News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Législatives 2011 au Gabon : la date limite de dépôt de candidatures repoussée au 9 novembre 2011

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 4 Novembre 2011 à 19:17 | Lu 606 fois



Le bureau de la Commission Electorale Autonome et Permanente (CENAP) s’est réuni le jeudi 3 novembre 2011 à Libreville. Il s’est agi principalement de tirer les conséquences de la décision de la Cour Constitutionnelle annulant la nomination des responsables des commissions électorales locales nommés pour l’organisation du scrutin du 17 décembre 2011. A-t-on constaté.

Le président de la CENAP, René Aboghe Ella et son équipe ont procédé dans un premier temps à la régularisation de la situation des commissions électorales locales, celles-ci ne pouvant rester en l’état. Puis, le bureau a procédé à la ré-nomination des présidents des commissions locales. Enfin, les membres se sont retrouvés en plénière pour examiner les conséquences de la décision de la Cour sur le processus électoral. Et procédé à un réajustement dudit processus. A cette même occasion, la CENAP a décidé de prolonger la date de dépôt de candidatures au 9 novembre 2011. Initialement fixée au 31 octobre dernier, la date de fin de dépôt de candidatures a été repoussée pour la première fois au 5 novembre à la demande du Gouvernement.

A titre de rappel les nominations des présidents des commissions locales avaient été annulées par la haute juridiction, suite à la saisine introduite par l’Union du Peuple Gabonais (UPG) et le Congrès pour la Démocratie et la Justice (CDJ), représentés respectivement par leurs présidents, le défunt Pierre Mamboundou et Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé. Le but étant de voir annuler les décisions prises par la CENAP les 3 et 6 octobre 2011, relatives à la nomination des présidents des commissions locales et à la fixation du calendrier des opérations électorales.

Dans leur argumentaire, les requérants avaient en effet avancé que la CENAP avait pris les décisions précitées en vertu de l’ordonnance n°009/PR/2011. Mais que ladite ordonnance n’avait pas encore été publiée.


Source : infosgabon


Vendredi 4 Novembre 2011
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 606 fois




1.Posté par Donguila le 04/11/2011 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAS DE BIOMETRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D'ELECTIONS.

2.Posté par Mone fang le 04/11/2011 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ILS VONT TOUJOURS REPOUSSER LES DATES DE DÉPÔT. MAIS LA DÉCISION EST PRISE PAR LE VRAI POUVOIR QUI EST LE PEUPLE GABONAIS QUI DIT" PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTIONS. C'EST LE DERNIER MOT DU PEUPLE GABONAIS.

3.Posté par BOYCOTT le 07/11/2011 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L’idée de boycott des prochaines élections législatives du 17 décembre prochain au Gabon n’est pas pour déplaire à la majorité constituée par les parties d’opposition, la société civile et le peuple. Cette adhérence s’explique par le fait que maintes fois, à plusieurs occasions, le PDG a tout fait pour confisquer le pouvoir en crachant sur la volonté réelle du peuple. Tous les efforts mis en place pour instaurer des bases démocratiques au Gabon et ainsi assurer la tenue d’élections libres et transparentes et le respect du choix du peuple ont été mis en soutane par notre très cher parti au pouvoir, le PDG.

Aucune élection ne peut se mériter le titre ou la nomination d’élections transparentes malgré tous les efforts mis dans ce sens. Aujourd’hui le peuple constate une fois encore avec amertume qu’il a été trahi par le pouvoir en place et ses alliés et que ceci risque de se reproduire si des mesures austères ne sont pas prises.

Considéré comme salutaire, le mot d’ordre « PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » initié par les parties d’opposition et les acteurs de la société civile vient répondre aux prières des citoyens à savoir de voir un bloc solide face à la machine à tricher du PDG capable de contrer toutes mesures anti-démocratiques et poser la pierre sur laquelle seront montées les fondations d’un Gabon démocratique.

Le mot d’ordre ayant fait son bout de chemin, et la date butoir des prochaines élections avançant à grand pas, il est temps de se pencher sur quelques stratégies de boycott pour agir tôt de façon efficace et non improvisée:

Stratégie de communication : d'abord, il faut informer, rassembler, et aller vers le peuple en utilisant les moyens mis à notre disposition « SMS, tractations, TV plus (qui risque d’ailleurs d’être interrompue comme à l’accoutumé, journal écrit et en ligne, face book, bouche à oreille, porte à porte, radio, église, affiche…»;
Il ne faut pas attendre que les initiateurs du mouvement fassent tout.
Stratégie de Visibilité : clip de musique de propagande, T-shirt, casquette à l’éfugie du mouvement «« PAS DE BIOMÉTRIE, PAS DE TRANSPARENCE, PAS D’ÉLECTION » en mémoire de PIERRE MAMBOUNDOU et de ceux avant lui qui sont tombés (REMDJAMBÉ, PIERRE CLAVER NZENG…)
Stratégie de Dispersion : pour réussir à déjouer les actions de répression du PDG;
Stratégie de désobéissance nationale : demander au peuple d’aller travailler mais de ne rien faire pendant une semaine pour mettre à mal le roulement de la machine ou demander au peuple de rester chez soi pour faire pression;
Stratégie PAS D’ÉLECTION: demander au peuple de ne pas répondre à l’appel du PDG pour aller les voter.
Stratégie de face à face : en dernier recours il faut songer à initier des marches de contestations PACIFIQUES direction la présidence, la Cour Constitutionnelle, le siège de la CÉNAP, le ministère des affaires intérieurs, la RTPDG…

Quelque soit la stratégie choisie: il vaut mieux se battre avec des mots et des actions pacifistes qu'avec des morts!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...