News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les Chroniques de l'Agitateur : Les choses de Total-Gabon

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Jeudi 6 Mars 2014 à 08:50 | Lu 1310 fois

Un avis de redressement fiscal d’un montant de 402 milliards FCFA vient d’être infligé à Total-Gabon. Incroyable mais vrai !!! La mesure, sur fond de guerre des communiqués opposant le fisc gabonais et Total Gabon, a fait tache d’huile. Comment comprendre que la filiale de la multinationale Total puisse traîner une ardoise aussi importante lorsqu’on sait que les sommes faramineuses qu’elle tire de l’exploitation du pétrole sont un crachat en comparaison des sommes dues au fisc !



Ce major engrange pourtant de gros bénéfices dans le secteur pétrolier pourquoi alors refuse-t-il de payer ? La réponse à ce terrible paradoxe se trouve, sans conteste, dans le communiqué du Directeur général des Impôts Joël Ogouma, dont voici un extrait : « la société s’illustre par un défaut de collaboration et une posture de refus systématique des redressements opérés…

Total Gabon a toujours sollicité un traitement spécifique conforme à ses seuls intérêts, par l’établissement d’une imposition forfaitaire fixée unilatéralement. » Ah bon, Total refuse tout redressement et s’impose un forfait fixé de manière unilatérale !

Cela veut dire avoir du culot quoi ! En fait, il faut comprendre dans ces observations du DG, que Total n’en fait qu’à sa tête. Elle paye ce qu’elle veut bien payer. Elle impose un taux qui l’arrange au nom de petites combines ; de petits arrangements passés de gré à gré comme dans le marché noir entre faussaires. Le reste, elle s’en tape.

Pendant que les autres opérateurs triment pour s’acquitter de leurs taxes annuelles sur revenus, Total, elle, se torche avec les lois du pays qu’elle prend, sans doute, pour sa chasse gardée. A croire que Total est un repaire de nostalgiques de la coloniale ou bien le nid des adeptes de la France Afrique infestée de barbouzes issues des réseaux Foccart. Foccart ?

Vous connaissez ce sinistre personnage qui, par des méthodes dignes de la pègre cicilienne, faisait et défaisait les roitelets d’Afrique. C’est sûr que ces gens peinent encore à accepter l’idée d’indépendance de nos Etats qui, à leurs yeux, ne sont autre que des protectorats à maintenir sous curatelle.

On comprend mieux pourquoi ils ont confisqué toute perspective historique et tentent de réécrire l’histoire qu’ils s’efforcent, par des manœuvres perfides, de nous exclure. Quoi de plus étonnant, sommes-nous totalement entrés dans l’histoire ainsi que nous faisait remarquer bêtement un abruti dont je tais le nom par pudeur ?

Lorsqu’on sait que ces gens exploitent le pétrole bien avant les indépendances et que les choses ont toujours évolué en eau trouble, s’il faut parler d’un vrai redressement fiscal, ce sont des milliards de fcfa cumulés qu’ils doivent à ce pôvre Etat.

D’aucuns me rétorqueront que c’est au nom d’ ‘’Accords historiques’’ en matière économique passés avec la France que ces multinationales organisent ce bordel. Quels sont justement les termes de ces fameux accords ? Ces accords ont été passés par qui, des colons futés comme des singes et des chefs tribaux illettrés et bêtes? Qui a vu ces accords et qui les a rédigés? Ils sont conservés où et par qui ? Des questions aussi troublantes qui laissent entrevoir que nos pays sont toujours sous tutelle de l’ancienne métropole et que les indépendances sont une fiction.

Quand je penses que ce sont les mêmes qui traitent les gouvernements africains de corrompus et nous ‘’gazent’’ avec leur rhétorique de bonne gouvernance, tout en nous rendant responsables de nos retards en matière de développement, alors qu’ils sont en partie responsables, j’avoue que je peines encore à saisir le sens de cette duplicité sournoise.

Nous sommes vraiment assiégés, par ces mêmes gens, de tous les côtés. Il n’y a pas un secteur d’activité qui ne fasse pas l’objet de prédation. Même l’aide au développement, n’échappe pas à la règle : des prêts sont contractés, mais les trois quarts sont reversés en guise de salaires à une main d’œuvre occidentale chèrement payée. Et le cycle vicieux de l’éternel recommencement reprend son cours normal dans l’indifférence totale des ‘’maîtres donneurs de leçons…’’

La question du confrère de Radio France Internationale (RFI) Yves Laurent Goma sur les risques encourus en cas de remise en cause de la mainmise de Paris sur nos richesses, question posée au Porte-parole de la présidence de la République Alain-Claude Billye By-Nzé, met à nu les fausses coutures de cette France par multinationales interposées et qui se comporte plus comme un Etat mafieux qu’un Etat respectueux des principes républicains.

Gabonéco

Jeudi 6 Mars 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1310 fois




1.Posté par Bouka Rabenkogo le 06/03/2014 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Total à deux choix:
1- Il doit payer ses impôts normalement, le pouvoir actuel n'est pas héritier des méthodes d'Omar Bongo Ondimba.
2- Il doit plier bagage.

Bouka

2.Posté par vision le 06/03/2014 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous n'aurez rien de la part de Total./

3.Posté par Oréma le 06/03/2014 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi embêter TOTAL pour quelques centaines de milliards quand les milliers de milliards disparaissent. TOTAL ne donnera rien. Attention plutôt à cette agitation qui pourrait coûter cher.

4.Posté par Okoss le 06/03/2014 21:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Total doit payer,tout comme ces énergumènes qui pillent l argent du contribuable. Tous fautifs

5.Posté par BRAVO ECHOS JULIETTE le 07/03/2014 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C' EST LA TOTAL GABOMAL

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...