News & Infos Utiles...
Gabonlibre.com
Gabonlibre.com
News 7J/7&Infos Utiles...
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Notez

Le congrès du PDG enfante un coup d’État imaginaire pour cacher le déficit d’idées politiques nouvelles

Le site de la Liberté - Joël Mbiamany-N’tchoreret le Vendredi 19 Mars 2010 à 21:31 | Lu 690 fois

Ayant érigé l’orgueil en vertu de la raison politique, le dialogue n’est plus dans mon pays. De l’absence de ce dialogue, un fils du pays a osé aviser que la politique de l’orgueil risque de nous conduire à de fâcheux instants comme au Niger. La tolérance, vertu cardinal du parti ayan fait place à l’intolérance, n’a pas accepté pareil conseil. Un comité improvisé d’imbéciles de dernière minute s’est mis en branle pour émettre un jugement sur le caractère in-orthodoxe du conseil appelant le pouvoir illégitime à l’apaisement politique



Le congrès du PDG enfante un coup d’État imaginaire pour cacher le déficit d’idées politiques nouvelles
Lorsque, par un décret des serviteurs suprêmes réunis en conseil des ministres, le prince ennuyé par la vivacité de son adversaire politique grimaça, le parti déboussolé, vidé de son essence prit sur lui de reconstruire son esprit en brandissant l’épouvantail.

Le congrès qui n’a rien n’enfanté de bon pour le peuple, a trouvé une excuse pour éluder son manque d’idée. L’occasion était trop belle. Une déclaration sortie de son contexte est agitée en coup d’État. Le peuple éprit de paix ne saurait tolérer pareille incartade. Il faut en faire un cheval de bataille. Comme avec Joseph Goebbels à l’époque des Nazis, la propagande politique contre l’adversaire politique est en mouvement.

Il fallait une raison, pour enlever aux juifs leurs droits citoyens ; il fallait une cause pour supprimer les libertés politiques et aller faire la guerre. La raison est toute trouvée pour refuser à l’Union Nationale le doit être ; la justification de la guerre, l’oppression est en construction. Chacun, espérant trouver le chemin de sa subsistance, n’hésitera pas à porter le casque et se mettre en rang matraque à la main.

Il y a, dit-on, outrage au peuple. La paix menacée, péril en la demeure est annoncé. Il est payant que d’aller à la télévision dénoncer l’ignominie. Que de blasphèmes dans nos ondes. Les courtisans crispent leurs poings, pointent du doigt, prenant le peuple à témoin, l’oraison funèbre est annoncée : il faut tuer dans l’œuf ce qui veut bouleverser l’ordre illégitime. Dans les bas quartiers, la contre-révolution fait jour. Le peuple éprit de paix, prend les dénonciateurs en pitié, le suprême déshonneur est franchi. Retournement de situation, les bourreaux de la démocratie, les champions du coup d’État électoral en victime, quelle ironie !

En réalité, toute cette mascarade réside dans une stratégie politique : pratiquer l’intolérance pour faire disparaître l’adversaire politique. Pourtant celui dont-ils se réclament de l’idéologie: l’unité nationale, avait énoncé ce qui doit être leur crédo politique : Dialogue, Tolérance, Paix. Il faut croire qu’ils l’ont jeté orties.

Ayant érigé l’orgueil en vertu de la raison politique, le dialogue n’est pas en ce lieu. De l’absence de ce dialogue, un fils du pays a osé aviser que la politique de l’orgueil risque de nous conduire à de fâcheux instants comme au Niger. La tolérance, vertu cardinal du parti ayan fait place à l’intolérance, n’a pas accepté pareil conseil. Un comité improvisé d’imbéciles de dernière minute s’est mis en branle pour émettre un jugement sur le caractère in-orthodoxe du conseil appelant le pouvoir illégitime à l’apaisement politique. Comme avec l’inquisition, la chasse aux sorcières est menée. Le bucher alimenté par des déclarations des courtisans de tous les acabits, étincèle des flammes. Le supplice du collier est sollicité. Qui est vraiment pour la paix, pour l’émergence du peuple de sa misère.

Le bruit que nous entendons dans ces jugements hâtivement émis n’est pas celui des eaux du ruisseau qui annonce le rafraichissement du peuple dans le dessert de la misère. Ce sont les pas des soldats en marche pour taire les lamentations des dénonciations des affres du désert. Le peuple devra que continuer à souffrir. Après tout, il y a des priorités plus importantes que d’autres, lorsqu’on veut conserver le pouvoir à tout prix.

Ah Gabon! N’as-tu pas mis bas tout un nœud de vipères pour mettre fin à mes peines, plutôt que de vivre cette dérision!

Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères et de l’ignorance de cette élite politique qui n’a pas encore compris, que le bonheur c’est quand on travaille pour le bien du peuple, que lorsque notre nom est associé à l’élévation du peuple et non de sa soumission, l’histoire nous garde dans la postérité.

Puisque tu as choisi cet amalgame d’incompétents pour être le dégoût de ma triste condition et que je ne puis pas rejeter dans les flammes, comme un billet d'amour, ce monstre rabougri, console moi en me disant que ce n’est qu’un mauvais rêve ; que même longue, la nuit finie par céder le pas au jour et comme avec le printemps, l’éclosion des bourgeons des plantes annoncera l’éveil d’un temps politique nouveau. Je sais, il faudra au préalable éduquer le peuple, le faire comprendre que ce qui est dit dans les ondes n’est pas toujours vérité ; qu’il est bon, pour certains, de défendre le mensonge, de mépriser la vérité et de faire les louanges du mal pour la seule cause de leur plaisir éphémère.

Ha Aron ! Toi qui nous demande de fondre nos bracelets et nos colliers pour construite cette idole, ne te rends-tu pas compte que tu nous demandes d’adorer ce veau comme nous adorions le bœuf en Egypte. Tu as toi-même dis que l’adoration du bœuf nous avait plongé dans la misère, que ce n’était que justice que nous en souffrions. Aujourd’hui Aron, tu nous demandes de donner notre trésor pour adorer le veau comme nous le fîmes jadis avec le bœuf. Mais le veau n’est-il pas l’enfant du bœuf? Tu nous diras que le veau ce n’est pas le bœuf. Mais quand il aura grandi, sera-t-il un veau ou un bœuf?

Joël Mbiamany-N’tchoreret

Vendredi 19 Mars 2010
Joël Mbiamany-N’tchoreret
Vu (s) 690 fois




1.Posté par Larévolte le 19/03/2010 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'éprouve toujours un réel plaisir à vous lire. C'est en ce moment que ma fierté d'être gabonaise grandit. Bravo Joël Mbiamany!!

2.Posté par EDGAR le 20/03/2010 01:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
DE LA MASTURBATION INTELECTUELLE.
RIEN D'AUTRE.
MBA OBAME AVEC SON APPEL DE BARCELONE.
BEN MOUBAMBA AVEC SON APPEL DE REIMS.
QUE DES CONNERIES POUR EXISTER ET CONTINUER A VIVRE TRANQUILLE DANS DE MAGNIFIQUES VILLAS PAYEES AVEC DE L'ARGENT VOLE.
ARRETEZ DE VOUS LA PETEZ ET AU BOULOT, BANDE DE FEIGNANTS.

3.Posté par Obisko le 20/03/2010 02:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De la masturbation intellectuel, c'est quoi c'est ça? Comment vous faites pour masturber intellectuellement. Qu'est-ce que vous stimulez exactement pour y parvenir? Si n'etes pas la hauteur des discussion de choses sérieuse, abstenez-vous et allez jouer au bille dehors et laissez donc les grands parler des choses qui vous dépassent.

4.Posté par lafleur makaya le 20/03/2010 07:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
edgard t'es nul franchement!!! qu'est-ce que tu appelles la masturbation intellectuelle? Je suis sûr tu dois être un "moutouki intellectuel"pfffffffffff
Laisse moi te dire que c'est une analyse profonde soutenue ayant un sens, si tu n'es pas capable de bien cerner, tu dégages les lieux.
Dit, chez vous les pdgistes avez-vous un site comme celui-ci? Nenni incapable d'en avoir parce que vous ne seriez pas à la hauteur des débats contradictoires que l'on vous amenera donc ne vient pas te "masturber" sur ce site a bon entendeur dégage

5.Posté par Engong le 20/03/2010 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Edgar a dit: " DE LA MASTURBATION INTELECTUELLE.
RIEN D'AUTRE.
MBA OBAME AVEC SON APPEL DE BARCELONE.
BEN MOUBAMBA AVEC SON APPEL DE REIMS.
QUE DES CONNERIES POUR EXISTER ET CONTINUER A VIVRE TRANQUILLE DANS DE MAGNIFIQUES VILLAS PAYEES AVEC DE L'ARGENT VOLE.
ARRETEZ DE VOUS LA PETEZ ET AU BOULOT, BANDE DE FEIGNANTS."

Je veux bien que tu critiques notre frère qui de manière intelligente participe à élever le débat sur ce site. Il est clair qu'il ne porte pas le PDG dans son coeur mais il a le mérite d'argumenter ses positions et ainsi permettre de créer un débat instructif. Que tu ne sois pas d'accord avec lui? est une chose, mais que tu n'es comme seul argument à lui opposer que les mots écrits ci dessus, je trouve cela assez léger, tu trouves pas? Non? Mais en même temps, tu n'as peut-être pas les capacités adéquates pour lui répondre avec le style qui est le sien. Dans ce cas, je comprends que tu puisses lui répondre avec les moyens dont tu disposes, dans ce cas je te pardonne mon frère, continue.


6.Posté par valentino le 20/03/2010 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à vrai dire, je crois que ce qui gène tant nos compatriotes, principalement dans les arguments d'edgar, c'est plus l'utilisation de terme comme "masturbation intelectuelle", qui si je comprend bien l'angle dans lequel s'expose ce qualificatif, est une sorte d'auto-stimulation intelo qui ne produit rien de concrêt pour l'interêt general, qui en gros n'éleve pas le débat, l'utilisation de certains termes peut parfois jeter la confusion dans un échange d'idées, nous sommes tous gabonais, ne nous insultons pas, (l'afleur makaya, et obisko, et egdar et aux autres) vous avez l'immense privilège d'être instruit contrairement à nos aieux qui étaient incapable de savoir lire entre les "lignes". nous devons être respectueux les uns à l'égard des autres, si certains mots nous semblent génant avisons en l'intéressé, pour qu'il s'exprime comme il sait le faire en réalité , et puis et surtout avant d'ecrire pensons surtout à ceux qui vont nous lire...

7.Posté par charles assembe le 21/03/2010 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes de plus en plus nombreux les gabonais qui portent un regard critique de la gestion de notre pays. seule la dénonciation intellectuelle peut mettre fin à la propagande du PDG. Ce parti connu pour son marasme idéologique agite aujourd'hui le chiffon rouge comme l'a analysé opportunément l'auteur du présent billet, que je salue au passage.
Du reste, il ne fait aucun doute que si cette arrongance ne cède pas à la raison, nous irons vers une crise sociale sans précédent. Sans être Mba Obame, n'importe quel gabonais peut tirer cette conclusion.

Jean Ping Président élu | La Résistance Gabonaise | Histoire du Gabon | MCG | Revue Politique | Revue Economie | Revue Société | Annonces Classées | Société Civile | MDFC | CAPPO | Gabon Occupé par l'imposteur | Les Collabos | Communiqué | Les Réactions | Les syndicats / Grève | Faits Divers | Interpellation | Revue Infos Plus | Education Nationale | Gabon - Diplomatie | Culture / Evènement | Vie Etudiante | Journaux | Interview | Justice ! Affaire à Suivre | Gabon Débat | Sport | Actu Estuaire | Actu Woleu Ntem | Actu Ogooué Maritime | Actu Haut Ogooué | Actu Ngounié | Actu Moyen Ogooué | Actu Ogooué Lolo | Actu Ogooué Ivindo | Actu Nyanga | GabonlibreTV | Présidentielle 2009 | Gabonlibre.com | H. André Mba Obame

Les Articles les plus lus

Gabon : communiqué de presse de la CONASYSED

0 Commentaire - 23/09/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7

Pourquoi les noirs ne s'embrassent pas en public ?

14 Commentaires - 26/06/2016 - Gabonlibre.com : News 7J/7
Incroyable !
Savoir Bien Vivre...