News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le romantisme en politique au Gabon est-il un obstacle à un jugement serein de la chose politique?

Le site de la Liberté - http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/ le Samedi 30 Avril 2011 à 11:22 | Lu 660 fois



Le romantisme en politique au Gabon est-il un obstacle à un jugement serein de la chose politique?
Poser la question du romantisme en politique et de son incidence sur nos mode de pensée et de nos engagements en politique, c'est constater qu'il y a brèche entre le militantisme politique de bon aloi du besoin d'unité qui crée la force de l’union et une quotidienneté politique un tantinet aliénante.

Le feu qui émane de l'âme est de la même nature que les étoiles desquelles nous sommes attirés dans notre engagement en politique. En suivant des individus et non la cause du combat, voilà qu'une partie de nous-mêmes s'en trouve envolée pour laisser place à un mimétisme de la pensée d’autrui. Nous empruntons par conséquent un sentier sans savoir où il nous conduit. Fiers des étoiles qui nous guident dans la torpeur de la nuit, nous tissons effectivement une conception du monde qui n’est pas le fait de l’idée de la cause mais le fait des idées des porteurs de l’idée de la cause. Qu’arriverait-il s’il advenait que ces étoiles deviennent filantes et disparaissent dans la nuit?

La cause perdra-t-elle tout son sens? En Afrique du Sud, plusieurs ont suivi Nelson Mandela, non pas parce qu’il était porteur de l’idée de la cause de la libération des sud-africains noirs mais parce qu’il était devenu l’incarnation même de la cause. Il était la cause de la libération politique des noirs. Sa perte n’aurait pas entraîné la fin du combat, au contraire.

Très prochainement, nous aurons à épiloguer sur les effets du romantisme politique au Gabon, notamment ces conséquences dans un certains enferment du militantisme qui empêche la raison de raisonner et de ce fait de suivre le cheminement qui fait évoluer les Nations. Nous ne voulons faire de leçon à personne. Nous nous inscrirons dans une dialectique philosophique pour poser les jalons qui doivent tracer de façon philosophique le chemin de nos modes d’action lorsqu’on se dit être animé de l’intérêt du devenir de la Nation et de sa félicité. La publication apparaitra dans mon blogue (http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/) d’ici 72 heures.

Joel Mbiamany-N'tchoreret

Samedi 30 Avril 2011
http://www.joelmbiamany-ntchoreret.blogspot.com/
Vu (s) 660 fois




1.Posté par la pensee gabonaise le 30/04/2011 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Monsieur Joel Mbiamany-N'tchoreret

J'aurais ajoutais a la notion de "Romantisme politique", dans le cas precis de notre societe gabonais, la notion de "alienation ethnico-politique", car nos population sont souvent "les allies de leurs propres fossoyeurs" sous la donne ethnique, clanique,...

Il convient a nos population de ce debarrasser de ce "determinisme a l'africaine" pour transcender, quans il le faut, nos relations ethniques, familiales, claniques, egoistes. Il faut egalement avouer que, l'africain, noir en particulier, a un niveau tres bas dans la comprehension et perception de la notion de Nation. A ce qu'il me semble, et ce qui a ete le socle de nos relation inter et intra-ethniques dans le temps, nos relation se sont toujours fondees dans une sort : "vivont ensemble sans l'etre vraiment". C'est pourquoi, malgre le fait que nous vivons dans une meme nation, chaque individu pense que, toute relation doit se construire seulement dans le moule ethnique.

Il est vrai qu'il y a eu des avancees assez visible dans notre societe sur le plan inter et intra-ethnique, mais le probleme reste toujours le fait que, nos population ont toujours cette peur de se defaire de l'enveloppe qui les lie dans les relations sociales primaires, c'est-a-dire la famille, l'ethnie, le clan. Certains me parlerons surement du foot-ball et des autres sport; mais le fait est que, dans tous les pays, aussi tribalistes soient-ils, nous observons le meme phenomene: le sport, est la seule fort qui reussi a unir un meme peuple entre lui, les nations entre elles.

2.Posté par la pensee gabonaise le 30/04/2011 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ainsi se cordon ombilical persistant, tare de nos cultures trop protectionistes, n'arrivant pas a muer cette tentacule a la conception de Nation, bien que se soit une conception pour notre mental africain. Mais puisque nous faisons partie integrante de ce monde contemporains ou, il y a tant d'enjeux nationaux, regionaux, et continentaux, il va de soit, sans que cela puisse causer prejudice a nos identites ethniques, que nous puissons nous adapter. C'est par l'adpatation de nos relations ethniques, claniques, que nous saurions tirer, au maximum, le profit d'elles. Pour l'instant, seuls des entraves, cales, sont creees, par nous-memes malheureusement, a l'essor de notre Nation. Le "Gabond d'Abord", malgre sa simplicite, est la notion qui resume, en 3 mots, toutes les lignes de ma pensee. Malheureusement, nous le disons chaque fois, sans reellement comprendre sa portee, sa profondeur.

3.Posté par Jeanne La Pucelle le 03/05/2011 05:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans un Continent ou quiconque sait lire et ecrire se considere intello, voila ou on en arrive. A n'y rien comprendre de ce qu'ils disent ou de la langue qu'ils parlent .
Pauvre langue Francaise violee et humiliee par les Negres- .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...