News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Chroniques de l’Agitateur : le super logiciel pas si super de Gemalto

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mardi 17 Septembre 2013 à 11:38 | Lu 432 fois

Gemalto, ce fournisseur de logiciels qui passe pour le N°1 mondial de la ‘’biométrisation’’ des fichiers électoraux, a sa carte à jouer dans ce qui est de son crédit et sa réputation dans le monde. Au Gabon, au vu des dysfonctionnements constatés dans son joujou qu’il nous a refilé à prix d’or, il risque d’échouer et mettre sa réputation à mal.



Les Chroniques de l’Agitateur : le super logiciel pas si super de Gemalto
Le super logiciel utilisé dans le processus d’enrôlement qui a coûté au contribuable plusieurs milliards F CFA (40 milliards, selon l’opposition), semble ne pas être au point. Il n’y a que sous les tropiques que Gemalto peut se permettre pareil culot. Un tel manque de rigueur professionnelle aussi révoltant et insultant est inimaginable en Occident.

Pour voter à l’intérieur du pays, il faut vous enrôler à l’intérieur du pays. Impossible de vous faire enrôler à Libreville et indiquer simplement le lieu où vous désirez accomplir votre devoir civique. Bizarre non ? Voilà pourquoi, des wagons entiers de cheptels d’humains s’ébranlent vers l’intérieur du pays pour se faire enrôler. Avec des risques énormes d’accidents de la route.

Lorsque ceux de l’opposition hurlaient comme des forcenés pour obtenir le réseautage du fichier électoral, personne n’avait saisi le bienfondé d’une telle démarche.

Les gaillards du PDG, parti au pouvoir, pour balayer cette proposition d’un revers de la main, arguaient son coût trop élevé. Voilà que, comme un effet boomerang, tout nous retombe sur la gueule. Lorsqu’arrivera le moment de voter, le même wagon de têtes de bétails humains reprendra sa trajectoire vers l’intérieur du pays. Ce qui veut dire que l’administration cessera de fonctionner ou bien tout tournera au ralenti, vu que tous les fonctionnaires seront happés par le tourbillon de l’opération de vote.

Qu’attend le Parlement gabonais pour interpeller le gouvernement et son opérateur Gemalto sur cette question ?

Au fait, Gemalto a-t-il vendu aux Gabonais du matériel Hi-tech ? Pas si certain. Le fameux géant français de la « biométrisation » a livré des photocopieurs incapables de copier un passeport ou un permis de conduire. Les ordinateurs tombent régulièrement en panne. Les capteurs d’images ne parviennent pas à prendre une photo, encore moins à prélever les empreintes digitales des électeurs. Bref, les agents « enrôleurs » sont obligés d’écoper des quolibets et autres coups de gueules des usagers. Gemalto est, pendant ce temps à l’ombre, dans des salons feutrés, se délectant tranquillement des milliards empochés.

Et si le groupe français voulait faire mieux, il aurait suggéré au gouvernement de mutualiser les fichiers d’Etat civil déjà disponibles. Ceux ayant permis d’établir les passeports et les cartes d’identité biométriques ainsi que le fichier de la CNAMGS. Le Gabon aurait gagné en temps et financièrement dans le processus en cours d’élaboration de son fichier électoral.

Cela aurait donc permis de minimiser les coûts et rendre plus fluide l’opération d’enrôlement dont la lourdeur et la viscosité dans l’exécution n’incite pas à y adhérer, malgré le flux de candidats qui passent des journées entières à poireauter sous le soleil pour accomplir ce devoir civique. C’était sans compter le niet catégorique des faucons du pouvoir qui campent sur leur logique à eux. L’inter-connectivité du système et le recoupage des données collectées sont, semble-t-il, une équation insoluble pour l’opérateur Gemalto.

Si certains y voient un coup tordu du PDG, rares sont ceux qui y décèlent l’incompétence de l’opérateur qui ne peut mettre en réseau le fichier électoral à données biométriques. Est-ce à dire que l’application informatique permettant un tel exploit serait si complexe pour Gemalto qu’il ne peut ‘’réseauter’’ tout le système ? Incroyable mais vrai !

Ou bien ce « miracle » fera-t-il l’objet d’une autre facture à donner le tournis ??

Et étant que les informations collectées serviront également à l’établissement du fichier d’Etat civil, tous ceux-là qui sont allés se faire enrôler à l’intérieur du pays pour soutenir leurs tontons candidats, devront-ils également se déplacer en province à chaque fois qu’ils voudront se faire établir ou légaliser un document administratif ?

On voit ça d’ici ! L’agent d’une mairie de Libreville vous répondant crânement : « Je n’ai pas votre nom dans mon ordinateur. Vous vous êtes fait enrôler où ? (…) Alors, il faut aller légaliser votre papier là-bas » !

Tchouo Gabao !!

Publié le 17-09-2013 Source : Gaboneco.com

Mardi 17 Septembre 2013
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 432 fois




1.Posté par l''''expert Africain. le 17/09/2013 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
normal non au vu de la marque de PC utilisée pour cette opération,véritable pacotille de la famille des PC.

2.Posté par mouthou le 18/09/2013 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LENOVO, franchement pour la somme de 40 000 000 000 F Cfa, c'est LENOVO......!
Quand on est enrôlé au 1er arrondissement, on ne peut voter que dans un centre de votre du 1er arrondissement. Même dans Libreville, la connexion intranet n'a pas été assurée.
En venant sur faire du beurre au Gabon, GEMALTO a signé son arrêt de mort car par le Gabon partira une campagne de dénigrement dont cette entreprise ne se relèvera jamais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...