News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le systeme Gabonais est essoufflé après 42 ans d'une intense activité familialo - politique

Le site de la Liberté - Alexandre ONA le Mardi 7 Juillet 2009 à 08:56 | Lu 349 fois



Le systeme Gabonais est essoufflé après 42 ans d'une intense activité familialo - politique
(...) Les tenants du pouvoir ne proposent plus rien, ils plastronnent à longueur d’antennes et de colonnes, ils nous tiennent en otage, ils font du bruit, beaucoup de bruit, pour rien et spéculent sur le sens du vent (...) Le Gabon connaît les turbulences les plus fortes de son histoire telle une sourde tempête avant le bouquet final. Disons-le ! Le Bongoïsme comme machiavélisme pur et dur a fini de nous diviser. Aussi, il se hâtera à porter le coup de grâce à notre pays assailli de toute part par les tenants d’une politique ayant férocement trempé dans la médiocrité et le pharisaïsme. Si le Gabon réel s’est retrouvé au chevet de notre démocratie, aujourd’hui dévoyée, c’est parce que la situation de notre pays est plus qu’alarmante. Mais où trouver la paix à l’heure des comptes ?

Ce n’est pas pour un horizon lointain. Ceux qui croient qu’il faut s’aplatir pour brouter dans les pâturages d’un Bongoïsme imprécateur se trompent et méconnaissent vraisemblablement les bégaiements de l’histoire. Ils seront tout aussi comptables des exactions de cette « violence d’Etat » que notre pays n’a jamais connu. Les tenants du pouvoir ne proposent plus rien, ils plastronnent à longueur d’antennes et de colonnes, ils nous tiennent en otage, ils font du bruit, beaucoup de bruit, pour rien et spéculent sur le sens du vent. De surcroît, certains d’entre eux sont ventriloques.

A propos du vent, la météo des âmes n’est pas bonne dans les chaumières et cela ils ne l’entendent pas, tant la "montgolfière gabonaise" est devenue confortable. Du haut de celle-ci, dans leur suffisance paillarde, les fourmis que nous sommes censés incarner à leurs yeux semblent méprisables et résignées.

Le système gabonais s’essouffle, après 42 ans d’une intense activité familialo-politique. Le peuple gabonais n’a été aussi conscient des enjeux qui traversent notre société.

Une fin de règne avec une bonne dose de népotisme et nous voilà partis pour une dangereuse impasse politique. Ni les instruments honteux telle que la révolution au sein du PDG (sic), ni les fêtes « foraines » des fous du roi ne changeront le sens du vent nouveau qui s’annonce.

L’échiquier politique est « squatté » par les derniers de la classe, champions de la concussion en tous genres et tout cela dans un flot de paroles futiles. Ce qui est remarquable, c’est que la crise que connaît le Gabon est une affaire nationale et sa résolution ne pourra se faire sans les gabonais. Aucune main étrangère ne viendra travestir le processus de la conférence nationale qui n’a jamais pu se faire convenablement depuis la crise des années 90.

Mais les gabonais sont d’accord pour revenir sur certains points de notre histoire. Les « apprentis Foccart » n’ont qu’à se tenir prêts. Il est question ici de la survie d’un peuple floué dans son histoire et dans ses aspirations au moment où le monde s’interroge sur les errements de spéculateurs grisés par une économie ultralibérale devenue folle. Ils nous vendront la corde pour les pendre comme disait l’autre. Allons-nous laisser à des prédateurs le soin de nous préparer un avenir qui sent le soufre ?

La politique instaurée par les "réformateurs" du PDG sous nos cieux est d’une violence inouïe, elle relève d’une inconscience et son mot d’ordre est : volons, menaçons, colportons, terrorisons, thésaurisons et maintenons en respect par des moyens inavouables un peuple pour lequel nous n’avons que mépris. Le « rêve gabonais » à la sauce alternance voire succession , c’est de se retrouver au sommet de l’Etat sans jamais y avoir rêvé les yeux ouverts.

Si des hommes de religion qui se réclament de la puissance divine cautionnent le pitoyable sort réservé depuis 42 ans au peuple gabonais, alors Dieu sera contre eux. C’est une évidence. Les biens terrestres ont fini de détruire les derniers sanctuaires épargnés jusqu’ici par la cupidité et le mensonge. Défendre un projet destructeur qui a fait ses preuves en nombre de victimes, c’est refuser le message du Dieu unique.

Nul n’a le monopole de la vérité et ceux qui s’en rapprochent le plus n’ont pas besoin de jouer des coudes pour se faire entendre. Encore une fois « la vérité vous couvre de sa justice » comme le disait le philosophe Michel Serres. Il ne s’agit pas de laisser le temps au temps mais plutôt de le laisser faire son travail ce qui n’exclut pas que l’Homme fasse le sien parallèlement. C’est ce que les parties prenantes des assises nationales ont réussi en jugulant le temps affreusement corrosif du fait de la mauvaise gouvernance et une certaine capacité de mobilisation en vue de sonder les profondeurs de nos tourments nationaux.

La françafrique à travers son démembrement gabonais ne pourra plus jamais nous imposer une conduite encore moins un homme ou une femme pour conduire les destinées de notre pays si fragile. Les temps ont changé et les fossoyeurs de la République les plus inattendus ont été identifiés en un peu moins d’une décennie. C’est comme si le Gabon avait été soumis à un « tamis invisible ». Quel échec !

Ce qui compte au final, c’est le fait que les gabonais une fois unis autour de leur histoire commune ne pourront plus jamais refaire la même chose en matière de travestissement de nos institutions et de dilapidation des biens publics.

L’histoire retiendra qu’au moment, où, Bongo vient de mourir en Espagne et que l'on parle de « succession » au gabon, la « togolisation » voire la « rwandisation » du Gabon prend son envol.

Copyright © RDPG.org

Mardi 7 Juillet 2009
Alexandre ONA
Vu (s) 349 fois


Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...