News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Gabonais et la ruée vers les aphrodisiaques (Reportage)

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Dimanche 8 Mars 2015 à 11:53 | Lu 2448 fois

Décidément, il ne passe plus un jour sans que ne soient exhibés dans des spots publicitaires à la télé, dans les magazines, sur internet, dans les coins de rue, chez des commerçants Chinois, dans les pharmacies, chez les tradi-thérapeutes des produits censés être une solution pour les hommes qui ressentent des faiblesses sexuelles. Ainsi, ils sont de plus en plus nombreux à recourir à des potions aphrodisiaques pour s’assurer une virilité à toute épreuve. Tout y passe, écorces, racines, liquides aux couleurs douteuses, gélules, gels lubrifiants, herbes à mâcher, cola…, rien ne dissuade les accrocs en dépit des risques de santé qu’ils peuvent encourir sur le long terme.



Le jargon à la mode pour les inconditionnels de ces produits est « pointe toc », une sorte de code pour ne pas paraître obscène ou vulgaire. Certains parlent de "man and woman", venus de Chine quand d’autres parlent « moubao » venu de Makokou ou du sud du Gabon.

En effet, de nombreux témoignages font état de bouteilles pleines de racines et d’alcool, qui ont prix place, dans les salons des 30, 40, 50 ans, ou dans des placards, à côté des bouteilles de liqueurs célèbres.

« J’en prends de temps en temps, pour sortir un peu de la routine. Avec les écorces mon organe devient plus ferme, et je suis plus résistant. Les rapports sexuels sont différents », explique sans détour et avec fierté J.M, un homme plutôt jeune, en quête de performance.

Enthousiaste et sans faux fuyant, George J, homme du troisième âge, le regard perçant a affirmé avec conviction que la consommation de ces potions deviennent plus que nécessaires pour la survie du couple.

« Nos grands-parents prenaient des énergisants, c’est pour pimenter la relation sexuelle ; et à un certain âge, on a besoin d’être stimulé. C’est culturel chez nous les bantous. Sur les traces de mes aïeux qui, grâce à cette pratique, entretenaient plusieurs épouses, j’en prends également », martèle-t-il avec vigueur.

Les femmes principales concernées par cette quête effrénée de la performance sexuelle sont partagées sur le bienfondé de ces pratiques de prise de viagra ou autres excitants.

« Oh ! Il prend tout ça pour me faire plaisir. S’il est tombé, l’on fait ça comme ça », s’exclame, Rachel qui dit ne pas tolérer le recours aux accessoires dans les ébats sexuels avec son conjoint.

En revanche, deux autres femmes relativisent la position catégorique de dame Rachel.

Pour elles, la consommation de viagra et autres existants notamment traditionnels par leurs partenaires peut s’avérer nécessaire dans le but de préserver la relation.

« Moi personnellement je trouve qu’il n’y a pas de soucis. Il y a trois volets qui participent de la vie familiale, notamment la relation sexuelle. Si le couple n’a pas des rapports il y a des tensions qui surviennent parce qu’il y a soupçon d’infidélité. Maintenant si mon compagnon à des problèmes, il peut prendre des existants en se référant à un médecin », soutien Yvonne.

« Cela dépendra du produit qu’il aura consommé, parce qu’il y a certains produits qui détruisent la femme. Je préfère qu’il aille à l’hôpital pour que le médecin lui prescrive un médicament qui n’est pas dangereux. D’autre part, certains hommes abusent surtout lorsqu’ils ont en face des femmes non mariées afin de finir avec qu’elles et ces dernières aillent dire que cet homme est un étalon », explique la Rousse en riant.

A côté de ces potions, parfois douteuses, nombreuses sont les pharmacies qui se sont lancé dans le créneau des aphrodisiaques. Il y a n’a de tous les genres. Certains sont importés d’autres sont fabriqués sur place à partir des plantes et sont aussi vendu en pharmacie, procurant aux hommes prudents un sentiment de sécurité.

Selon un spécialiste dans la recherche des vertus de la plante médicinale traditionnelle, le Pr. Henri Paul Bourobou, directeur de l’Institut de pharmacopée et de médecine traditionnelle (IPHAMETRA), par ailleurs maître initiateur de Bwiti et enseignant à l’Université Omar Bongo à Libreville, les plantes aphrodisiaques aident effectivement l’homme à retrouver une activité sexuelle normale ainsi que ses facultés. Il précise par ailleurs, que toutes les plantes amères vendues çà et là, ne sont pas des plantes aphrodisiaques, et peuvent avoir des répercussions graves sur la santé. D’où l’intérêt de faire attention.

« Le respect de la posologie des énergisants est aussi recommandé. Malheureusement, certains hommes abusent dans la consommation de ces produits. Parfois, l’absence d’une posologie adéquate en est la cause » déplore le Pr. Bourobou.

L’homme de science, a indiqué qu’un bon rapport sexuel n’est pas celui qui dépasse les records en termes de temps. C’est cette pratique qui parfois est à l’origine de la baisse de la virilité chez l’homme. En outre, il n’est pas question d’avoir des rapports tous les jours, explique t-il.

« Ces produits ne doivent pas être pris n’importe comment et auprès de n’importe qui, quand bien même on serait en situation de détresse. C’est la raison pour laquelle j’invite les hommes à plus de lucidité et de responsabilité. La survie de l’organe sexuel en dépend. Les recettes de secours sont aussi à proscrire, sur le long terme, ils créent chez l’homme une certaine dépendance’’, averti M. Bourobou.

L’IPHAMETRA, qu’il dirige, est doté d’un laboratoire d’analyses pour traiter et analyser les plantes, afin de traiter diverses pathologies, dont l’impuissance sexuelle.

« Les produits que nous proposons ont pour missions de nettoyer d’abord l’appareil de l’homme. A la suite de la phase de nettoyage, le produit administré rétablit toutes les insuffisances constatées par le patient »’’ renchéri-t-il.

Mais, loin de ces produits de L’IPHAMETRA qui n’inonde pas le marché, la gente masculine au Gabon succombe aux produits douteux vendus "debout-debout" par des Ouest-Africaines ou des pharmacopées qui abusent leurs clients avec des licences toutes aussi douteuses.

Plus grave, les produits vendus sous le manteau par des tiers à l’ancienne gare routière ou au marché Mont-Bouët, sont selon plusieurs observateurs de véritables poisons pour les "s’en-fout-la-mort".

Affaire de mœurs dirait-on, mais il s’agit aussi d’un véritable problème de santé publique dans un pays où les jeunes brillent aussi par une sexualité débridée...

AGP

Dimanche 8 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2448 fois




1.Posté par Le biafra le 08/03/2015 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
s'ils ne peuvent plus bander c'est parce qu'ils sont dépassés par les évènements de l'amaturisme d'ali ben

2.Posté par Maven le 08/03/2015 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah,Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres, un jour il te demandera des comptes.

3.Posté par Norbert Pierre mousavou ngnama le 09/03/2015 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Capitaine Omer Elingui , du B2 Gabon avec sa grosse tete Balafrée a l' arriere de sa tete , region Occipitale qui merite une explosion Totale , donné l'ordre à ses soldats du B2 pour violer et de sodomiser les etudiants Gabonais Mr , tu rendras compte un jour aux gabonais que je suis


http://koaci.com/gabon-etudiant-sodomise-policiers-pendant-detention--98381.html

http://www.africahotnews.com/articles/?viewarticle=yes&idnews=794522

http://echosdunord.com/viol-dun-etudiant-dans-une-cellule-du-b2/


Je ne connais pas chez lui à Lbv moi etant aux Usa , un Mr. Gueulard impoli qui ne craint pas Dieu , mais je sais qu ' il est du Haut Ogouer d' une tete Balafrée .
je vous demande de se referer aux liens ci-joint dessus qui parlent de cette affaire .

4.Posté par mentlentume le 11/03/2015 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vraiment si j'étais un maitre, je donnerais un zéro au poste 1,2,et 3 je me demande si a l'école ils ont connus ce que on appelait LA RÉDACTION ils sont hors SUJET on parle des hommes qui croquent et boivent des portions avant de faire l'amour , ils nous parlent d'ALI BONGO , et OPIANGA QUEL EST LE RAPPORT avec le sujet émis? akiéééééééé si ALI BONGO était mangeable vs l' aurez déjà mangé mais comme ce n' est pas possible , plus que vous lui critiquez, il fait que AVANCER matchibi iiiiiiii

5.Posté par mentlentume le 11/03/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE M 'ADRESSE AUX JEUNES ACTUEL QUI BOIVENT DES COMPRIMES AVANT DE BAISER ILS CROIENT QUE FAIRE UNE OU DEUX HEURES SUR UNE FEMME C'EST CELA BIEN BAISER QUELQUES UN PRENNENT LES COMPRIMES POUR FAIRE GROSSIR LE BANGALA IL YA MÊME CEUX LA QUI NE PORTENT PLUS LES SLIPS POUR QUE LE BANGALA S'ALLONGE pitié A 40 ANS ILS SERONT FATIGUES ET N'ARRIVERONT PLUS A BANDER ET LA FEMME IRA CHERCHER DEHORS NU SEUL CONSEIL MANGEZ DES ÉCORCES ET LES RACINES CE NATUREL MOI QUI VS PARLE J'AI 53 ANS JE DEMARE AU QUART DE TOUR DEPUIS MA NAISSANCE JE N'AI JAMAIS PRIS UN COMPRIME UN HOMME DOIT MANGER LES CHOSES AMER DISAIT MON DÉFUNT GRAND PÈRE

6.Posté par Le Q Lanlaire de la CDG le 12/03/2015 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Q Lanlaire de la CDG

7.Posté par Le Q Lanlaire de la CDG le 12/03/2015 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Q Lanlaire de la CDG a été léché par le dentiste de Bordeaux Bruno Ella Nguema non loin de la Cité Administrative de Bordeaux et pas loin de rue sainte cathérine

8.Posté par Moufouma le 19/03/2015 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qu'il faut aux jeunes, c'est le tatsamouanda et le tétsambouanda ainsi que le Kouta.
Vous aurrez un sexe d'enfer qui va bander comme un buffle!!! Avec une résistance terrible, aucune femme ne vous oubliera.

Le vieux!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...