News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Les 9 axes de l’émergence: les 9 aberrations du développement du Gabon d’Ali Bongo

Le site de la Liberté - http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/ le Lundi 25 Avril 2011 à 21:59 | Lu 1014 fois



Les 9 axes de l’émergence: les 9 aberrations du développement du Gabon d’Ali Bongo
Pendant la campagne électorale pour l’élection présidentielle anticipée de 2009, Ali Bongo avait fait confectionner des affiches publicitaires sur sa candidature qui montraient sa photo en avant plan d’images de grandes métropoles comme Chicago, New-York, Bangkok, Kuala Lumpur, etc. Elles illustraient des gratte-ciels de grandes villes modernes preuve de l’accomplissement d’un immense développement. Par ces images, le numéro 9 projette Libreville dans 15 ans comme ressemblant à ces villes. Nous avons qualifié cela de «République de l’utopie» dans un de nos précédents post.

Plusieurs compatriotes considèrent que nous faisons dans la mauvaise fois et la mesquinerie politique lorsque nous critiquons Ali Bongo. Les partisans de l’émergence disent même que nous faisons des prières tous les matins à l’Église pour qu’Ali Bongo échoue. Certains nous écrivent pour nous dire mais enfin laissez-le avancer.

Non chers lecteurs, aucun de nous à l’Union Nationale ne fait des prières pour qu’Ali Bongo échoue. Échouer dans quoi? Qu’est-ce qu’il fait au juste? S’il y a quelque chose qu’il fait et que nous ignorons montrez-le nous. Ali Bongo n’échouera que par sa propre incompétence et ses propres turpitudes.

Il a proposé 9 axes de développement démocratique, économique et social du Gabon. D’où son sobriquet d’Ali9. Toute personne le moindrement lucide sait qu’il ne réussira pas. Ce sera 9 x = 0. Non pas parce que nous placerons des obstacles dans son chemin, mais simplement parce qu’il n’a pas la vertu qui peut accompagner une telle ambition.

Prenons ses neuf axes d’émergence du Gabon un à la fois et mettons-les à l’épreuve des faits et de la réalité vécue au quotidien.

Axe 1 : consolidation de l’État de droit. Un État de droit présuppose un État où il y a primauté de la règle du droit. Tous soumis à la loi. Nous constatons depuis son assermentation qu’il viole la Constitution dans chacun des actes qu’il pose. De plus un État de droit requiert une séparation formelle des pouvoirs. On note une prééminence du pouvoir du chef de l’État dans l’ensemble des institutions. Avec la dernière révision constitutionnelle, il a institué une République monarchique : autoritarisme et totalitarisme sont le mode de fonctionnement de l’État. Il n’a de compte à rendre qu’à lui-même. Pour ce qui est de la consolidation de l’État de droit la note est zéro sur 100.

Axe 2 : Faire de la décentralisation une réalité : il dit vouloir transférer progressivement certaines compétences exercées par l'État vers les pouvoirs locaux ainsi que les moyens qui vont avec. Rien de ce qu’Ali Bongo a fait au Gabon depuis sa prise de pouvoir indique une volonté de décentralisation. Au contraire, on note, par la création au sein de la présidence de la République des commissions et autres directions générales, la centralisation de tous les pouvoirs régaliens : développement économique, mesures sécuritaires, relations internationales et même bourses et stage. Alors quand il parle de décentraliser et de donner aux régions les pouvoirs qui vont avec, de quel pouvoir parle-t-il ?

Axe 3 : Réussir la moralisation de la vie publique et assurer une meilleure gouvernance des affaires publiques. Il dit qu’il importe de restaurer la confiance entre la Nation et sa classe politique, entre l'Administration et les administrés. Pour ce qui est de la confiance entre la Nation et la classe politique il faudra repasser. En interdisant un parti politique par le fait d’une discorde électorale ou en fermant des médias parce qu’ils parlent de ses adversaires politiques n’est pas de nature à faire dans l’instauration de la Confiance.

Axe 4 : Préserver l'intégrité territoriale et consolider les rapports avec les pays voisins et amis. Préserver l’intégrité du territoire c’est d’abord s’assurer que les multinationales qui exploitent nos ressources respectent et préservent l’environnement et exploitent ces mêmes ressources dans le meilleur intérêt des Gabonais ; que les Gabonais en profitent tous et de la façon la plus équitable. On ne peut pas dire cela de l’exploitation de nos matières premières. Les multinationales françaises pillent nos matières premières en disposent comme bon leur semble.

Axe 5 : Diversifier les sources de croissance et de développement durable. Où est le plan de développement et de croissance économique ? Pour le moment nous n’avons que des veux pieux.

Axe 6 : Mettre en place les infrastructures de soutien au développement économique. Nous attendons toujours de voir le plan de développement de l’industrialisation du Gabon dans ces détails. Où sont les investisseurs Malaisiens? Le contrat de 5 milliards de dollars est passé où?

Axe 7 : Mieux gérer les finances publiques. Alors là, quelle blague ! Et l’achat et la réparation de cet immeuble à Paris pour 150 000 000 d’euros. C’est ça bien gérer les finances publiques. Un immeuble de 5 millions d’euros aurait suffi pour le petit Gabon. Où se situe l’enquête sur la disparition des 7 milliards de francs CFA à l’Assemblée Nationale? Est-ce le patrimoine personnel a été rendu public telle que cela est stipulé dans la loi contre l’enrichissement illicite?

Axe 8 : Mieux responsabiliser les gabonais et les pousser à être plus entreprenants. La chambre de commerce du Gabon, de Libreville, ne sert qu’aux réunions. Où sont les mesures d’accompagnement pour faire éclore une classe de Femmes et d’Hommes d’affaires gabonais. L’État par sa mauvaise gestion est incapable de payer la plupart des entreprises autochtones avec qui il fait les affaires. Comment les Gabonais deviendront-ils entreprenants si l’État est incapable d’honorer ses engagements financiers ?

Axe 9 : Lutter contre les inégalités, la pauvreté et l'exclusion. Le programme d’émergence fait le constat que «les Gabonais ne ressentent pas encore assez au quotidien les fruits du développement économique de notre pays. Les infrastructures sociales restent très insuffisantes (hôpitaux, logement, etc.), près d'un quart de nos concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté et les écarts de revenus demeurent importants». Quelle ironie ! Et avec ce constat vous êtes allés achetés et faire réparer un immeuble en France d’environ 100 milliards de francs CFA. Vous avez vraiment une grande empathie pour vos concitoyens.

Non mesdames et messieurs de l’émergence, on ne vous critique pas par mauvaise fois ou mesquinerie. Par vos actes, vous ne faites que l’aberration. De fait, vous êtes l’incarnation de la source de douleurs de toutes les Gabonais et tous les Gabonais.

Vous parlez d’émergence du Gabon. Par rapport à ce vous proposez comme plan de développement et au regard de vos actes, on ne sait pas exactement de quelle émergence vous parlez. Est de votre émergence personnelle ou celle du Peuple Gabonais? Vous parlez d’avancer en confiance est-ce dans l’élimination de la misère des Gabonais ou dans vos illusions?

Joël Mbiamany-N'tchoreret

Lundi 25 Avril 2011
http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/
Vu (s) 1014 fois




1.Posté par Awassi Gnagname le 26/04/2011 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je vis a Korogo et je demande aux hommes de bonne volonté de faire passer ce message.

Cet Lundi après midi, des ambulances allait vers le domicile ou est détenu Mr Gbagbo Laurent. Apres des rumeurs faisaient état d'un suicide. Connaissant l'homme, il n peut pas se suicider. Ils ont failli le tuer. SVT faites passer le message frère Africains.


On fait faire croire a l'opinion international que Gbagbo s'est suicide. Faites passer le message. On a vu plain de voiture des services de sante alle v

2.Posté par Désiré du Komo le 26/04/2011 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je répondrais simplement en vous demandant d'aller voir les deux articles suivants
http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=22316
http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=22314
qui montrent la bonne santé économique de notre Pays il prouvent l'ouverture de celui-ci à l'international.

3.Posté par MALEDICTION D'UN CONTINENT le 26/04/2011 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'article étant des écrits. Et la réalité sur le terrain étant le concret. Je ne vois aucune liaison à cela!
Les Gabonais continuent à misérer, à mourir comme des animaux sans aucune infrastructure fiable de les accueillir pour les soignés. Tout est payant: alcool, compresse, seringue etc...
C'est ça que l'on demande aux gens d'aller visiter : http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=22316
http://gaboneco.com/show_article.php?IDActu=22314

Pour lire des conneries. Vous n'êtes qu'une bande pauvre type...

4.Posté par La fille du pays le 26/04/2011 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut être objectif et non pas partisan comme l'est cet article.

Le Gabon est un pays en voie de développement certes et là nul ne le conteste. Mais, actuellement, et comme il n'en a jamais été auparavant, les efforts déployés sur le terrain et sur tous les fronts par Ali Bongo et son gouvernement font sortir le pays de son immobilisme légendaire en faisant évoluer les choses tant sur le plan économique, social, juridique, des infrastructures....

Et les choses se font déjà sentir comme en témoigne le rapport 2010 sur l’Indice de développement humain (IDH) qui place le Gabon au 93e rang mondial, soit une progression de 9 places par rapport à l’année 2009. Et , en Afrique, le Gabon est 4e mais arrive en tête des pays de l’Afrique subsaharienne.

Et oui, n'en déplaise à certains esprits bornés, contestataires et partisans, le pays avance après des années et des années de gabegie et d'immobilisme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...