News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le journal Libération au chevet de la Françafrique à Libreville?

Le site de la Liberté - Mengue M'Eyaà le Vendredi 9 Octobre 2015 à 00:30 | Lu 2991 fois



Communiqué du Mouvement Civique du Gabon

Le journal Libération titrait récemment son interrogation sur les polémistes réactionnaires imposés dans les médias en France. Il lutte donc contre les réactionnaires mais Libération n'hésite pas à venir au secours de M. Bongo. Il y a d'un côté les bonnes vieilles colonies africaines dont le Gabon et de l'autre la dénonciation morale des horreurs de l'humanité. Or, pour les Gabonais, M. Bongo emprisonne, empêche la démocratie et finalement est au pouvoir de manière illégitime. Que veut donc prouver Libération ? Que M. Bongo est respectable ? Ils auront toutes les peines du monde à cela. Alors ?

L'argent de la corruption de M. Bongo circule dans le monde entier. Il circule en Europe, en France....

Bien sûr, la ficelle est désormais un peu grosse, et il est de plus en plus difficile aux responsables français de s'afficher auprès d'Ali Bongo. Alors, les coups de main sont plus discrets : un passage sur RFI par ici, un publi reportage par-là, des forums aux statuts indéfinis au service du « moderne » Ali Bongo, dont on oublie le tortueux parcours et la naissance obscure, qui aurait dû l'interdire de revendiquer le pouvoir présidentiel.

Il y a aussi les voyages de personnalités françaises, dont on aimerait qu'elles soient discretes pour célébrer, comme par hasard, la COP 21 au Gabon, ou, celui de cette autre personnalité, dans une improbable campagne d'adressage à Libreville, en compagnie d'une maire de la capitale gabonaise dont la seule caractéristique connue est qu'elle n'a jamais été élue.

Le dernier événement médiatique en date, début octobre, est le forum du journal Libération à Libreville, voulant ouvrir des débats dans un pays où justement le régime interdit une conférence nationale, dans lequel les libertés publiques sont menacées à tout moment.

Ainsi, ce forum organise plusieurs débats, dont un sur le journalisme en Afrique. Précisément, aucun journaliste gabonais n’est invité. Ni Désiré Emane, directeur des Echos du Nord, ni Jonas Moulenda, du même organe qui ont dû récemment fuir le Gabon, en raison du risque d’arrestations arbitraires. Aucun représentant de TV +, télévision libre, fréquemment mitraillée par les troupes d’élites du régime, n’a été invité. On note la présence du seul président de l’agence gabonaise de presse, lequel est appointé par le régime.

Une multitude de ministres du pouvoir actuel au Gabon, des foccardiens comme Alain Joyandet, sont conviés à prendre la parole. On découvre l’existence d’un délégué à la jeunesse du parti au pouvoir à l’occasion d’un débat surréaliste sur la jeunesse africaine alors que le régime envoie des troupes réprimer violemment les étudiants en grève et révoltés sur le campus délabré de l’université de Libreville.

Bref, une aimable mascarade ! Et l’on peut regretter que le journal Libération, dont on connaît les difficultés financières, ait pu prêter le flanc à une opération de propagande en faveur du régime gabonais, en lui laissant un champ d’expression aussi important.

Les journalistes de Libération sont-ils devenus les nouveaux mercenaires intellectuels du continent africain ?

Le journal Libération, fondé par Jean Paul Sartre, vient donc de faire son entrée dans la Françafrique.

Nous boycotterons désormais le journal Libération.

Nous dénonçons sa venue à Libreville, et nous exigeons que toute la transparence, y compris financière, soit faite sur les conditions d'organisation de ce "forum", exercice de propagande au service du pouvoir en place.


Mengue M'Eyaà

Présidente du conseil exécutif
Mouvement civique du Gabon

Présidente du Mouvement Civique des Femmes
Ancienne journaliste d'Africa n°1

http:\\mouvementciviquedugabon2009.unblog.fr


Vendredi 9 Octobre 2015
Mengue M'Eyaà
Vu (s) 2991 fois




1.Posté par MARIANNE X le 09/10/2015 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tant que nous ne suivrons l'exemple algérien pour nous libérer de l'impérialisme français, nous serons toujours traités comme des êtres inférieurs.
Qu'attendent les gabonais pour se révolter? Le peuple de Guinée Bissau sous la conduite d'Amílcar Cabral avec moins d'un million d'habitants avait mené la guere contre le Portugal fasciste et triomphé malgré le soutien militaire de l'otan.

2.Posté par Alain Mezui le 09/10/2015 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vraiment l'opposition gabonaise est nulle. Que des bêtises. Vraiment Ali16 tu fais vraiment trembler l'opposition par ta methode gouvernement.

3.Posté par Koumba le 09/10/2015 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
personne n'est incorruptible on dirait. Liberation vient aussi chercher sa part d'heritage offert par le Pr sans-papier

4.Posté par Pacome le 09/10/2015 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour Libe, l'argent n'a ni de couleur, ni d'odeur, ni de valeurs morales.

5.Posté par Leïla le 09/10/2015 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est tout ce que vous savez dire sur ce blog?

6.Posté par lignorant le 10/10/2015 03:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre ignorant que je suis. Leila, tu cherches a voir plus clair que le jour? Tu ne sais pas jusqu a present quel genre des gabonais sont ils? Qu''est ce qu''ils ont dit de Pierre Pean? N est il pas un francais? Et qu''est ce qu''ils disent?

7.Posté par lignorant le 10/10/2015 03:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils parlent de se liberer de l imperialisme francais...
Pitie!!!

8.Posté par Rtg1 le 10/10/2015 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'interview de Vladimir Poutine aux chaînes américaines : les meilleurs extraits

9.Posté par Rtg1 le 10/10/2015 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LE FRANC CFA S’INVITE AUX DÉBATS DE LIBREVILLE

Les panélistes du Forum citoyen ont décrypté le destin et les perspectives de cette monnaie dont la gestion exaspère nombre de dirigeants sur le continent.

Une semaine jour pour jour, après la réunion des ministres des finances des 14 pays de la zone Franc, tenue à Paris le de 2 octobre 2015, le Gabon Forum citoyen a permis aux acteurs français et africains, débattre sur le destin et les perspectives de la gestion de cette monnaie.

Dominique de Villepin, ancien Premier ministre français, Michel Essonghe, conseiller politique du président gabonais, Kako Nubukpo, ancien ministre de la Prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo, et Etienne Giros, président du Cian, ont éclairé l’opinion sur le débat portant sur le nouveau partenariat entre l’Afrique, la France et l’Europe, 55 ans après les indépendances.

C’est donc le Franc CFA qui a dominé les débats de cette session. D’après l’ancien ministre Kako Nubukpo, 13 000 milliards de Fcfa, appartenant aux pays africains, sommeillent dans les livres du trésor public français. Cet argent sert notamment de réserves de change en contrepartie de la parité fixe entre le CFA et l’Euro.

«D’après les accords qui lient les pays africains de la zone Franc à la France, il faut que nous disposions de seulement 20% de réserves de changes au trésor français FAUX ;-), pour bénéficier de la parité fixe face à l’Euro ; actuellement, nous sommes à 90%. Mais que faisons-nous pour sortir de cette situation et utiliser ces réserves de change pour financer notre développement», s’interroge l’ancien ministre Togolais.

Pour Dominique de Villepin, il appartient aux pays africains eux-mêmes de prendre la gestion de cette situation, de prendre les choses en main afin de la régler.

«Lors du discours prononcé par le président français François Hollande à Dakar, se rappelle Kako Nubukpo, il a dit exactement ceci : je souhaite que les chefs d’Etat africains utilisent de façon rationnelle, les réserves de change dont ils disposent au trésor public français, afin de financer la croissance et le développement».

« Il n’y a pas meilleur interlocuteur que le président français pour définir le destin des réserves de change logées au trésor français. Mais pourquoi on ne fait rien ? Là est toute la question», souligne l’économiste.

Pour Etienne Giros, ce n’est pas l’argent qui fait défaut en Afrique pour le financement. Mais davantage les projets bien ficelés. «La diaspora africaine a envoyé sur le continent 60 milliards d’Euros ces derniers temps (39300 milliards de Fcfa). Ce qui est plus important que les 13 000 milliards de Fcfa évoqués ici et là », fait observer Etienne Giros.

Kako Nubukpo martèle que le problème du Franc CFA doit être réglée par ses dirigeants. «Les gens ne le savent peut-être pas, mais le Cambodge et le Laos, en 1950, ont fait partie de de cette communauté monétaire et ils en sont sortis ; mais ont conservé de bonnes relations avec leur partenaire français».

Il poursuit : « Pareil pour l’Algérie avec les accords d’Evian de 1962, la Tunisie et le Maroc qui ont tous quitté le CFA pour créer leur monnaie. La France n’a rien fait. Nous aussi on peut faire la même chose et il ne nous arrivera rien», explique l’économiste.

D’après lui, la sortie du Franc CFA ne doit pas se faire dans une balkanisation. Mais les Etats doivent profiter des avancées qualitatives et des acquis de l’intégration régionale «pour être en phase avec la gestion de notre monnaie», tranche l’économiste togolais.

Last modified on Samedi, 10 Octobre 2015 05:29

http://www.gaboneconomie.info/ge/index.php/gabon-forum-citoyen/item/720-le-franc-cfa-s-invite-aux-debats-de-libreville

Comme je l'ai dit il y a quelques jours :

Ok la France pour prouver sa bonne FOI doit nous laisser organiser un GRAND FORUM africain regroupant les grands expert africain du FCFA je cite :

Le Pr. Théophile Obenga

Le Pr. Nicolas Agbohou


Ainsi que les experts en politique monétaires des différents pays Africain membre de la Zone FCFA.

Ce GRAND FORUM devrait se déroulé à Ndjaména (Tchad) car jusqu'à présent le Président Idriss Déby est le seul Chef d'Etat de la Zone CFA à avoir dénoncé ce système d'un autre âge.

Même Marine Lepen dénonce cette monnaie qui limite notre souveraineté des peuples d'Afrique francophone,

Marine Le Pen sur le Franc CFA

https://www.youtube.com/watch?v=BZJ2I_NEwMM


Toutes autre formule ne sera que de la poudre au yeux... ;-)

Le Président du TCHAD repond sur la question du FCFA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...