Connectez-vous S'inscrire
News & Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les États-Unis frappent l'État islamique en Irak

l'info réelle 7J/7 - Info juste & Utile : News 7J/7 le Samedi 9 Août 2014 à 00:06 | Lu 444 fois

Trois ans après le retrait américain, Barack Obama a ordonné des frappes ciblées contre les djihadistes de l'État islamique au Kurdistan irakien, invoquant un risque de « génocide » des chrétiens et des yazidis.



Après avoir assisté avec une relative passivité à l'instauration d'un califat sunnite en Irak et en Syrie, puis à la progression des djihadistes de l'État islamique, la communauté internationale s'est brusquement réveillée. Élu en 2008 sur la promesse de retirer les troupes américaines d'Irak, Barack Obama, qui avait renoncé au dernier moment l'année dernière à frapper le régime de Bachar el-Assad malgré le franchissement de la ligne rouge sur les armes chimiques, a autorisé son armée à effectuer des frappes aériennes. L'aviation américaine a bombardé vendredi des pièces d'artillerie utilisées par l'État islamique contre les forces kurdes qui défendent Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

Le feu vert des États-Unis à des frappes militaires «ciblées» sur le nord de l'Irak sert plusieurs objectifs: la nécessité de protéger les ressortissants américains basés au Kurdistan et qui se trouvent désormais sous la menace directe des combattants islamistes. La nécessité de protéger les minorités religieuses menacées afin d'éviter, selon les mots de Barack Obama, un «génocide», un «massacre» dans la région. Washington prévoit aussi de parachuter de l'aide humanitaire pour venir en aide aux dizaines de milliers de chrétiens et de yazidis qui ont fui l'avancée des extrémistes sunnites et se sont, pour certains, réfugiés dans les montagnes. Enfin, la stratégie américaine vise à soutenir les forces kurdes et irakiennes pour les aider à reprendre du terrain face à leur adversaire.

Participation française

À bord d'un camion, des femmes et des enfants arrivent vendredi 8 août dans la ville de Souleimaniye au Kurdistan irakien.



Quelques heures plus tôt, le Conseil de sécurité des Nations unies, réuni en session d'urgence à la demande de la France, avait vivement condamné les persécutions systématiques commises contre les minorités dans le nord de l'Irak et prévenu qu'elles pourraient constituer des «crimes contre l'humanité». Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé la communauté internationale à soutenir le gouvernement irakien. Les Nations unies envisagent de créer un corridor humanitaire dans le nord de l'Irak pour évacuer les civils piégés par l'offensive islamiste.

Plusieurs voix européennes se sont aussi fait entendre depuis la prise de Qaraqosh, la plus grande ville chrétienne d'Irak, par les djihadistes. C'est notamment le cas de la France. François Hollande a apporté son soutien aux frappes aériennes ciblées décidées par Barack Obama. Le président français a affirmé que la France était prête à «prendre toute sa part» dans les actions visant à mettre un terme aux souffrances des populations civiles. Dès vendredi, François Hollande avait appelé le président kurde, Massoud Barzani, pour l'informer de la disponibilité de la France pour «apporter un soutien aux forces kurdes». Paris n'a pas précisé la nature que pourrait prendre l'aide française. Les experts évoquent des frappes aériennes ou des parachutages d'aide humanitaire. Mais la France, qui est déjà intervenue ces dernières années en Libye, au Mali et en République centrafricaine, a-t-elle encore les moyens militaires de ses ambitions? François Hollande a appelé l'Union européenne à «jouer très rapidement un rôle actif» dans cet effort commun. Mais si la Grande-Bretagne a annoncé des parachutages humanitaires, l'UE n'a pas encore défini de stratégie commune.

Reste à savoir si des frappes «ciblées» et limitées suffiront à enrayer la progression des extrémistes sunnites, qui avaient mis en déroute l'armée irakienne en juin. Barack Obama a en effet répété qu'il n'était pas question d'envoyer à nouveau des troupes au sol. Il n'y a «pas de solution militaire américaine à la crise», a-t-il dit.

Si l'invasion américaine de l'Irak en 2003 fut un fiasco, qui a en partie nourri la radicalisation des populations sunnites, la passivité internationale en Syrie et en Irak depuis la création de l'État islamique en 2006 et le début de la rébellion contre le régime syrien il y a trois ans a également facilité l'avancée des djihadistes. Entre l'interventionnisme débridé de George Bush et l'inaction de l'Administration Obama, il y a sans doute une voie nouvelle à inventer. «Il est urgent de définir une stratégie face à une situation devenue hors de contrôle», prévient Myriam Benraad, chercheuse au Ceri.

Figaro.fr

Samedi 9 Août 2014
Info juste & Utile : News 7J/7
Vu (s) 444 fois




1.Posté par Bouka Rabenkogo le 09/08/2014 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça doit se faire maintenant!!! Le PDG dispose d'une majorité à l'Assemblée Nationale et au SÉNAT qui fait observer, qu'aucune révision des dispositions de la Loi électorale favorisant l'équité et l'égalité des forces politiques protagonistes en présence ne peut être adoptée par la majorité actuelle. Ne souhaitant pas le chaos dans notre beau pays, j'appel tous les patriotes à la signature d'une pétition convoquant dans les délais les plus rapides, une Constituant (Conférence Nationale) devant l’Esplanade de l'Assemblée Nationale le, dimanche 17 août 2014.
Faire large diffusion (Dans la Fraternité)
Contact +24107364176

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Dans la même rubrique :
< >

News en Afrique | Pays Africains | News International | Europe | C.P.I | Etats Unis | Eco Internationale


Flash Info
20/11/2017 07:51

Flash info : Notre version mobile, plus rapide

Nous venons de rendre notre version mobile et tablette plus rapide, après plusieurs mois de travail, en vous informons aussi que votre site est rentré dans le club des meilleurs sites francophones...
Info juste & Utile : News 7J/7







Sport... !

Les Articles les plus lus

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

0 Commentaire - 13/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Pourquoi la bière fait - il tant uriner ?

0 Commentaire - 24/08/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

»Le destin m’a condamné à la stérilité »

0 Commentaire - 04/06/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

» Notre histoire d`amour qui a bouleversé ma vie”

0 Commentaire - 27/09/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Cet accessoire qui peut vous aider à dormir plus vite

0 Commentaire - 10/07/2017 - Info juste & Utile : News 7J/7

Savoir Bien Vivre...

La Femme Emancipée

Incroyable !