide BOURDES OGOULIGUENDE
MORENA UNIONISTE,
le Président
Victor Alain EYA MVEY
PGP,
le Président
Benoît Joseph MOUITY NZAMBA
URDP,
le Président
Jean Marcel MALOLAS

Mardi 22 Mai 2012
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 750 fois




1.Posté par King le 22/05/2012 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il faut tenir bien que les conférences de presse, méthode de démobilisation.
Mais bon il faut résister même avec la parole pourquoi pas un miracle peut se produire.

2.Posté par King le 22/05/2012 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Révélation
un dangereux Nganga Vaudou du Bénin, affirme avoir eu une vision pour le Gabon que le changement au Gabon passera par un coup d'État militaire, des bérets verts associés aux sous-officiers de l'état-major des armées ou par des affrontements armés, et que ce coup d'État arriverait en grande pompe il n'y a qu'un aveugle pour ne rien voir d'après ce Nganga Vaudou du Bénin.
qui vivra verra

3.Posté par Alerte Info le 22/05/2012 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elections
Gabon Des législatives censurées

Les élections s’ouvrent samedi au Gabon. Un appel au boycott a été lancé par l’opposition et la société civile, qui dénoncent la mainmise du pouvoir en place sur les institutions.

Au pouvoir au Gabon depuis 1967, le clan Bongo s’offre, ce samedi, une nouvelle parodie d’élections. Dans ce petit État pétrolier du golfe de Guinée, les électeurs sont appelés à élire leurs députés. Avec, en tête, le « coup d’État électoral » de 2009, au terme duquel Ali Bongo fut investi président en dépit de fraudes massives.

De ce scrutin, il ne faut attendre aucune confrontation de projets. L’opposition comme la société civile appellent à bouder les urnes. L’Union nationale d’André Mba Obame, candidat qui avait revendiqué la victoire à l’issue de l’élection présidentielle de 2009, a de toute façon été dissoute pour « trouble à l’ordre public ». Sur le terrain, le mouvement Ça suffit comme ça !, ­composé de syndicats, d’ONG, de personnalités politiques, appelle au boycott en dénonçant la mainmise du clan au pouvoir sur toutes les institutions.

Sur le fond, l’héritier Bongo s’inscrit dans le sillage de la politique de prédation conduite par son prédécesseur. Dans ce pays qui fut au centre de l’affaire Elf et, plus récemment, au cœur du scandale des biens mal acquis, 80 % de la population continue de vivre au-dessous du seuil de pauvreté (moins d’un dollar par jour). « C’est un pays qui regorge de richesses naturelles de toutes sortes. Cependant, le Gabon n’est pas capable de nourrir ses enfants. Tout ce que les Gabonais consomment est importé. L’infrastructure routière est inexistante. Le système éducatif est si lacunaire que la plupart des localités du pays n’ont pas d’école. Le système de santé est tellement défaillant qu’il n’est pas rare, sur un rayon de 100 kilomètres, de ne trouver aucune structure sanitaire. L’eau et l’électricité sont des produits de luxe », résume l’avocate Paulette Oyane-Ondo, ex-ministre passée à l’opposition.

Pas de changement non plus dans les rapports avec l’ex-puissance coloniale. ­Libreville reste un pilier de la ­Françafrique, avec la présence de la base du 6e Bima (bataillon d’infanterie de marine), « premier point d’ancrage de nos forces prépositionnées sur la façade atlantique du continent », rappelle le Quai d’Orsay. Pétrole, valises de billets et présence militaire : de quoi atténuer les ardeurs démocratiques de Paris.

source l'humanité le 16 Décembre 2011

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...