News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le gouvernement gabonais aux abois boycotte une assemblée générale de syndicats frondeurs

Le site de la Liberté - Gabonlibre.com : News 7J/7 le Mercredi 18 Mars 2015 à 16:38 | Lu 2697 fois

Les membres de la "Dynamique Unitaire" informent ce mercredi à Libreville, l’opinion publique nationale et internationale que depuis 5 heures du matin, l’école Martine Oulabou qui abritera leur assemblée générale a été prise d’assaut par les forces de l’ordre, qu’ils qualifient "de manœuvres d’intimidations despotiques aux allures dictatoriales exécutées par Ali Bongo et son pouvoir vacillant".



Selon Georges Mpaga, membre éminent de la société civile gabonaise, "l’objectif du régime serait d’empêcher la tenue de cette grande réunion de mobilisation sociale et d’intensification du mouvement de revendication syndicale qui paralyse le pays, au moment Ali Bongo et son clan sont de plus en plus contestés."

Cette grogne de contestation syndicale qui revendique une revalorisation salariale de tous les fonctionnaires des administrations publiques s’indigne notamment contre "des pratiques fomentées et exécutées par Ali Bongo et ses ménestrels sont précisément liées à la criminalité financière, au pillage à grande échelle du pays dévoilées au grand jour par Mediapart".

"Ali Bongo et sont clan familial Bongo en complicité avec le système PDG ont pris le pays en otage depuis plus de 50 ans. L’heure est venue qu’ils comprennent que tout régime même totalitaire à une fin.L’histoire récente de l’Afrique est riche d’enseignement en la matière", a martelé l’une des figures de proue de la société civile libre et engagée contre le régime en place au Gabon.

Donc, explique Monsieur Mpaga, "c’est un régime à bout de souffle qui tente par des moyens illégaux étouffer cette contestation généralisée. Il faut ici rappeler que le droit de grève relève de l’exercice des droits civils et politiques, et sont de fait non négociable."

Par conséquent, les leaders des centrales syndicales invitent Ali Bongo et son ministre de l’intérieur Guy Bertrand Mapangou de respecter ce droit républicain en retirant les agents de forces de l’ordre au lieu éponyme, l’école Martine Oulabou où la Dynamique Unitaire doit organiser son activité en toute quiétude et liberté publique.

info241

Mercredi 18 Mars 2015
Gabonlibre.com : News 7J/7
Vu (s) 2697 fois




1.Posté par Maven le 18/03/2015 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Opiangah, Dieu ne t'a pas donné le droit de tuer les autres, un jour il te demandera des comptes.

2.Posté par Drake le 18/03/2015 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut qu'on commence à tenir tete à ces chiens galeux d'armée qui nous maltraite , certaines de ces personnes ne sont meme pas Gabonais et parfois cagoulés tels des mercenaires envoyé pour nous tuer . Mais où va ce pays mon Dieu !

3.Posté par gabao.kool le 19/03/2015 06:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le peuple doit se soulever une bonne fois contre le Biafrais Alain Bongo et le reste de ses voyous.

4.Posté par voie de la Nation le 19/03/2015 08:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ces sale militaire bête et imbécile qui n'on même pas fait l'école, une armée qui figure comme l'armée la plus corrompus d'Afrique et du Monde, des militaires qui vivent dans des maisons en planche qui souffre mais qui oublie une choses que ceux qu'on aient entrain de faire c'est pour le bien de tout un Peuple, le Peuple Gabonais.

5.Posté par diaspol le 19/03/2015 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a en effet du mal à croire que ces militaires sont gabonais. Comment expliquer autrement leur promptitude à exécuter toute les sales besognes qu'on leur ordonne à l'égard de la population,

6.Posté par mouthou le 19/03/2015 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'augmentation de salaire, c'est aussi pour eux, les militaire et agents des forces de l'ordre!
La revalorisation de la pension retraite, c'est aussi pour eux!
Oui, pour eux qui partent à la retraite très tôt..........!
Tous les fonctionnaires et même tous les travailleurs, sans exclusion aucune, sont concernés par cette revendication......!

7.Posté par Thierry Minko le 19/03/2015 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est tant que les compétences en informatique des compatriotes se mettent au travail pour inviter chaque gabonais qui aime ce pays, qu'il soit pedegiste ou de la société civile qui veut que ça change enfin pour les makaya se rendre à Martine Oulabou pour soutenir le mouvement Gabon d'abord.

8.Posté par le grand muet le 21/03/2015 05:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les militaires et les forces de l''ordre font de l''obéissance passive, ça se voit à leur attitude et ils le disent eux même dans les quartiers. Croyez moi que s''ils avaient le droit à la grève ils n''hesiteraient pas à l''utiliser

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Gabonlibre.com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre...Signalez nous des commentaires hors sujet en cliquant "Alerte"

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Gabonlibre.com . Si votrese veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...