News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le projet cauchemardesque des reformes controversées de Séraphin Moundounga, éventré !

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Vendredi 2 Mai 2014 à 07:24 | Lu 1434 fois

Plus qu’un mauvais souvenir, les reformes impopulaires et visiblement irrationnelles, initiées par Séraphin Moundounga, du temps de son passage à la tête du ministère de l’éducation nationale. C’est pour couper court à la déferlante de colère qui a en découlé, que son successeur, le Pr Léon Nzouba, vient de proposer et obtenir leur mise au placard.



La communauté scolaire, vient enfin d’être définitivement épargnée des vastes dégâts occasionnés par la décision de de Séraphin Moundounga, de renforcer les gardes- fous autour des portes aux niveaux d’études suivant immédiatement les classes d’examen. L’obtention d’examens et concours sous Moundounga, relevait de prouesses, comme s’il fallait tout mettre en œuvre en vue de fermer l’univers du savoir à une frange de la population, au nom d’un élitisme dont lui seul avait le secret. Entrée en sixième, BEPC et BAC, étaient depuis lors, enveloppés de grossières mystifications, qui ont été assimilées par les élèves à un vaste projet de génocide intellectuel savamment exécuté par Moundounga et complices.

Pour se sauver de cette hécatombe programmée de la future élite, les élèves ont multipliés des actions de révolte visant à protestant contre ces reformes ‘’à la con’’, qui instauraient notamment le BAC à deux tours, dont l’un des tours était passé en classe de 1 èr, et la deuxième partie en classe de Terminale. Comme incongruités monstrueuses, figuraient notamment le préalable de l’obtention du BEPC, pour tout aspirant à la classe de 2 nde.

Une mesure maladroite qui ne prenait nullement en compte les moyennes obtenues par l’élève courant les trois trimestres, en 3 ème. Notons par ailleurs les exigences de passage en classe de sixième, qui du temps de Moundounga, résultaient d’une compilation des notes obtenues par l’élève de la première à la cinquième année de l’enseignement du premier dégrée, c'est-à-dire, du CP1 au CM2, le tout, associées à la note obtenue au CEPE. C’est cette mixture qui était ensuite divisée par deux, pour parvenir à la moyenne finale, déterminante pour le passage ou pas en classe de 6 ème, après l’élimination du concours d’entrée

Ce qui a le plus fâché dans cette affaire, c’est qu’elle a été boutiquée par Moundounga et complices ‘’dans une chambre’’, avant la tentative finalement avortée de l’imposer à tout un peuple, comme s’ils avaient à faire à de simples sujets, et non des citoyens participant à la construction de leur à avenir. Voici ce que notre regretté Grégory Ngwa Mintsa, aimait à qualifier de déni de droit.

Cette pilule, naturellement point digérée par la communauté des apprenants, particulièrement des élèves en classe d’examen, avait donné lieu à une série d’actions très offensives de ces dernières. Grève de la faim sur la devanture de la Cathédrale Sainte Marie de Libreville, marches populaire sur la capitale, parfois violemment réprimées, et qui avaient eu le mérite de contraindre les autorités à entendre raison. La mesure vue sursoie dans un premier temps, avant la phase présente de sa mise à mort.

Aujourd’hui, l’heure est au retour à l’ancien système, bien qu’amélioré, ce, avec la participation cette fois de l’ensemble des composantes de ce secteur, politiques, experts, administration, élèves, parents d’élèves et syndicats du système éducatif.

NB: La déclaration y relative du Pr Nzouba, disponible sur notre Web Radio.

Copyright@www.mazleck.info

Avril 2014

Vendredi 2 Mai 2014
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 1434 fois




1.Posté par xx le 04/05/2014 10:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dieu merci qu'il existe encore des têtes dans ce pays comme Mr Léon Nzouba pour stopper massacre orchestre par ce type sans coeur et sans cervelle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...