News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le pilier Gabon vert en danger!

Le site de la Liberté - Marcel OVA TCHIBINDA le Jeudi 28 Novembre 2013 à 00:00 | Lu 1281 fois



Le Gabon est un pays considéré comme riche au niveau de la sous-région à cause de ses richesses naturelles. Il a servi d’exemple et continu à l’être grâce à une politique volontariste et pragmatique de son président qui ne cesse de ménager ses efforts pour la renommée de son pays au plan international.
Pour la réussite de son projet de société, il a mis en place le PSGE et a fait appel à certains compatriotes selon des critères dont lui seul détient les secrets.

Seulement, en faisant confiance à ceux-ci, il ne sait certainement pas qu’ils poursuivent d’autres objectifs dont le plus important est la destitution du pouvoir du clan BONGO. Pour y parvenir, des opportunistes sont utilisés et toutes les stratégies se déploient entre autre, l’affaiblissement de la coopération internationale, la calomnie par tous les moyens.
Plusieurs volets de la politique du chef de l’état sont boycottés notamment le plan stratégique. Dans celui-ci, le volet Gabon vert est l’un de ceux-là qu’il faut particulièrement attaquer afin de discréditer le président au plan international.

En dépit des efforts personnels et des réseaux existants, la coopération internationale de notre pays est mise en mal par le ministre en charge de ce domaine et ses collaborateurs dont les plus acharnés sont KOUMBA ZAOU Paul (néon pédégiste mais toujours membre et transfuge du PGP), OWELE Alphonse (aigris pour ne pas avoir été désigné DG des Eaux et Forêts après le départ en retraite de Mr Gabriel AZIZET), MADINGOU André Jules (éternel insatisfait et trouble-fête à MANDJI NDOLOU), INGUENZA David et NKOLO EDOWIZA Landry (espions chargés des enregistrements lors des réunions) ainsi que d’autres dont le seul mérite est la soumission et l’appartenance à certains réseaux.

Pour illustrer ce qui précède voici certains faits dont ils sont à l’origine :
Mettre en mal la coopération Nipo-gabonaise : pour y parvenir, le ministre détourne les dons mis à disposition par ce pays et exige des gestionnaires du projet, des sommes d’argent pour obtenir l’appui du ministère ;
Le projet d’appui à la gestion durable des ressources naturelles, confié à l’une de ses nombreuses copines du ministère, financé par la BAD à fait l’objet de détournement. Lors de la revue a mis parcours, notre pays à été sommé de rembourser les sommes détournées avant l’obtention du quitus de cette institution (cf PV de la revue BAD).

La coopération avec un pays frère (LYBIE) au niveau du domaine forestier est mise en mal par la non application des accords. En effet, les permis forestiers obtenus par ce pays à la suite d’un processus de règlement à l’amiable d’un différend entre Etats à fait l’objet d’un retour aux domaines publics grâce à l’alchimie de ce ministre et de ses équipes. Lesdits permis font actuellement l’objet d’un marchandage en vue de les vendre aux asiatiques en échange de plusieurs milliards et du payement des arriérés de taxes des anciens propriétaires. Des démarcheurs sont actuellement engagés pour la recherche des clients. Quid de nos engagements vis-à-vis de ce pays ?

La coopération SINO-GABONAISE est en ce moment mise en difficulté à cause des agissements de ce ministre et ses collaborateurs car les permis obtenus par les sociétés d’état de ce pays sont systématiquement retirés et attribués à un démarcheur libanais qui les revend au plus offrant : les bénéfices revenant à l’équipe bien entendu.
La coopération avec l’union Européenne n’est pas non plus des plus réjouissante car d’ici là, nos produits n’auront plus accès à l’espace Schengen.

L’application des résolutions internationales par ce ministère est le cadet de leurs soucis, la seule préoccupation qui compte pour eux le remplissage des poches. Le paraitre est leur mode de gestion ; il faut faire semblant et le tour est joué.
Au niveau de la sous-région, le dossier COMIFAC dans lequel le Gabon jouait les premiers rôles est confié à un incompétent n’ayant pour seul mérite que d’appartenir à son ethnie. Celui-ci s’occupe désormais de tous les gros dossiers et projets du ministère alors qu’il n’avait jamais été même chef de service dans l’administration. Notre pays ne fait plus que de la figuration au niveau de cette instance.

L’OAB dont notre pays est le fondateur et abrite le siège se meurt sans que rien n’est tenté en dépit du mandat qui lui est confié par ses paires pour l’organisation des assises devant statuer sur le devenir de cette institution. Le prestige de notre pays est de ce fait durement atteint.
Le PSGE est pour eux un simple slogan. Le chantage et l’appartenance aux ethnies, villes et provinces frondeuses au régime sont leurs atouts.

La presse ordurière contre le régime et les proches du président dans le but de l’affaiblir est l’une de leurs armes favorite.
Le mode opératoire est essentiellement basé sur le mensonge, la calomnie, la diffamation, les intrigues, les intimidations, le vol, les casses, les montages de toutes pièces, l’achat de conscience, l’intox, la corruption et la tuerie, la promotion des copines et parents au détriment des compétences.

Comment atteindre l’EMERGENCE avec de tels agissements ?

NB : QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE. SI TU ENGAGES LES HOSTILITES TU AURAS DE REPONSES S’IL TE RESTE UN DE SAGESSE, FAIS COMME OKAWE.

Affaire à suivre (à lire prochainement : la fulgurante ascension de GABI des sables et les vols des documents des sociétés pétrolières. Comment a il opéré pour parvenir à la tête X

Jeudi 28 Novembre 2013
Marcel OVA TCHIBINDA
Vu (s) 1281 fois




1.Posté par Crocky le 28/11/2013 01:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc si l'on suis votre propos, Dans ce ministère,tous les collaborateurs choisit par Mr le Président Himself sont des incompétents, escros,... ?Je vous laisse deviner ce que l'on en déduit à propos de lui.

2.Posté par Oréma le 29/11/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article manque de cohérence et vise tout simplement à régler des comptes à un homme: Gabriel Ntchango. Pour convaincre cher Monsieur Ova, vous devez exposer les faits au lieu de vous lancer dans de la propagande qui est très ennuyeuse. Pas parent de Monsieur Ntchango pourtant, je vous trouve plus aigri et vous apparaissez à travers ces écrits comme quelqu'un qui cherche quelque chose d'autre. Vous vous attaquez à la presse, que vous traitez d'ordurière alors même que vous n'arrivez pas à poser des problèmes de manière à vous faire comprendre. Soyez plus percutant et objectif car, s'il faille parler de détournements, suivez mon regard, ça commence où pendant qu'on y est. En tant que lecteur de toute presse de mon pays, je trouve que Gabriel a bien agi vis-à-que vis des chinois. Il faut des gabonais qui aiment leur pays pour que les chinois et les autres rapaces comprennent qu'ils ne sont pas en terrain conquis. Pour terminer, vraiment l'émergence exige une grande planification des projets à réaliser en associant les citoyens du pays, ce qui est loin de ce que l'on voit actuellement.

3.Posté par 3ekale le 30/11/2013 16:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pffffff...je pige ke dallllll...

4.Posté par BDP le 03/12/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EN TOUT CAS CEST ALI ODJUKU ONDIMBA LUI MEME QUI MET LE GABON VERT EN DANGER CAR CEST LUI MEME QUI SIGNE LES CONTRATS AVEC DES STES COMME OLAM, ALORS LE GABON VERT EST EN DANGER A CAUSE DE LUI MEME N'ACCUSER PERSONNE MME SES MINISTRES CE SONT LES MARIONETTES COMME MEBIAME DISAIT "JE NAI JAMAIS GOUVERNER".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...